Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Égypte

L’Egypte revoit enfin sa loi restrictive empêchant les constructions d’églises, datant de l’Empire ottoman !

Le 2 avril 1968, apparition de la Sainte Vierge au dessus d'une église du Caire.

Le 2 avril 1968, apparition de la Sainte Vierge au dessus d’une église du Caire. (+ d’infos)

Le Caire (Agence Fides) – Le projet de loi portant sur la construction des lieux de culte a été présenté ce jour, 16 mai, aux bureaux compétents du Parlement égyptien, qui devra discuter et s’exprimer sur le nouveau texte au cours des prochaines semaines. Le texte – indiquent des sources locales consultées par l’Agence Fides – comprend 13 articles intégrant une définition du mot « église » et la description des mécanismes au travers desquels résoudre d’éventuels problèmes avec les autorités administratives locales. La nouvelle loi reconnaît également le droit aux Evêques de saisir le Conseil d’Etat en cas de retards déterminés par des prétextes dans le cadre des procédures relatives à la construction de nouvelles églises.
La nouvelle législation devrait porter à la totale remise en cause de ce qu’il est convenu d’appeler le Décret Hamayoni, norme remontant à l’empire ottoman qui règlemente encore la construction des églises en Egypte et se trouve à l’origine de nombreuses controverses au niveau local. Selon ces règles, la construction des églises chrétiennes est soumise à des restrictions qui ne pèsent pas sur la construction de mosquées, telles que l’interdiction de construire des lieux de culte chrétiens à proximité des écoles, des canaux, des édifices gouvernementaux, des voies ferrées et des zones résidentielles. Dans de nombreux cas, l’application rigide de ces normes a rendu impossible la construction d’églises dans des villes et villages habités par des chrétiens, en particulier dans les zones rurales de Haute Egypte. En outre, jusqu’ici, la construction de toute nouvelle église devait être autorisée directement par le Président égyptien. La nouvelle norme prévoit quant à elle que celle-ci sera examinée et autorisée par les autorités locales. (GV) (Agence Fides 16/05/2016)

Egypte : l’écrivain Fatma Naout condamnée à trois ans fermes pour « mépris de l’islam » »

1604031559160109Source: Cath.ch

« Cible depuis longtemps des islamistes salafistes et des Frères Musulmans, la jeune écrivain égyptienne Fatma Naout n’a pas été épargnée par la Cour correctionnelle du Caire. Cette dernière a confirmé la condamnation de l’intellectuelle libérale, infligée lors d’un premier jugement, à trois ans de prison ferme pour “mépris de l’islam”.

Fatma Naout avait dénoncé sur sa page Facebook la cruauté représentée par l’égorgement en public d’animaux lors de la fête du sacrifice, l’Aïd al-Adha, qualifiant cette façon de faire de “vraie boucherie”. Elle peut encore faire un dernier appel de cette sentence, mais si cette demande est rejetée, elle pourra alors être arrêtée dès son arrivée à l’aéroport du Caire. L’écrivaine se trouve actuellement au Canada où elle participe à une conférence contre le racisme.

Dans l’Egypte du président Abdel Fattah al-Sissi, les condamnations pour “mépris de l’islam”, en vertu de l’article 98 du code pénal égyptien qui incrimine les atteintes à la religion, se multiplient depuis quelques temps. […]Lire la suite

Un Professeur d’Al-Azhar (partenaire CFCM) rappelle que le viol des captives de guerre est halal

Al-Azhar-Professor-Suad-Saleh_-In-a-Legitimate-War-Muslims-Can-Capture-SlavegirVoir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Dans une émission sur les fatwas datant du 12 septembre 2014,  Mme Suad Saleh, Professeur en théologie à Al-Azhar, affirme que les musulmans qui capturent des femmes dans une guerre légitime contre leurs ennemis peuvent les posséder et en faire des esclaves sexuelles « En vue de leur humiliation », déclare Pr Saleh, « elles deviennent la propriété du commandant militaire, ou d’un musulman, et il peut avoir des relations sexuelles avec elles, tout comme il a des relations sexuelles avec ses épouses ». La vidéo circule actuellement sur les médias sociaux. Extraits : Voir sur MemriTV

Problème : l’Université islamique d’Al Azhar, la plus prestigieuse du monde sunnite, a établi un partenariat avec le ministère de l’Intérieur français et la Grande mosquée de Paris en 2005, pour former des imâms ! Le ministre des Affaires étrangères de l’époque Philippe Douste-Blazy visita en compagnie de Dalil Boubakeur l’Université Al Azhar en octobre 2005 pour nouer cette collaboration : des imâms français viennent de former en Egypte, et des imâms d’al-aznar viennent en France pour enseigner dans les écoles coraniques de l’hexagone. Le Monde consacra un article à l’accord.

Les chrétiens d’Egypte face aux islamistes : le Père Boulad témoigne.

Cette nuit et à l'aube de ce mercredi 18 février 2015 les forces spéciales égyptiennes héliportées ont attaqué au sol la ville "islamiste" de Derna.

