Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Allemagne

Travailleurs sociaux et psychologues pour les djihadistes de retour en Allemagne et Danemark

Lu dans Le Figaro du 1 er février (extrait) :

Allemagne :

En novembre 2017, les renseignements allemands affirmaient que sur les 960 djihadistes qui étaient partis en Irak et en Syrie, un tiers de ces individus étaient de retour. Si 80 d’entre eux ont été emprisonnés, entre 200 et 220 djihadistes seraient aujourd’hui rentrés chez eux. (…) Pour lutter contre la radicalisation, l’Office fédéral pour la migration et pour les réfugiés (BAMS), qui dépend du ministère de l’Intérieur, a créé le «Bureau d’information sur la radicalisation». Ce dernier travaille avec les services de renseignements, mais aussi avec les acteurs de la société civile. Il se repose notamment sur quatre associations, dont la Violence Prevention Network (VPN). Depuis juillet 2014, la VPN travaille avec des familles dont les membres sont partis faire le djihad, mais également avec des individus qui sont revenus d’Irak ou de Syrie. Des travailleurs sociaux et des psychologues sont également chargés d’accompagner les djihadistes de retour. » 

Danemark :

« Avec environ 143 personnes parties faire le djihad depuis 2012, le Danemark est l’un des pays les plus touchés en Europe, si l’on compare ce chiffre à la population.(…)Les djihadistes qui reviennent peuvent, s’ils le souhaitent, s’inscrire à un programme de déradicalisation. L’État les aide alors dans leurs démarches pour chercher un logement ainsi qu’un emploi. «Ils ont aussi droit à une prise en charge médicale et psychologique gratuite», précise un rapport publié en juin 2017 par le Center for Security Studies (CSS) de Zurich. Pour veiller sur eux pendant cette période de transition, un mentor est désigné, il peut d’ailleurs s’agir d’un ancien djihadiste. Spécialement formés, ces «mentors» accompagnent les revenants au quotidien. «Au Danemark, les djihadistes qui reviennent sont considérés comme des victimes», estime Asiem El Difraoui. Lire l’intégralité dans Le Figaro

Attaque de Hambourg : le demandeur d’asile palestinien avait d’abord été présenté comme « déséquilibré »

Ahmad Alhaw, l’islamiste palestinien de 26 ans, initialement présenté comme un « déséquilibré » par les autorités allemandes.

Lu dans Libération du 12 janvier 2018 (extrait) :

« Le procès d’un demandeur d’asile palestinien qui avait tué au couteau un client de supermarché en juillet à Hambourg en Allemagne, dans un acte à motivation islamiste selon l’accusation, s’ouvre vendredi dans la ville.

Les autorités ont d’abord présenté Ahmad Alhaw, 26 ans, comme psychologiquement fragile avant d’opter pour un acte se voulant une «contribution au Djihad mondial». L’accusé risque la prison à perpétuité. » Lire la suite sur Libé

Allemagne : 1 élève musulman sur 3 se déclare prêt « à se battre et à mourir pour l’islam »

Lu dans Die Welt du 10 janvier 2018. Traduction Fdesouche.com

Dans une enquête réalisée en Basse-Saxe, huit pour cent des étudiants musulmans soutiennent la propagation violente de l’État islamique. Certains montrent même de la sympathie pour les attentats terroristes. Cette surprenante conclusion controversée apparaît dans le chapitre 4, sous-section 1. « L’extrémisme et l’islamisme fondamentaliste » est le sous-titre de ce paragraphe et comprend seulement quelques pages. Il fait partie de l’étude remise la semaine dernière sur les causes de la criminalité des migrants, menée par le scientifique criminel Christian Pfeiffer.Lire la suite

Réveillon à Berlin : sept migrants musulmans arrêtés pour agressions sexuelles

Sources: Die Welt et Russia Today du 01/01/2018 :

Police have arrested several people in Berlin and Cologne over suspected sexual assault against women during New Year’s Eve celebrations, police and media say. Most of the suspects were young men from Syria and Afghanistan.

At least seven people were arrested for sexual assault in the German capital, police said, as cited by Die Welt newspaper.

The incidents took place during a New Year’s Eve festival at Berlin’s Brandenburg Gate area, which drew hundreds of thousands of spectators, accordingto the event’s organizers.

“Cases of sexual assaults were unfortunately reported during Welcome2018 events in Berlin. We do not tolerate such acts. Suspects were arrested,” Berlin police tweeted on Monday morning. 

In most cases, women were “groped between their legs or their buttocks,” Thomas Neuendorf from the Berlin police press office told Ruptly. The suspects were predominantly young men from Syria or Afghanistan,” he said.

Traduction de la dernière phrase : « Dans la plupart des cas, les femmes étaient «prises entre leurs jambes ou leurs fesses», a déclaré Thomas Neuendorf du bureau de presse de la police berlinoise à Ruptly. « Les suspects étaient principalement des jeunes hommes de Syrie ou d’Afghanistan« , a-t-il dit.

Allemagne: un Pakistanais arrêté pour avoir incendié une église

Lu sur le média allemand: Epoch Times et Mannheim Morgen du 5 décembre.

Un migrant pakistanais de 24 ans a été arrêté pour avoir tenté de détruire le sommet d’une église en provoquant une «explosion de gaz».

