Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mouvements islamistes

Al Qaida au Sahel menace la France dans une nouvelle vidéo

La méconnue collaboration des Frères Musulmans avec l’Etat Islamique

Extrait d’une étude du Centre des études du Moyen-Orient dans son webzine La Référence :

Recrutement des éléments des Frères chez Daesh : la période récente a vu de nombreux éléments du groupe des Frères rejoindre les rangs de Daech, et exécuter des opérations à son profit, ou au moins coopérer avec elle. Le plus connu est Mahmoud Chafiq, qui a attaqué l’église Saint-Pierre du Caire, en septembre 2016, et était membre du groupe des Frères avant de rejoindre Daech ou ce qui est connu sous le nom de « Wilaya Sina ». C’est également le cas de Omru ad-Dib qui est apparu dans une séquence vidéo de l’organisation avec un groupe de ses éléments, en train d’exécuter des opérations terroristes contre les forces de l’armée et de la police, ou encore de Mohammad Magdi ad-Dalei qui a occupé le poste d’émir de la « Hisba » dans la Wilaya Sina et est l’auteur de la fatwa autorisant à tuer les musulmans en prière dans la mosquée d’ar-Rawda.Lire la suite

Arrestation d’une famille syrienne au Mans pour diffusion de vidéos de l’Etat Islamique

Lu sur France Info :

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris et confiée à la DGSI. 

Sept membres d’une famille d’« origine syrienne » ont été interpellés, mardi 30 octobre, au Mans (Sarthe) dans le cadre d’une enquête antiterroriste après la mise en ligne de vidéos d’allégeance au groupe Etat islamique, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information du Maine Libre. Ils ont été placés en garde à vue, indique une source judiciaire. 

Cette enquête préliminaire a été ouverte du chef d' »association de malfaiteurs terroristes formée en vue de commettre des crimes d’atteintes aux personnes », par le parquet de Paris. Elle a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieur (DGSI). Elle concerne la mise en ligne de vidéos mettant en scène un individu prêtant allégeance à l’État islamique

« Il ne s’agit pas à ce stade d’un projet d’attaque, a indiqué une source proche du dossier à l’AFP. L’enquête doit déterminer qui est l’individu qui prête allégeance à l’EI sur ces vidéos. »

Youtubeur aux 103K abonnés, Mamadou Segpa, en lien avec l’Etat Islamique

Sa chaîne Youtube est toujours en ligne.

Extrait du Figaro de ce mardi 30 octobre 2018:

« Le youtubeur Omar C. se retrouvera une nouvelle fois ce mardi devant les juges pour son procès qui s’ouvre devant la cour d’appel de Paris. Le 1er décembre 2017, il avait été condamné à 5 ans de prison pour association de malfaiteurs à visée terroriste, mais le parquet avait fait appel de cette décision. Habitant de Mantes-la-Ville, dans les Yvelines, il était poursuivi pour avoir caché à la police une vidéo annonçant l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray le 26 juillet 2017, après avoir échangé avec des membres de l’Etat islamique (EI). Lire la suite

La mosquée salafiste d’Ambérieu-en-Bugey inaugurée par le dircab du Préfet et visitée par le député LR Damien Abad

Le 7 octobre dernier, l’inauguration de la mosquée d’Ambérieu-en-Bugey, monumentale, a été l’occasion pour le directeur de cabinet du préfet de l’Ain de couper le ruban vert mettant fin à des années de travaux.

En juin dernier, le député de l’Ain Les Républicains, Damien Abad, en pleine campagne, avait visité la salle de prière dédiée aux hommes :

En quoi la mosquée est-t-elle salafiste ? Elle publie sur sa page Facebook les Fatwas (avis juridiques) des principaux savants contemporains de l’Arabie Séoudite comme Al-Uthaymine et Bin Baz :Lire la suite

Prise d’otage à la gare de Cologne : l’auteur se revendique de l’EI

[Extraits de la conférence de presse de la police de Francfort]

Miriam Brauns, responsable adjointe de la police, n’exclut pas un attentat terroriste […]

Une jeune fille de 14 ans a été blessée par un cocktail Molotov.

[…] l’auteur présumé est allé ensuite dans une pharmacie, il s’y est retranché avec une otage ainsi qu’avec des accélérateurs de feu et des cartouches bleues de camping-gaz […] Selon les informations données par un porte-parole, l’homme aurait déclaré qu’il appartenait à la milice terroriste Daesh.

Dans la partie arrière de la pharmacie, on a retrouvé un titre de séjour de la ville de Cologne indiquant « Tolérance » jusqu’en 2021.
[Les personnes « tolérées » ont été déboutées du droit d’asile , mais sont autorisées, pour divers motifs, à demeurer en Allemagne]. Selon ce document, il s’agit d’un homme de 55 ans venant de Syrie. L’homme aurait déjà commis plusieurs délits et serait à Cologne depuis 2016. […]

Selon les pompiers, l’otage présente des blessures de moyenne gravité.

(Traduction Fdesouche)

Source

L’interdiction du port du niqab en Algérie suscite une crise entre le gouvernement et les salafistes

Lu sur La Référence du 23 septembre (extrait )

Par Ayat Izz

Le ministère algérien de l’Education et de l’Enseignement a annoncé ces derniers jours l’application de la décision d’interdiction du niqab (voile intégral) dans les écoles et les universités à partir de l’année scolaire en cours. Il a été soutenu dans cela par le ministère des Affaires religieuses et des waqfs (legs pieux), dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et les groupes extrémistes dont les femmes se cachent derrière le niqab.

