Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

France

François Hollande soutiendrait un imâm de Marseille favorable à la lapidation, la polygamie, et à la punition de l’apostat.

Lu dans L’Express du 21 janvier 2010 :

Repmed00020« Abdelhadi Doudi, 55 ans, est l’imam de la mosquée Es-Sunna, dans le troisième arrondissement de Marseille. Ancien beau-frère et conseiller religieux de Moustapha Bouyali, qui fut le fondateur, en 1982 du Mouvement islamique armé (MIA) -le premier maquis islamiste en Algérie-  il a été l’un des principaux «importateurs» du salafisme en France, à la fin des années 1980. Tenant un discours radical, mais légaliste, le «cheikh» Doudi a accepté de parler en arabe, via deux interprètes, de sa conception de l’islam. Et du voile intégral. (…) Le musulman ne peut pas se détacher de sa religion. C’est comme un poisson que l’on sort de l’eau: il s’étouffe! Celui qui renie l’islam, normalement, les autorités devraient le punir. Bien sûr, en France, ce n’est pas permis, ce n’est pas possible. »

Sur Atlantico du 21 avril 2013 on lit :

« Autre imam salafiste, Abdel-Hâdi Doudi se montre plus réservé en ce qui concerne la lapidation pour cause d’adultère, du moins en France. Quand je l’interroge sur le sujet, il me répond : « Non, c’est au tribunal islamique à en juger. »

Mon imam phocéen distingue habilement le territoire de l’islam du territoire de l’incroyance : il en connaît certaines lois avec lesquelles il a déjà eu maille à partir. Il estime que le territoire de l’incroyance n’est pas encore assez évolué pour admettre pareil châtiment ! (…)

avec un bon rire gras, il me fait l’éloge de la polygamie, encore interdite en France : « Peut-être qu’un jour les États d’Occident auront compris, et feront une loi pour autoriser la polygamie. »

Le spécialiste de l’islamisme Romain Caillet nous informe à propos de Doudi :

Capture d’écran 2015-12-22 à 10.13.16

CWxr1vEWIAE4ZYk.jpg-small

Un Tchétchène soutenant l’EI arrêté à Tours, se permet de menacer les policiers.

22165_vignette_tchetchenie_carteUn Tchétchène de 27 ans décrit comme «profondément radicalisé» a été interpellé mardi 15 décembre à Tours (Indre-et-Loire) par des agents de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), révèle RTL ce mercredi matin. Issa Khassiev avait été assigné à résidence au lendemain du 13 novembre, son appartement avait également fait l’objet d’une perquisition.

Cet homme était surveillé depuis longtemps par les autorités, en particulier depuis un voyage en Syrie effectué en 2013. Lors de la perquisition menée à son domicile, les enquêteurs ont notamment découvert un drapeau du groupe Etat islamique ainsi qu’un ordinateur contenant des vidéos de propagande. Sur l’une d’entre elles, Issa Khassiev se filme en train de prêter allégeance au mouvement jihadiste qui a revendiqué les attentats du 13 novembre.

«Je saurai vous reconnaître», aurait-il confié aux policiers au moment de la perquisition. L’homme s’était également montré menaçant auprès d’une fonctionnaire de police qu’il avait suivi jusqu’au commissariat de Tours. C’est finalement après avoir découvert que Issa Khassiev venait de diffuser sa vidéo d’allégeance à Daech à des contacts jihadistes que les agents de la DGSI ont décidé de son arrestation.

La police recherche 438 djihadistes « français » qui lui faussent la piste.

djihadistes11Lu dans le JDD:

« 438 Français sont dans le collimateur de la justice antiterroriste. Un tiers de plus qu’en mai. Parmi eux, 222 sont visés par un mandat d’arrêt ou de recherche.

[…] Si la France est en « guerre » sur le théâtre d’opération irako-syrien, la bataille, sur le territoire français, est aussi judiciaire. Depuis Merah en 2012, pas moins de dix procédures pour attentat, projet d’attentat ou assassinat ont été ouvertes. Mais ce sont surtout les dossiers liés aux filières syrienne et irakienne qui inquiètent.