Exclusif: L’Égypte envoie des troupes au sol contre l’EI en Libye

Actualisation du 19 janvier (traduction des médias égyptiens par un universitaire égyptien collaborateur de l’Observatoire):

« Les F-16 de l’Armée de l’Air égyptienne ont pilonné de nombreux objectifs. Le quartier général de Daesh Libye à Derna est détruit, et pas seulement un seul camp de troupes et d’entrainements, mais plusieurs. Trois des chefs de Qaesh Libye parmi les quelques 150 morts. Destructions importantes de dépôts d’armes et de munitions, sans compter une cinquantaine de prisonniers. Après les frappes aériennes, les forces spéciales de l’Armée de Terre égyptienne héliportés ont attaqué au sol Derna pour finir de détruire les camps d’entrainements, dont un réservé aux étrangers européens. »

Source en arabe

18 février – Déclaration du porte-parole de l’Armée Égyptienne, 7h00 heure locale :

« Cette nuit et à l’aube de ce mercredi 18 février 2015 les forces spéciales égyptiennes héliportées ont attaqué au sol la ville « islamiste » de Derna. Pilonnage nourri.
Dirna et le camp d’entraînement Daesh Abou Karim al-Wahdani ont été totalement détruits, 155 jihadistes de Daesh morts et 55 prisonniers (dont des étrangers européens et de pays arabes) ramenés au Caire. »

Source

« Des chrétiennes sont kidnappées tous les jours en Egypte » Père Boulad d’Alexandrie

Conférence du père Henri Boulad directeur du centre Jésuite du Caire (Biographie Wiki). Filmé à Paris en avril 2014 par nos soins.

« La pression et l’oppression musulmane fait que on est presque forcé de se convertir, soit par la pression sociale, soit par la persécution, soit par la menace, soit par un espèce de système qui a envahi le pays, et qui fait qu’on se retrouve en état d’infériorité on se converti »

Sur les filles kidnappées écoutez à partir de la minute 13 et 45 secondes.

« Votre ambassadeur au Caire est musulman, il a épousé une musulmane, il a dû prononcer la shahada » 14min 30 sec

Relire un article du Figaro sur ce phénomène d’enlèvement de jeunes chrétiennes, souvent converties et/ou mariées de force.

Lire aussi sur Christianophobie.fr : Enlèvement de jeunes filles Coptes en Egypte: +145% en un an

Bernard Guetta (France Inter)

Bernard Guetta (France Inter) donne un brevet de légitimité démocratique aux Frères Musulmans…malgré les preuves de fraudes électorales

Le 29 avril 2014 le consultant de France Inter et ancien du Monde Bernard Guetta, fait une chronique sur « La bestialité des contre-révolutions arabes »

Il affirme :

« Prenons maintenant l’Égypte. Après la chute d’Hosni Moubarak, les Frères musulmans y avaient remporté toutes les élections, législatives et présidentielle. On peut le déplorer. Il y avait des raisons de s’inquiéter car les Frères égyptiens n’étaient qu’à moitié convertis à la démocratie mais ils étaient la légitimité et n’étaient pas en voie d’instaurer une dictature religieuse. Ils étaient même en net recul et très vivement contestés par la population quand l’armée a décidé de reprendre les rênes par un coup d’État. »

Pourtant des documents internes des Frères Musulmans appelaient à « entraver l’accès aux bureaux de vote » , même à « changer le vote« . Leur majorité obtenue de justesse est donc à remettre largement en cause. Dans un article intitulé « intentions cachées du Mouvement islamique » (autre nom des Frères) apparaissant dans le média Watani, l’auteur Youssef Sidhom expose un document « qui porte les logos de deux des Frères musulmans et de son bras politique, le Parti de la liberté et la justice. » Écrit par l’adjoint du Guide suprême, Khairat el-Shater (financier et chef réel des Frères) et adressée « à toutes les branches des Frères dans les gouvernorats » la note appelait les musulmans à tricher et à bloquer votes :

« Le docteur Hassan al-Brince est en charge de disqualifier les votes dans des bureaux de vote précis. Cela doit être fait avec la plus grande fermeté. En marquant le nom d’un candidat supplémentaire, un islamiste, sur le billet de vote, ou entravant l’accès des électeurs dans les bureaux de vote, ou en recourant à toute méthode qui peut changer le vote. Les superviseurs des bureaux de vote doivent être contactés par tout les moyens, et doivent être persuadés de changer le vote en faveur de l’islam« . Ce sujet est suivi personnellement par Essam Al-Erian [membre du Bureau de la confrérie] vous devez comprendre, frères, que notre intérêt réside là où il y a la charia d’Allah, et cela ne peut être, en préservant l'[MB] groupe et la préservation de l’Islam

L’adjoint au Guide suprême, ingénieur Khairat al-Chater

De plus la réforme constitutionnelle mise en place par les Frères exigeait que toutes les lois obtiennent l’approbation d’un collège d’oulémas, et que la charia ne soit plus simplement une source du droit mais la « source principale de la législation« , afin d’obtenir l’approbation du parti salafiste Al-Nour. « Pas une dictature religieuse » ? Bernard Guetta est très mal informé. En même temps si France Inter , radio d’extrême gauche militante informait correctement, ça se saurait.

