Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Les chrétiens stigmatisés en Algérie au 20H de France 2

EN ALGÉRIE DES MILLIERS DE MUSULMANS QUITTENT L’ISLAM POUR RECEVOIR JÉSUS-CHRIST COMME SEIGNEUR ET SAUVEUR, CAR MON DIEU EST VIVANT. Soyez bénis AMEN!!! <3 (y)

Publiée par La Vérité vous Affranchira sur Mardi 2 juin 2020

Un diplomate saoudien supervisant les mosquées au USA serait lié aux attentats du 11 septembre selon une fuite du FBI

Source : Radio La voix de la Turquie, le 15-05-2020, traduction Renseignor édité par le Centre Français de Recherche sur le Renseignement. (CF2R)

« Le Bureau fédéral d’investigation (FBI) aux États-Unis a divulgué accidentellement le nom d’un diplomate saoudien soupçonné d’avoir aidé deux pirates de l’air de l’organisation terroriste Al-Qaïda, lors des attaques terroristes du 11 septembre 2001 aux États-Unis, a rapporté mardi Yahoo News. La divulgation par erreur a été commise dans une déclaration d’un responsable du FBI en réponse à un procès intenté par des familles de victimes du 11 septembre qui ont déclaré que le gouvernement saoudien était impliqué dans les attaques. Le dossier de Jill Sanborn, directrice adjointe de la division antiterroriste du FBI, a été rendu public en avril, mais retiré à la fin de la semaine dernière, selon Yahoo News. Le nom de Mussaed Ahmed Al-Jarrah a été révélé par erreur dans la déclaration. Al-Jarrah était un fonctionnaire de niveau intermédiaire du ministère saoudien des Affaires étrangères, qui a été affecté à l’ambassade saoudienne à Washington, en 1999 et 2000. Selon le rapport, il était chargé de superviser les activités des employés du ministère des Affaires islamiques dans les mosquées et les centres islamiques financés par l’Arabie saoudite aux États-Unis. Les autorités estiment qu’Al-Jarrah a chargé deux personnes – Fahad Al-Thumairy, un religieux, et Omar Al-Bayoumi, un présumé agent saoudien – d’aider deux des pirates de l’air à s’installer aux États-Unis en janvier 2000, avant les attaques. On ignore où se trouve Al-Jarrah, mais il se trouverait en Arabie saoudite. « Cela montre qu’il y a une dissimulation complète par le gouvernement de l’implication saoudienne » a déclaré à Yahoo News Brett Eagleson, un porte-parole des familles. « Ceci est un fiasco magistral » a-t-il déclaré dans un langage familier. Yahoo News a déclaré avoir contacté le département de la Justice, lundi, mais les responsables ont informé le tribunal et retiré la déclaration du FBI du dossier public. « Le document a été déposé de manière incorrecte dans cette affaire » indique désormais le dossier, selon le rapport. »

Erdogan tente de dissimuler ses pertes en Libye en envoyant des soldats de l’Etat Islamique

Erdogan

Erdogan

Source : Moustapha Kamel pour le Centre des études du Moyen-Orient, 26 avril 2020 :

Le président turc tente de dissimuler ses pertes humaines en Libye suite à l’intervention militaire en envoyant des mercenaires appartenant aux factions soutenues par Ankara, combattre l’armée nationale libyenne aux côtés des milices du gouvernement d’entente. 

Il œuvre aussi à museler tous ceux qui diffusent des informations sur les pertes turques en Libye, et en particulier sur la mort de membres des renseignements. Six journalistes turcs ont ainsi été incarcérés, et des députés du Parlement ont dû faire face à une demande de levée de leur immunité. 

C’est ainsi que le directeur de l’information du site OdatiBarich Turkogluet la correspondante du site Holia Kilintch ont été arrêtés après avoir diffusé des informations sur la mort d’agents des renseignements et de leur enterrement secret en Turquie. 

Dans le même moment, les éléments de Daech en Libye restent la carte maîtresse d’Erdogan pour rester dans le pays et envoyer d’autres mercenaires en Libye, sans tenir compte de la propagation du coronavirus, et des instructions de l’OMS relatives à la limitation des déplacements d’un pays à l’autre pour contrer le virus. C’est ainsi que le gouvernement turc a exploité le fait que la communauté internationale soit occupée à combattre la pandémie pour envoyer des mercenaires en Libye, qu’il s’agisse de membres des factions inféodées à Ankara, mais oud’éléments de Daech venant de la campagne syrienne et de Deir ez-Zor. 

