Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Progression constante des islamistes turcs en France : l’ assemblée générale du Millî Görüş fait le point

Le mouvement est autorisé à construire des mosquées ottomanes géantes comme à Strasbourg, Roubaix et Vénnissieux.

Le 21 octobre 2019 se tenait à Paris le congrès du mouvement islamiste turc Millî Görüş. Enregistré intégralement par le média turc MIZANE, son visionnage nous permet de saisir la dynamique de l’organisation à travers la France.

Ce mouvement fut fondé en 1969 par l’ex Premier ministre turc Necmettin Erbakan (mort en 2011) qui voyait l’Europe comme une terre de conquête. « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. » avait-il prévenu. Grand ami des Frères Musulmans, Erbakan attira à son enterrement les pontes de la confrérie islamiste dont Rached Ghannouchi qui évoqua la perte d’un «grand frère ». Car le projet est similaire entre les deux mouvements siamois : rétablissement à long terme d’un califat politique basé sur une Loi islamique, qui pourra s’établir par l’épée si nécessaire.

Son secrétaire général en France, Fatih Sarikir, a développé les chiffres clés de l’organisation en termes de fidèles, d’adhérents, de nombre d’associations liées et de mosquées.Lire la suite

Erdogan appelle à une guerre sainte contre l’Europe


« Nous vaincrons car nous sommes la dernière armée de l’islam (…) Allah se tient derrière les millions de fidèles »

Le chef du régime islamiste turc, Recep Erdogan, a récemment prononcé un discours dans lequel il décrivait l’offensive frontalière turque contre la Grèce comme une guerre sainte islamique contre l’Europe et faisait allusion au possible rétablissement de l’empire ottoman.

Erodgan commence le discours enflammé par une citation d’un célèbre poème écrit par le célèbre poète turc Yahya Kemal Beyatlı intitulé «26 Ağustos 1922», le jour où la Grande Offensive de la guerre d’indépendance turque qui a vaincu les Grecs en Anatolie et les amena dans la mer Egée orientale. Source

L’université islamique d’Al Azhar (Egypte) refuse de qualifier l’Etat islamique d’hérétique

Extrait d’une analyse de l’institut MEMRI du 20 mars 2020 :

« L’abstinence d’Al-Azhar à se prononcer sur cette question [ l’accusation d’hérésie envers des musulmans] découle de la crainte d’entrer en conflit direct avec ces organisations [ EI et Frères Musulmans] et de la crainte qu’une telle fatwa soit utilisée contre des militants d’autres mouvements, tels que les Frères Musulmans [15]. « Si je décide qu’ils sont hérétiques, je serai comme eux », a déclaré Al-Azhar Sheikh Al-Tayyeb en réponse à la question des étudiants de l’Université du Caire expliquant pourquoi il n’avait publié aucune annonce déclarant des militants de l’Etat islamique hérétiques [16]. Son adjoint, Abbas Shuman, a déclaré sur le même sujet : « Pour autant que je sache, tout au long de l’histoire d’Al-Azhar en tant qu’institution officielle, elle n’a jamais accusé personne ou mouvement d’hérésie. Ce n’est pas la mission d’Al-Azhar. » À une autre occasion, il a déclaré: « Je confirme que les actions de l’Etat islamique sont terroristes et ne sont pas compatibles avec le bon islam. Le mal de cette organisation doit être combattu, même avec le recours à la force qui conduira à son élimination. Mais ses membres ne doivent jamais être déclarés hérétiques. « [17]

Le refus d’Al-Azhar d’accuser les militants terroristes d’hérésie a été sévèrement critiqué dans les médias d’État égyptiens et est perçu comme une réticence à coopérer dans la lutte contre le terrorisme qui se propage en Égypte et dans le monde. Par exemple, la poète égyptienne Fatma Na’out a écrit dans le quotidien égyptien Al-Masri Al-Yawm: « N’est-il pas temps pour Al-Azhar de se rendre compte que la baguette magique qui enterrera le terrorisme en Égypte, vaincra l’EI dans le monde, et défendre la vie des chrétiens à Al-‘Arish est uniquement entre ses mains? Émettre une fatwa claire et décisive proclamant hérétique l’EI supprimera ce bouclier humain qui fournit un abri à ces monstres  … Vous, honorable Al-Azhar, sans c’est-à-dire avoir transformé les soldats de daesh en frères en islam qu’il est de son devoir d’aider, [même s’il] pèche, sans condition ni réserve, tant qu’il est musulman … « [18]

