Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

France

50 écoles primaires musulmanes: 2h de récitation de Coran chaque matin

Coran, Sourate IX verset 29:

« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies . »

Le RAID interpelle trois djihadistes en puissance à Carcassonne et Perpignan

Carcassonne-montagne_largeLu dans LIndépendant du 28 juin:

Les policiers de la sécurité intérieure (DGSI) sont intervenus ce mardi matin à Carcassonne. Un couple a  été interpellées sur le hameau de Montredon lors d’une vaste opération qui aurait mobilisé entre autres les policiers du RAID de Bordeaux.

Selon nos informations, un autre homme a été arrêté à Perpignan dans le cadre de cette même affaire. Les suspects seraient actuellement en garde à vue pour « association de malfaiteurs » et « préparation en vue de commettre un acte terroriste ». Une mesure qui peut durer jusqu’à 4 jours.

On ignore pour l’heure quelles villes et quelles cibles auraient été visées et si ces arrestations sont en lien avec celle d’un Tarnais de 22 ans le 13 juin dernier à Carcassonne toujours, en possession d’armes blanches et qui aurait confié aux enquêteurs vouloir commettre un attentat contre des touristes et des forces de l’ordre. 

Les Mureaux : condamné pour avoir menacé des pompiers de les égorger « comme les policiers de Magnanville »

les-mureaux-10927399uruzsLu dans Le Parisien du 23 juin:

« Un homme de 46 ans a été condamné ce jeudi par le tribunal correctionnel de Versailles à une peine de six mois de prison avec sursis pour apologie du terrorisme et menace de mort. (…)Les faits remontent à mardi, aux Mureaux, lorsqu’un pompier aperçoit un homme serrer le cou d’un cygne. Il intervient pour lui dire d’arrêter. Mais alors que le pompier est remonté dans son véhicule,l’homme, passablement excité, tente d’ouvrir la porte, intime l’ordre aux deux soldats du feu de sortir, et affirme qu’il va les égorger « comme les policiers de Magnanville ». […]

Salah Abdeslam fut contrôlé durant une demi-heure après les attentats de Paris !

maxnewsworldthree886564Lu dans Le Soir :

« Les auditions de la commission d’enquête française sur les attentats commis à Paris le 13 novembre révèlent les doutes que les gendarmes français, en mission de surveillance à Cambrai, nourrissaient à l’encontre de Salah Abdeslam lorsque la Golf de ses amis molenbeekois, Mohammed Amri et Hamza Attou, venus le récupérer dans la capitale française, fut contrôlée le 14 novembre à 9h10 sur une aire de stationnement de Cambrai.

Ce contrôle, présenté jusqu’ici comme « aléatoire » et de routine, a duré une demi-heure et non quelques minutes. «  Il apparaît que Salah Abdeslam et les individus qui l’accompagnaient ont été retenus durant une demi-heure environ, un délai anormalement long, alors qu’une vérification d’identité dure 5 ou 10 minutes tout au plus  », a-t-on ainsi appris auprès de deux députés, belge et français, membres des commissions d’enquête sur les attentats de Bruxelles et de Paris, en marge de la visite rendue lundi par nos parlementaires à leurs homologues d’outre Quiévrain. Lire la suite

Hassan Kouffa, 44 ans, 32 condamnations, menace d’égorger les policiers à Toulouse

RomeLu dans Le Dépêche du 18 juin :

« L’homme qui avait menacé des policiers de la brigade anticriminalité, mardi soir, place des Pradettes à Toulouse, est passé en comparution immédiate, jeudi, devant le tribunal correctionnel, qui l’a condamné, pour menaces de mort, outrages et rébellion, à 30 mois de prison ferme.

Le ministère public avait requis 24 mois de prison à l’encontre du prévenu, Hassen Koufa, 44 ans, dont le casier judiciaire comporte 32 condamnations.

Les faits se sont déroulés 24 heures après l’attaque meurtrière de Magnanville, durant laquelle deux policiers ont été assassinés par un terroriste se réclamant de l’organisation État islamique. C’est dans ce contexte très particulier et tendu que des fonctionnaires de la BAC ont été pris à partie alors qu’ils contrôlaient un groupe de jeunes gens. C’est à ce moment-là que l’homme est arrivé. «Je vais vous égorger et vous mettre une balle dans la tête, vous et vos enfants !» Interpellé et placé en garde à vue, cet homme avait d’abord refusé d’être entendu. […] Source

Un proche d’Abballa déjà condamné pour terrorisme en 2007, était déjà libre !

yvelines-un-officier-de-police-tue-devant-son-domicile-magnanvilleLu dans Le Monde du 21 juin 2016 (extrait) :

« Le suspect placé en garde à vue, présenté comme faisant partie de l’entourage de Larossi Abballa, a déjà été condamné en 2007 à huit ans d’emprisonnement, peine aujourd’hui purgée.

