Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

L’interdiction du port du niqab en Algérie suscite une crise entre le gouvernement et les salafistes

Lu sur La Référence du 23 septembre (extrait )

Par Ayat Izz

Le ministère algérien de l’Education et de l’Enseignement a annoncé ces derniers jours l’application de la décision d’interdiction du niqab (voile intégral) dans les écoles et les universités à partir de l’année scolaire en cours. Il a été soutenu dans cela par le ministère des Affaires religieuses et des waqfs (legs pieux), dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et les groupes extrémistes dont les femmes se cachent derrière le niqab.

Cette initiative intervient suite à des ordres du gouvernement algérien donnés aux instances administratives de toutes les écoles, universités et quartiers, d’interdire le port du voile pour les enseignantes, les employées ou les étudiantes, de façon à connaître l’identité de la femme ou de la jeune fille et pour protéger les institutions éducatives contre les diverses formes d’extrémisme religieux.

Des réactions violentes ont alors eu lieu de la part des salafistes, dont la plus notable a émané de Lire la suite sur La Référence

Le groupe terroriste Hasm est bien membre des Frères Musulmans (La Référence)

Lu sur le média « La Référence » , organe du Centre des études du Moyen-Orient :

Extraits :

« Le mouvement Hasm en septembre dernier a publié un communiqué dans lequel il rend hommage au défunt guide des Frères musulmans, Mahdi Akef, tout en le surnommant « Mandela et Guevara » et en menaçant de mener des opérations terroristes  en représailles à sa mort.

Cela confirme le lien étroit entre  les Frères musulmans et Hasm qui est considéré comme sa branche armée. (…) 

Le porte-parole de Hasm, Saïf Al-Dine, a en outre précisé que Hasm comptait sur les plates-formes médiatiques qui le soutenaient et qui ne déformaient pas les choses, faisant ainsi allusion aux chaînes des Frères musulmans ainsi qu’aux pages des jeunes du groupe sur les réseaux sociaux qui avaient innocenté Hasm sous prétexte qu’il mène « une action révolutionnaire légitime ». (…)  Saïf Al-Dine a par ailleurs exprimé son accord avec la soi-disant « Lewaa Al-Thawra » (émanant du groupe des Frères) en ce qui concerne l’approche et la vision générale… » Lire l’article intégral sur La Référence

Rappel de l’Obs-i : 

Le groupe Hasm, classé organisation terroriste par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, a revendiqué plusieurs attentats et est fortement soupçonnés d’autres :

  • 5 août 2016, Hasm revendique la tentative d’assassinat contre Ali Goma, grand mufti d’Egypte.
  • 29 septembre 2016 , tentative d’assassinat du vice-procureur  Zakaria Abdel Aziz , gravement blessé lors de l’explosion d’une bombe.
  • 4 novembre 2016 : Hasm revendique le meurtre du juge  Ahmed Aboul Fotouh à Nasr City, qui avait condamné Mohamed Morsi en 2015 à vingt ans de prison.
  • 9 décembre 2016 : Hasm revendique l’attaque d’un check point de la police à proximité de Giza : six policiers tués.

Comprendre la bataille d’Ildeb (Syrie), bastion d’Al Qaida, avec Alexandre del Valle

Entretien du 4/9/2018 avec Alexandre del Valle, géopolitologue, spécialiste du terrorisme. Invité à commenter la situation syrienne, Alexandre del Valle, regrette notamment qu’on «continue nos relents de guerre froide» et aimerait voir s’unir les «démocrates comme les pas démocrates» contre «l’ennemi commun, l’ennemi du genre humain qui est l’ennemi djihadiste». Il donne son analyse géopolitique, notamment sur le rôle de la Turquie dans la région.

Maroc : des élus locaux islamistes se servent de leur visa pour rester illégalement en Europe

Militants du Parti Justice et Développement lors d’un meeting à Rabat, 25.09.2016.

Bladi– 6 septembre 2018 :

« En à peine quelques mois plusieurs élus du sud du Maroc se sont installés définitivement et surtout clandestinement en Europe après avoir profité de leur visa Schengen.

Tous ont été élus sous la bannière du Parti de la justice et de développement (PJD, islamiste) et originaires la région du Souss-Massa, rapporte le journal Aujourd’hui le Maroc, qui fait part d’une inquiétude croissante de la part du parti islamiste.

Tout a commencé en mars dernier lorsqu’une conseillère communale âgée de 26 ans a décidé de rester en France malgré l’expiration de son visa d’entrée. Entre temps, elle s’est désengagée de toutes ses responsabilités locales.

Quelques semaines plus tard, un autre élu du PJD de la commune d’Aït Melloul s’est installé illégalement en France et ne veut plus revenir au Maroc.

Le mois dernier, un autre cas a été enregistré, toujours dans la…Lire la suite sur Bladi, principal webmédia du Maroc

Espagne : recrudescence des viols commis par les marocains cet été

Agressions sexuelles, viols, violences en Espagne: 10 marocains impliqués en 10 jours

Lire la suite

Allemagne : une vingtaine de migrants syriens islamistes attaquent un bar

Image : migrants dans une gare allemande.

Francfort : une bande de 15-20 migrants attaquent les clients d’un bar aux cris de « Allah Akhbar ».

