Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Espagne

Espagne : un islamiste Marocain expulsé après avoir attaqué plusieurs églises médiévales

Capture d’écran 2016-10-11 à 21.34.38Un jeune Marocain a été expulsé d’Espagne vendredi 7 octobre après avoir commis des attaques à caractère religieux, rapporte le quotidien régional Noticias de Navarra. Il s’agit d’un dénommé Naoufal El Khayat, 21 ans, auteur de plusieurs dégradations dans des édifices religieux le mois dernier dans les villes de Ribaforada, où il réside, et Fontellas (nord est). Lire la suite sur Yabiladi

On peut voir ses méfaits ici dans l’église de Fontellas. et là dans l’église de Ribeforadas ville où se situe une mosquée et où les colons musulmans sont passés de 23 en 1996 à 313 en 2012 !

Deux recruteurs de l’Etat Islamique arrêtés dans le nord de l’Espagne

Le Figaro/AFP du 11 octobre (extrait) :

  • L’homme arrêté à Gijon, un Espagnol d’origine marocaine qui avait juré loyauté au chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, avait créé « un réseau de diffusion virtuelle important et organisé » et sécurisé, et communiquait avec « des membres et dirigeants de Daesh ».
  • L’homme arrêté à Saint-Sébastien, marocain, en plus de ses activités en ligne, recrutait dans « le milieu radical jihadiste » de sa province, notamment auprès de « personnes risquant l’exclusion sociale », précise le ministère de l’Intérieur.Lire la dépêche intégrale

Espagne : une nouvelle cellule « européenne » de l’État islamique démantelée

Plusieurs membres de l’Etat islamique arrêtés dimanche en Espagne et en Allemagne

Allemagne : Selon le site d’informations Spiegel Online, l’un des hommes arrêté dimanche près de Mayence est soupçonné d’être un commandant de haut rang de l’organisation Etat islamique. Agé de 32 ans, il aurait combattu avec l’EI à Daïr az Zour dans l’est de la Syrie avant de partir pour la Turquie et d’arriver en Allemagne l’automne dernier.

Jeudi dernier, la police allemande a effectué plusieurs opérations à Berlin et dans le nord de l’Allemagne et interpellé deux hommes accusés de liens avec des membres de l’EI et d’un projet d’attentat dans la capitale allemande.

Capture d’écran 2016-02-08 à 00.05.53

Opération de police dimanche à Alicante voir la vidéo

Espagne : La police a arrêté dimanche sept personnes, cinq Espagnols d’origine syrienne, jordanienne et marocaine, un Syrien et un Marocain, pour leurs liens avec Al-Qaïda et Daesh. Ils auraient notamment envoyé à ces organisations jihadistes du matériel militaire, de l’argent, des équipements électroniques et de transmission, des armes à feu et de quoi fabriquer des explosifs, a-t-elle précisé. Ceci, sous couvert d’aide humanitaire.

Les interpellations ont eu lieu à Valence, à Alicante et dans l’enclave espagnole de Ceuta, au Maroc. Elles ont été menées dans le cadre d’une vaste enquête menée depuis 2014 en Espagne sur la structure à l‘étranger des mouvements terroristes de nature islamiste.

Une prochaine mosquée wahhabite en plein centre de Tolède !

façade de l'ancien casino prochainement converti en mosquée.

Façade de l’ancien casino prochainement converti en mosquée.

La Cronica de Guadalajara nous apprend que le cheikh saoudien Abdulaziz Fawzan S.AlFawzan lorgne sur l’ancien casino du centre de Tolède, capitale de Castilla-la-Mancha, de style neo mudéjar. Il a trouvé un terrain d’entente financier avec le propriétaire, un promoteur immobilier. L’Espagne est dans la ligne de mire du royaume salafiste, le même cheikh va lancer une chaine islamique à vocation internationale, Cordoba Television, qui diffusera depuis le royaume des Bourbons.

Alors que la Grande mosquée de Madrid, également saoudienne, a été perquisitionnée l’année dernière pour être un point de  rencontre de la brigade Al Andalus qui a envoyé une dizaine de fidèles dans les rangs de l’Etat Islamique en Syrie, et dont le camp d’entrainement était logé dans une ferme à côté de Tolède, la perspective d’un nouveau bastion wahhabite ne rassure pas les toledanos connus pour être conservateurs.

Deux profanations anti-chrétiennes commises par des musulmans en Andalousie

Sources : El Mundo, 2 novembre, BlogMalaga, 2 novembre

Le quotidien espagnol El Mundo signale deux cas de sacrilèges commis par des musulmans : l’un dans une église de Malaga, l’autre contre un lieu de dévotion.

Le premier cas a été découvert le 1er novembre au soir par le curé de la paroisse dans la chapelle du Carmel de Torre de Benagalbón (commune de Rincón de la Victoria, Malaga). Le tabernacle a été forcé mais n’a pu être ouvert, des objets du culte et des images pieuses ont été abimés ou brisés. Les auteurs du sacrilège ont laissé peint à la peinture noire le nom Allah à l’intérieur du lieu de culte. L’origine musulmane de l’auteur n’est pas douteuse. Une plainte a été déposée auprès de la Guardia Civil de Malaga.