Dans la matinée du mardi 5 décembre, un suspect a été arrêté lors d’une descente de police. Selon les médias allemands, l’homme vit depuis plusieurs années dans le pays et n’a pas migré récemment. 

L’église St. Hildegard a été incendiée le 17 octobre au soir. Du gaz et un explosif ont été utilisés pour essayer de faire exploser le clocher de l’église.

Heureusement, il n’y a pas eu de grosse explosion et le feu qui en a résulté a pu être éteint par les pompiers.

Selon les témoins, deux hommes ont été vus près de l’église. Le second suspect est toujours recherché.

Hambourg : un mort dans une attaque au couteau dans un supermarché, le suspect interpellé

Lu sur Russia Today ce 28 juillet :

Une personne a été tuée et cinq individus ont été blessés lors d’une attaque au couteau dans un supermarché de Hambourg. Un suspect a été arrêté, mais les policiers ne sont pas en mesure d’expliquer ses motivations.

Un homme a tué une personne et en a blessé cinq autres avec un couteau dans un supermarché à Hambourg, en Allemagne. 

Il a été arrêté, mais la police a conseillé à la population d’éviter la zone où s’est déroulé l’incident. 

Une photo du suspect en état d’arrestation a été publiée par le média allemand Bild. Selon ce journal, il aurait crié «Allah Akbar» avant de commettre son crime.

Le Ramadan célébré en pleine rue à Cologne

Dresde : des migrants saccagent leur centre d’hébergement en raison du ramadan

Manifestation à Dresde en aout 2015.

Lu sur Tag24.de (traduction Fdesouche):

Dimanche soir, échauffourées entre migrants et personnel de sécurité : tout a commencé vers 21h05 lorsqu’une alarme incendie s’est déclenchée au 4ème étage du centre. Le personnel de sécurité a alors constaté que, malgré une interdiction, des appareils ménagers étaient utilisés dans les chambres.

Rappelant cette interdiction aux résidents, les agents de sécurité ont aussitôt été agressés à coup de caisses à bière et extincteurs pour « violation du ramadan ». S’étant retirés, les agents ont alerté la police, laquelle est intervenue en force avec 14 véhicules et 28 agents.

Avant l’arrivée de la police, les migrants avaient complètement perdu la tête au point de saccager leur chambre jusqu’à ce que celle-ci soit inhabitable : ils ont arraché les fenêtres avec leur encadrement, cassé les portes, arraché les prises électrique et brisé les fenêtres. Les dégâts s’élèvent à environ 3’000 Euros.

Impliqués dans cette rébellion : 7 Marocains et 2 Tunisiens. L’auteur principal âgé de 43 ans a été mis en détention : les autres répartis dans de nouveaux centres.

Plaintes sont déposées pour coups et blessures, coups et blessures aggravés (6 agents de sécurité blessés) et pour dégradation de bien public.

Explosions à Dortmund : le suspect, un Irakien de 25 ans était « surveillé depuis longtemps pas la police »

Le quotidien Bild affirme ce jeudi que la personne retenue par la police faisait l’objet d’une surveillance depuis longtemps et aurait tenu des propos « suspects » dans une conversation téléphonique.

« Nous pensons que c’est un acte motivé par le terrorisme« , a déclaré le parquet fédéral allemand, ce mercredi. Après l’attentat contre l’équipe de football du Borussia Dortmund, mardi 11 avril, deux suspects « de la mouvance islamiste » sont visés par les enquêteurs. L’un d’entre eux a été arrêté et placé en garde à vue. 

Selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, il s’agit d’un Irakien de 25 ans résidant à Wuppertal, ville située comme Dortmund dans la région de la Ruhr. L’autre suspect laissé en liberté est un Allemand de 28 ans habitant à Fröndenberg. 

Le quotidien Bild affirme ce jeudi que la personne retenue par la police faisait l’objet d’une surveillance depuis longtemps. L’homme aurait tenu des propos « suspects » dans une conversation téléphonique, faisant penser aux autorités qu’il pouvait dissimuler des explosifs chez lui. Toutefois, les enquêteurs n’ont rien trouvé à son domicile, ajoute le journal. La justice a jusqu’à jeudi soir pour décider d’un éventuel placement en détention ou d’une remise en liberté. 

Mais si la région est connue pour abriter une mouvance islamiste importante, et concentre nombre de procédures contre d’anciens djihadistes revenus d’Irak ou de Syrie, les enquêteurs demeurent encore prudents.  Lire la suite dans L’ Express

Deuxième attaque en cours à Dussoldorf : quartier bouclé

10 mars- 16h51 : Au nord de Düsseldorf, le secteur du château de Kalkum est totalement bouclé en raison de la chasse à l’homme qui s’y déroule afin de retrouver l’auteur des coups de machette. Plusieurs personnes ont été attaquées par un individu armé d’une machette dans les rues de Düsseldorf. Un homme de 80 ans a été grièvement blessé mais ses jours ne seraient pas en danger. Le bilan d’hier est de 7 blessés, l’auteur était un kosovar, Fatmir.H présenté comme un « déséquilibré » par les médias.

Le magazine Bild en parle aussi

Page 2 sur 6«12345»...Dernière »