Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

France

Ils s’opposent à l’Institut islamique financé par nos impôts et les salafistes, et finissent en garde à vue

CnJb8ZZWIAA9o42

L’ IFCM, l’institut Français de Civilisation Musulmane , va recevoir 2 millions d’euros de subventions des collectivités locales, qui s’ajoutent à celles de l’Arabie Saoudite et l’Algérie, deux pays anti-chrétiens, qui donneront 1 million. Son conseil d’administration est présidé par Kamel Kabtane de la mosquée de Lyon, inaugurée en 1994 par l’ambassadeur du royaume wahhabite saoudien, et qui invite des salafistes ou des Frères Musulmans en conférence comme nous l’avions prouvé

La police politique a perquisitionné et mis en garde à vue (19 juillet) deux militants identitaires qui avaient eu le tort de venir dénoncer ces subventions lors du Conseil de la Métropole lyonnaise dirigée par le PS.

On remarque une inquiétante photographie de Sainte Thérèse de Lisieux dans la chambre perquisitionnée.

Voici la délibération qui renseigne sur le gigantisme du projet :Lire la suite

Mohamed Lahouaiej Bouhlel était islamiste au moins depuis janvier 2015, et bien entouré.

La conférence de presse du procureur François Molins est très instructive. 

Le tueur semble avoir envisagé son passage à l’acte « plusieurs mois avant » a aussi souligné le procureur de la République de Paris. « La poursuite des exploitations téléphoniques et informatiques a permis de découvrir sur un téléphone du terroriste plusieurs clichés révélateurs », a-t-il détaillé.

Ont notamment été retrouvés « un cliché du 25 mai 2015, qui est photographie d’un article ‘Captagon, potion magique des combattants' »‘. Ou « une photographie, en date du 14 juillet 2015, du feu d’artifice de Nice. Puis le 17 juillet 2015, d’un concert sur la promenade des Anglais avec divers zooms sur la foule ». Et « une photo, le 15 août 2015, du feu d’artifice, toujours avec un focus sur la foule ».

Ont aussi été découvertes une « photographie du 1er janvier 2016 d’un article journal Nice Matin du même jour, intitulé ‘Il fonce volontairement sur la terrasse d’un restaurant' », « une photographie du 9 juillet 2016 d’un article internet relatif au fait commis à Paris contre le commissariat du 18e arrondissement, intitulé ‘L’homme tué devant le commissariat de Barbès est un Tunisien »’, et enfin « une photographie du 24 janvier 2016 d’une intervention télévisée d’un professeur de médecine relative aux attentats de Paris ».

Egalement mis en examen et détenu de manière préventive, Mohamed Oualid G., 40 ans, a échangé pas moins de 1.278 appels avec le tueur depuis juillet 2015. Dans son téléphone portable, les enquêteurs ont retrouvé des images du 15 juillet de la promenade des Anglais, alors encore investie par les secours. Des clichés de Mohamed Oualid G. dans l’habitacle du camion les 11 et 13 juillet ont été retrouvées dans le portable du chauffeur. Il a aussi envoyé le 10 janvier 2015 un SMS à Mohamed Bouhlel : « Je ne suis pas Charlie… Je suis content, ils ont ramené les soldats d’Allah pour finir le travail ».

Hautes-Alpes: Mohamed, marocain, poignarde une famille française pour « tenue trop légère »

Mise à jour du 20 juillet : l’islamiste a refusé durant sa garde à vue de se faire prendre les empreintes digitales et a crié trois fois Allah Akbar (Allah est le plus grand) (rapporté par France Infos).

Mohamed B, de nationalité marocaine et résidant en Ile-de-France « est connu pour des faits de délinquance par la police » selon BFMTV. Il est connu des services de police pour des faits de droit commun, dont le plus récent date de 1999, mais pas des services de renseignement.

