Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Cameroun

Cameroun : des dizaines d’élèves enlevés par les islamistes, silence des médias français

Si les médias français ont parlé des enlèvements de début novembre à Bamenda, ils ont passé sous silence le dernier forfait de Boko Haram. Pour ne pas saturer l’esprit des français de la menace islamiste quotidienne qui s’étend en Afrique francophone ?

Le média spécialisé sur l’islamisme La Référence écrit :

Mardi 20 novembre 2018, à Kumba, au sud-ouest du Cameroun, des éléments terroristes armés ont pris d’assaut une école primaire et enlevé des dizaines d’élèves, en plus du directeur et d’un enseignant. Lire la suite

Cameroun : une tranchée à la frontière contre les incursions de Boko Haram

Lu sur La Référence du 10 octobre  (média spécialisé dans l’étude de l’islamisme) :

(…) Dans l’extrême-nord du pays, c’est la secte islamiste Boko Haram qui perpétue des attaques terroristes de temps en temps à la frontière avec le Nigeria. Ce qui a poussé l’armée camerounaise à creuser une tranchée de plusieurs mètres de profondeur et des centaines de mètres  de longueur afin d’empêcher aux combattants de Boko Haram de franchir la frontière, comme l’a affirmé le Colonel Douray, des Forces de la lutte antiterroriste qui assimile la tranchée à la Grande muraille de Chine.

Mais malgré cela, les attaques de la secte terroriste n’ont pas, pour autant totalement cessé et, c’est pour plusieurs raisons comme le souligne un des chefs traditionnels de la région du sud-ouest dans son entretien avec ‘’La Référence’’ : « les efforts déployés jusque-là ne sont pas suffisants. L’armée est divisée entre la lutte contre les éléments de Boko Horam au nord et les combattants sécessionnistes dans les régions anglophones. Ce qui affecte son efficacité.» a-t-il déclaré  avant d’ajouter « la crise économique que traverse le pays met en colère les populations  et l’augmentation de la pauvreté favorise la pénétration et l’expansion de Boko Harm dans le pays.» Lire l’article intégral.

Raids de Boko-Haram au Cameroun : deux églises et un dispensaires incendiés

Lors d’un raid perpétré par Boko Haram dans le village de Roum, dans la région du Centre du Cameroun proche de la frontière avec le Nigéria, dans la nuit du 15 janvier dernier, deux églises ont été incendiées par les islamistes : une église de l’Union des églises évangéliques au Cameroun (UEEC) et une église catholique. Dans la même nuit, un dispensaire géré par l’UEEC non loin de Roum, a également été attaqué par Boko Haram. Quatre habitants ont été brûlés vifs dans l’incendie de leurs maisons à Roum.

Source : World Watch Monitor, 29 janvier. Traduction Christianophobie.fr