Observatoire de l’islamisation- avril 2014

Observatoire de l'islamisation

Égypte: encore une église attaquée par des islamistes armés sans médiatisation en France

La Virgin Mary Church, église copte orthodoxe située près du Caire dans le gouvernorat de Guizeh, a été attaquée le 28 janvier dans l’après-midi par deux islamistes armés. Un échange de coups de feu entre les assaillants et la police protégeant l’église, s’est soldé par un mort et deux blessés dans les rangs des forces de l’ordre. Le patriarche copte, Tawadros II, a condamné ses attaques et exprimé ses condoléances à la famille du policier assassiné.

Source : Asia News du 29/01/2014

Lire tous nos articles sur la persécution des Chrétiens en Egypte.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : ils profanent une église à leur sortie de la mosquée des Frères Musulmans

Lu sur l’Observatoire de la Christianophobie par Daniel Hamiche

« J’ai signalé hier, l’attaque menée par des Frères Musulmans contre l’église orthodoxe de la Vierge Marie de Zaytoun (à l’est du Caire). Asia News apporte quelques détails supplémentaires d’intérêt sur ce nouvel acte sectaire et haineux contre les Coptes. Un tel acte n’est, aux dires de nombreux témoins, pas exceptionnel car tous les vendredis, après la “grande prière” du milieu de la journée, les musulmans de la mosquée voisine el-Aziz Bellah qui est contrôlée par les Frères Musulmans, viennent poursuivre leurs “pieux exercices” en manifestant devant l’église copte et en hurlant des slogans antichrétiens. Il n’est pas très difficile d’imaginer la nature du prêche qu’ils ont entendu dans leur mosquée… La courte vidéo qui suit montre des jeunes musulmans s’exercer à la peinture murale sur l’enceinte de l’église et quelques autres manifestants barbus et revêtus de la tenue habituelle des salafistes… Instructif. Instructif également, ce nouveau drapeau que l’on voit être agité : une main noire sur un fond jaune. C’est un nouveau symbole apparu en septembre dernier, et qui est celui des islamistes militants pro Morsi qui veulent étendre leur idéologie au monde entier (d’où tous les noms de pays ou de ville qui apparaissent sur la version développée – voir ci-dessous – et où l’on peut lire celui de… Paris) ».

Pour en savoir plus, et si vous comprenez l’anglais.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : un village chrétien (de plus) martyrisé par les Frères Musulmans

« Au premier jour, environ 2.000 personnes ont attaqué le monastère et les églises, ils les ont incendiés, ont volé des objets de culte et même creusé dans le sol en pensant y trouver un trésor », se lamente le Père Yanouas en montrant un trou béant au milieu de l’église de la Vierge bénie.

(AFP 6 octobre)

Il s’agit du village martyr de Delga en Égypte, voir l’article suivant :

The Ethnic Cleansing of Christians in Egypt, par Michael Armanious analyste égyptien du Gatestone Institute, 1 octobre 2013.

« Iskander Toss, qui vivait depuis toujours dans la ville de Delga en Haute-Égypte, a été kidnappé la semaine dernière, roué de coups et traîné sur les chemins de terre du village jusqu’à ce que mort s’ensuive. Son crime ? Comme pour le massacre du centre commercial au Kenya la semaine dernière, son crime était d’être chrétien.

Quelques jours plus tard, les jihadistes d’Ikhwan [Frères musulmans] ont ouvert sa tombe et extirpé son cadavre qu’ils ont traîné à travers le village jusqu’à ce que la majorité des familles coptes terrorisées, prennent la fuite. Ce qui est unique dans la mort de Toss, c’est que les gens connaissent son nom. Tout au long des rives du Nil, des meurtres analogues se déroulent de manière régulière.

Delga, situé à 150 miles au sud du Caire, est l’une des plus anciennes et des plus grandes villes d’Égypte. Sur plus de 100.000 habitants, 25.000 sont des chrétiens. Delga avait un certain nombre d’églises, dont certaines remontaient au 4e siècle. La quasi-totalité d’entre elles ont été détruites.

Au cours des 75 derniers jours, depuis que Morsi a été contraint de quitter ses fonctions, les membres de l’Ikhwan [Frères] et ses groupes affiliés ont bouclé le village. Ils ont forcé certains chrétiens à payer la « jizya », l’impôt de capitation supplémentaire que les chrétiens et autres non-musulmans sont tenus de payer »

Lire la suite

Lire aussi l’article de l’AFP Égypte : à Delga, après les attaques, confiance brisée entre chrétiens et musulmans.

Page 2 sur 12«12345»10...Dernière »