Cela concerne 692 individus, précise-t-on au parquet de Paris – dont seulement… 20 ont déjà été jugés. Sur ce total, 234 ont été mis en examen, parmi lesquels 136 ont été placés en détention. Ils sont donc à ce jour 438 djihadistes français dans la nature (ils étaient 306 en mai). […]

On dénombre à ce jour 103 informations judiciaires ouvertes et 100 enquêtes préliminaires en cours. Deux nouvelles viennent d’être lancées à la suite de perquisitions administratives menées dans le cadre de l’état d’urgence. « On en a pour des années et des années… », prévient une source judiciaire. » Lire la suite

Un terroriste islamiste prêche librement dans une mosquée de Troyes (France2)


Complément d’enquête. Sur les traces d’Abdelilah Zyad

Abdelila Ziyad, fut condamné en janvier 1997 par le tribunal correctionnel de Paris à huit ans de prison pour avoir été le donneur d’ordre d’un attentat contre un hôtel de Marrakech où l’explosion d’une bombe avait tué deux touristes espagnols, le 24 août 1994. Quatre attentats coordonnés avaient été préparés ce jour là.

Ce criminel fut déjà remis en liberté en 2001, la justice française n’étant pas réputé pour sa fermeté. Ziyad a de nouveau été mis en examen en 2010 dans une enquête sur des braquages commis en région parisienne dans la première moitié des années 1990 et qui auraient eu pour objet de financer des actions jihadistes. Le juge antiterroriste Marc Trévidic le soupçonnait d’avoir demandé à des recrues d’Ile-de-France et de la région d’Orléans de commettre ces attaques à main armée. Cette enquête est toujours en cours.

Cet islamo-terroriste marocain maitrisant mal le français est donc toujours libre, souffrant seulement un contrôle judiciaire, ce qui ne l’empêche pas de prêcher à la mosquée de Troyes !

C’est la révélation hallucinante du reportage de Complément d’enquête diffusé hier sur France 2.

Ziyad , alors qu’il a rencontré à plusieurs reprises Omar Mostefai, terroriste mort au bataclan dans des réunions privées à Chartres, officie le plus tranquillement du monde à la mosquée al Ghazzali de Troyes !

L’équipe de France 2 a interrogé les fidèles, parfaitement au courant de l’identité de l’homme qui prêchait sur le minbar ce jour là. Mieux : la mosquée Ghazzali est gardée par des militaires français, l’urgence étant d’assurer la sécurité d’islamistes qui posent des bombes dans les hôtels certainement.

Cette mosquée a vu son projet de nouvelle grande mosquée approuvé par la mairie Républicains de François Baroin:

Capture d’écran 2015-12-11 à 15.51.03

Il faut dire que François Baroin (LR) vient rompre le jeune lors du ramadan avec les responsables de la mosquée, ici en 2013 (source L’Est-Eclair):

Capture d’écran 2015-12-12 à 11.29.44

Ce scandale pose plusieurs questions :

– Comment se fait-il que Abdelila Ziyad , de nationalité marocaine, soit toujours sur le sol français ?

– Comment se fait-il que le maire de Troyes François Baroin, parfaitement au courant, ne s’en indigne pas ?

– Comment le ministère de l’Intérieur peut laisser ouverte une mosquée se choisissant pour prêcheur un terroriste connu à la fois de la police et des fidèles ? Mosquée dotée s’il vous plait d’une école islamique pour enfants ! La page Facebook de la mosquée ne laisse aucun doute sur sa radicalité : des références aux « savants » de l’école hanbalite tels Ibn Qayyim, ibn Hanbal, Al Albani, ou des conférences de Hassan Iquioussen de l’UOIF.

Observatoire de l’islamisation- 11 décembre 2015.

L’imâm Khattabi de Montpellier soutient les moudjahidines et fraude les prestations sociales

Mohamed Khattabi aime montrer sa carte de séjour « Vingt-ans en France, vingt renouvellement » (cité par Valeurs Actuelles du 23 juillet 2015). De nationalité marocaine et canadienne, il est indésirable au Canada. Tranquille à Montpellier, il tutoie le maire Philippe Saurel dont il célébra la victoire à son siège de campagne en mars 2014. Le maire lui a promis une grande mosquée, pour laquelle 450 000 euros ont déjà été récoltés. Saurel, ami de Manuel Valls qui lui remit la légion d’honneur en décembre 2014, a réalisé ses meilleurs scores aux régionales dans les bureaux de Lunel, fief des islamistes…Il faut dire que Khattabi connait personnellement certains des jeunes de Lunel qui sont morts en Syrie, il en a même converti !