Karam Gabr, chef de l’autorité nationale de la presse égyptienne, a écrit dans Al-Akhbar: « Les terroristes criminels, qu’Al-Azhar refuse d’accuser d’hérésie, n’ont ni religion ni patrie. Ils ne croient pas en l’Égypte, son sol, son ciel, son drapeau ou son hymne. C’est un gang terroriste criminel qui cherche chaque marécage de sang et de feu pour perpétrer sa terreur noire et ses crimes barbares … Je ne suis plus d’accord avec l’affirmation d’un religieux que je respecte, que ‘ si nous proclamons que les membres de l’Etat islamique sont des hérétiques, nous leur fournissons une excuse pour faire de même. Ils ne demandent pas notre consentement ou notre permission, et ils nous ont déjà proclamés infidèles et ont jugé que des gens bons et pieux méritent d’être abattus. « [19]

En outre, les médias ont affirmé que les programmes d’études d’Al-Azhar eux-mêmes favorisent l’extrémisme et le terrorisme, et qu’Al-Azhar n’agit donc pas pour éliminer l’extrémisme dans le pays. [20] L’ancien ministre de la Culture Gaber ‘Asfour a abordé cette question, qualifiant le système éducatif d’Al-Azhar d’ « atrophié et arriéré » et ajoutant qu’il produit des terroristes. Il a dit: « Al-Azhar, pour la plupart, à part une petite minorité, est devenu salafiste dans son attitude. Ne croyez pas qu’ils feront quelque chose en quoi ils ne croient pas. Ils travaillent contre le développement. Comment peuvent-ils renouveler le discours religieux quand ce sont eux qui l’ont fait stagner? … « [21] Le chroniqueur Ahmad ‘Abd Al-Tawab a écrit dans Al-Ahram: » Les programmes d’Al-Azhar continuent à ce jour à enseigner aux étudiants de l’institution à accuser quiconque n’est pas d’accord avec eux d’ hérétique et de définir la construction d’églises comme un crime.« [22]

Al-Azhar, pour sa part, rejette les accusations du régime égyptien et les médias du pays, affirmant même que ses responsables faisaient partie du programme du régime pour éradiquer l’extrémisme et agir pour renouveler le discours religieux. Le cheikh Al-Azhar Al-Tayyeb a déclaré: « Certains médias mènent une campagne délibérée contre Al-Azhar. » [23] De même, le Dr Ahmad Omar Hashem, membre du Conseil des chercheurs chevronnés d’Al-Azhar, a précisé qu’il n’y avait pas d’ appels à l’extrémisme, à la violence ou au terrorisme à Al-Azhar ou dans ses livres, et que toute critique de l’institution est incorrecte. [24]

[15] See MEMRI Special Dispatch No. 8244, Head Of Egyptian National Press Authority Condemns Al-Azhar For Ongoing Refusal To Proclaim ISIS Heretical, August 27, 2019.

[16] Al-Watan (Egypt), December 1, 2015. See also MEMRI Special Dispatch No. 7376, Egyptian Religious Establishment Continues To Refuse To Accuse Islamic Terrorist Organization Activists Of Heresy, March 9, 2018.

[17] Al-Watan (Egypt), December 17, 2014. See also MEMRI Special Dispatch No. 5910, Al-Azhar: The Islamic State (ISIS) Is A Terrorist Organization, But It Must Not Be Accused Of Heresy, December 21, 2014.

[18] Al-Masri Al-Yawm (Egypt), February 26, 2017. See also MEMRI Inquiry & Analysis No. 1302, Against The Backdrop Of Copts Fleeing Sinai, Egyptian Establishment, Al-Azhar Is Criticized For Helplessness In Dealing With ISIS, Discrimination Against Copts, March 13, 2017.

[19] Al-Akhbar (Egypt), June 8, 2019. See also MEMRI Special Dispatch No. 8244, Head Of Egyptian National Press Authority Condemns Al-Azhar For Ongoing Refusal To Proclaim ISIS Heretical, August 27, 2019.

