Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Mouvements islamistes

« La barbarie de la communauté internationale est bien plus grande que celle de Daesh » selon Hani Ramadan

Interview de Hani Ramadan dans Nice Matin samedi 16 avril. Il était invité par la Fédération des Musulmans du Sud, qui soutiennent le projet de construire la mosquée En Nour de l’UMAM (UOIF) dont il sont très proches :

nm-17042016-HaniRamadan+FN

La France est incluse dans la « communauté internationale » dénoncée par Hani Ramadan. Tolérer cet islamiste étranger sur notre sol est insupportable.

Hollande a menti: la mosquée salafiste de Brest n’est pas fermée, elle est soutenue par la mairie PS !

dialoguesSur le plateau de Dialogues Citoyens, l’émission politique de France 2 diffusée jeudi 14 avril, François Hollande a réagi à la diffusion d’une vidéo de l’imam salafiste controversé Rachid Abou Houdeyfa, dans laquelle ce dernier compare notamment les amateurs de musique à « des porcs ». Le chef de l’État a alors affirmé que la mosquée Sunna de Brest, où l’imam prêche, a été « fermée ». Il s’avère pourtant que ce n’est pas le cas.

En 2012, le prédicateur a affirmé tranquillement que ne pas porter le voile, c’était s’exposer au viol :  « Comment une femme peut dire qu’elle a beaucoup de pudeur, alors qu’elle sort de chez elle sans son hijab  ? Le hijab, c’est l’honneur de la femme. Et si elle sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là. »

Il dirige aussi l’école Al Amâna qui ” propose un cursus d’étude pour les enfants (5-15 ans) réparti sur 4 niveaux : maternelle, débutants, intermédiaires, avancés. “. La mairie socialiste de Brest a délivré le permis de construire pour cette école (voir Le Télégramme), le ministère de l’Intérieur n’y voit rien à redire. Fustiger l’islamisme dans les médias, et continuer à le soutenir localement pour conserver le vote musulman, stratégie cynique du PS est décrite dans une enquête de 320 pages, Ces Maires qui courtisent l’islamisme(éditions Tatamis, 2015).

Lire l’article du Télégramme de Brest sur la construction de l’école salafiste approuvée par la mairie socialiste.

Véliocas commente le décalage entre le discours de Valls sur les Frères Musulmans et son inaction.

Capture d’écran 2016-01-27 à 15.13.04

Pour lire la présentation et acheter cliquer ici

Riposte Laïque : Après avoir écrit, il y a quelques années, « Ces maires qui courtisent l’islamisme », vous sortez un nouveau livre, intitulé « Les Frères musulmans dans le texte », aux éditions Tatamis. Pourquoi avez-vous jugé nécessaire de nous proposer cet ouvrage, qu’amène-t-il de nouveau ?
 
Joachim Véliocas : Mon nouveau livre complète parfaitement le précédent dans la mesure où j’expose dans le détail la pensée des Frères Musulmans qui est intégrée par les responsables du réseau de mosquées UOIF, mosquées aidées matériellement par les maires PS et LR. Certains textes n’avaient jamais été traduits en français, comme L’Epître sur le jihâd de Hassan Al Banna qui fait une synthèse magistrale du droit du jihâd selon les écoles juridiques sunnites, que les Frères tentent de réconcilier depuis leur création, pour mieux récupérer leur fidèles en ratissant large. D’autres textes comme ceux des guides suprêmes ne laissent aucun doute sur leur volonté d’hégémonie sur tous les territoires ayant été foulés par les musulmans dans l’histoire, Europe comprise.

Riposte Laïque : Depuis quelques années, et l’apparition de l’Etat islamique, de nombreux hommes politiques considèrent les Frères musulmans comme un rempart contre la barbarie de Daech. Comment réagissez-vous à de tels propos ?

Joachim Véliocas : Par contraste, à première vue, les Frères Musulmans paraissent plus modérés. Ils sont évidemment moins sanguinaires que l’EI, mais il s’agit d’une différence de degré et non de nature. Mais il faut avoir en tête que le projet des Frères ne diverge pas sur le but final : rétablir un califat politique basé sur la charia pour tous, avec l’infériorisation des non musulmans. Le guide suprême Mustapha Mashur (1996-2002) avait ouvertement évoqué le rétablissement de la taxe spéciale touchant les chrétiens (jizya) déjà réactivée sur les territoires contrôlés par le Hamas, branche palestinienne de la confrérie. On va dire que si EI extermine les non musulmans, les Frères les étouffent. Sur le long terme cela finit par les annihiler et les réduire dans les deux méthodes.

