Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mouvements islamistes

Omar Djellil -ancien proche de Tareq Oubrou- révèle la pensée profonde de l’imâm de Bordeaux décoré par Juppé

« On était pro taliban à mort »  22:45 sec.

Omar Djellil, ancien responsable associatif, repenti de l’UOIF qui a fréquenté l’imâm de Bordeaux pendant des années, va sortir un livre de nombreux témoignages accablants pour le protégé d’Alain Juppé , l’imâm modèle des médias, on peut lire des extraits ici.

A partir de la 22ème minute 25 sec, Djellil raconte les curieux abonnements de la mosquée Al Houda UOIF-FMG de Cenon, et comment était perçu Ben Laden en 2001 par Tareq Oubrou.

Aussi, le Hamas, Front Islamique du Salut et Talibans étaient soutenus :

« Des cadres du F.I.S venaient dans la mosquée Al Houda, ils venaient faire des prêches, sur le minbar ils montaient (…) Des collectes, on était pro Talibans à mort (…) Quand cheikh Yassine a été assassiné (2004) on s’est tous mis à pleurer, Tareq Oubrou en larmes, étant donné qu’il était le maître à penser du Hamas. On a toujours fait des collectes pour le Hamas. On recevait des cadres du Hamas dans notre mosquée, on a toujours eu un contact permanent au travers l’UOIF et à travers le CBSP avec le Hamas. Je me rappelle d’une scène que je n’oublierai jamais, quand un kamikaze s’est fait sauté dans un bus scolaire, et il y a eu les petits enfants israéliens déchiquetés, nous on était réjouis, on était contents » Omar Djellil, ancien collaborateur de Tareq Oubrou pendant 10 ans.

Bernard Cazeneuve soutient totalement ces mosquées de Bordeaux et Cenon de la Fédération des Musulmans de Gironde ( affiliée à l’UOIF) qu’il a visité en février 2015.

Deux proches de Rachid Kassim (EI) interpellés à Dole et Roanne

Propagande20072016-8Une information BFM de ce samedi 17 septembre :

« Deux hommes proches du jihadiste français Rachid Kassim (photo) ont été interpellés ce samedi à Dole, dans le Jura et à Roanne, dans la Loire, d’après une information BFMTV.

Rachid Kassim aurait piloté les terroristes de Magnanville, de Saint-Etienne-du-Rouvray et probablement le commando de femmes interpellé début septembre à Paris après la découverte d’une voiture contenant des bonbonnes de gaz près de Notre-Dame-de-Paris. Son nom, bien connu des services antiterroristes, est également lié à celui de l’adolescent de 15 ans interpellé à Paris et soupçonné de vouloir « passer à l’acte ». 

Ce Français parti faire le jihad en zone irako-syrienne est l’un des piliers de la propagande de Daesh et a l’habitude de distiller ses instructions sur l’application de messages cryptés Telegram. « 

L’imam de la grande mosquée de La Mecque appelle à l’extermination des chrétiens

abdul-rahman-al-sudais-2722Abdul Rahman Ibn Abdul Aziz as-Sudais est l’imam en chef de la grande mosquée, la Masjid al-Harâm, de La Mecque. C’est un psalmodieur célèbre du coran. Le 4 septembre dernier, alors que se déroule le pèlerinage, il a entonné en arabe une prière d’amour, de tolérance et de paix… En voici un extrait :

« Ô Allah, accorde la victoire, la dignité et le pouvoir à nos frères moudjahidines [djihadistes] au Yémen, au Sham [Syrie], en Irak et partout […] Accorde leur la victoire sur les Juifs perfides et les chrétiens malveillants ».

Source : Sputnik, 7 septembre

Un « animateur social » de Roanne devenu cadre de l’Etat Islamique

« Daesh » n’est pas l’acronyme de l’Etat Islamique (Wassim Nasr)

maxresdefaultDans son excellent livre-enquête Etat Islamique, Le fait accompli (Plon, 2016) l’expert en islamisme et journaliste de France 24 Wassim Nasr fait une mise au point sur cette « guerre sémantique » appuyée par l’Elysée aux journalistes afin d’occulter la nature réelle de l’Etat Islamique :

Lire la suite

Hassan Iquioussen (UOIF) qualifie l’islam radical et le terrorisme de « faux problèmes »

Dans une vidéo publiée ce samedi 3 septembre sur sa chaîne youtube, le prédicateur des grandes mosquées Hassan Iquioussen (UOIF), fondateur des Jeunes Musulmans de France, qualifie les attentats terroristes de « faux problème »(6’10) et appelle à voter (8’10) aux primaires de la droite.

