Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

France

Le père Vincent Feroldi parle de « trésors de la spiritualité islamique »

feroldiDirecteur du Service national pour les relations avec les musulmans (SNRM) de la Conférence des évêques de France, le père Vincent Feroldi s’est récemment fait remarqué pour avoir affirmé croire en « un Islam spirituel, chemin qui mène à Dieu » (source) et que Mahomet est un « Prophète » , avec une majuscule s’il vous plait (source).

Sur le média islamique Saphirnews, dans un entretien du 12 janvier 2016, il s’adresse aux musulmans :

« Amis musulmans, vous êtes porteur d’une foi* en Dieu s’inscrivant dans la révélation coranique. Partagez-nous les trésors de votre spiritualité. Vous êtes divers et nous savons que, si certaines dérives existent et amènent certains à mépriser, voire à tuer ceux qui sont différents d’eux, la très grande majorité d’entre vous êtes des croyants de la miséricorde et de l’hospitalité, de l’adoration et de l’aumône, désireux de construire, avec d’autres, un monde où les injustices pourront être combattues et la Nature donnée par Dieu préservée. Soyez des citoyens croyants heureux ! 

Amis chrétiens, ne nous replions par sur nous-mêmes ! Allons à la rencontre des croyants d’autres traditions et de nos contemporains humanistes, sans peur, ni aprioris ! »

* Le père Feroldi contredit la déclaration Dominus Iesus de la Congrégation pour la doctrine de la foi publiée en 2001, signée par le cardinal Ratzinger :

« On doit donc tenir fermement la distinction entre la foi théologale et la croyance dans les autres religions. Alors que la foi est l’accueil dans la grâce de la vérité révélée, qui « permet de pénétrer le mystère, dont elle favorise une compréhension cohérente », la croyance dans les autres religions est cet ensemble d’expériences et de réflexions, trésors humains de sagesse et de religiosité, que l’homme dans sa recherche de la vérité a pensé et vécu, pour ses relations avec le Divin et l’Absolu.« 

Un juif de Marseille agressé à la machette par un jeune islamiste

Capture d’écran 2016-01-11 à 13.06.18 ofvfqg

Tarek Belgacem avait peint le drapeau de l’EI dans son foyer pour migrants : sa famille tunisienne le soutient.

Selon des informations publiées dimanche par l’hebdomadaire allemand Welt am Sonntag, l’homme avait peint un symbole de l’EI sur un mur de son foyer pour demandeurs d’asile à Recklingshausen.

L’édition en ligne du magazine Spiegel dit elle qu’il a posé dans le centre avec un drapeau de l’organisation, ce qui a amené les autorités locales à le classer comme potentiellement dangereux. Toutefois il a disparu de Recklingshausen au mois de décembre, ajoute Spiegel Online.

Orléans :  » J’attends avec impatience de nouveaux attentats, Un nouveau carnage serait génial »

orleansLu sur France Bleu Orléans du 29.12.2015 :

« Un Orléanais de 56 ans a été condamné ce mardi à huit mois de prison dont quatre ferme, pour vol, menaces de mort, violences et surtout apologie d’un acte de terrorisme. Jeudi dernier aux Halles Châtelet à Orléans il avait déclaré attendre avec impatience de nouveaux attentats en France. Lire l’article

Les Inrocks qualifient de « rappeur talentueux » Nekfeu qui « réclame un autodafé pour les chiens de Charlie Hebdo »

couv1022ok-tt-width-470-height-602-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1

Les Inrocks, couverture de juillet 2015

En novembre 2013 une polémique oppose Nekfeu et d’autres rappeurs à Charlie Hebdo en marge de la sortie de la BO du film La marche, qui retrace l’histoire vraie d’enfants d’immigrés qui ont marché de Marseille à Paris en 1983 contre le racisme. Dans une chanson composée et interprétée par une dizaine de rappeurs dont Akhenaton, Disiz ou encore Kool Shen,  Nekfeu  « réclame un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo » (voir).

La rédaction du journal satirique a réagi via un communiqué le 27 novembre 2013 en indiquant « découvrir avec effarement la violence des paroles » de la chanson incriminée qui « reprend les propos que tient habituellement l’extrême droite musulmane lorsqu’elle évoque [Charlie Hebdo] » Son rédacteur en chef Charb dénonce ainsi « un chant religieux communautariste »

Nekfeu est cependant (encore) interviewé complaisamment par Les Inrocks  en mai 2015 , et fait carrément fait la couverture de l’hebdomadaire en juillet 2015, avec Virginie Despentes, la romancière qui a relayé tout l’argumentaire victimaire habituel des islamistes pour tenter de comprendre les tueurs de Charlie Hebdo dans un texte immonde.  Qualifié de « Rappeur talentueux » dans le numéro,  c’est l’occasion pour Nekfeu d’avoir une tribune pour présenter les 5 albums de rap qui l’ont le plus marqué. Parmi eux, un album du groupe Lunatic, dont voici les parole des « chansons » ultra racistes :

Lire la suite

François Hollande soutiendrait un imâm de Marseille favorable à la lapidation, la polygamie, et à la punition de l’apostat.