Dans la nuit de samedi à dimanche, le club de Francfort «Frosch Der Klub» a été attaqué par 15 à 20 Syriens. Selon des témoins oculaires, les agresseurs âgés d’environ 25 à 35 ans étaient armés de couteaux et de bâtons et sont partis à l’assaut du club aux cris de «Allah – on va tous vous frapper». L’attaque a été déclenchée par un différend entre des clients du club, après quoi deux des clients ont téléphoné à des amis pour avoir du renfort.

« J’ai mis les clients en sécurité. Les assaillants ont brisé la porte et les fenêtres, ont jeté des pierres – des scènes comme dans une guerre! » déclare le patron du club.

(…) Source

Tunisie : les professeurs de l’Université de la Zitouna totalement contre l’égalité dans l’héritage.

FACEBOOK/ – UNIVERSITE ZAYTOUNA

Lu dans le Huffpost (extrait) :

Les professeurs de l’Université de la Zitouna ont, dans un communiqué publié mardi, refusé l’initiative de l’égalité dans l’héritage proposée par le président de la République Béji Caid Essebsi le 13 août dernier.

Selon eux, le président de la République a fait un “déni du caractère religieux de l’État tunisien”.

En effet, les professeurs de la Zitouna ont appelé à “la nécessité de garder la référence islamique de l’État tunisien qui est spécifiée dans le préambule et les articles de la Constitution” et de ne pas “opposer le caractère civil de l’État à (…) l’identité du peuple tunisien musulman”.

“Les règles de l’héritage sont clairement chariatiques et prévues par le Coran (…) et ne doivent pas dépendre de situations humaines” ont-ils estimés, tout en affirmant que cela pourrait “fissurer l’entité familiale”.(…)

Une proposition qui n’a pas manqué de faire réagir, notamment du côté d’Ennahda (parti des Frères Musulmans). Estimant que ce n’était pas le moment pour une telle initiative , Lire la suite dans le Huffington Post Maghreb

Une fille Yézidi réfugiée en Allemagne croise son violeur de l’Etat islamique ayant obtenu l’asile

Lu sur Euronews du 17 août 2018:

Deux mois et demi de supplices sexuels en Irak, puis un peu plus de trois ans d’apaisement et de reconstruction en AllemagneAshwaq Haji, une jeune fille qui appartient à la minorité des Yézidis, pensait être débarrassée définitivement de son prédateur sexuel, un ex-combattant du groupe Etat islamique, mais le mal en personne est revenu la hanter jusque dans son pays européen d’adoption. Un début de vie déjà bouleversé à trois reprises. (…) 

Le 21 février dernier, Ashwaq Haji va faire des courses dans un supermarché de son lieu de résidence allemand. Deux hommes l’attendent dans une voiture blanche, l’un d’entre eux sort et vient à sa rencontre. La jeune Yézidie raconte la suite dans un entretien accordé à Ole Krogsgaard, journaliste d’Euronews :

« Est-ce que je peux vous demander quelque chose ?, me dit l’homme en allemand. Vous êtes Ashwaq, non ? ».

« Je réponds : Non, qui êtes-vous ? ».

« Il dit : Oui, vous êtes Ashwaq, et je suis Abou Houmam. Et là, il m’a parlé en arabe : Ne me mens pas ! Je sais où tu vis, je sais avec qui tu vis, dans quelle rue, je sais à quelle école tu vas. Il savait tout sur ma vie en Allemagne ».

Ashwaq nous a confié qu’il lui avait donné l’adresse exacte où elle était avec sa mère et son frère. Des frissons dans le dos, elle fuit… une fois de plus ! Lire la suite sur Euronews 

L’imam du terroriste de Manchester : « Le djihad est une source de fierté »

Lu sur RT du 18 août :

La mosquée de Didsbury au Royaume-Uni est au centre de toutes les attentions depuis qu’il a été établi que l’imam qui y officiait tenait des sermons appelant ses «frères» à «agir» seulement six mois avant qu’un de ses fidèles, Salman Abedi, ne passe à l’attaque. L’attentat qu’il avait perpétré avait fait 22 morts lors d’un concert d’Ariana Grande à Manchester le 22 mai 2017. Il avait notamment été enregistré alors qu’il tenait ce type de sermon le 16 décembre 2016.

Selon les informations de la BBC et du DailyMail, ce clerc musulman du nom de Mustafa Graf (photo) aurait encouragé, à demi-mots, ses fidèles à prendre les armes : «Nous demandons à Allah d’accorder aux moudjahidin, nos frères et sœurs à Alep en Syrie et en Irak, de leur accorder la victoire. Le djihad, mené au nom d’Allah, est une source de fierté et de dignité pour cette nation […] A présent, il est temps d’agir et de faire quelque chose. Mes frères et sœurs, le temps des actes est venu et pas seulement celui des paroles… Nombre de nos frères restent malheureusement en retrait. Ils aiment l’islam et les musulmans, mais ils ne font rien pour soutenir leurs frères et sœurs.» Lire la suite sur RT France

Une musulmane américaine remise en place par un patriote qu’elle menace de mort

Echange -que nous n’avons pas réussi à dater- entre une musulmane vindicative qui menace de tuer un patriote américain, qui lui apprend des choses qu’elle méconnait sur l’islam. 

Page 1 sur 7312345»102030...Dernière »