[20] See MEMRI Special Dispatch No. 790, Egyptian Intellectual: Al-Azhar University Curricula Encourage Extremism and Terrorism

September 27, 2004;  MEMRI Special Dispatch No. 7254, Two Faces Of Egypt’s Al-Azhar: Promoting Goodwill, Tolerance Towards Christians In Informational Holiday Campaign – But Refusing To Do The Same In Its School Curricula, December 28, 2017; MEMRI Special Dispatch No. 6585, ‘Al-Ahram’ Columnist: Despite Al-Sisi’s Call For Revolution In Religious Discourse, Al-Azhar Scholars Continue On Their Extremist Path, August 24, 2016.

[21] Al-Akhbar (Egypt), July 10, 2016. See MEMRI Inquiry and Analysis No. 1265, Three Years Into Al-Sisi’s Rule: Difficult Challenges At Home And Abroad, August 16, 2016.

[22] Al-Ahram (Egypt), July 25, 2016. See MEMRI Special Dispatch No. 6585, Al-Ahram’ Columnist: Despite Al-Sisi’s Call For Revolution In Religious Discourse, Al-Azhar Scholars Continue On Their Extremist Path, August 24, 2016.

[23] Azhar.eg, April 21, 2017. See also MEMRI Inquiry and Analysis No. 1326, In Egypt, Clashes Between The Institution Of The Presidency And The Institution Of Al-Azhar, August 21, 2017.

[24] Al-Masri Al-Yawm (Egypt), April 20, 2017. See also MEMRI Inquiry and Analysis No. 1326, In Egypt, Clashes Between The Institution Of The Presidency And The Institution Of Al-Azhar, August 21, 2017.

« Le Coronavirus est un soldat d’Allah qui a frappé les 50 états américains » Imâm du Hamas – sermon du vendredi

Voir la vidéo ici

Vendredi 20 mars 2020, un jour avant que deux cas d’infection à COVID-19 ne soient confirmés dans la bande de Gaza, l’imam de Gaza, Jamil Al-Mutawa, a déclaré dans un sermon à la Mosquée Blanche à Gaza que le COVID-19 est un « soldat » d’Allah, qui a gravement touché les États-Unis, Israël, l’Iran, l’Italie et la Chine, tout en épargnant les Palestiniens et les Gazaouis. Prétendant qu’il y a une nouvelle victime de COVID-19 toutes les huit minutes en Iran et en Italie, Sheikh Al-Mutawa a prié Allah de continuer à déchaîner le virus contre ces personnes qui soutiennent « l’Accord du siècle » sur la question palestinienne.  Il a dit: « Regardez comment quiconque manigance contre la mosquée Al-Aqsa est brisé en miettes … C’est la grandeur d’Allah! » Le sermon a été diffusé sur la chaîne de télévision Al-Aqsa du Hamas à Gaza.

La bataille d’Idleb comme si vous étiez : le reportage embarqué de l’agence Anna News

Beyrouth, Liban (10 h 45) – L’Agence de presse Anna a publié une séquence inédite de l’offensive syro-russe dans le gouvernorat d’idliv tournée du 23 février au 6 mars.

Selon l’agence de presse Anna, les rares images couvrent l’offensive du point de vue de la 25e Division des Forces de Mission Spéciale, alors qu’elles tentent d’avancer à travers les défenses militantes d’Idlib.
La vidéo montre l’armée syrienne progressant à travers la campagne d’Idlib, alors que l’armée de l’air russe leur fournit un soutien militaire rapproché.

Au cours de cette opération de deux semaines, l’armée arabe syrienne a réussi à prendre le contrôle de la majeure partie de la région de Jabal Al-Zawiya, y compris de la région impérative de Jabal Shashabo qui a été sous contrôle militant pendant la majeure partie de la guerre.

Une ONG recense 13 groupes armés issus des Frères Musulmans en Egypte

Lu dans EgyptToday du 18 février 2020 :

LE CAIRE – 18 février 2020: Une organisation égyptienne de défense des droits de l’homme a publié le 17 février dernier un rapport indiquant que le groupe des Frères musulmans était à l’origine de la création de 13 mouvements armés qui ont perpétré des attaques terroristes en Égypte entre 2013 et 2019.

Le rapport du Forum pour le développement et le dialogue sur les droits de l’homme, une organisation non gouvernementale, a ouvertement accusé le Qatar et la Turquie de financer le groupe des Frères musulmans classé terroriste par l’État égyptien.

Le forum a décrit le mouvement comme le «groupe de référence pour toutes les organisations terroristes violentes au Moyen-Orient», affirmant qu’il «adopte un discours qui incite à la violence, au racisme, à la haine et à l’exclusion des femmes et (des personnes) d’autres religions».

