Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

France

Quand Raphael Liogier rigolait quand était évoqué le retour des djihadistes syriens.

Capture d’écran 2016-04-11 à 10.59.46

Sur France Inter, Raphael Liogier, sociologue de l’IEP d’Aix, se prétendant spécialiste de l’islamisme, est interrogé sur les accusations de Caroline Fourest à son encontre le qualifiant de « compagnon de route de l’UOIF », et dénonçant sa présence annuelle au congrès de ces Frères Musulmans. Lui sont également reprochés sa défense de la mode islamique exploitée par les grandes marques , et sa négation en 2014 du risque d’attaques perpétrées par les « français » djihadistes de retour de Syrie face au journaliste David Thomson.

Dans un de ses précédents ouvrages « Le mythe de l’islamisation »(Seuil, 2012), il qualifiait de « rocambolesque » la saisie par la police suisse du « Projet » des Frères Musulmans lors d’une perquisition dans la villa de Youssef Nadha, banquier de l’organisation. Ce « Projet » bien connu des (vrais) spécialistes de l’islam est un plan stratégique à moyen-long terme pour la pénétration islamique des sociétés européennes. Il a même été édité en version commentée chez Seuil, sa propre maison d’édition (en savoir +) !

Il niait aussi dans ce même ouvrage le caractère massif de l’immigration en éludant les chiffres officiels d’entrées clandestines (150 000/an), de demandeurs d’asile (60 000/an) pour se contenter du « solde migratoire » retranchant les sorties de français diplômés aux entrées légales d’immigrés sous qualifiés. Cette technique rassurante permet d’affirmer que les migrations n’augmente la population de 100 000 personnes par an. Tout en camouflant les entrées par visas court séjour d’algériens (332 000 en 2014) , de marocains (214 000) et de tunisiens (80 000) chaque année (source Ined).

500 écoles coraniques encadrant 35 000 enfants en France (EHESS)

Capture d’écran 2016-04-07 à 14.33.48

TF1 revient sur l’enquête sociologique de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Véliocas commente le décalage entre le discours de Valls sur les Frères Musulmans et son inaction.

Capture d’écran 2016-01-27 à 15.13.04

Pour lire la présentation et acheter cliquer ici

Riposte Laïque : Après avoir écrit, il y a quelques années, « Ces maires qui courtisent l’islamisme », vous sortez un nouveau livre, intitulé « Les Frères musulmans dans le texte », aux éditions Tatamis. Pourquoi avez-vous jugé nécessaire de nous proposer cet ouvrage, qu’amène-t-il de nouveau ?
 
Joachim Véliocas : Mon nouveau livre complète parfaitement le précédent dans la mesure où j’expose dans le détail la pensée des Frères Musulmans qui est intégrée par les responsables du réseau de mosquées UOIF, mosquées aidées matériellement par les maires PS et LR. Certains textes n’avaient jamais été traduits en français, comme L’Epître sur le jihâd de Hassan Al Banna qui fait une synthèse magistrale du droit du jihâd selon les écoles juridiques sunnites, que les Frères tentent de réconcilier depuis leur création, pour mieux récupérer leur fidèles en ratissant large. D’autres textes comme ceux des guides suprêmes ne laissent aucun doute sur leur volonté d’hégémonie sur tous les territoires ayant été foulés par les musulmans dans l’histoire, Europe comprise.

Riposte Laïque : Depuis quelques années, et l’apparition de l’Etat islamique, de nombreux hommes politiques considèrent les Frères musulmans comme un rempart contre la barbarie de Daech. Comment réagissez-vous à de tels propos ?

Joachim Véliocas : Par contraste, à première vue, les Frères Musulmans paraissent plus modérés. Ils sont évidemment moins sanguinaires que l’EI, mais il s’agit d’une différence de degré et non de nature. Mais il faut avoir en tête que le projet des Frères ne diverge pas sur le but final : rétablir un califat politique basé sur la charia pour tous, avec l’infériorisation des non musulmans. Le guide suprême Mustapha Mashur (1996-2002) avait ouvertement évoqué le rétablissement de la taxe spéciale touchant les chrétiens (jizya) déjà réactivée sur les territoires contrôlés par le Hamas, branche palestinienne de la confrérie. On va dire que si EI extermine les non musulmans, les Frères les étouffent. Sur le long terme cela finit par les annihiler et les réduire dans les deux méthodes.