Un autre cas s’est produit à la fin du mois de septembre. Un jeune Marocain musulman de 27 ans, s’en est pris à coup de pierre, dans l’intention de la briser, à la vitre d’une niche contenant une effigie de Notre-Dame du Carmel (Virgen del Carmen) située à l’entrée du tunnel de El Cantal de la ville de Rincón de la Victoria. Arrêté par la police, le vandale poussait des cris de Allahou Akbar ! Et il paraît que les musulmans ont une grande dévotion pour la Vierge Marie. Visiblement pas tous…

La Ligue Arabe veut « partager » la Cathédrale de Cordoue

A l’issue de la conférence de l’OSCE consacrée à l’ « islamophobie » qui a pris fin jeudi, dont nous avons largement couvert les soubassements,  la Ligue Arabe par la voix de son secrétaire Amr Moussa, a réclamé le partage de la Cathédrale de Cordoue entre musulmans et chrétiens, réitérant une demande déjà formulée par la Commission Islamique d’Espagne en 2004, soutenue à l’époque par les élus cordouans du Psoe, le parti socialiste espagnol.

La tentative de rendre légitime un retour des musulmans dans la Cathédrale repose sur le fait qu’effectivement, le lieu fut une sublime mosquée durant 4 siècles. Ainsi, les musulmans essayent de faire croire que l’Eglise leur a « volé leur mosquée » . Or, il faut remettre les choses à leurs places : avant que l’émir Abd-Ar Rahman commence à bâtir sur le lieu un projet qui s’étendra sur plusieurs règnes, de 785 à 961, il ne faut pas oublier que l’emplacement était à l’origine celui de l’église Saint-Vincent que les musulmans ont récupéré à dessein pour remplacer le christianisme, et non pour partager le lieu avec les chrétiens. A noter que les colonnes de marbres de l’ancienne mosquée provenaient d’édifices romains ou wisigoths…

Juan José Asenjo, évêque de Cordoue, a réaffirmé le rejet de cette idée, précisant qu’elle ne « contribuerait pas à l’établissement d’une cœxistence pacifique ». Sage décision.

Espagne : le maire de Vila-real ferme en urgence la mosquée de la ville

Mardi 17 juin 2008, un vaste coup de filet dans les milieux musulmans a eu lieu dans les villes de Barcelone, Pampelune et Vila-real. Les policiers ont trouvé chez certains membres des minuteries destinées à des explosifs ainsi que  des vidéos de Ben Laden. L’opération d’envergure a été  lancée par le fameux juge antiterroriste Baltasar Garzón.

Le magistrat est toujours à la recherche du meneur de la cellule de Vila-real, Kamel Salhi, alias ‘Sallah’, mais a mis la main sur  Mohamed Bouacha et  Mohamed Souici.  Ces trois personnages dirigent selon Garzón, la cellule depuis Vila-real  où se déroulent des activités logistiques, d’où sont émis de faux  papiers et d’où le jihâd (pas vraiment spirituel) international a trouvé des financements.

Le maire de Vila-real, pas totalement convaincu des bonnes intentions de la religion  « de paix et d’amour », a fait fermé la très officielle mosquée de la ville fréquentée par les nouvelles têtes d’affiches des journaux locaux.

Joachim Véliocas.

2460 signatures contre un projet de mosquée à Alicante

Le journal catalan Las Provincias rapporte dans son édition du 6 février :

« Le rejet du voisinage de Nou Alacant (quartier de Alicante)où doit se loger une mosquée dans l’ancien centre de santé de la rue du General Esperanto, est massif. Ainsi l’a montré la présidente de l’association de voisinage du quartier, María Dolores Alavés, qui a remis à la mairie les 2460 signatures réclamant à celle-ci de rejeter l’autorisation d’ouverture d’un centre de culte concédée à l’Association marocaine La Paz »

Madame Alavez rappelle que «  la demande de l’association islamique n’est pas, comme il s’est dit, juste pour un centre culturel où l’on dispense des cours d’arabe et des activités culturelles, mais également pour des salles de prières avec dalles d’ablution ». Elle affirme que dans le quartier réside beaucoup d’immigrés et que « cette mosquée apportera des conflits et des problèmes dus à la concentration des gens »

Les associations de voisinages d’autres quartiers, soutiennent la pétition et s’apprêtent à lancer les leurs afin de bloquer un autre projet de mosquée (également présenté comme un « centre socio-culturel ») dans le quartier de Colona Requena. Ainsi, les associations de Villafranqueza, Carolinas Altas-Bola de Oro et Colona Requena, correspondants à d’autres quartiers, soutiennent la pétition de María Dolores Alavés…

Selon un autre quotidien, La verdad (édition du 7 février), la communauté islamique de Albacete finalise également son projet de mosquée.

Une telle solidarité citoyenne face à l’islamisation galopante de l’Europe, cela laisse rêveurs les résistants Français trop souvent  esseulés et raillés par une opinion désinformée par des médias « islamo-complaisants ».

JV-Observatoire de l’islamisation.

L’islamisation de la Catalogne (CBN Vidéo)

Mosquées financées par l’Arabie Séoudite, démographie galopante, refus de se considérer Espagnol (70% selon un sondage), chasse aux chiens « impurs », généralisation du port du voile : la Catalogne est confrontée dans certaines villes à un bouleversement civilisationnel. Voir le reportage sur CBN.

Page 1 sur 212»