Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

UOIF – Frères Musulmans

Ce que cachent T.Oubrou, D.Boubakeur et T.Ramadan : livre de Lina Murr Nehme

I-Grande-10192-tariq-ramadan-tareq-oubrou-dalil-boubakeur.-ce-qu-ils-cachent.aspxLina Murr Nehme (née en 1955) est une historienne et politologue franco-libanaise, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain. Elle est professeur à l’université libanaise. Durant 35 ans, elle a fait des recherches intensives au sujet des guerres contemporaines du Moyen-Orient, des mouvements terroristes, de leurs motivations, de leurs textes de référence, de leurs idées, de leurs actions, et aussi, de leurs racines historiques Lire la suite sur Wikipedia

La référence au témoignage d’Omar Djellil, ancien proche de Tareq Oubrou à Bordeaux, est visionnable ici. Son livre sur Oubrou est gratuit ici.

Se procurer le livre chez l’éditeur ici.

Nabil Ennasri n’est plus financé par le Qatar, mais toujours accueilli par Le Monde

ennasri

Nabil Ennasri, formé à l’école de l’UOIF,  l’IESH.

Lu dans Nos très chers émirs de Christian Chesnot et Georges Malbrunot , éditions Michel Lafont, page 30 :

« Parmi ceux qui ont été victimes de la nouvelle donne à l’ambassade du Qatar à Paris, signalons le chercheur Nabil Ennasri, proche des Frères Musulmans. Il n’est plus dans les petits papiers de l’ambassade. Il n’a pas été invité cette année au Doha Forum, et son Observatoire n’est plus financé par l’émirat. L’ambassade a voulu s’écarter de « tout ce qui est proche des Frères Musulmans, car ce n’est pas bon pour l’image du pays« , nous apprend-on à la représentation qatarienne. L’ancien ambassadeur nourrissait pourtant le secret espoir de voir le Qatar prendre le contrôle de l’Union des organisations islamiques de France, comme nous le verrons. « Comme la France a la plus importante communauté maghrébine d’Europe, la contrôler via l’une de ses plus puissantes fédérations, cela voulait dire contrôler les musulmans en Europe« , analyse un homme d’affaires proche de Mohammed al-Kuwari. Meshaal al-Thani, lui (actuel ambassadeur), a pris ses distances avec les associations musulmanes françaises.

Capture d’écran 2016-12-27 à 09.40.12

Nabil Ennasri a toujours son blog dédié au Qatar sur Le Monde, qui lui offre une tribune inespérée depuis des années pour faire la promotion des Frères Musulmans et de l’émirat islamiste :

http://qatar.blog.lemonde.fr

L’argentier d’Al-Qaïda était bienvenu en France en 2011, au nom de l’amitié franco-qatari du gouvernement Fillon

nos très chers emirsLe livre Nos très chers émirs, sont-ils vraiment nos amis ? de Christian Chesnot et Georges Malbrunot (Michel Lafont, 2016) contient de nombreuses révélations. On y apprend que le principal financier d’Al-Qaida, le qatarien cheikh Omer al-Nouaimy était autorisé à séjourner en France au vu et su des autorités françaises. Les excellentes relations du gouvernement Fillon avec la dictature islamiste  permirent l’impensable. François Fillon a continué d’aller au mal nommé Forum de Doha pour la démocratie jusqu’en 2013, avec d’entamer un virage à 180° alors que l’opinion française commençait à être sensibilisée au rôle néfaste du Qatar. 

Pages 113 et suivantes du livre, nous lisons :Lire la suite

Le président du CFCM à la remise des diplômes de l’école de l’UOIF (Frères Musulmans)

Anouar Kbibech , président du Conseil Français du Culte Musulman.

Anouar Kbibech , président du Conseil Français du Culte Musulman.

Lu sur Saphirnews du 19 décembre (extrait):

« Une cérémonie en l’honneur des imams et des personnes ayant mémorisé intégralement le Coran (hoffaz) issus des formations de l’Institut européen des sciences humaines (IESH) de Paris a été organisé, jeudi 1er décembre, dans les locaux de l’établissement, basé à Saint-Denis et dirigé par Ahmed Jaballah. 

Pour l’occasion, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement. Etaient présents des représentants d’organisations musulmanes à l’instar d’Amar Lasfar, président de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) à laquelle est liée l’IESH, Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Djelloul Seddiki, directeur de l’institut Al Ghazali et représentant de la Grande Mosquée de Paris, et Ayse Senol, représentante du Millî Görüş en Ile-de-France. Des représentants de l’Institut Catholique de Paris mais aussi du bureau des cultes du ministère de l’Intérieur étaient des leurs, ainsi que Jean Courtaudière, délégué diocésain en charge des relations avec les musulmans en Seine-Saint-Denis . » Lire la suite

Ou comment les représentant officiels de l’islam « républicain » s’amalgament aux islamistes.