Quant à l’Observatoire syrien des droits de l’homme, il a révélé que 28 éléments de Daech en Syrie avaient rejoint les mercenaires en Libye, et que les autorités turques avaient intensifié le recrutement d’éléments terroristes ayant fui les combats en Syrie, en particulier du Hay’at Tahrir al-Cham – Jabhat al-Nusra – et de Daech, en les envoyant par avion en Libye pour soutenir les milices armées de Tripoli.

Les mosquées turques en France multiplient les appels amplifiés à la prière

Adhan à Strasbourg dans la mosquée du Milli Gorus le 3 avril dernier.

Depuis deux semaines, les provocations sonores se multiplient dans les mosquées gérées par la diaspora turque pour leur majorité. Suite au précédent de la Grande Mosquée de Lyon de tendance frériste qui la première a lancé un adhan par le muezzin au prétexte d’une solidarité avec les soignants, les turcs se sont empressés de leur emboiter le pas après avoir observé le laissez-faire des pouvoirs publics. 

Ainsi, en Alscace, à Bischwiller, commune surnommée « la ville des turcs » par les alsaciens, la mosquée Yunus Emre a émise un appel sonore à la prière entendu des centaines de mètres à la ronde, comme l’atteste une vidéo d’un riverain étonné.

A Strasbourg, la mosquée Eyyup Sultan des extrémistes du Millî Görüş, pourtant encore en chantier, a dépêché son muezzin pour lancer également un appel sonore dans la mosquée provisoire au centre de la cour.

A Annonay en Ardèche, la mosquée turque n’a pas de minaret mais cela ne l’a pas empêché  d’installer une sonorisation puissante pour que tout le quartier subisse l’adhan. L’association cultuelle des musulmans d’Annonay (ACMA) gère cette mosquée, affiliée aussi au Millî Görüş.

A Valentigney, le compte Facebook de la mosquée turque a relayé l’appel amplifié à la prière venant d’un balcon. Donc on peut en conclure que la mosquée n’a pas voulu « en faire trop » en installant le système amplifié dans son enceinte pour préférer une légère délocalisation dans un appartement difficilement identifiable. La mosquée turque Selmiyye Camii est située 6 rue des Combottes à proximité du quartier sensible des Buis à Valentigney. Elle est affiliée au DITIB ( gouvernement turc) et son imâm est détaché par la Turquie. L’association de l’amicale des amis turcs et français est le nom de l’établissement dirigeant.

A Colmar la mosquée Ennasiha a diffusé également l’appel à la prière, de manière à médiatiser l’événement. Un compte twitter d’un turc a diffusé une vidéo de cet appel amplifié où on voit un caméraman de la mosquée filmer la scène méthodiquement. « La municipalité a autorisé » informe en turc celui qui a diffusé la vidéo. Mais la mosquée est gérée par des maghrébins, et entretient d’excellentes relations avec la candidate La République en Marche Stéphanie Villemin qui s’y est rendue le 1er mars dernier dans le cadre de sa campagne électorale.

La France a donné sa nationalité à 15390 Marocains et 14 857 Algériens en 2018

Lu sur Yabiladi du 31 mars 2020

L’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat) a rendu public, lundi, les chiffres relatifs à la naturalisation dans l’Union européenne pour l’année 2018. Ainsi, les Marocains continuent de dominer la liste des étrangers les plus naturalisés en Europe et ce, depuis 2012.

Les Marocains représentent ainsi près de 10% de l’ensemble des personnes ayant acquis la nationalité d’un pays européen en 2018. Ils sont suivis par les Albanais (7%) et les Turcs (4,2%).

En effet, selon Eurostat, alors qu’elles étaient 700 561 en 2017, 672 270 personnes ont obtenu la citoyenneté de l’un des États membres de l’Union européenne. C’est désormais l’Espagne qui arrive en tête des pays européens octroyant la citoyenneté. Le royaume ibérique est suivi par l’Italie, la France et la Belgique.