Riposte Laïque : Vous consacrez de nombreuses pages à Yussuf Al Qaradawi, considéré comme l’idéologue des Frères Musulmans. Comment expliquez-vous qu’il ait été aussi souvent invité par l’UOIF, émanation française des FM, sans qu’aucun gouvernement ne réagisse ?Lire la suite

Egypte : l’écrivain Fatma Naout condamnée à trois ans fermes pour « mépris de l’islam » »

1604031559160109Source: Cath.ch

« Cible depuis longtemps des islamistes salafistes et des Frères Musulmans, la jeune écrivain égyptienne Fatma Naout n’a pas été épargnée par la Cour correctionnelle du Caire. Cette dernière a confirmé la condamnation de l’intellectuelle libérale, infligée lors d’un premier jugement, à trois ans de prison ferme pour “mépris de l’islam”.

Fatma Naout avait dénoncé sur sa page Facebook la cruauté représentée par l’égorgement en public d’animaux lors de la fête du sacrifice, l’Aïd al-Adha, qualifiant cette façon de faire de “vraie boucherie”. Elle peut encore faire un dernier appel de cette sentence, mais si cette demande est rejetée, elle pourra alors être arrêtée dès son arrivée à l’aéroport du Caire. L’écrivaine se trouve actuellement au Canada où elle participe à une conférence contre le racisme.

Dans l’Egypte du président Abdel Fattah al-Sissi, les condamnations pour “mépris de l’islam”, en vertu de l’article 98 du code pénal égyptien qui incrimine les atteintes à la religion, se multiplient depuis quelques temps. […]Lire la suite

Un imâm UOIF fait tribune commune avec le salafiste Houdeyfa à la mosquée de Roubaix

154585371_B978251169Z.1_20160330064758_000_GAG6G9HHK.1-0Lu dans La Voix du Nord

« L’affiche a beaucoup circulé la semaine dernière sur le Web, suscitant à Roubaix l’enthousiasme pour certains, la colère pour d’autres. Le prédicateur star de YouTube, Rachid Abou Houdeyfa, était en effet annoncé à la mosquée du quartier des Trois-Ponts !

L’imam salafiste de la mosquée de Brest a ses détracteurs : Rachid Abou Houdeyfa a plusieurs fois dérapé ces dernières années. En 2012, le prédicateur a affirmé tranquillement que ne pas porter le voile, c’était s’exposer au viol : « Si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme-là. » (…)

Ce qui peut paraître plus étonnant, c’est de le voir partager la tribune avec Ahmed Miktar, le recteur de la mosquée de Villeneuve-d’Ascq, réputé modéré. Membre de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), Ahmed Miktar a remplacé au pied levé le président de cette association proche des Frères musulmans, le recteur de la mosquée de Lille-Sud Amar Lasfar. L’UOIF avait déjà fait polémique en février, en invitant à Lille trois prédicateurs sulfureux, qui ont fini par être déprogrammés sous la pression médiatico-politique…

Que penser de cette tribune commune ? « C’est la démonstration d’un rapprochement entre l’UOIF, c’est-à-dire les frères musulmans, et les salafistes », estime Mohamed Louizi, qui accuse Amar Lasfar de double discours dans son récent ouvrage Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans. Lire la suite dans La Voix du Nord

L’EI aurait envoyé 400 combattants en Europe (Renseignements)

Source: Euronews/AP du 24 mars 2016 :

« L‘État Islamique aurait envoyé au moins 400 combattants en Europe avec pour mission d’y organiser des cellules clandestines et des attentats. C’est ce que crois savoir l’agence international Associated Press qui cite sans les nommer des sources du milieu du contre-espionnage européen et irakien.

Selon Associated Press, l‘État Islamique aurait spécialement formé ces combattants dans des camps en Syrie.

De son côté, l’analyste Didier Leroy estime que la menace terroriste reste très élevée. “Nous sommes toujours dans ce contexte international d’une coalition qui frappe l‘État islamique en Irak et en Syrie ce qui a pour notamment pour effet indirect de galvaniser ce phénomène des combattants étrangers. Je pense que nous sommes encore dans une période durant laquelle il faudra rester absolument vigilant par rapport à ce genre de menace.”

Avant d‘être tué par la police à Saint-Denis, le cerveau des attentats de Paris Abdelhamid Abaaoud s‘était vanté auprès de sa cousine et avait évoqué la présence en Île de France de 90 “frêres” prêt à commettre des attentats.

Les Frères Musulmans dans le texte: entrez dans la tête des Guides Suprêmes de la confrérie islamiste

Présentation de l’éditeur:

« Le but des Frères Musulmans est de créer un état islamique mondial. Nous, les musulmans, nous immigrons partout et il y aura encore un long chemin avant de prendre le contrôle de l’Europe » 

Muhammed Mahdi Akef, Guide suprême des Frères Musulmans de 2004 à 2010.

Arrivés par les urnes au pouvoir en Tunisie (2011) et en Egypte (2012) l’organisation des Frères Musulmans a investi la scène médiatique. De nombreuses erreurs d’analyses sur sa nature profonde ont conduit les occidentaux à les percevoir comme de simples conservateurs, s’accommodant des règles des démocraties modernes.