Il a également accusé les deux pays d’abriter des fugitifs du groupe illégal, qui sont recherchés par la justice égyptienne pour des crimes terroristes qui ont causé la mort de nombreux civils et innocents.

Parmi ces 13 groupes se trouve une organisation connue sous le nom de Brigades Ansar Al-Sharia en Égypte, qui héberge des fugitifs des Frères musulmans qui ont fui la prison de Wadi Al-Naturn à Beheira, au nord du Caire, en 2011, selon le rapport, ajoutant que cette prison recrutait des jeunes et envoyait des les en Syrie.

Le rapport mentionne les noms de nombreux autres groupes et donne une explication détaillée des accusations  auxquelles ils sont confrontés, mais n’a pas fourni de preuve claire qu’ils appartiennent tous au groupe des Frères musulmans, qui a été qualifié d’organisation terroriste après la destitution du président Mohamed Morsi, le président frériste en 2013.

Depuis lors, l’État a blâmé le groupe pour toutes les opérations terroristes qui ont eu lieu ainsi que les plans terroristes que les autorités de sécurité nationale ont réussi à déjouer. Cependant, les FM, en tant que groupe international, n’a jamais revendiqué la responsabilité d’une attaque terroriste en Égypte depuis les incidents de 2013 et a toujours affirmé qu’il s’agissait d’une organisation pacifique.

Plus tôt en février, l’observatoire du forum a condamné les attaques terroristes qui visaient les points de contrôle de sécurité dans le nord du Sinaï, appelant les Nations Unies à désigner les Frères musulmans interdits comme un organisme terroriste.

Le forum a fermement condamné la tentative d’attaque terroriste contre une concentration militaire dans le nord du Sinaï, au cours de laquelle le brigadier Mostafa Abido a été tué.

Le porte-parole militaire Tamer al-Refaei a annoncé dimanche que les forces armées égyptiennes avaient déjoué l’attaque terroriste, tuant 10 terroristes et détruisant un véhicule à quatre roues motrices. Cependant, l’échange de tirs a fait sept morts, deux officiers et cinq soldats.

Le forum égyptien a appelé les Nations Unies à annoncer les Frères musulmans en tant que groupe terroriste car il est responsable de toutes les attaques terroristes qui ont eu lieu dans le Sinaï depuis la révolution du 30 juin 2013.

Le forum a déclaré que les FM ont plusieurs organisations terroristes qui mènent des attaques terroristes sous différents noms, affirmant que certains des membres fugitifs des FM sont les cerveaux derrière de telles attaques.

Les FM violent les droits humains légitimes internationaux et en conséquence, ils devraient être désignés comme un « groupe terroriste » dans le monde, a ajouté le forum.

Voir leurs mosquées en France

Rappel 1 : Le groupe terroriste Hasm est bien membre des Frères Musulmans

Rappel La France est une terre d’accueil pour les Frères Musulmans étrangers étonnamment tolérés :

Syrie : des jihadistes français actifs dans la bataille d’Idleb

France 24 révèle que des jihadistes français sont actifs dans la bataille d’Idleb contre le régime syrien. Ils obéissent sur place aux ordres du recruteur de jihadistes français Omar Omsen, qui revendique son indépendance par rapport à l’organisation État islamique et Al-Qaïda.

La Russie affirme que les militaires turcs tués à Idlib se trouvaient avec les terroristes

Lu sur le média russe Sputnik du 28 février :

Des militaires turcs qui se trouvaient le 27 février aux côtés de formations terroristes près du village de Bekhoun en Syrie ont été pilonnés par l’armée syrienne, indique un communiqué du ministère russe de la Défense diffusé le 28 février.

Selon les informations transmises par Ankara, aucune unité de l’armée turque «n’était présente et n’aurait dû se trouver dans la zone concernée», souligne le ministère. Selon la Défense russe, ayant appris que des militaires turcs avaient été blessés dans l’attaque, la partie russe a pris des mesures pour que les troupes syriennes cessent le feu et pour assurer une évacuation sécurisée des militaires tués et blessés à Idlib vers le territoire turc. (…)La frappe de l’armée de l’air syrienne réalisée le 27 février a fait 33 morts et 36 blessés dans les rangs de l’armée turque à Idlib, dans le nord de la Syrie. Ankara a riposté en frappant des positions syriennes.

