Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

État Islamique

La mosquée de Villiers-sur-Marne perquisitionnée, une école coranique mise au jour.

Capture d’écran 2016-08-31 à 11.32.34Lu dans Le Parisien:

Une opération de police s’est déroulée ce mercredi matin à la mosquée Al Islah de Villiers-sur-Marne. Une perquisition administrative, qui a pris fin vers 9 heures, avait pour objectif d’établir si une école coranique existait au sein de ce lieu. Ce que la perquisition a permis de confirmer. Il s’agissait notamment de contrôler la logistique de l’établissement mais aussi la teneur du discours tenu en son sein, pour vérifier qu’il ne s’est pas « durci », a-t-elle précisé. Les enquêteurs ont déjà pu constater la présence d’employés en situation irrégulière dans l’école, a ajouté cette source.

Fin juillet, une perquisition administrative avait été menée au domicile d’un homme de 41 ans fiché S (Sûreté de l’Etat) qui fré- quente la mosquée Al Islah. Le 12 avril dernier, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné onze membres d’une filière d’acheminement de combattants vers la Syrie, dont plusieurs jeunes de Champigny qui fréquentaient eux aussi cette mosquée. 

« Briser la Croix » : l’Etat Islamique ne fait que citer Mahomet décrivant un Jésus antichrétien

Capture d’écran 2016-08-03 à 15.24.59

Copie d’écran du magazine Dabiq

Nous avons lu le dernier numéro de Dabiq, la revue de l’Etat Islamique. Contrairement à ce qu’affirme Le Figaro par la plume d’Eugènie Bastié, « briser la Croix » n’est pas « un slogan de Daesh », mais serait l’action du Jésus musulman d’après Mahomet lui même (hadith sunnite authentique) quand il reviendra pour la bataille finale, en haut d’un minaret de Damas, pour juger les hommes et abolir le culte de la Croix, en la brisant. 

Voilà ce qu’écrit l’Etat Islamique, qui incarne l’islam chimiquement pur, pages 48-49 de Dabiq:

« Quand le Messie, Jésus fils de Marie, reviendra à la fin des jours  pour combattre l’Antéchrist – le faux Messie-  et son armée, des mythes qu’il va démystifier une fois pour toutes sont ceux de sa crucifixion et de sa divinité. Cela adviendra  quand il brisera la croix, comme cela a été dit par le Prophète Muhammad, qui a dit: «Par Celui dont la main est mon âme,  le Fils de Marie descendra parmi vous, pour être un juge équitable. Il brisera la croix, tuera le porc, et abolira la jizyah. L’argent sera tellement abondant que plus personne n’en voudra »  Sahih al-Bukhari, Volume 4, Livre 55, Numéro 657

Commentaire de l’Observatoire:

Aucun musulman sunnite ne peut donc déclarer que l’Etat Islamique invente cet anti-christiannisme intrinsèque à l’islam, qui fait même de Jésus un ennemi de la Croix. Une autre tradition authentique (hadith shahih) de Muslim, qui a la même autorité  que le Coran, rapporte les mêmes propos de Mahomet :

Il est rapporté sous l’autorité d’Abu Huraira que le Messager d’Allah (saas) observa : “Je jure par Allah que le fils de Maryam descendra en tant que juge équitable. Il brisera définitivement la croix (annulera le culte de la croix), tuera le porc (informera que la chair de porc est interdite), abolira la Jizya, laissera les chamelles dont personne ne se souciera. Le dépit, la haine et la jalousie mutuelle disparaîtront. Quand il invitera les hommes à accepter des richesses, personne ne se proposera.” (Sahih Muslim, Livre 001, Numéro 0289) En savoir plus

L’imâm de la Grande mosquée de Toulouse-Le Mirail, Mamadou Daffé, ne dit pas autre chose, dans une conférence de décembre 2011 : « Jésus n’est pas mort, il reviendra avant la fin des temps, il va descendre à Damas, entre deux anges, sur le minaret blanc il n’y a pas de doutes la-dessus. C’est lui qui va tuer l’Antéchrist, et il était Musulman, et il sera Musulman, et il va tuer le porc et il va casser la Croix » source

Larossi Abballa avait partagé une vidéo pro Etat Islamique le 12 juin sans être arrêté.