Attentat du Caire dimanche dernier : quatre frères musulmans arrêtés

Capture d’écran 2016-01-27 à 15.13.04 2

Livre indispensable pour comprendre les Frères Musulmans qui contrôlent 200 mosquées en France via l’UOIF. Amazon

Lu dans Le Figaro du 13 décembre:

Deux jours après l’attentat kamikaze qui a tué 25 Coptes dans une église du Caire, l’enquête privilégie la piste islamiste. Il n’y a pas eu de revendication, mais le ministère de l’Intérieur égyptien accuse clairement les dirigeants des Frères Musulmans établis au Qatar d’en être à l’origine, avec pour objectif de «créer un conflit religieux à grande échelle». 

Quatre suspects proches des Frères musulmans ont été arrêtés lundi, a déclaré le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. «L’auteur de l’attentat est Mahmoud Chafiq Mohamed Mostafa, il a 22 ans et il s’est fait exploser à l’aide d’une ceinture explosive», a-t-il affirmé lundi, lors des funérailles des victimes en présence de proches accablés par la douleur. Un prélèvement ADN sur les parties du corps du kamikaze, qui s’est fait exploser dans la partie de l’église réservée aux femmes et aux enfants, a permis de l’identifier.

«Trois hommes et une femme ont été arrêtés et deux autres personnes étaient toujours recherchées», a précisé le président égyptien. Le premier, Mohamed Abdel Hameed Abdel Ghani, est soupçonné d’avoir caché les explosifs et d’avoir logé et préparé le kamikaze. Les trois autres personnes arrêtées sont Mohsen Mostafa el-Sayed Qassem, Mohamed Hamdi Abdel Hamid Abdel Ghani et Ola Hussein Mohamed Ali, la femme. Ces quatre suspects seront présentés à la sûreté de l’État égyptien.

Les autorités continuent de rechercher d’autres suspects, selon le communiqué du ministère de l’Intérieur. Parmi eux, Mohab Mostafa el-Sayed Qassem, surnommé «Le Docteur», qui dirigeait le groupe. Il s’était rendu en 2015 au Qatar pour rejoindre les dirigeants des Frères musulmans qui avaient fui l’Egypte. Ces derniers lui auraient offert un soutien logistique et financier afin de mener des attaques terroristes en Egypte. A son retour en Egypte, il se serait rendu dans le nord du Sinaï pour s’entraîner au maniement des armes et à la fabrication d’explosifs. Un fois au Caire, les Frères musulmans lui auraient, depuis le Qatar, donné des instructions pour préparer un attentat contre la communauté copte égyptienne. Il aurait ensuite entraîné, dans le quartier al-Zeitoun du Caire, des personnes pour mener l’attentat. Un groupe nommé le Conseil révolutionnaire égyptien, une branche présumée des Frères musulmans, avait publié une déclaration le 5 décembre «jurant de cibler les chefs de l’église orthodoxe en raison de son soutien à l’Etat». Lire la suite dans Le Figaro

Colloque sur l’islam : origine du califat et histoire des Frères Musulmans

Intervention de Jean Maher, franco-égyptien, ingénieur en Aéronautique; Président de l’Organisation Franco-Egyptienne pour les Droits de l’homme OFEDH; Secrétaire Général de la Coordination des Chrétiens d’Orient en danger.
Colloque « origines du terrorisme islamiste et méthodes de dé-radicalisation » Palais Bourbon, 26 novembre 2016.

Trump envisage de classer les Frères musulmans parmi les groupes terroristes

6a01156fb0b420970c01b7c8afcd77970b(Clarion Project) – Donald Trump oeuvrera à l’adoption de la loi désignant les Frères musulmans comme organisation terroriste, a déclaré Walid Phares, conseiller en matière de politique étrangère du Président-élu.

S’exprimant au média égyptien Youm7, Phares, d’origine libanaise (maronite), a indiqué que le projet de loi, qui a déjà reçu l’approbation du Comité Judiciaire de la Chambre plus tôt cette année, puis renvoyé au Comité des Affaires étrangères du Sénat, avait été suspendu en raison du soutien de l’administration Obama à la Confrérie. (…)

En novembre 2015, le sénateur Ted Cruz (R-TX) a présenté le projet de loi, qui identifie trois entités de la Confrérie aux États-Unis, y compris le Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR).

«Nous devons cesser de prétendre que les Frères musulmans ne sont pas responsables du terrorisme qu’ils préconisent et financent… Nous devons les voir pour ce qu’ils sont : une organisation internationale clé vouée au jihad violent», avait déclaré Cruz au Washington Free Beacon à l’époque.

