Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mouvements islamistes

Un communiquant de Etat Islamique acculé: « Quel est notre crime? On veut juste appliquer la Charia »

13 mars 2019 (NOVOpress)
L’étau semble se resserrer autour de Baghouz, cette poche encore tenue par le groupe Etat islamique. Les combattants des Forces démocratiques syriennes ont engagé dimanche un assaut contre cette ville dans l’est de la Syrie. Et ce mardi, près de 2000 personnes se seraient rendues.

Des images présentées comme ayant été filmées à Baghouz, ont été publiées ce lundi sur les réseaux sociaux. On y entend un homme, Abu Abd al-Azeem, militant du groupe Etat islamique déclarer ceci :

Quel est notre crime ? Qu’est-ce qu’on a fait de mal ? Pourquoi est-ce qu’on nous bombarde ? Pourquoi le monde entier est contre nous ? Qu’est-ce qu’on a fait de mal ? Pourquoi sommes-nous assiégés ? Pourquoi le monde entier reste-t-il silencieux ? Quel est notre crime ? Ce qu’on veut, c’est appliquer la Charia, la loi de Dieu. Si Dieu le veut, demain, nous serons au paradis. Et eux, nos ennemis iront brûler en enfer.

Un nouveau minaret pour les Frères Musulmans de Rouen

L’agrandissement de la mosquée Al-Kaouthar de l’Union des Musulmans de Rouen, rue du nouveau monde, est en voie d’achèvement. Sa première pierre fut posée par le maire socialiste Yvon Robert en octobre 2017. La mosquée diffuse la pensée des Frères Musulmans, comme cet extrait d’un texte de Hassan Al Banna le fondateur de la confrérie totalitaire :

Le président de la mosquée, Bachar El Sayadi, invite le ban et l’arrière ban de la mouvance frériste à venir prêcher dans sa mosquée en conférence, comme Hassan Iquioussen, Ahmed Jaballah , Ounis Guergah (bio) Hani Ramadan quand il n’était pas interdit de séjour et qui prêche dans un de ses sermons :

« Le monde musulman est en ébullition. Cette force peut et doit être orientée vers un Etat islamique, un Etat appliquant le Coran et la Sunna.(…) Les musulmans ne retrouveront jamais leur bonheur perdu s’ils ne reviennent pas au jihad et ne cherchent pas à établir un Etat Islamique ». (Hani Ramadan, Sermons du vendredi rappels et exhortations, éditions Tawid, 2011, page 465.)

Blanquer autorise les collèges et écoles primaires du mouvement islamiste turc Millî Görüş

Lu sur le site Dômes et Minarets :  « Après le collège Eyyûb Sultan en 2014, c’est une école élémentaire qui ouvrira à la rentrée dans la capitale alsacienne. Les pré-inscriptions pour l’année 2019-2020 sont désormais ouvertes. Avec ce nouvel établissement privé, la Confédération Islamique du Millî Görüş à travers son réseau UEPM renforce sa présence au sein de l’enseignement musulman privé en France. Celui-ci comprenant une centaine d’écoles et de projets d’écoles. Deux autres écoles privées sont en projet dans le Grand-Est à Belfort et Besançon, toujours portés par la même organisation. »

Pour comprendre la nature du Millî Görüş lire notre dossier complet.

Dans sa débâcle l’Etat islamique décapite 50 esclaves sexuelles yézidis de plus

Lu dans Le DailyMail du 23 février, traduction par Fdesouche.com :

Les troupes d’élite du SAS ont trouvé les têtes coupées de 50 esclaves sexuelles assassinées sans pitié par des combattants de l’État islamique alors qu’elles menaient l’assaut contre le dernier bastion du groupe terroriste

Les djihadistes ont décapité des dizaines de femmes yézidis et ont jeté les têtes dans des poubelles.

Les forces spéciales britanniques ont fait cette horrible découverte lorsqu’elles sont entrées dans Baghouz, la ville assiégée sur les rives de l’Euphrate, dans l’est de la Syrie.

Cette découverte fait suite à une bataille acharnée au début du mois, au cours de laquelle les soldats du SAS ont tiré 600 obus de mortier, forçant l’ennemi à s’engager dans un réseau de tunnels sous la ville en ruines.

Plus de 100 djihadistes ont été tués pendant la bataille. Deux soldats britanniques ont été blessés, mais ni l’un ni l’autre n’ont subi de blessures mortelles.

Une source a déclaré au Mail on Sunday : « À l’heure de la défaite, la cruauté des djihadistes n’a pas de limites. Ils ont lâchement massacré ces femmes désespérées comme dernier acte de perversité et ont laissé leurs têtes coupées derrière eux pour que nous les trouvions. La motivation d’un tel acte écœurant dépasse l’entendement pour tout être humain normal. »

[…]

L’activiste musulmane Feïza Ben Mohamed embauchée par Radio France Maghreb

Les radios arabes en France prennent de plus en plus une coloration islamique militante. On se souvient de Tariq Ramadan « grande signature du ramadan » sur Beur FM qui louait ses services de prédicateur il y a quelques années. Radio France Maghreb vient elle d’embaucher Feïza Ben Mohamed, militante de la plateforme frero-salafiste L.E.S Musulmans et du CCIF dont elle relaie chaque semaine les activités sur son compte Twitter, en plus de « retweeter » les comptes salafistes Islam et Infos ou Al Kanz. Celle qui serait journaliste dans l’agence turque Anadolu a pour cible favorite Zineb El Rhazoui dont elle vient de se moquer de l’attaque de son stand au salon du livre de Bruxelles. En décembre dernier elle a pris la défense de lécole primaire irrégulière salafiste fermée à Marseille par le ministère de l’Education Nationale. Il est urgent que le CSA revoit sa politique d’attribution de fréquence à cette radio.