Le nombre de Marocains naturalisés a ainsi atteint 67 156 personnes devant 47 441 Albanais et 28 386 Turcs. L’Espagne arrive en tête de la liste des pays ayant accordé la nationalité à des immigrés marocains avec 25 315 naturalisations, représentant un total de 37,7%. Elle est suivie de l’Italie (21 841 naturalisations de Marocains, 23,1%), la France (15 390 naturalisations, 22,9%) et la Belgique (4 856 naturalisations, 7,2%). Toujours selon l’Eurostat, les Pays-Bas arrivent à la dernière place avec 3 017 naturalisations en 2018 pour des Marocains.

Eurostat donne aussi le chiffre de 14857 Algériens ayant obtenu la nationalité française en 2018.

Progression constante des islamistes turcs en France : l’ assemblée générale du Millî Görüş fait le point

Le mouvement est autorisé à construire des mosquées ottomanes géantes comme à Strasbourg, Roubaix et Vénnissieux.

Le 21 octobre 2019 se tenait à Paris le congrès du mouvement islamiste turc Millî Görüş. Enregistré intégralement par le média turc MIZANE, son visionnage nous permet de saisir la dynamique de l’organisation à travers la France.

Ce mouvement fut fondé en 1969 par l’ex Premier ministre turc Necmettin Erbakan (mort en 2011) qui voyait l’Europe comme une terre de conquête. « Les Européens sont malades… Nous leur donnerons les médicaments. L’Europe entière deviendra islamique. Nous conquerrons Rome. » avait-il prévenu. Grand ami des Frères Musulmans, Erbakan attira à son enterrement les pontes de la confrérie islamiste dont Rached Ghannouchi qui évoqua la perte d’un «grand frère ». Car le projet est similaire entre les deux mouvements siamois : rétablissement à long terme d’un califat politique basé sur une Loi islamique, qui pourra s’établir par l’épée si nécessaire.

Son secrétaire général en France, Fatih Sarikir, a développé les chiffres clés de l’organisation en termes de fidèles, d’adhérents, de nombre d’associations liées et de mosquées.Lire la suite

Erdogan appelle à une guerre sainte contre l’Europe


« Nous vaincrons car nous sommes la dernière armée de l’islam (…) Allah se tient derrière les millions de fidèles »

Le chef du régime islamiste turc, Recep Erdogan, a récemment prononcé un discours dans lequel il décrivait l’offensive frontalière turque contre la Grèce comme une guerre sainte islamique contre l’Europe et faisait allusion au possible rétablissement de l’empire ottoman.

Erodgan commence le discours enflammé par une citation d’un célèbre poème écrit par le célèbre poète turc Yahya Kemal Beyatlı intitulé «26 Ağustos 1922», le jour où la Grande Offensive de la guerre d’indépendance turque qui a vaincu les Grecs en Anatolie et les amena dans la mer Egée orientale. Source

L’université islamique d’Al Azhar (Egypte) refuse de qualifier l’Etat islamique d’hérétique

Extrait d’une analyse de l’institut MEMRI du 20 mars 2020 :

« L’abstinence d’Al-Azhar à se prononcer sur cette question [ l’accusation d’hérésie envers des musulmans] découle de la crainte d’entrer en conflit direct avec ces organisations [ EI et Frères Musulmans] et de la crainte qu’une telle fatwa soit utilisée contre des militants d’autres mouvements, tels que les Frères Musulmans [15]. « Si je décide qu’ils sont hérétiques, je serai comme eux », a déclaré Al-Azhar Sheikh Al-Tayyeb en réponse à la question des étudiants de l’Université du Caire expliquant pourquoi il n’avait publié aucune annonce déclarant des militants de l’Etat islamique hérétiques [16]. Son adjoint, Abbas Shuman, a déclaré sur le même sujet : « Pour autant que je sache, tout au long de l’histoire d’Al-Azhar en tant qu’institution officielle, elle n’a jamais accusé personne ou mouvement d’hérésie. Ce n’est pas la mission d’Al-Azhar. » À une autre occasion, il a déclaré: « Je confirme que les actions de l’Etat islamique sont terroristes et ne sont pas compatibles avec le bon islam. Le mal de cette organisation doit être combattu, même avec le recours à la force qui conduira à son élimination. Mais ses membres ne doivent jamais être déclarés hérétiques. « [17]