La réaction turque

«Il a été décidé de donner une réponse proportionnelle aux actions» syriennes, a déclaré Fahrettin Altun, le chef de l’Office de communication de la présidence turque, ajoutant que les forces turques continuaient de pilonner les troupes gouvernementales syriennes. »

Le gouvernement turc a ensuite pris la décision de considérer les forces syriennes comme des cibles hostiles, a déclaré le porte-parole du Parti de la justice et du développement (AKP) Omer Celik, cité par le journal Sabah. Une frappe a ciblé les positions syriennes.

Poursuivi pour avoir souhaité qu’« Allah élimine les Juifs et les Chrétiens » : L’imam de Bienne (Suisse) , Abu Ramadan, continue de prêcher librement

Lu sur 20 Minutes édition Suisse du 2 février 2020 (traduction Fdesouche)

Malgré de nombreux antécédents négatifs déjà relatés par la presse et deux procédures pénales engagées contre lui depuis son arrivée sur le sol suisse en 1998, l’imam de Bienne n’arrête pas d’attiser la haine.

La SonntagsZeitung dispose de plusieurs extraits d’interventions publiques de l’imam provocateur, notamment un récent dans lequel il taxe « tous les infidèles d’hommes morts avec lesquels il était inutile de discuter » avant de poursuivre « seul Allah peut les réveiller à la vie ».

Récemment encore, l’imam qui jouit d’une pension de retraite helvétique, n’a pas hésité a salir la fête de Noël et justifié la lapidation comme punition appropriée dans les cas d’adultère.

Les deux procédures pénales en cours contre le prédicateur de 66 ans qui se décrit comme « simple fidèle de la mosquée sans fonction particulière » portent sur des soupçons de fraude à l’aide sociale dans le premier cas, et des discriminations raciales dans le second cas, après avoir formulé le vœu lors d’une prière que « Allah élimine les Juifs et les Chrétiens ».

C’est durant 1998 qu’Abu Ramadan est arrivé en tant que demandeur d’asile en Suisse, fuyant la Libye : depuis, la Confédération helvétique l’a soutenu à hauteur de plus de 800’000 Francs suisses d’aide sociale.

En 2017, son statut de réfugié lui a été retiré après plusieurs déplacements de sa part en Libye (pays dont il fuyait l’oppression…), mais il peut néanmoins résider sur le territoire suisse et y disposer d’allocations de base.

La Basler Zeitung relate cette affaire et titre : « Abu Ramadan compense l’aide généreuse apportée par la Suisse sous forme d’aide sociale en dénigrant les infidèles de son pays d’accueil ».

Égypte : un chrétien dénonçant les incendies d’églises frappé et emprisonné pour  » diffusion de fausses informations »

Le père Sila Abdel Nour priant pour “notre frère Ramy Kamel”, dans l’église du 6th Octobre dans la banlieue du Caire.

Lu dans Le Point du 23 décembre :

Il est 1 heure du matin passée ce 23 novembre quand sept hommes armés défoncent la porte de l’appartement familial de Ramy Kamel, dans le quartier populaire de Warraq, au cœur de la capitale égyptienne. L’activiste de 33 ans est roué de coups jusqu’à ce qu’il accepte de livrer son téléphone et le mot de passe de son compte Facebook. Ce récit n’émergera que le lendemain, lorsqu’il parviendra à échanger quelques mots avec ses avocats, face au procureur de la sûreté d’État. Connu pour sa défense de l’héritage et de la langue copte, Ramy découvre alors qu’il est accusé d’appartenance et de financement d’une organisation terroriste, de diffusion de fausses informations et de troubles à l’ordre public pour mauvais usage des réseaux sociaux.

« On ne nous a dit ni le nom de sa supposée organisation terroriste ni son objectif », indique son avocat, Saïd Fayez, qui s’est aussi vu « refuser l’accès au dossier contenant, selon le procureur,(…)

« Ils voulaient le faire taire, car il dénonçait publiquement les violences subies par les Coptes ainsi que l’absence d’enquête sérieuse à la suite de récents incendies d’églises et donc, en creux, il pointait l’incapacité des autorités à protéger les Coptes » détaille Mina Thabet, un ami et chercheur basé à Londres. Ces dernières semaines, trois églises au Caire et dans le Delta du Nil ont été en partie ravagées par les flammes, à cause des courts-circuits électriques selon les services de sécurité. Une version mise en doute par des prêtres et fidèles (…) Lire la suite

Page 1 sur 8112345»102030...Dernière »