La député LREM Sonia Krimi veut intégrer les Frères Musulmans au jeu politique

Rappel de l’idéologie islamo-terroriste de la confrérie des Frères Musulmans:

Comment l’Arabie Saoudite influence les eurodéputés Républicains via le cabinet de lobbying MSL Brussels

Lu sur Le Muslim Post (extrait):

C’était le 22 mars 2016. Trois attentats-suicides touchaient l’aéroport de Bruxelles à Zaventem et la station de métro Maelbeek. Au lendemain de cet événement, une commission d’enquête parlementaire avait été mise sur pied. Parmi les principales recommandations des parlementaires, une demande de résiliation de l’accord de 1969 qui octroyait à l’Arabie saoudite la gestion de la grande mosquée de Bruxelles. Depuis deux ans, les discussions entre le royaume et la Belgique sont vives.

Ce rapport a mis en évidence des liens étroits entre terrorisme et wahhabisme. Au grand dam de l’Arabie saoudite qui a décidé de prendre ses précautions en faisant appel à une société de lobbying bruxelloise. L’objectif de cette dernière ? Selon le journal flamand De Morgen, MSL Brussels devait tenter d’améliorer l’image du royaume saoudien et d’effacer les liens entre le terrorisme et l’Arabie saoudite. Lire la suite de cet article où MAM et Dati sont citées.

En complément lire l’article de BFM sur les votes de Michèle Alliot-Marie et Rachida Dati contre la résolution du parlement européen condamnant les violences sexistes en Arabie Saoudite. 

Observatoire de l’islamisation.

Hakim El Karoui s’entoure d’islamistes pour fonder son association de musulmans (preuves)

Une conférence de presse présentant l’Association musulmane pour l’islam de France (AMIF) s’est tenue le 21 janvier à l’Unesco (Paris). Hakim El Karoui qui veut monter cette association concurrençant le CFCM a présenté son équipe, dont les membres du « conseil théologique » composé d’imâms et de prédicateurs présents à la conférence de presse. Passons en revue ces personnes bien connues du paysage islamique français, dont plusieurs sont issus des Frères Musulmans de l’UOIF (Tarek Oubrou, Farid Abdelkrim) ou du malékisme traditionnel. Leur profil confirme une radicalisation de la pratique de l’islam en France, car leur présence a été jugée incontournable pour assurer une représentativité.Lire la suite

Les fidèles de l’imâm de Villeneuve-d’Ascq souhaitent la mort de Zineb El Rhazoui

Ahmed Miktar, marocain se revendiquant Frère Musulman, étrangement toléré en France comme imâm de Villeneuve d’Ascq, laisse les commentaires de ses fidèles souhaitant la mort de Zineb El Rhazoui. « Qu’elle crève avec sa rage de haine » ou encore  » Qu’Allah anéantisse ceux qui salisse notre si belle religion » sont écrits en réponse à la simple critique intellectuelle de l’islam par l’ancienne salariée de Charlie Hebdo.

« Les Musulmans » : une plateforme de consultation lancée par la mouvance fréro-salafiste

Fondée en 2018 à l’initiative de Marwan Muhammad, ex dirigeant du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), l’organisation Les Musulmans a pour vocation de faire émerger une parole représentative des musulmans en France, par le biais d’une grande consultation, via un questionnaire diffusé dans de nombreuses mosquées et sur Internet. Une tournée des mosquées a été réalisée au premier semestre 2018, et 27 000 fidèles ont répondu à un questionnaire aux questions multiples, sur ce qu’ils pensent du CFCM, de la Fondation pour l’islam, s’ils souhaitent que l’Etat s’immisce dans leur organisation interne, sur la réforme de la certification halal, etc.

Pour se donner une crédibilité, l’organisation se dote d’un conseil scientifique, où figure le sociologue Saïd Bouamama, auteur sur le site du « Parti des Indigènes de la république », parti connu pour son soutien au Hamas. On ne s’étonne donc pas que Bouamama demande la libération du terroriste libanais Georges Ibrahim Abdallah emprisonné en France pour complicité d’assassinat fomenté par son groupe Fraction armée révolutionnaire libanaise. Bouamama s’est illustré en co-écrivant les paroles de la chanson « Nique la France- devoir d’insolence », tout un programme. Autre sociologue membre du conseil scientifique, Fatiha Ajbli, promotrice du « Muslim Women’s Day », pour qui la rétention de sûreté des terroristes à l’issue de leur peine est un « risque totalitaire ». La déchéance de la nationalité pour les islamo terroristes est aussi une menace pour les libertés individuelles selon cette « intellectuelle » dans la même tribune[1].Lire la suite

Page 1 sur 1812345»10...Dernière »