Ce Franco-Marocain avait été condamné pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, notamment pour liens avec des membres d’un groupe djihadiste responsable des attentats de Casablanca (Maroc) du 16 mai 2003, qui avaient fait 43 morts et une centaine de blessés. Début octobre, il a fait l’objet, avec quatre autres hommes, d’une déchéance de la nationalité française par un décret du ministre de l’intérieur, devenue définitive début juin après validation par le Conseil d’Etat. » Lire la suite

Seulement 6 mois de prison pour fomenter une attaque terroriste au Cap d’Agde !

cap-d-agde-zoomLu dans Le Midi Libre du 20 juin 2016 :

« Dénoncé par des codétenus, un homme déjà bien connu à Béziers a été condamné à six mois de détention ce vendredi à Béziers. Il avait déjà été condamné au mois d’octobre pour apologie de terrorisme.

Le prévenu qui était à la barre du tribunal de Béziers, ce vendredi, a été condamné au mois d’octobre dernier à un an de prison pour apologie de terrorisme. Hier, il lui était reproché d’avoir voulu commettre un attentat au camp naturiste dès sa sortie de détention prévue pour ce vendredi 17 juin. Il a été condamné à six mois de prison supplémentaire. » Lire la suite

Vingt « individus » ont agressé des militaires à Sarcelles mardi soir

4583248_6_b933_le-general-jean-pierre-bosser-inspecte-les_03aaf7e63d041f36cfaa7cbb6ef39621Il ne s’agit plus d’une attaque par un « déséquilibré » isolé mais il s’agit d’une bande :

« Les militaires en mission Vigipirate sont régulièrement la cible d’attaques de délinquants, comme cela a été le cas à Garges-Sarcelles mardi 7 juin 2016. Selon Metronewsune vingtaine d’individus ont pris à partie un groupe de militaires à côté de la gare SNCF de la ville du Val d’Oise. Bloquant le véhicule, ils les ont d’abord insultés. L’un d’entre eux a ensuite jeté un pavé vers leur fourgon, qui a traversé la vitre avant d’atteindre l’un des occupants à la tête. « La patrouille a été prise à partie, par ricochet, alors qu’une opération de police était en cours dans les environs. La mission était de sécuriser une synagogue de la commune voisine de Garges-lès-Gonesse » explique une source militaire. Le soldat a été évacué vers un hôpital »

L’épicier de Brest qui soutient l’Etat Islamique voit son assignation à résidence assouplie

5612d70ce6e4a

En France, on peut être fan de décapitation et gérer un commerce sur la voie publique.

Lu dans Le Télégramme du 7 juin 2016

« Il était le dernier assigné à résidence à Brest. Le juge des référés du tribunal administratif, en aménageant son assignation à résidence,  lui permet de travailler les nuits de ramadan.

L’épicier brestois s’était fait connaître à Brest le 14 novembre dernier, au lendemain des attentats de Paris. Au passage d’une patrouille de police devant son domicile, il avait mimé des tirs d’arme automatique après avoir exprimé sa joie.

Des faits d’une gravité telle qu’il avait été assigné à résidence à Brest, entre 20 h et 6 h. Le juge des référés vient  d’imposer l’aménagement de son assignation à résidence pour lui permettre de travailler durant les nuits du ramadan. »

Nice: une serveuse agressée pour servir de l’alcool pendant le ramadan

648x415_une-serveuse-de-bar-place-des-terreaux-de-lyon-le13-avril-2011-cyril-villemain-20-minutes20 Minutes du 7 juin 2016 :

Sur son plateau, la serveuse sert des verres d’alcool. Une activité qui n’a pas plu à un passant, en ce premier jour de ramadan. Selon Nice-Matin, ce dernier aurait agressé l’employée pour cet unique motif.

La scène se serait déroulée lundi soir dans un bar du centre-ville de Nice, rue Lamartine. Alors qu’il ne fait que passer sur le trottoir, un homme aurait interpellé la serveuse. Elle aurait rétorqué qu’il ne pouvait pas la juger, vu qu’il n’était pas Dieu pour le faire. « Si j’étais Dieu, je t’aurais déjà étranglé », aurait-il lancé avant de lui porter un coup.

Immédiatement, le propriétaire du bar a porté plainte auprès du commissariat. La police a fait des recherches dans le secteur, disposant des bandes-vidéo de la scène de l’agression.

Sur les images vidéo enregistrées par l’établissement, que l’Agence France-Presse a pu consulter, on voit très nettement deux individus, dont l’un serait un étranger en situation irrégulière bien connu dans le quartier, selon le propriétaire du bar, menacer longuement la serveuse

Dans le même quartier, fin 2014, un boulanger avait été agressé parce qu’il vendait des sandwichs au jambon. »

Rappel: Au Maroc, Algérie et Tunisie la police traque les « non jeûneurs »

En effet, le code pénal marocain précise:

«Celui qui, notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du ramadan, sans motif admis par cette religion, est puni de l’emprisonnement d’un à six mois et d’une amende de 12 à 120 dirhams.»