Riposte Laïque : Vous consacrez de nombreuses pages à Yussuf Al Qaradawi, considéré comme l’idéologue des Frères Musulmans. Comment expliquez-vous qu’il ait été aussi souvent invité par l’UOIF, émanation française des FM, sans qu’aucun gouvernement ne réagisse ?Lire la suite

Trois mosquées de Béziers refusent de signer la charte de la mairie leur demandant de se désolidariser des islamistes

Capture d’écran 2016-04-02 à 15.05.31

La Charte proposée de bonne conduite signée par deux mosquées de Béziers, a été refusée par trois, dont la plus grande, c’est inquiétant. Les imams et les représentants des mosquées de Béziers doivent à ses yeux s’engager :

« à ne prêcher qu’en français et en toutes circonstances » ;
« à ne faire aucun appel public à la prière, notamment dans la rue, sous quelque forme que ce soit » ;
« à ne pas poursuivre d’activités et à entretenir des liens avec des associations ou des mosquées, en France ou à l’étranger, appartenant aux courants les plus extrêmistes salafiste et Frères musulmans » ;
« à ne pas diffuser les discours ou faire la promotion des cheikhs ou «savants» saoudiens wahhabites, des cheikhs des Frères musulmans de tous les pays » ;
« à ne pas promouvoir les textes et livres qui prescrivent le jihad ou la peine de mort pour, entre autres, les apostats, les athées ou les homosexuels » ;
« à ne recevoir aucun financement d’un Etat étranger, d’une collectivité d’un Etat étranger ou d’une association étrangère ».Lire la suite

Laurence Rossignol sur le voile islamique: le PS va perdre son électorat musulman

Ce matin sur RMC, Samira, une auditrice, infirmière dans les Yvelines a répondu à Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes qui avait qualifié « d’irresponsables » les grandes marques internationales qui ont décidé d ‘investir dans la mode islamique.

Xavier Raufer -conseiller Europol- suggère de changer les têtes défaillantes du renseignement.

ajAyaER

Le professeur de criminologie Xavier Raufer, conseiller d’Europol,  explique à Boulevard Voltaire pourquoi le système antiterroriste français est inefficace, l’urgence à le simplifier. Il propose de remplacer le personnel défaillant de la direction du renseignement français.

Tous ceux qui ont échoué à prévenir l’affaire Merah, échoués à prévenir Kouachi, échoués pour Coulibaly, échoués le 13 novembre, ont été maintenus en poste ou promus. Comment voulez-vous que ça change?

A Paris comme à Bruxelles, des multirécidivistes radicaux et fichés frappent librement.

4819084_6_b8da_la-majorite-des-terroristes-du-13-novembre_485e20fff13a50a28f94d2276ee76136

Passée l’émotion, il va falloir que les autorités françaises et belges fassent une sérieuse autocritique de leur gestion des bandits et/ou islamistes déjà condamnés, mais qui frappent après de trop courts passages en prison, bénéficiant souvent des remises de peine décidées par des juges teintés d’idéologie.

Voici la liste des terroristes de Paris et de Bruxelles, dont l’identité n’a pas surpris les policiers qui les connaissaient déjà :

  • Les frères El Bakraoui : En octobre 2010, Ibrahim avait été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov. Avec un complice, Ibrahim commet alors un braquage chez un agent de change. Ibrahim reste dans la voiture et fait le guet. Une fois le braquage commis, les auteurs s’en vont, à trois, dans la voiture. La police tente de les intercepter mais Ibrahim El Bakraoui fait feu à plusieurs reprises sur les agents et blesse l’un d’entre eux de trois projectiles. Ibrahim avait été reconnu coupable et condamné à une peine de 9 ans de prison. En février 2011 cette fois, c’est Khalid El Bakraoui qui s’est retrouvé devant la justice. Il a été condamné à 5 ans de prison sans sursis pour des car-jackings. Lors de son arrestation à l’époque, il détenait des kalachnikovs avec ses complices. Pourquoi les deux frères sont libres en mars 2016 pour commettre leur massacre ?
  • Samy Amimour Le Figaro du 23 novembre dernier notait à son endroit : « c’est le symbole de l’inertie judiciaire et administrative qui confine à la cécité ». Ce tueur du Bataclan a été inculpé en 2012 pour un projet de départ au  Yémen, base arrière bien connue d’Al Qaida. Son passeport et sa carte d’identité lui sont retirés. Mais il a suffit à un de ses complices de  déclarer la perte de ses papiers à sa place, et on lui a réédité des originaux. Aussi, Amimour « devait » pointer au commissariat chaque semaine, chose qu’il ne faisait plus depuis septembre dernier. Ce qui n’a pas interpellé la « vigilance » des policiers chargés de le suivre.
  • Omar Ismael Mostefai : Il fait partie des terroristes du Bataclan. Condamné 8 fois pour des délits de droit commun entre 2004 et 2010, sans jamais être incarcéré! Fiché S pour radicalisation depuis 2010, sa fiche fut renouvelée un mois avant les attentats de Paris ! C’est la Turquie qui a prévenu la France en septembre 2013, qu’il serait en Syrie probablement. La police savait qu’il avait coupé les ponts avec son entourage, qu’il priait dans les mosquées tablighi de Lucé et Chartres. Mais laissé sans surveillance…
  • Abdelhamid Abaoud: Dès 2014 , ce belgo-marocain est repéré dans un vol Cologne-Istanbul, les policiers le soupçonnent d’aller faire le djihad. En janvier 2015, il échappe au démantèlement de la cellule terroriste de Verviers, la police belge est certaine qu’il en fait partie. Il a traversé les frontières européennes depuis la Syrie, en passant par Athènes où son portable est géolocalisé, pour revenir tranquillement dans sa ville natale de Molenbeek. A cause du refus idéologique de contrôler les frontières par les gouvernements eurofédéralistes, il peut aller à Paris et en revenir après avoir tué des dizaines de parisiens, victime du sans-frontiérisme.
  • Mohammad Al Mahmod et Ahmad Al-Mohammad: Le premier a  été contrôlé en Grèce le 3 octobre 2015 sur l’ile de Léros. Autorisé à entrer en Europe comme des centaines de milliers d’hommes seuls en provenance de Syrie, d’Afghanistan, du Soudan et d’Erythrée. Alors que l’Etat Islamique se vante d’infiltrer les migrants, il est entré dans l’espace Schengen de manière formelle tout comme son comparse Ahmad Al-Mohammad, lui aussi Syrien.
  • Jawad Bendaoud: Condamné en 2008 à huit ans de prison pour avoir tué au hachoir un adolescent de 16 ans, il sort déjà en septembre 2013 pour reprendre son activité de caïd.
  • Fabien Clain Condamné en 2009 pour être le chef d’un groupe de djihadistes voulant se rendre en Irak, il est condamné à 5 ans de prison mais ressort déjà en 2012. Il s’envole aussitôt pour la Syrie où il dirige la communication francophone de l’Etat islamique.

