Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mouvements islamistes

Khairat-el-Shater

Le Projet totalitaire des Frères musulmans expliqué par le numéro deux de la Confrérie

Khairat el-Shater est le Guide suprême adjoint des Frères musulmans. Il a été chargé par le Conseil d’orientation de la Confrérie de revoir la stratégie du mouvement dans l’ère post-Moubarak.
Le Hudson Institute a traduit en anglais son important discours du 21 avril 2011 à Alexandrie dans lequel il décrit le projet des Frères non seulement pour l’Égypte et la région mais aussi pour l’ère post-Moubarak.

Il annonce l’ouverture d’un vaste chantier d’édification de l’Homo Islamicus sans frontières. Un document édifiant à lire sur Poste de Veille

« La littérature des Frères Musulmans appelle à la domination du monde » (Safwat Higazi)

Dédié à Alain Juppé qui s’apprête à signer le bail d’une mosquée -dont l’imâm est un Frère Musulman de l’UOIF- sur un terrain appartenant à la ville de Bordeaux.

Durant une interview télévisée du weekend dernier, le célèbre prédicateur égyptien Safwat Higazi et intellectuel des Frères Musulmans a déclaré :

« Si vous lisez la littérature des Frères musulmans, que vous trouvez dans la littérature de la Fraternité, voilà ce qui ne peut jamais être perdu de vue: Le califat islamique et la domination du monde. Oui, nous serons les maîtres du monde, l’un de ces jours »

Safwat Higazi est un des prédicateurs les plus médiatiques des Frères Musulmans. Place Tahrir fin janvier 2011, cet égyptien fut aux côtés du cheikh Qaradawi lors des grandes prières qui ont marqué la révolution. Il fut l’invité vedette de la grande mosquée de Mulhouse en construction lors du congrès régional de l’UOIF en juin 2010. Cette mosquée géante, avec école, galerie commerciale et salles de sports se construit grâce à la mairie de Mulhouse qui a offert le terrain. Relire : Mosquée de Mulhouse, plusieurs polémiques en vue.

Le Guide suprême des Frères Musulmans, Mohammed BadiLe Guide suprême des Frères Musulmans, Mohammed Badi (photo), a fait les mêmes déclarations quant à la vocation mondiale et suprémaciste du Califat islamique en décembre 2012. Le quotidien égyptien Al Masry Al Youm rapportait effectivement que :

« L’Imam [al-Banna] a défini les objectifs transitoires et les méthodes détaillées pour atteindre cet objectif plus grand, en commençant par la réforme de l’individu, puis par la construction de la famille, de la société, du gouvernement, et enfin d’un califat « bien guidé » et enfin la maîtrise du monde »

Les médias français censurent toujours ces informations capitales afin de ne pas donner raison aux « islamophobes« …

Observatoire de l’islamisation- juillet 2012.

Le Guide suprême des Frères Musulmans, Mohammed Badi

« Le califat est notre but ultime » affirme Mohamed Badie, guide des Frères Musulmans

Info censurée par les médias français.

La Tunisie, La Lybie, l’Égypte pourraient fusionner dans un califat dans les décennies à venir.

Le journal égyptien Al-Masy Al-Youm a rapporté les déclarations du chef de la confrérie islamiste, Mohamed Badie, du 29 décembre dernier, étonnamment passées sous silence dans les médias français. Déjà, le prédécesseur de Mohamed Badie à la tête des Frères musulmans avait affirmé que « l’État islamique mondial » et « la conquête de l’Europe » étaient un objectif. Rappel :

« Le but des Frères Musulmans est de créer un état islamique mondial. Nous, les musulmans, nous immigrons partout et il y aura encore un long chemin avant de prendre le contrôle de l’Europe » Muhammed Mahdi Akef, ex guide des Frères Musulmans (2004-2010),dans une interview avec Walid al-Kubaisi.

L’article de Al Masry Al-Youm du 29.12.11 :

« Les Frères musulmans sont près d’atteindre leur « but ultime » fixé par le fondateur du groupe, Hassan al-Banna en 1928, qui est la création d’un « régime juste et raisonnable. »« 

Le projet commence avec la création d’un gouvernement solide et se terminera par l’établissement d’un califat islamique juste, a déclaré Mohamed Badie, le guide suprême des Frères musulmans en Égypte, lundi, dans son message hebdomadaire sur le site officiel du mouvement.

« Quand les premiers Frères Musulmans commencèrent la mission, il visaient à guider et éveiller la nation afin qu’elle puisse retrouver sa position après une longue période de récession et de retard« 

a dit Badie.

Il a ensuite décrit les deux principaux objectifs énoncés par le groupe de al-Banna lors de la sixième conférence. Le premier objectif était d’augmenter le nombre de membres. Le second était l’établissement d’un plan à long terme pour la réforme de tous les aspects de la vie des gens.

« Banna précisa les étapes à travers l’objectif ultime qui pourrait être réalisé« , a ajouté Badie. La première étape est la réforme de l’individu, puis la construction, successivement, des unités familiales, d’une association, d’un système de gouvernance, et enfin établir un régime de califat » lire la suite (en anglais)

Il est nécessaire de rappeller qu’Alain Juppé collabore avec les Frères Musulmans à Bordeaux afin de leur mettre à disposition un terrain pour une Grande mosquée.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : Les Frères Musulmans cherchent la « réconciliation » avec les Salafistes

Concomitamment aux déclarations d’Alain Juppé sur un nécessaire dialogue avec les Frères Musulmans en Égypte, le média de la confrérie (Ikwanweb) a révélé une rencontre historique avec salafistes et soufis…

Mohamed Gamal Heshma, membre du conseil de la shura des Frères Musulmans -équivalent d’un bureau politique- a révélé la tenue d’une rencontre avec les chefs salafistes et les soufis afin de contrecarrer toute division et de préserver la paix civile dans un climat pouvant déboucher sur la guerre civile. La rencontre s’est tenue dans le gouvernorat de Behira, situé à 80 klms au nord du Caire afin de « réaliser un compromis entre les deux tendances de l’islam« , après la rencontre d’Alexandrie organisée à l’instigation du ministère des Fondations religieuses afin de discuter des ponts de divergences et des possibles points d’accord.

Ikwanweb précise qu’il s’agit « d’une réconciliation historique se tenant pour la première fois en Égypte depuis la chute du régime de Mubarak, étant donné que Mubarak a toujours joué à exciter les différences entre ces groupes conflictuels »

Source – Traduction Observatoire de l’islamisation

Page 13 sur 13« Première...«910111213