Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Grande-Bretagne

Royaume-Uni : Libération d’un prédicateur pro Etat Islamique lié à 120 terroristes britanniques

Lu dans le New-York Times du 21 octobre (extrait) :

Ange Choudary (photo), 51 ans, a été libéré vendredi de la prison de haute sécurité Belmarsh à Londres et a été transféré dans un centre de probation, également dans la capitale, où il passera au moins six mois.

Plus tôt dans la semaine, il a été transféré à la prison après avoir été libéré de la prison à sécurité maximale de Frankland, dans le nord-est, en libération conditionnelle automatique. Il avait purgé la moitié de sa peine de cinq ans et demi d’emprisonnement pour inciter les Britanniques à rejoindre le groupe terroriste État islamique, a déclaré au New York Times un ancien inspecteur de la lutte antiterroriste.

« Aucun autre citoyen britannique n’a eu autant d’influence sur autant de terroristes que Choudary – nous avons suivi plus de 120 terroristes islamistes liés à lui – et sa libération est susceptible de troubler une extrême droite déjà pleine d’énergie », a déclaré Nick Lowles, directeur général du groupe de surveillance antiraciste britannique Hope Not Hate. (…) 

David Videcette, un ancien inspecteur antiterroriste qui a enquêté sur les attentats terroristes du 7 juillet 2005 à Londres, a déclaré dans une interview que M. Choudary était dangereux parce qu’il exerçait une influence sur un réseau « particulièrement violent » et était « particulièrement apte » à recruter des extrémistes .

«Il n’a jamais eu  de moment lorsque je faisais des recherches sur des individus et des extrémistes liés à des projets terroristes qu’ une personne impliquée n’était pas liée à lui», a-t-il déclaré. (…) Lire l’article intégral

L’imam du terroriste de Manchester : « Le djihad est une source de fierté »

Lu sur RT du 18 août :

La mosquée de Didsbury au Royaume-Uni est au centre de toutes les attentions depuis qu’il a été établi que l’imam qui y officiait tenait des sermons appelant ses «frères» à «agir» seulement six mois avant qu’un de ses fidèles, Salman Abedi, ne passe à l’attaque. L’attentat qu’il avait perpétré avait fait 22 morts lors d’un concert d’Ariana Grande à Manchester le 22 mai 2017. Il avait notamment été enregistré alors qu’il tenait ce type de sermon le 16 décembre 2016.

Selon les informations de la BBC et du DailyMail, ce clerc musulman du nom de Mustafa Graf (photo) aurait encouragé, à demi-mots, ses fidèles à prendre les armes : «Nous demandons à Allah d’accorder aux moudjahidin, nos frères et sœurs à Alep en Syrie et en Irak, de leur accorder la victoire. Le djihad, mené au nom d’Allah, est une source de fierté et de dignité pour cette nation […] A présent, il est temps d’agir et de faire quelque chose. Mes frères et sœurs, le temps des actes est venu et pas seulement celui des paroles… Nombre de nos frères restent malheureusement en retrait. Ils aiment l’islam et les musulmans, mais ils ne font rien pour soutenir leurs frères et sœurs.» Lire la suite sur RT France

Manchester : le terroriste qui a tué 22 personnes dont 7 enfants à la sortie d’un concert en mai 2017 était un réfugié secouru en Libye par la marine britannique

Lu dans Le Figaro :

L’auteur de l’attentat suicide de Manchester qui avait fait 22 morts en mai 2017 avait été évacué de Libye trois ans auparavant par la marine britannique, a révélé aujourd’hui le quotidien Daily Mail, citant une source gouvernementale.

Salman Abedi, un Britannique d’origine libyenne, faisait partie des 110 Britanniques et leurs familles évacués par le HMS Enterprise et amenés à Malte en août 2014, selon le journal. Il s’est fait exploser, à l’âge de 22 ans, à la sortie d’un concert de la chanteuse pop américaine Ariana Grande à Manchester (nord-ouest de l’Angleterre), tuant 7 enfants et 15 adultes. « Que cet homme ait commis une telle atrocité sur le sol britannique après avoir été sauvé de Libye est une pure trahison », selon une source gouvernementale citée par le journal.Lire la suite

Un actif islamique lancé à la bourse de Londres en présence du maire Sadiq Khan

Lu sur Saphirnews du 10 mars 2018 (extrait) :

« La Banque islamique de développement (BID) a organisé, lundi 5 mars, en partenariat avec le gouvernement britannique, un sommet réunissant les principaux acteurs de la finance islamique à la Bourse de Londres. Le président de la BID Bandar Hajjar a insisté sur le besoin pour Londres d’être au cœur de la « révolution de la finance islamique » au regard de son classement mondial en matière de services financiers.