Cette étude vise à présenter les textes importants des idéologues de la confrérie islamiste qui structurent sa pensée et donc son action. Les écrits de son fondateur Hassan al-Banna (1906-1949)  dont La Voie du Jihâd, de son dauphin Sayyed Qutb (1906-1966), et des Guides suprêmes qui se sont succédés jusqu’à aujourd’hui, ne laissent aucun doute sur ses projets de domination politique à vocation universelle, et de sujétion à l’endroit des minorités. Des textes inédits sont enfin traduits en français.

Leurs ramifications en Europe, notamment en France à travers l’UOIF dont nous retranscrivons les prêches radicaux de leurs prédicateurs, doivent susciter une prise de conscience urgente, étant les principaux bâtisseurs de grandes mosquées sur notre sol.

L’auteur:

Joachim Véliocas dirige l’Observatoire de l’islamisation (www.islamsiation.fr). Il est analyste pour l’institut Wikistrat.  Son dernier livre, Ces Maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015), a pointé les complicités politiques  avec le totalitarisme vert.

En librairie le 20 mars. Déjà en vente en ligne sur http://editionstatamis.com ou Amazon

France 3 rencontre les islamistes de Fleury-Merogis

Islamistes en prison «Les prophètes de l’ombre» – France 3 – 03/03/16 Dans la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, Jean-Charles Doria a obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer, dans leur cellule, des fondamentalistes qui se réclament de l’Etat Islamique. Merci à Rick Grimes

Une femme sans hijab « ne doit pas s’étonner que des hommes abusent d’elle » (imâm de Brest-CFCM)

«Le hijab, c’est la pudeur de la femme. Et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur. Et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les gens, que les frères, que les personnes qui font partie même des hommes, que ça soit des musulmans ou des non musulmans, abusent de cette femme-là.»

L’imâm Rachid Abou Houdeyfa est imâm de la mosquée Sunna de Brest et dirige le Centre Culturel et Islamique de Brest (CCIB), membre du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) ! Il a 198 000 musulmans qui aiment sa page Facebook, il est donc parfaitement représentatif des musulmans pratiquants.

Il dirige aussi l’école Al Amâna qui  » propose un cursus d’étude pour les enfants (5-15 ans) réparti sur 4 niveaux : maternelle, débutants, intermédiaires, avancés. « . La mairie socialiste de Brest a délivré le permis de construire pour cette école (voir Le Télégramme), le ministère de l’Intérieur n’y voit rien à redire. Fustiger l’islamisme dans les médias, et continuer à le soutenir localement pour conserver le vote musulman, stratégie cynique du PS est décrite dans une enquête de 320 pages, Ces Maires quoi courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

Lire l’article du Télégramme de Brest sur la construction de l’école salafiste approuvée par la mairie socialiste.

Observatoire de l’islamisation.

L’imâm de la mosquée Taqwa de la Plaine-Saint-Denis entendu concernant une filière de djihadistes en Syrie

Vidéo: projet d’agrandissement en cours de la mosquée.

Capture d’écran 2016-02-18 à 11.12.02

Lu dans Le Parisien du 18 février 2016 :

« Il va devoir s’expliquer sur ses connaissances troubles. Selon nos informations, l’imam d’une mosquée de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été placé tôt ce mercredi matin en garde à vue dans le cadre d’une enquêtepréliminaire pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste.

Le suspect prêche à la mosquée Taqwa, rue Bailly, dans le quartier de La Plaine. Le nom de cet homme, considéré comme salafiste par les services de renseignement, est apparu récemment dans le cadre d’investigations visant un djihadiste français parti en Syrie. Sa garde à vue, décidée par le parquet antiterroriste de Paris, peut durer jusqu’à 96 heures. »

Sur son site officiel, la mosquée Taqwa cite en référence les cheikhs wahhabites Bin Baz et Albani. Dans le prêche du 5 octobre 2015, l’imâm précise les moyens d’atteindre « une belle fin en islam ». La retranscription du prêche précise :

« 11/ Mourir dans la mobilisation (pour le djihad).

Car Mouslim (1913) a rapporté d’après Salman al-Farissi  que le Messager d’Allah  a dit

« Se mobiliser pendant un jour et une nuit (pour le djihad) est meilleur que de jeûner et de prier pendant tout un mois. Celui qui meurt (mobilisé) bénéficiera du mérite de son action et on lui maintiendra la subsistance dont il jouissait et le protégera contre les épreuves ».

Est précisé à une autre page que  » En fait, l’Islam consiste à faire preuve de soumission à la Charia et à mettre en pratique ce que le Prophète  a transmis de son Seigneur ». Et plus loin, sur « les signes de la fin des temps » est commenté ce que Djibril rapporte des prévisions du « Prophète » : « C’est comme si le Prophète  indiquait qu’à la fin des temps, les musulmans conquerront les pays du monde et que les esclaves se multiplieront, de sorte que l’esclave donnera naissance à des enfants de son maître. Ce sera alors un signe précurseur de l’Heure. »

Encore une mosquée salafiste qui est tolérée par le ministère de l’Intérieur, qui n’a fermé presque aucune mosquée sur les 140 identifiées radicales par la DGSI que compte la France.