Vers 09h40, le suspect «s’est précipité sur la terrasse» où la famille originaire de Loire-Atlantique prenait leur petit-déjeuner et «a porté des coups de couteau aux trois enfants», âgées de 8 ans, 10 ans et 13 ans, a déclaré Raphaël Balland, procureur de la République de Gap. La mère de 46 ans a également été blessée. Le suspect a pris la fuite en voiture après avoir donné plusieurs coups à l’arme blanche à ses victimes mais a été rapidement rattrapé par deux réservistes de la gendarmerie. «Il avait laissé en pleurs sa femme enceinte et ses deux enfants en bas âge», a raconté Edmond Francou.

Mise  à jour 19h00 :
« Le procureur de la République Raphaël Balland a tenu à démentir la « rumeur » sur le mobile qui a poussé l’auteur présumé à agresser les quatre victimes. « Je tenais à démentir la rumeur qui court car en aucun cas cet homme a eu de tels propos sur les fait que l’agression serait motivée par les tenues vestimentaires des victimes, court-vêtues ou autres ».
Le procureur évoque des rumeurs, mais plusieurs témoins affirment qu’il les a bel et bien agressées en raison de leur tenue légère. C’est Chantal, la meilleure amie de la femme poignardée, qui le raconte. Elle était présente au moment de l’agression. Selon elle, l’homme est arrivé, a ordonné immédiatement aux filles de se vêtir. C’est l’heure du petit déjeuner et il fait alors 26 degrés. Toujours selon Chantal, face à leur incompréhension, les insultes sont arrivées et les coups de couteau ont commencé à pleuvoir. (Europe 1)
« Tous décrivent un homme très religieux dans son comportement depuis quelques jours qui le côtoyaient, ils parlent aussi de son épouse voilé intégralement »
Bref, préfet et procureur se faisant la voix du pouvoir socialiste veulent travestir les faits pour ne pas que les français sachent que c’est encore un crime portant la signature de l’islam.

Jullouville (50) : en djellaba, il crie « Allah akbar je vais tous vous tuer! » sur la plage

eo_imageUn arabe a été interpellé, lundi 18 juillet 2016, après avoir crié « Allahu akbar » et « Je vais tous vous tuer ! » sur une plage de Normandie, à Jullouville (Manche), a relaté le procureur de la République de Coutances (Manche), qui a précisé que l’homme ne portait pas d’arme.
Des témoins ont donné l’alerte en tout début d’après-midi après avoir entendu l’homme proférer des menaces sur la plage de Jullouville. L’individu a été interpellé une vingtaine de minutes plus tard. Une équipe de déminage est intervenue pour vérifier le contenu de son sac à dos, laissé sur place. « Ce dernier ne contenait ni explosif, ni arme », a déclaré le procureur de la République. Âgé de 38 ans et originaire de la région parisienne, le suspect était déjà connu des services de police pour des faits de petite délinquance. 
L’enquête a été confié aux policiers de la Sûreté départementale de Saint-Lô qui devront déterminer les motivations du suspect.  

Val-de-Marne : un « fiché S » arrêté, des détonateurs et bâtons de dynamite trouvés à son domicile

5930121025_Des-batons-de-dynamite1Un homme de 23 ans a été interpellé et placé en garde à vue dans la nuit de dimanche à lundi 18 juillet. Après avoir commis une infraction routière sur la commune de Sucy-en-Brie, dans le Val-de-Marne, l’homme est contrôlé par les policiers. Il déclare être chauffeur de VTC. 

Dans son véhicule, un permis de conduire et un passeport volés lors d’un cambriolage le 14 juillet sont découverts. Les forces de l’ordre procèdent à des vérifications, l’homme de 23 ans est fiché S. Une perquisition est alors menée à son domicile à Boissy-Saint-Léger: deux détonateurs et quatre bâtons de dynamite sont retrouvés.