Capture d’écran 2016-06-14 à 08.51.19La page Facebook du meurtrier de Magnanville  est toujours active. On voit qu’il a partagé dimanche la vidéo d’un cheikh salafiste  expliquant, en s’appuyant sur le fondateur du wahhabisme Abdel Wahhab (1703-1792), que les militants de l’Etat Islamique sont de vrais musulmans et qu’il faut les défendre contre l’alliance interdite avec les non musulmans  « polythéistes » de la coalition qui les combattent. Déjà condamné pour participation à une filière terroriste pakistanaise en 2013, ce genre de vidéo sur son profil public, avec son vrai nom, aurait dû pousser la police à une surveillance plus étroite.

Les livres djihadistes de Abdel Wahhab sont présents, outre les librairies musulmanes, jusqu’ à la Fnac comme nous l’avons constaté le 26 avril dernier Fnac Les Halles.

Le groupe Facebook qui a partagé cette vidéo, « Retour au Tawid » compte 19 696 membres et en gagne de nouveaux rapidement à cause de sa promotion par le terroriste Abballa.

Dans une autre publication le groupe « Retour au Tawid » explique qu’il n’est pas autorisé, lorsque deux factions musulmanes se combattent, de s’allier avec des mécréants s’ils sont les plus puissants, une façon de soutenir l’Etat Islamique contre la coalition internationale:

Capture d’écran 2016-06-14 à 11.06.50

Cliquer pour agrandir

Dans une autre publication, la page Facebook soutient les djihadistes qui détruisent les statues antiques, représentant un paganisme honni:

Capture d’écran 2016-06-14 à 11.11.21

Avec presque 20 000 membres, on comprend que l’Etat Islamique soit loin d’avoir épuisé ses réserves de djihadistes potentiels en France. Facebook censure avec beaucoup plus de diligence les pages nationalistes. La police française devrait aussi s’intéresser aux membres salafistes de ce groupe…

Observatoire de l’islamisation- 14 juin 2016

248 djihadistes « français » revenus de Syrie, 666 encore sur place (Renseignement)

PHOc5ab94c2-3a8a-11e4-be2a-1bf67af1e474-805x453Les services de renseignement sont en ébullition avec l’affaiblissement de l’Etat Islamique, les volontaires français cherchant à revenir. Le Figaro du 10 juin 2016 nous apprend que :

Selon un dernier bilan porté vendredi à la connaissance du Figaro, pas moins de 248 djihadistes français sont déjà revenus sur le sol national sachant que 666 compatriotes sont encore sur place, dont 400 hommes engagés sous la bannière de Daech parmi lesquels figurent environ 20 mineurs. «Si l’on n’a pas encore constaté une accélération significative du nombre des retours, nous savons que plusieurs dizaines de “pointures” essaient actuellement de revenir en France, confie un haut responsable de la lutte antiterroriste. Il s’agit essentiellement d’individus très dangereux, qui se savent pertinemment identifiés et recherchés puisqu’ils se sont pour la plupart mis en scène comme outil de propagande dans des vidéos d’égorgements…» Lire la suite dans Le Figaro

Spécial Investigation: infiltré dans une cellule de l’EI en France

Pour réaliser son enquête exceptionnelle, un journaliste équipé d’une caméra cachée a infiltré pendant six mois une cellule d’aspirants-djihadistes à Paris et Châteauroux, qui préparaient un attentat en France avant d’être presque tous arrêtés fin 2015. Le résultat, Soldats d’Allah, une extraordinaire plongée d’une heure et demie au cœur d’un groupe d’islamistes radicaux, sera diffusé lundi soir sur Canal + dans l’émission Spécial investigation.