Lu dans L’Express du 21 janvier 2010 :

Repmed00020« Abdelhadi Doudi, 55 ans, est l’imam de la mosquée Es-Sunna, dans le troisième arrondissement de Marseille. Ancien beau-frère et conseiller religieux de Moustapha Bouyali, qui fut le fondateur, en 1982 du Mouvement islamique armé (MIA) -le premier maquis islamiste en Algérie-  il a été l’un des principaux «importateurs» du salafisme en France, à la fin des années 1980. Tenant un discours radical, mais légaliste, le «cheikh» Doudi a accepté de parler en arabe, via deux interprètes, de sa conception de l’islam. Et du voile intégral. (…) Le musulman ne peut pas se détacher de sa religion. C’est comme un poisson que l’on sort de l’eau: il s’étouffe! Celui qui renie l’islam, normalement, les autorités devraient le punir. Bien sûr, en France, ce n’est pas permis, ce n’est pas possible. »

Sur Atlantico du 21 avril 2013 on lit :

« Autre imam salafiste, Abdel-Hâdi Doudi se montre plus réservé en ce qui concerne la lapidation pour cause d’adultère, du moins en France. Quand je l’interroge sur le sujet, il me répond : « Non, c’est au tribunal islamique à en juger. »

Mon imam phocéen distingue habilement le territoire de l’islam du territoire de l’incroyance : il en connaît certaines lois avec lesquelles il a déjà eu maille à partir. Il estime que le territoire de l’incroyance n’est pas encore assez évolué pour admettre pareil châtiment ! (…)

avec un bon rire gras, il me fait l’éloge de la polygamie, encore interdite en France : « Peut-être qu’un jour les États d’Occident auront compris, et feront une loi pour autoriser la polygamie. »

Le spécialiste de l’islamisme Romain Caillet nous informe à propos de Doudi :

Capture d’écran 2015-12-22 à 10.13.16

CWxr1vEWIAE4ZYk.jpg-small

Un Tchétchène soutenant l’EI arrêté à Tours, se permet de menacer les policiers.

22165_vignette_tchetchenie_carteUn Tchétchène de 27 ans décrit comme «profondément radicalisé» a été interpellé mardi 15 décembre à Tours (Indre-et-Loire) par des agents de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), révèle RTL ce mercredi matin. Issa Khassiev avait été assigné à résidence au lendemain du 13 novembre, son appartement avait également fait l’objet d’une perquisition.

Cet homme était surveillé depuis longtemps par les autorités, en particulier depuis un voyage en Syrie effectué en 2013. Lors de la perquisition menée à son domicile, les enquêteurs ont notamment découvert un drapeau du groupe Etat islamique ainsi qu’un ordinateur contenant des vidéos de propagande. Sur l’une d’entre elles, Issa Khassiev se filme en train de prêter allégeance au mouvement jihadiste qui a revendiqué les attentats du 13 novembre.

«Je saurai vous reconnaître», aurait-il confié aux policiers au moment de la perquisition. L’homme s’était également montré menaçant auprès d’une fonctionnaire de police qu’il avait suivi jusqu’au commissariat de Tours. C’est finalement après avoir découvert que Issa Khassiev venait de diffuser sa vidéo d’allégeance à Daech à des contacts jihadistes que les agents de la DGSI ont décidé de son arrestation.

La police recherche 438 djihadistes « français » qui lui faussent la piste.

djihadistes11Lu dans le JDD:

« 438 Français sont dans le collimateur de la justice antiterroriste. Un tiers de plus qu’en mai. Parmi eux, 222 sont visés par un mandat d’arrêt ou de recherche.

[…] Si la France est en « guerre » sur le théâtre d’opération irako-syrien, la bataille, sur le territoire français, est aussi judiciaire. Depuis Merah en 2012, pas moins de dix procédures pour attentat, projet d’attentat ou assassinat ont été ouvertes. Mais ce sont surtout les dossiers liés aux filières syrienne et irakienne qui inquiètent.