La complicité d’Estrosi avec les Frères Musulmans démontrée dans une enquête de 320 pages

Capture d’écran 2016-07-17 à 17.19.32

Le président de la région PACA Christian Estrosi ose une posture de fermeté après l’attentat du 14 juillet dans la ville où il reste adjoint au maire, alors qu’il a toujours soutenu les projets de mosquées des islamistes de l’UOIF.

CnaGfe2WAAA7Xj2.jpg-large

Voici un extrait de notre enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, page 238) :

Lire aussi  en complément : Estrosi souhaite que se construise « au plus vite » une mosquée UOIF à Nice sur un terrain de la ville.

Se procurer Ces Maires qui courtisent l’islamisme

50 écoles primaires musulmanes: 2h de récitation de Coran chaque matin

Coran, Sourate IX verset 29:

« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies . »

Le RAID interpelle trois djihadistes en puissance à Carcassonne et Perpignan

Carcassonne-montagne_largeLu dans LIndépendant du 28 juin:

Les policiers de la sécurité intérieure (DGSI) sont intervenus ce mardi matin à Carcassonne. Un couple a  été interpellées sur le hameau de Montredon lors d’une vaste opération qui aurait mobilisé entre autres les policiers du RAID de Bordeaux.

Selon nos informations, un autre homme a été arrêté à Perpignan dans le cadre de cette même affaire. Les suspects seraient actuellement en garde à vue pour « association de malfaiteurs » et « préparation en vue de commettre un acte terroriste ». Une mesure qui peut durer jusqu’à 4 jours.

On ignore pour l’heure quelles villes et quelles cibles auraient été visées et si ces arrestations sont en lien avec celle d’un Tarnais de 22 ans le 13 juin dernier à Carcassonne toujours, en possession d’armes blanches et qui aurait confié aux enquêteurs vouloir commettre un attentat contre des touristes et des forces de l’ordre. 

Les Mureaux : condamné pour avoir menacé des pompiers de les égorger « comme les policiers de Magnanville »

les-mureaux-10927399uruzsLu dans Le Parisien du 23 juin:

« Un homme de 46 ans a été condamné ce jeudi par le tribunal correctionnel de Versailles à une peine de six mois de prison avec sursis pour apologie du terrorisme et menace de mort. (…)Les faits remontent à mardi, aux Mureaux, lorsqu’un pompier aperçoit un homme serrer le cou d’un cygne. Il intervient pour lui dire d’arrêter. Mais alors que le pompier est remonté dans son véhicule,l’homme, passablement excité, tente d’ouvrir la porte, intime l’ordre aux deux soldats du feu de sortir, et affirme qu’il va les égorger « comme les policiers de Magnanville ». […]

Salah Abdeslam fut contrôlé durant une demi-heure après les attentats de Paris !

maxnewsworldthree886564Lu dans Le Soir :

« Les auditions de la commission d’enquête française sur les attentats commis à Paris le 13 novembre révèlent les doutes que les gendarmes français, en mission de surveillance à Cambrai, nourrissaient à l’encontre de Salah Abdeslam lorsque la Golf de ses amis molenbeekois, Mohammed Amri et Hamza Attou, venus le récupérer dans la capitale française, fut contrôlée le 14 novembre à 9h10 sur une aire de stationnement de Cambrai.

Ce contrôle, présenté jusqu’ici comme « aléatoire » et de routine, a duré une demi-heure et non quelques minutes. «  Il apparaît que Salah Abdeslam et les individus qui l’accompagnaient ont été retenus durant une demi-heure environ, un délai anormalement long, alors qu’une vérification d’identité dure 5 ou 10 minutes tout au plus  », a-t-on ainsi appris auprès de deux députés, belge et français, membres des commissions d’enquête sur les attentats de Bruxelles et de Paris, en marge de la visite rendue lundi par nos parlementaires à leurs homologues d’outre Quiévrain. Lire la suite

Page 10 sur 16« Première...«89101112»...Dernière »