Kosciusko-Moriset chez les islamistes de l’UAM93 pour leur promettre mosquées et école d’imâm « profitant du concordat ».

nkmCommuniqué du 12 mars 2016
Le Président de l’UAM-93
H. FARSADOU

« Le mardi 1er mars 2016, l’UAM-93 a reçu Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, députée et présidente du groupe Les Républicains au Conseil de Paris.

Une semaine avant l’officialisation de son entrée dans les primaires, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet a souhaité rencontrer des responsables de la communauté musulmane pour partager ses idées et sa vision pour un meilleur vivre-ensemble avec comme mot d’ordre « la stigmatisation des musulmans ça suffit ! ».

Dans un échange franc et extrêmement enrichissant, Mme Nathalie Kosciusko-Morizet a pu présenter  plusieurs  propositions qu’elle souhaite défendre à l’occasion des primaires : (i) une taxe halal pour assurer le financement du culte musulman et son indépendance, (ii) formation des imams de France dans l’Alsace en profitant du cadre du concordat (iii) une valorisation de l’enseignement de la langue arabe, (iv) la lutter contre la stigmatisation des musulmans de France, etc. 

Au sein de l’UAM-93 nous avons apprécié la qualité de cet échange et le volontarisme de la désormais candidate aux primaires de la droite et sa bonne maitrise des problématiques liées à l’islam et aux musulmans de France.

Pour rappel, l’UAM-93 a déjà reçu deux autres candidats à la primaire à droite, il s’agit des deux anciens premier ministre Mr François Fillon, le jeudi 9 octobre 2014 et Mr Alain Juppé, le mardi 3 mars 2015.« 

En quoi l’UAM93, regroupant une trentaine de mosquées de Seine-Saint-Denis, est-elle une fédération islamiste ? Voici au moins trois raisons issues de ses  prises de position :

Lire la suite

Enfants d’imams, ils refusent de s’approcher des filles dans une école d’Ajaccio

a040165376e4a5d1f6387035a5188e77_largeLu dans Corse Matin du 14 mars 2016

Invité à participer à une réunion à l’école maternelle du quartier, un imam a refusé de serrer la main aux institutrices. S’il justifie son geste par le respect de la doctrine religieuse, l’événement a choqué au sein de l’équipe enseignante.(…)

L’affaire débute avant les vacances d’hiver, alors que plusieurs acteurs de la vie académique décident de se réunir autour d’une table pour évoquer des problèmes récents à l’école maternelle du quartier.

« Quelques élèves avaient eu une attitude que l’on peut qualifier de préoccupante, explique un fonctionnaire qui a souhaité témoigner anonymement. Notamment un petit garçon qui a refusé de s’asseoir à côté d’une fillette ou de lui donner la main, en prétextant que ses parents lui avaient demandé d’adopter ce comportement ». Lire la suite dans Corse Matin.

Migrants et menace djihadiste: les mesures de Thibaut de Montbrial

Lire les premières pages du livre de Montbrial ici