6a01156fb0b420970c01bb0952cce0970d-800wiLe projet de loi est une occasion sans précédent d’éduquer les membres du Congrès sur l’implication des Frères musulmans dans le terrorisme. Lire la suite chez nos confrères canadiens de Poste de Veille

Le Qatar contribue à financer la mosquée UOIF de Villeneuve d’Ascq

Capture d’écran 2016-10-31 à 14.04.42Lu dans La Voix du Nord du 30 octobre :

« La mosquée organise déjà des cours de langue arabe, des activités à destination des enfants pendant les vacances, elle aimerait étoffer son offre : apprentissage de l’anglais, de l’espagnol, du mandarin, cours d’alphabétisation, soutien scolaire… «  Le centre est là pour répondre aux besoins de la communauté musulmane et au-delà  », estime le recteur.

Coût prévu de l’extension : 2 M €, à rajouter aux 4,5 M € de la mosquée (…)

L’information avait été mise en exergue par un livre sorti en début d’année, Pourquoi j’ai quitté les frères musulmans, du Roubaisien Mohamed Louizi. Oui, le CIV a bien reçu un don de Qatar charity, une ONG qatarienne, une des organisations caritatives les plus importantes du Golfe, que les Américains accusent de soutenir le terrorisme. «  Nous avons reçu le don d’un mécène en 2008, pour la construction de la mosquée, qui a transitévia la fondation Qatar charity  », reconnaît Mohamed Karrat, le recteur du CIV. Oui, les responsables de l’ONG ont bien visité la mosquée au printemps 2015, comme l’atteste une photo parue dans le livre, le directeur général s’étant déplacé de son bureau londonien à Villeneuve-d’Ascq, accompagné d’un «  diplomate  » qatarien. »

Omar Djellil -ancien proche de Tareq Oubrou- révèle la pensée profonde de l’imâm de Bordeaux décoré par Juppé

« On était pro taliban à mort »  22:45 sec.

Omar Djellil, ancien responsable associatif, repenti de l’UOIF qui a fréquenté l’imâm de Bordeaux pendant des années, va sortir un livre de nombreux témoignages accablants pour le protégé d’Alain Juppé , l’imâm modèle des médias, on peut lire des extraits ici.

A partir de la 22ème minute 25 sec, Djellil raconte les curieux abonnements de la mosquée Al Houda UOIF-FMG de Cenon, et comment était perçu Ben Laden en 2001 par Tareq Oubrou.

Aussi, le Hamas, Front Islamique du Salut et Talibans étaient soutenus :

« Des cadres du F.I.S venaient dans la mosquée Al Houda, ils venaient faire des prêches, sur le minbar ils montaient (…) Des collectes, on était pro Talibans à mort (…) Quand cheikh Yassine a été assassiné (2004) on s’est tous mis à pleurer, Tareq Oubrou en larmes, étant donné qu’il était le maître à penser du Hamas. On a toujours fait des collectes pour le Hamas. On recevait des cadres du Hamas dans notre mosquée, on a toujours eu un contact permanent au travers l’UOIF et à travers le CBSP avec le Hamas. Je me rappelle d’une scène que je n’oublierai jamais, quand un kamikaze s’est fait sauté dans un bus scolaire, et il y a eu les petits enfants israéliens déchiquetés, nous on était réjouis, on était contents » Omar Djellil, ancien collaborateur de Tareq Oubrou pendant 10 ans.

Bernard Cazeneuve soutient totalement ces mosquées de Bordeaux et Cenon de la Fédération des Musulmans de Gironde ( affiliée à l’UOIF) qu’il a visité en février 2015.

Nice: La librairie de l’imâm modèle d’Estrosi diffuse des livres radicaux (enquête)

Capture d’écran 2015-08-19 à 18.57.03

Capture d’écran de la page Facebook de l’imâm Abdelkader Sadouni, thuriféraire des Frères Musulmans.

L’imâm Abdelkader Sadouni de Nice, avait été dénoncé comme islamiste par Marion Maréchal-Le-Pen lors de la campagne des élections régionales, puis défendu par Christian Estrosi sur LCI (extrait vidéo), qui qualifie son association de « totalement modérée », ce qui provoqua une polémique en aout 2015. Celui qui est imâm de la mosquée Attaqwa dans le quartier des Moulins se félicite d’avoir « l’oreille attentive de la mairie » dans Nice Matin. Ce qui n’est pas étonnant car la plupart des grandes mairies UMP-LR collaborent localement avec les Frères Musulmans comme nous l’avons démontré dans l’ouvrage Ces Maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015).

Nous nous sommes rendus dans la librairie Le Message, tenue par Abdelkader Sadouni le samedi 10 septembre 2016. Nous avons logiquement trouvé la littérature classique de la confrérie des Frères Musulmans, dont ceux-ci achetés sur place :Lire la suite

Page 1 sur 512345»