L’amateurisme de l’Etat Islamique lors d’une opération suicide filmée en Go-Pro

Vice News a obtenu le fichier vidéo d’une opération suicide contre les Peshmerga (combattants kurdes) au nord de Mossoul. L’homme qui porte une caméra embarqué part dans un véhicule léger avec des apprentis soldats d’un amateurisme confondant. Ils sont séchés sur place par les kurdes, encaissant roquettes et tirs d’armes automatiques.  Publié le 27 avril 2016 par Vice News.

L’EI aurait envoyé 400 combattants en Europe (Renseignements)

Source: Euronews/AP du 24 mars 2016 :

« L‘État Islamique aurait envoyé au moins 400 combattants en Europe avec pour mission d’y organiser des cellules clandestines et des attentats. C’est ce que crois savoir l’agence international Associated Press qui cite sans les nommer des sources du milieu du contre-espionnage européen et irakien.

Selon Associated Press, l‘État Islamique aurait spécialement formé ces combattants dans des camps en Syrie.

De son côté, l’analyste Didier Leroy estime que la menace terroriste reste très élevée. “Nous sommes toujours dans ce contexte international d’une coalition qui frappe l‘État islamique en Irak et en Syrie ce qui a pour notamment pour effet indirect de galvaniser ce phénomène des combattants étrangers. Je pense que nous sommes encore dans une période durant laquelle il faudra rester absolument vigilant par rapport à ce genre de menace.”

Avant d‘être tué par la police à Saint-Denis, le cerveau des attentats de Paris Abdelhamid Abaaoud s‘était vanté auprès de sa cousine et avait évoqué la présence en Île de France de 90 “frêres” prêt à commettre des attentats.

France 3 rencontre les islamistes de Fleury-Merogis

Islamistes en prison «Les prophètes de l’ombre» – France 3 – 03/03/16 Dans la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, Jean-Charles Doria a obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer, dans leur cellule, des fondamentalistes qui se réclament de l’Etat Islamique. Merci à Rick Grimes

Plusieurs membres de l’Etat islamique arrêtés dimanche en Espagne et en Allemagne

Allemagne : Selon le site d’informations Spiegel Online, l’un des hommes arrêté dimanche près de Mayence est soupçonné d’être un commandant de haut rang de l’organisation Etat islamique. Agé de 32 ans, il aurait combattu avec l’EI à Daïr az Zour dans l’est de la Syrie avant de partir pour la Turquie et d’arriver en Allemagne l’automne dernier.

Jeudi dernier, la police allemande a effectué plusieurs opérations à Berlin et dans le nord de l’Allemagne et interpellé deux hommes accusés de liens avec des membres de l’EI et d’un projet d’attentat dans la capitale allemande.

Capture d’écran 2016-02-08 à 00.05.53

Opération de police dimanche à Alicante voir la vidéo

Espagne : La police a arrêté dimanche sept personnes, cinq Espagnols d’origine syrienne, jordanienne et marocaine, un Syrien et un Marocain, pour leurs liens avec Al-Qaïda et Daesh. Ils auraient notamment envoyé à ces organisations jihadistes du matériel militaire, de l’argent, des équipements électroniques et de transmission, des armes à feu et de quoi fabriquer des explosifs, a-t-elle précisé. Ceci, sous couvert d’aide humanitaire.

Les interpellations ont eu lieu à Valence, à Alicante et dans l’enclave espagnole de Ceuta, au Maroc. Elles ont été menées dans le cadre d’une vaste enquête menée depuis 2014 en Espagne sur la structure à l‘étranger des mouvements terroristes de nature islamiste.

Qu’est-ce que l’Etat islamique ?

Publié initialement sur StratPol

Se procurer le dernier livre de Frédéric Pichon « Syrie: pourquoi l’occident s’est trompé »

Page 2 sur 3«123»