Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Nigéria : 13 villages chrétiens attaqués, 48 chrétiens tués (omerta en France)

Source : Morning Star News, 25 octobre, traduction Christianophobie.fr

Des musulmans armés peuls, sans doute accompagnés de militants de groupes islamistes, ont fait régner la terreur au sein de villages chrétiens, lors d’attaques qui se sont déroulées du 8 au 17 octobre dans l’État de Plateau. Le bilan est effrayant : 13 villages chrétiens attaqués, 48 chrétiens tués, un grand nombre de blessés et de maisons incendiées ou détruites, des centaines de chrétiens contraints de fuir la zone…

Qatar : investissements en France et dans l’islamisme des Frères (livre-enquête)

Interview sur RMC d’Emmanuel Razavi en octobre 2017.

« Je vais vous raconter le Qatar tel que je l’ai vu.

J’ai vécu là-bas trois années durant lesquelles j’ai travaillé au sein de la télévision nationale.

Je vais vous expliquer pourquoi ce que l’on vous dit au sujet de cette presqu’île désertique est souvent faux et répond parfois à des clichés sans fondements réels.

Je vais vous dévoiler pourquoi le Qatar, pays qui danse en permanence au bord d’un volcan, a besoin des Etats-Unis, de l’Europe et de la France en particulier pour espérer survivre, la réciproque n’étant pas vraie.

Je vais vous entraîner au coeur d’une lutte fratricide qui oppose deux tendances politico-religieuses, et qui pourrait bien provoquer la chute du clan Al Thani au

pouvoir.

Car le Qatar est au bord de l’implosion. Lire la suite et se procurer le livre ici.

Les contribuables verseront 68 millions d’euros à la Turquie (budget 2018)

Le député du Vaucluse Marie-France Lorho est intervenue en séance pour dénoncer les 68 millions d’euros versés par la France à Bruxelles correspondant aux crédits de pré-adhésion de la Turquie islamiste.

Un recteur d’université turc : “Serrer la main d’une femme est pire que toucher du feu »

Aylin Doğan (www.lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 18 octobre 2017 :

« Pour le recteur de l’Université d’Adıyaman, dans le sud-est de la Turquie, serrer la main d’une femme serait donc la pire chose qui puisse arriver à un homme. Dans un message sur Facebook, Mustafa Talha Gönüllü s’est demandé s’il était contraire à la religion musulmane de serrer la main d’une femme sans être son époux. “Notre prophète avait déclaré que tenir la main d’une femme sans lien de parenté était pire que de toucher du feu et il a été dit que ceux [qui le feraient] seraient saisis par les flammes de l’enfer”, a répondu le professeur. Lequel affirme également que “se balader avec sa fiancée et rester seuls ensemble” est formellement interdit par la religion et considéré comme un péché. Mais, bonne nouvelle, le recteur précise que l’interdiction ne s’applique pas aux personnes âgées, puisque leur “partie émotive a disparue”.

Ses propos ont choqué de nombreux internautres, qui ont demandé le renvoi du professeur ainsi que des poursuites judiciaires contre lui. Mustafa Talha Gönüllü s’est ensuite expliqué sur son compte Facebook, assurant que son intention “n’était pas de blesser les gens”.

Italie : le projet de grande mosquée de Milan enterré par la mairie de centre-droit

Il Giornale du 11 octobre :

Le Conseil communal de Sesto San Giovanni (Métropole de Milan) a approuvé lundi un décret  retirant la concession du terrain sur la zone Via Luini pour la réalisation de ce qui avait été renommé «la plus grande mosquée du nord de l’Italie». La gauche du Pd a voté contre, les « grillonistes » (mouvement 5*) se sont abstenus.

Formellement, la décision est basée sur « une série d’échecs graves et répétés du Centre culturel islamique  à tenir les engagements prévus dans les Conventions de 2013 et de 2015 ». La Ville fait valoir un nombre de paramètres faisant défaut aux associations islamiques qui ont signé la Convention: le premier est le défaut de paiement de la somme de 320 000 euros (…) Lire la suite sur Il Giornale

Revue de presse syrienne du 14 octobre 2017

Agence SANA Damas /  Le journal Tichrine, seul paru ce matin à Damas, consacre ses manchettes à nombre de sujets d’actualité, titrant :

L’armée arabe syrienne s’empare du village de Hattela et de deux quartiers à Mayadine et bloque les lignes de ravitaillement des terroristes de «Daech » à Deir Ezzor.

-Daraa/ Dans une nouvelle violation de l’accord sur la zone de désescalade, les groupes armés ont attaqué aux roquettes le quartier de Kachef dans la ville de Daraa, y faisant 3 martyrs et 4 blessés.Lire

-L’état-major russe : Destruction de 993 cibles des terroristes de “Daech” en Syrie.

Les parties concernées récupèrent le pilote Mohammad Soufane dont l’avion s’est écrasé en Turquie.

-Sabbagh, lors de sa rencontre avec Volodine : Interdiction de l’intervention dans les affaires souveraines des pays. Lire

-Terjeman, lors de sa rencontre à Damas avec une délégation médiatique : Importance de la coopération syro-iranienne dans le domaine médiatique.