Cette initiative intervient suite à des ordres du gouvernement algérien donnés aux instances administratives de toutes les écoles, universités et quartiers, d’interdire le port du voile pour les enseignantes, les employées ou les étudiantes, de façon à connaître l’identité de la femme ou de la jeune fille et pour protéger les institutions éducatives contre les diverses formes d’extrémisme religieux.

Des réactions violentes ont alors eu lieu de la part des salafistes, dont la plus notable a émané de Lire la suite sur La Référence

Le nombre de mosquées salafistes grimpe encore en 2018 pour arriver à 152

La Figaro rapporte aujourd’hui que, hors préfecture de police de Paris qui en compte vingt, le nombre de mosquées salafistes en province atteint le nombre de 132. Ce malgré les quelques fermetures de mosquées à Aix-en-Provence, Marseille et Ecquevilly. A titre de comparaison, un rapport consacré au salafisme du SCRT mentionnait 120 mosquées salafistes hors Paris dans un rapport de juin 2016. Ce rapport à l’époque faisait état d’une hausse de 170% du nombre de mosquées de ce courant entre 2010 et 2016. 

Emmanuel Macron a, à plusieurs reprises, annoncé son refus d’interdire le salafisme et les Frères Musulmans en France, se contentant de s’en référer à la justice lorsque des prêches tombent sous le coup de la loi. Mais l’imâm de la Grande Mosquée de Toulouse a beau évoquer un combat à mort contre les juifs en se filmant et diffusant le prêche sur la chaine Youtube de la mosquée, sans que cela n’entraine ni la fermeture de cette base de l’islamisme, ni l’expulsion de l’imâm algérien. 

La note d’Hakim El Karoui sur la réforme organisationnelle de l’islam veut promouvoir les prédicateurs fréristes !

Hakim El Karoui, ami d’Emmanuel Macron, a l’oreille de ce dernier afin de faire des propositions sur la réorganisation de l’islam de France. El Karoui, formé à Normale Sup, ancien conseiller au cabinet de Jean-Pierre Raffarin et président du Club du XXIème siècle, n’est pas islamologue. Sa note que Le Monde divulgue dans son édition du jour inquiète sur un point : la volonté de propulser au Conseil d’administration de l’Association musulmane pour l’islam de France des imâms et prédicateurs liés aux Frères Musulmans, soit parce qu’ils en revendiquent l’appartenance, soit parce qu’ils ont été formés par eux. Figurent comme personnes pressenties :

Dans Le Prêtre et l’imâm , paru aux éditions Bayard en 2013, Tareq Oubrou affirme page 134 :« Le mouvement des Frères Musulmans prétend moderniser la religion, sans rien toucher à l’essentiel. Ce discours, peu audible, est en perte de vitesse. Je continue d’être membre de ce mouvement ».  

  • Autres perles de l’imâm de Bordeaux : « Les Arabes n’avaient d’autres choix que d’attaquer pour survivre », dans Un imâm en colère, éditions Bayard, 2012.
  • « Si le Coran a appelé à la guerre, c’est pour imposer la paix » imâm Tareq Oubrou, France Culture, 20/11/2012.
  • « L’Imâm Al Banna veut qu’on soit comme des salafistes » Tareq Oubrou, conférence en ligne à la gloire du fondateur des Frères Musulmans.
  • Mohamed Bajrafil. Très conciliant avec Tariq Ramadan, et tendre avec les « savants » du Conseil européen de la Fatwa, on lira ici notre portrait ce celui qui est imâm d’Ivry pour comprendre l’ensemble de ses références radicales. Sur son site officiel, il se vante dans sa biographie d’avoir été formé à l’école des islamistes radicaux Safwat Hegazi  et Al QaradawiSafwat Hijazi , égyptien, invité au congrès UOIF en 2012, conférencier dans plusieurs mosquées UOIF dont Mulhouse ces dernières années. Principal intellectuel des Frères Musulmans dans le Moyen-Orient. Emprisonné par Sissi. A affirmé à la télévision égyptienne en juillet 2012 >« Si vous lisez la littérature des Frères Musulmans, voilà ce qui ne peut jamais être perdu de vue : le califat islamique et la domination du monde. Oui, nous serons les maitres du monde, l’un de ces jours. »
  • Enfin, Azzedine Gaci membre de l’UOIF, imâm de Villeurbanne. Sur l’UOIF, lire notre dossier sur ses prédicateurs incitant à la haine et à la violence. 

Voilà pour les « figures exemplaires » citées par Hakim el Karoui. On imagine, si de telles personnes accèdent à la tête de l’Association musulmane pour l’islam de France, l’ire de l’Egypte et des Emirats-Arabes-Unis, en première ligne contre la confrérie totalitaire, qui seraient incités à se détourner des achats d’équipement militaires français pour lorgner vers la Russie, qui, à l’inverse des Etats-Unis, n’aide par les Frères Musulmans, ennemis mortels de l’humanité éclairée. 

Observatoire de l’islamisation, 6 juillet 2018.

La Grande Mosquée de Poitiers est dédiée aux « martyrs » qui attaquèrent notre terre , confidence de l’imâm UOIF (Vidéo)

Pour aller plus loin dans la compréhension de cette bataille décisive qui mit un frein à la pression islamiste au sud de l’Aquitaine, lire de chez Gallimard l’ouvrage des historiens Jean-Henri Roy et Jean Deviosse :

Page 1 sur 1712345»10...Dernière »