Mohamed Khattabi

Mohamed Khattabi

Son prêche du 13 novembre, jour des attentats, en arabe, est éloquent : «Ô Allah (…) soutiens Tes serviteurs, les moudjahidins (combattants de la foi qui s’engagent dans le djihad, NDLR) partout, ô Seigneur de l’Humanité!».

Ce même 13 novembre, dans son prêche en français qu’il a lui même filmé, il affirme :

Lire la suite

Des quartiers de Brest sous la coupe réglée des salafistes : la police laisse faire.

L’enquête menée par la rédaction de Réinformation.Tv montre au contraire que le quartier dans lequel est installé l’une des trois mosquées de cette ville (une quatrième soutenue par les frères Musulmans serait en projet) de 315.000 habitants connaît de vives tensions, agressions verbales, menaces. Beaucoup d’habitants du quartier de Pontanezen situé au nord-est de Brest, des personnes âgées en particulier, vivent dans la crainte et dans la peur. Beaucoup le disent oralement, peu acceptent de s’exprimer devant la caméra.

Des munitions de kalachnikov découvertes dans une mosquée en Seine-et-Marne

C'est arrivé près de chez vous...

C’est arrivé près de chez vous…

Lu dans L’Express du 6 décembre (extrait):

« Ces découvertes font froid dans le dos. Des munitions pour kalachnikov, des vidéos de propagande djihadistes à la gloire de l’Etat Islamique et du « matériel pédagogique » ont été saisis lors des perquisitions menées dans le cadre de la fermeture, mercredi, de la salle de prière de Lagny-sur-Marne, a indiqué ce dimanche le préfet de Seine-et-Marne.

Une vaste opération de police avait en effet visé mercredi cette mosquée présentée comme salafiste, entraînant la fermeture du lieu de culte. Selon le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, un revolver et des documents sur le djihad avaient alors été découverts chez des dirigeants de la mosquée » Lire la suite

Estrosi persiste à défendre l’imâm Sadouni pourtant lié aux Frères Musulmans

Abdelkader Sadouni, imâm de la mosquée Attaqwa des Moulins à Nice, est défendu par Christian Estrosi face aux accusations de Marion Maréchal Le Pen. Qui est-il vraiment ? Ce documentaire vous donne les éléments pour juger de sa radicalité.

Mohamed condamné pour son soutien à Daesh dans un bar de Versailles dimanche

versailles

Lu dans Le Parisien du 30 novembre:

 » Mohamed, un habitant de Trappes, a été condamné, ce lundi, à six mois d’emprisonnement pour apologie du terrorisme par le tribunal correctionnel de Versailles. L’homme, âgé de 28 ans et sans emploi, a aussitôt été placé sous mandat de dépôt. La justice lui reproche d’avoir mimé, ce dimanche soir, dans un bar de Versailles, les rafales d’une kalachnikov et crié vive Daech, à l’adresse de policiers qui intervenaient à la suite d’une rixe avec arme blanche où il était impliqué. »

« Les politiques et les médias ont une écrasante responsabilité » selon Malika Sorel-Sutter

Ancienne du Haut Commissariat à l’Intégration (HCI) avant sa dissolution par François Hollande qui jugeait ses rapports trop politiquement incorrects, Malika Sorel-Sutter vient d’écrire « Décomposition française, comment en est-on arrivé là ? » (Fayard,2015) , suite de ses travaux sur la désintégration de la France par le multiculuralisme. Emission de Radio Notre-Dame.

« Sur la base des personnes signalées, l’Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) révèle que 67% des jeunes candidats au djihad sont issus de classes moyennes, 17% sont même issus de catégories socioprofessionnelles supérieures. L’Uclat vient d’éclairer d’une lumière crue la monstruosité des accusations portées contre les Français depuis plus de 30 ans, opération qui n’a de cesse de semer les graines du ressentiment contre la France » malika Sorel-Sutter, Figaro Magazine du 27 novembre 2015.

Page 15 sur 16« Première...10«1213141516»