-Qadiri examine avec une délégation des organisations non gouvernementales européennes la coopération bilatérale.

Mali : les églises catholiques cibles des islamistes

Extrait d’un article d’Aleteia du 2 octobre 2017 :

« Ces dernières semaines, ces derniers mois, nos églises, nos chapelles, ont été victimes de plusieurs attaques par de présumés jihadistes. (…) Nous sommes inquiets », a déclaré à l’AFP le secrétaire de la conférence épiscopale du Mali, Edmond Dembélé. La semaine dernière, dans le village de Dobara (à 800 kilomètres au nord de Bamako), des hommes armés « ont forcé la porte de l’église et y ont retiré crucifix, images et statue de la Vierge Marie, nappes d’autel », avant de tout brûler devant l’église. Les semaines précédentes, a précisé Edmond Dembélé, d’autres églises et chapelles ont subi le même sort sous les yeux des fidèles. Et, dans la localité de Bodwal, des chrétiens ont été chassés de leur lieu de culte par des hommes armés avec ce message : « Nous allons vous tuer si nous vous voyons prier encore dans l’église ».Lire la suite

La police islamique en Indonésie

Depuis 2002, dans la province islamique de Banda Aceh en Indonésie, la police religieuse veille scrupuleusement à l’application de la Charia. Filles en pantalons, jeunes couples non mariés discutant de manière trop rapprochée sont rappelés à l’ordre oralement. Plus grave, depuis septembre 2010, les relations sexuelles hors mariage sont punie de lapidation. 

« A contre-courant des préjugés contre le monde musulman, soulignons que l’Indonésie est une énorme démocratie musulmane » Mgr Michel Dubost, délégué épiscopal aux relations avec les musulmans (revue En dialogue, été 2016, lettre du Service national pour les relations avec les musulmans de la conférence des évêques de France).

80 turcs encerclent le commissariat de Val-de-Reuil pour demander la libération d’un compatriote

Illustration: Turcs manifestant à Paris en janvier 2011.

Lu dans Paris-Normandie du 20 septembre :

À 21 h, hier mardi 19 septembre, le commissariat de police de Val-de-Reuil s’est retrouvé en état de siège. À l’extérieur, 80 personnes de la communauté turque encerclent le bâtiment et leurs voitures bloquent les portails, empêchant les policiers et usagers, à l’intérieur du commissariat, de sortir. Elles réclament la libération d’un de leur proche interpellé en fin de journée. […] 

Le Rolivalois, alors en garde à vue, a été interpellé à Louviers vers 18 h 15. Alors qu’il avait commis une infraction routière, les forces de l’ordre avaient constaté un défaut de permis de conduire.

Après l’arrivée d’une vingtaine de policiers en renfort et une heure et demie de pourparlers, le groupe est finalement parti. Le conducteur a été libéré ce mercredi matin.

La justice suisse inculpe 3 dirigeants d’une association islamique

Trois dirigeants du Conseil central islamique suisse (CCIS) -d’orientation salafiste et comptant 3900 membres- ont été inculpés pour propagande et réalisation de vidéos sur Al-Qaïda en Syrie, a annoncé aujourd’hui la justice suisse. Le procureur général de la Confédération reproche aux accusés, dont le président du CCIS, Nicolas Blancho, un converti, d’avoir « relayé activement » ces films « au travers des réseaux sociaux et lors d’une manifestation publique », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Ils encourent une peine de cinq ans au plus de prison, selon la loi fédérale interdisant les groupes Al-Qaïda et Etat islamique ainsi que les organisations apparentées. Le CCIS est une association dont le président défraie souvent la chronique pour ses positions radicales. Lire la suite dans Le Figaro

Le Temps avait consacré un long article sur le CCIS en mai 2016 :

Les faits d’abord. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a actuellement des procédures pénales ouvertes contre deux personnes liées au CCIS. Naim Cherni, jeune Allemand au physique de mannequin, le vidéaste de la bande, est, depuis le 9 décembre, soupçonné de propagande en faveur du front Al-Nosra, lié à Al-Qaïda. En cause: une vidéo tournée en Syrie dans laquelle il interviewe Abdallah al-Muhaysini, un leader de l’organisation Jaysh al-Fath. Le MPC a demandé à YouTube de retirer la vidéo.

(…) Naim Cherni n’en était pas à son premier voyage en Syrie. En 2013, il s’était déjà mis en scène avec des responsables d’Ahrar al-Sham, groupe djihadiste lié à Jabhat al-Nosra. Le 9 octobre 2013, il avait posté sur son profil Facebook, depuis Raqqa, une photo de l’EI.(…) Qaasim Illi, le bras droit de Nicolas Blancho a lui propagé la revue de l’Etat Islamique, sur Twitter (…) En décembre 2002, Qaasim Illi s’était aussi illustré en allant rencontrer Ahmed Yassine, le fondateur du Hamas, à Gaza  » Lire l’article dans Le Temps

Sur le sujet lire l’enquête de Mireille Valette disponible sur Amazon :

Page 1 sur 6512345»102030...Dernière »