Le refus d’Al-Azhar d’accuser les militants terroristes d’hérésie a été sévèrement critiqué dans les médias d’État égyptiens et est perçu comme une réticence à coopérer dans la lutte contre le terrorisme qui se propage en Égypte et dans le monde. Par exemple, la poète égyptienne Fatma Na’out a écrit dans le quotidien égyptien Al-Masri Al-Yawm: « N’est-il pas temps pour Al-Azhar de se rendre compte que la baguette magique qui enterrera le terrorisme en Égypte, vaincra l’EI dans le monde, et défendre la vie des chrétiens à Al-‘Arish est uniquement entre ses mains? Émettre une fatwa claire et décisive proclamant hérétique l’EI supprimera ce bouclier humain qui fournit un abri à ces monstres  … Vous, honorable Al-Azhar, sans c’est-à-dire avoir transformé les soldats de daesh en frères en islam qu’il est de son devoir d’aider, [même s’il] pèche, sans condition ni réserve, tant qu’il est musulman … « [18]

Karam Gabr, chef de l’autorité nationale de la presse égyptienne, a écrit dans Al-Akhbar: « Les terroristes criminels, qu’Al-Azhar refuse d’accuser d’hérésie, n’ont ni religion ni patrie. Ils ne croient pas en l’Égypte, son sol, son ciel, son drapeau ou son hymne. C’est un gang terroriste criminel qui cherche chaque marécage de sang et de feu pour perpétrer sa terreur noire et ses crimes barbares … Je ne suis plus d’accord avec l’affirmation d’un religieux que je respecte, que ‘ si nous proclamons que les membres de l’Etat islamique sont des hérétiques, nous leur fournissons une excuse pour faire de même. Ils ne demandent pas notre consentement ou notre permission, et ils nous ont déjà proclamés infidèles et ont jugé que des gens bons et pieux méritent d’être abattus. « [19]

En outre, les médias ont affirmé que les programmes d’études d’Al-Azhar eux-mêmes favorisent l’extrémisme et le terrorisme, et qu’Al-Azhar n’agit donc pas pour éliminer l’extrémisme dans le pays. [20] L’ancien ministre de la Culture Gaber ‘Asfour a abordé cette question, qualifiant le système éducatif d’Al-Azhar d’ « atrophié et arriéré » et ajoutant qu’il produit des terroristes. Il a dit: « Al-Azhar, pour la plupart, à part une petite minorité, est devenu salafiste dans son attitude. Ne croyez pas qu’ils feront quelque chose en quoi ils ne croient pas. Ils travaillent contre le développement. Comment peuvent-ils renouveler le discours religieux quand ce sont eux qui l’ont fait stagner? … « [21] Le chroniqueur Ahmad ‘Abd Al-Tawab a écrit dans Al-Ahram: » Les programmes d’Al-Azhar continuent à ce jour à enseigner aux étudiants de l’institution à accuser quiconque n’est pas d’accord avec eux d’ hérétique et de définir la construction d’églises comme un crime.« [22]

Al-Azhar, pour sa part, rejette les accusations du régime égyptien et les médias du pays, affirmant même que ses responsables faisaient partie du programme du régime pour éradiquer l’extrémisme et agir pour renouveler le discours religieux. Le cheikh Al-Azhar Al-Tayyeb a déclaré: « Certains médias mènent une campagne délibérée contre Al-Azhar. » [23] De même, le Dr Ahmad Omar Hashem, membre du Conseil des chercheurs chevronnés d’Al-Azhar, a précisé qu’il n’y avait pas d’ appels à l’extrémisme, à la violence ou au terrorisme à Al-Azhar ou dans ses livres, et que toute critique de l’institution est incorrecte. [24]

[15] See MEMRI Special Dispatch No. 8244, Head Of Egyptian National Press Authority Condemns Al-Azhar For Ongoing Refusal To Proclaim ISIS Heretical, August 27, 2019.

[16] Al-Watan (Egypt), December 1, 2015. See also MEMRI Special Dispatch No. 7376, Egyptian Religious Establishment Continues To Refuse To Accuse Islamic Terrorist Organization Activists Of Heresy, March 9, 2018.

[17] Al-Watan (Egypt), December 17, 2014. See also MEMRI Special Dispatch No. 5910, Al-Azhar: The Islamic State (ISIS) Is A Terrorist Organization, But It Must Not Be Accused Of Heresy, December 21, 2014.