NKM « veut interdire le salafisme » mais a toujours soutenu la mosquée salafiste de Longjumeau

Capture d’écran 2016-09-01 à 10.13.28Lu sur Buzzfeed :

« En campagne pour les municipales de 2008 par exemple, NKM est invitée, avec d’autres élus, par les dirigeants de la mosquée dans un restaurant halal de la ville. Dans une vidéo de l’époque que nous avons pu consulter, on la voit prendre le micro et rappeler que «l’engagement de la ville» pour accompagner la mosquée «est total». Elle y expose également plusieurs solutions pour que les dirigeants et les musulmans de la ville «trouvent un bâtiment à un prix acceptable»: «Mon idée est d’avancer courant 2009 sur un projet de terrain», insiste-elle.

D’après Ismaïl Mounir, les relations entre l’ex-président du lieu de culte qu’elle accuse aujourd’hui d’être «salafiste», Farid Mounir, et NKM étaient «très bonnes».«Il y a quelques années, nous avions eu un maire qui ne lisait même pas nos courriers et n’échangeait pas avec nous au début de son mandat. Or avec NKM, il n’y avait pas de problème», poursuit-il. Pendant son mandat, la mairie a en effet échangé avec la mosquée sur différentes possibilités pour trouver un nouveau terrain. Nous avons pu consulter deux courriers (datés du 14 mars 2011 et du 16 mai 2011) signés par NKM qui retoque deux propositions de la mosquée pour des raisons «d’urbanisme». » source

NKM prêtait aussi un gymnase municipal pour les prières des islamistes. Preuves sur Buzzfeed

L’imâm salafiste Ismail Mounir s’étrangle du revirement de cette proche d’Alain Juppé, et rappelle sa bienveillance à son égard :

« Mme Kosciusko-Morizet avait également, à la suite de cela, mis les services de la mairie à notre disposition pour la recherche d’un terrain privé, en vue de la construction d’une mosquée plus grande et plus adaptée aux besoins de la communauté musulmane de Longjumeau. L’ancienne maire de Longjumeau était, pour rappel, venue solliciter notre aide lors des élections législatives, tandis que nous respectons une neutralité vis à vis du champ politique. Dans un rapport cordial, elle nous avait également invités au salon de la questure de l’assemblée nationale pour un repas avec différentes personnalités religieuses et politiques ». lire la suite sur Oumma.com

La mosquée de Villiers-sur-Marne perquisitionnée, une école coranique mise au jour.

Capture d’écran 2016-08-31 à 11.32.34Lu dans Le Parisien:

Une opération de police s’est déroulée ce mercredi matin à la mosquée Al Islah de Villiers-sur-Marne. Une perquisition administrative, qui a pris fin vers 9 heures, avait pour objectif d’établir si une école coranique existait au sein de ce lieu. Ce que la perquisition a permis de confirmer. Il s’agissait notamment de contrôler la logistique de l’établissement mais aussi la teneur du discours tenu en son sein, pour vérifier qu’il ne s’est pas « durci », a-t-elle précisé. Les enquêteurs ont déjà pu constater la présence d’employés en situation irrégulière dans l’école, a ajouté cette source.

Fin juillet, une perquisition administrative avait été menée au domicile d’un homme de 41 ans fiché S (Sûreté de l’Etat) qui fré- quente la mosquée Al Islah. Le 12 avril dernier, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné onze membres d’une filière d’acheminement de combattants vers la Syrie, dont plusieurs jeunes de Champigny qui fréquentaient eux aussi cette mosquée. 

Double discours : N. Kosciusko-Morizet dénonce la mosquée salafiste qu’elle a aidé à construire

Vendredi 05 août 2016,
Ismaïl Mounir
Président du Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau

Source: Facebook

Nous avons découvert avec étonnement et stupeur les déclarations de Mme Nathalie Kosciusko-Morizet dans une émission de France Info le 5 août 2016, dans laquelle elle assimile la mosquée de Longjumeau à « Un nid de salafistes ».

Le Centre Socio-Culturel Islamique de Longjumeau dément formellement de telles allégations.

Dans ses déclarations, Nathalie Kosciusko-Morizet va jusqu’à sous-entendre qu’elle a tenté de fermer la Mosquée de Longjumeau, en déplorant n’avoir pas eu l’arsenal juridique nécessaire pour le faire.

De telles affirmations, en plus d’être mensongères, sont en décalage total avec les relations cordiales et citoyennes que nous avons toujours entretenu avec Mme Kosciusko-Morizet, alors maire de Longjumeau.Lire la suite

Introduction du livre « Les Frères Musulmans dans le texte » (audio)