Cela concerne 692 individus, précise-t-on au parquet de Paris – dont seulement… 20 ont déjà été jugés. Sur ce total, 234 ont été mis en examen, parmi lesquels 136 ont été placés en détention. Ils sont donc à ce jour 438 djihadistes français dans la nature (ils étaient 306 en mai). […]

On dénombre à ce jour 103 informations judiciaires ouvertes et 100 enquêtes préliminaires en cours. Deux nouvelles viennent d’être lancées à la suite de perquisitions administratives menées dans le cadre de l’état d’urgence. « On en a pour des années et des années… », prévient une source judiciaire. » Lire la suite

Un terroriste islamiste prêche librement dans une mosquée de Troyes (France2)


Complément d’enquête. Sur les traces d’Abdelilah Zyad

Abdelila Ziyad, fut condamné en janvier 1997 par le tribunal correctionnel de Paris à huit ans de prison pour avoir été le donneur d’ordre d’un attentat contre un hôtel de Marrakech où l’explosion d’une bombe avait tué deux touristes espagnols, le 24 août 1994. Quatre attentats coordonnés avaient été préparés ce jour là.

Ce criminel fut déjà remis en liberté en 2001, la justice française n’étant pas réputé pour sa fermeté. Ziyad a de nouveau été mis en examen en 2010 dans une enquête sur des braquages commis en région parisienne dans la première moitié des années 1990 et qui auraient eu pour objet de financer des actions jihadistes. Le juge antiterroriste Marc Trévidic le soupçonnait d’avoir demandé à des recrues d’Ile-de-France et de la région d’Orléans de commettre ces attaques à main armée. Cette enquête est toujours en cours.

Cet islamo-terroriste marocain maitrisant mal le français est donc toujours libre, souffrant seulement un contrôle judiciaire, ce qui ne l’empêche pas de prêcher à la mosquée de Troyes !

C’est la révélation hallucinante du reportage de Complément d’enquête diffusé hier sur France 2.

Ziyad , alors qu’il a rencontré à plusieurs reprises Omar Mostefai, terroriste mort au bataclan dans des réunions privées à Chartres, officie le plus tranquillement du monde à la mosquée al Ghazzali de Troyes !

L’équipe de France 2 a interrogé les fidèles, parfaitement au courant de l’identité de l’homme qui prêchait sur le minbar ce jour là. Mieux : la mosquée Ghazzali est gardée par des militaires français, l’urgence étant d’assurer la sécurité d’islamistes qui posent des bombes dans les hôtels certainement.

Cette mosquée a vu son projet de nouvelle grande mosquée approuvé par la mairie Républicains de François Baroin:

Capture d’écran 2015-12-11 à 15.51.03

Il faut dire que François Baroin (LR) vient rompre le jeune lors du ramadan avec les responsables de la mosquée, ici en 2013 (source L’Est-Eclair):

Capture d’écran 2015-12-12 à 11.29.44

Ce scandale pose plusieurs questions :

– Comment se fait-il que Abdelila Ziyad , de nationalité marocaine, soit toujours sur le sol français ?

– Comment se fait-il que le maire de Troyes François Baroin, parfaitement au courant, ne s’en indigne pas ?

– Comment le ministère de l’Intérieur peut laisser ouverte une mosquée se choisissant pour prêcheur un terroriste connu à la fois de la police et des fidèles ? Mosquée dotée s’il vous plait d’une école islamique pour enfants ! La page Facebook de la mosquée ne laisse aucun doute sur sa radicalité : des références aux « savants » de l’école hanbalite tels Ibn Qayyim, ibn Hanbal, Al Albani, ou des conférences de Hassan Iquioussen de l’UOIF.

Observatoire de l’islamisation- 11 décembre 2015.

L’imâm Khattabi de Montpellier soutient les moudjahidines et fraude les prestations sociales

Mohamed Khattabi aime montrer sa carte de séjour « Vingt-ans en France, vingt renouvellement » (cité par Valeurs Actuelles du 23 juillet 2015). De nationalité marocaine et canadienne, il est indésirable au Canada. Tranquille à Montpellier, il tutoie le maire Philippe Saurel dont il célébra la victoire à son siège de campagne en mars 2014. Le maire lui a promis une grande mosquée, pour laquelle 450 000 euros ont déjà été récoltés. Saurel, ami de Manuel Valls qui lui remit la légion d’honneur en décembre 2014, a réalisé ses meilleurs scores aux régionales dans les bureaux de Lunel, fief des islamistes…Il faut dire que Khattabi connait personnellement certains des jeunes de Lunel qui sont morts en Syrie, il en a même converti !

Mohamed Khattabi

Mohamed Khattabi

Son prêche du 13 novembre, jour des attentats, en arabe, est éloquent : «Ô Allah (…) soutiens Tes serviteurs, les moudjahidins (combattants de la foi qui s’engagent dans le djihad, NDLR) partout, ô Seigneur de l’Humanité!».

Ce même 13 novembre, dans son prêche en français qu’il a lui même filmé, il affirme :

Lire la suite

Page 15 sur 17« Première...10«1314151617»