[18] Al-Masri Al-Yawm (Egypt), February 26, 2017. See also MEMRI Inquiry & Analysis No. 1302, Against The Backdrop Of Copts Fleeing Sinai, Egyptian Establishment, Al-Azhar Is Criticized For Helplessness In Dealing With ISIS, Discrimination Against Copts, March 13, 2017.

[19] Al-Akhbar (Egypt), June 8, 2019. See also MEMRI Special Dispatch No. 8244, Head Of Egyptian National Press Authority Condemns Al-Azhar For Ongoing Refusal To Proclaim ISIS Heretical, August 27, 2019.

[20] See MEMRI Special Dispatch No. 790, Egyptian Intellectual: Al-Azhar University Curricula Encourage Extremism and Terrorism

September 27, 2004;  MEMRI Special Dispatch No. 7254, Two Faces Of Egypt’s Al-Azhar: Promoting Goodwill, Tolerance Towards Christians In Informational Holiday Campaign – But Refusing To Do The Same In Its School Curricula, December 28, 2017; MEMRI Special Dispatch No. 6585, ‘Al-Ahram’ Columnist: Despite Al-Sisi’s Call For Revolution In Religious Discourse, Al-Azhar Scholars Continue On Their Extremist Path, August 24, 2016.

[21] Al-Akhbar (Egypt), July 10, 2016. See MEMRI Inquiry and Analysis No. 1265, Three Years Into Al-Sisi’s Rule: Difficult Challenges At Home And Abroad, August 16, 2016.

[22] Al-Ahram (Egypt), July 25, 2016. See MEMRI Special Dispatch No. 6585, Al-Ahram’ Columnist: Despite Al-Sisi’s Call For Revolution In Religious Discourse, Al-Azhar Scholars Continue On Their Extremist Path, August 24, 2016.

[23] Azhar.eg, April 21, 2017. See also MEMRI Inquiry and Analysis No. 1326, In Egypt, Clashes Between The Institution Of The Presidency And The Institution Of Al-Azhar, August 21, 2017.

[24] Al-Masri Al-Yawm (Egypt), April 20, 2017. See also MEMRI Inquiry and Analysis No. 1326, In Egypt, Clashes Between The Institution Of The Presidency And The Institution Of Al-Azhar, August 21, 2017.

« Le Coronavirus est un soldat d’Allah qui a frappé les 50 états américains » Imâm du Hamas – sermon du vendredi

Voir la vidéo ici

Vendredi 20 mars 2020, un jour avant que deux cas d’infection à COVID-19 ne soient confirmés dans la bande de Gaza, l’imam de Gaza, Jamil Al-Mutawa, a déclaré dans un sermon à la Mosquée Blanche à Gaza que le COVID-19 est un « soldat » d’Allah, qui a gravement touché les États-Unis, Israël, l’Iran, l’Italie et la Chine, tout en épargnant les Palestiniens et les Gazaouis. Prétendant qu’il y a une nouvelle victime de COVID-19 toutes les huit minutes en Iran et en Italie, Sheikh Al-Mutawa a prié Allah de continuer à déchaîner le virus contre ces personnes qui soutiennent « l’Accord du siècle » sur la question palestinienne.  Il a dit: « Regardez comment quiconque manigance contre la mosquée Al-Aqsa est brisé en miettes … C’est la grandeur d’Allah! » Le sermon a été diffusé sur la chaîne de télévision Al-Aqsa du Hamas à Gaza.

La bataille d’Idleb comme si vous étiez : le reportage embarqué de l’agence Anna News

Beyrouth, Liban (10 h 45) – L’Agence de presse Anna a publié une séquence inédite de l’offensive syro-russe dans le gouvernorat d’idliv tournée du 23 février au 6 mars.

Selon l’agence de presse Anna, les rares images couvrent l’offensive du point de vue de la 25e Division des Forces de Mission Spéciale, alors qu’elles tentent d’avancer à travers les défenses militantes d’Idlib.
La vidéo montre l’armée syrienne progressant à travers la campagne d’Idlib, alors que l’armée de l’air russe leur fournit un soutien militaire rapproché.

Au cours de cette opération de deux semaines, l’armée arabe syrienne a réussi à prendre le contrôle de la majeure partie de la région de Jabal Al-Zawiya, y compris de la région impérative de Jabal Shashabo qui a été sous contrôle militant pendant la majeure partie de la guerre.

Page 1 sur 8212345»102030...Dernière »