Lors de ce sommet auquel a participé le maire de Londres Sadiq Khan ou encore le secrétaire d’État aux Communautés et du Gouvernement local Sajid Javid, Bandar Hajjar a mis l’accent sur le développement régulier et ininterrompu du marché financier islamique, en particulier sur le territoire britannique. Il a également exposé le modèle de prospérité au cœur des transactions financières islamiques. » Lire la suite 

Le spot de l’armée britannique pour recruter des musulmans

Lu sur Saphirnews « Dans un spot mis en ligne samedi 13 janvier et qui a pour slogan « Garder ma foi » (« Keeping my faith », en anglais), on y voit un soldat britannique qui, en pleine mission, choisit de faire une pause pour faire ses ablutions et accomplir une prière. Le tout en présence de camarades qui, certes, ne partagent pas sa foi mais le laissent faire en restant calme par respect pour ses croyances. L’un d’eux éteint même temporairement son talkie walkie afin de ne pas gêner le soldat en prière. »

Explosion dans le métro de Londres : le direct de Skynews

Explosion à 8h20 ce matin station Parsons Green à Londres. Un sac piégé. 17 blessés par brûlures.

Birmingham (ville islamisée): attaque au couteau dans une église, trois fidèles poignardés

Au moins trois fidèles ont été poignardés après qu’un homme armé d’un couteau ait pris d’assaut une église de Birmingham pendant le service religieux, selon les médias locaux, ajoutant que le suspect a été arrêté.

Ce matin, environ 150 fidèles étaient à l’église pour assister à la messe quand un individu a brandi un « large couteau de cuisine ». (Mirror)

L’attaque a eu lieu à l’église apostolique de New Jerusalem à 10h50, selon les médias locaux.

Un homme de 46 ans a été arrêté pour suspicion de tentative de meurtre.

L’une des victimes, un homme de 33 ans, a été emmenée à l’hôpital dans un état stable.  Source: Russia Today

Voilà l’évolution de cette ville entre 1960 et aujourd’hui :

Londres : un déséquilibré hurle « Allah, Allah » et « Je vais tous vous tuer » dans le quartier juif

Lu sur Breitbart :

Un homme a été arrêté après avoir parcouru les rues de Stamford Hill dans le nord de Londres en criant «Allah, Allah» et «Je vais tous vous tuer» à des passants. Des membres d’une association juive du Nord-Est de Londres, un quartier où vivent beaucoup de juifs, ont sonné l’alarme : «Nous avons suivi un homme à Stamford Hill qui criait « Allah, Allah »et« Je vais tous vous tuer», a indiqué l’association dans un tweet. 

Ce n’est pas la première arrestation à Stamford Hill impliquant des menaces contre les résidents proches.

Source

Une centaine de tribunaux islamiques autorisés en Grande-Bretagne (France 2)

Khuram Butt s’affichait dans un documentaire de Channel 4 avec des djihadistes en 2015

Channel 4 documentary – the Jihadis next door – that features one of the London Bridge attackers ( l3rd left in background in same colour pale robes/head scarf
http://documentary-movie.com/the-jihadis-next-door/

Incroyable loupé des services britanniques. Khuram Shazad Butt a fait une apparition dans un documentaire tourné à l’été 2015 , intitulé The Jihadist Next Door (« Les jihadistes du voisinage ») de Channel 4, vu par des millions de britanniques.  Il priait avec un groupe de salafistes dans le Regent’s Park, un jardin public au centre de Londres, en y déployant le drapeau noir brandit lors du Djihâd depuis l’islam impérial médiéval. Tourné entre janvier 2014 et début 2016, ce documentaire se centrait sur ce groupe qui mettait en ligne des prêches sur YouTube, ouvertement influencés dans leurs discours par le cheikh salafiste Omar Bakri Muhammed, aujourd’hui emprisonné pour ses liens avec l’Etat Islamique. Né au Pakistan, Khuram Butt aurait pu être renvoyé vers son pays pour des liens évidents avec la mouvance djihadiste, mais le laxisme des anglais, aveuglés par le « droit à la différence » et la sacralité de la liberté religieuse, fusse-t-elle salafiste, lui a permis de rester.

Le gourou du groupe de Khuram Butt, Abu Haleema, expliquait aux journalistes qui l’interrogeaient sur sa position quant à l’Etat Islamique :  » Pour information, je ne soutiens pas l’Etat Islamique…sinon je me ferais coincer« . Son passeport fut confisqué car il tenta de rejoindre la Syrie.  Haleema commentait :  » Qu’on nous laisse partir et il n’y aura plus d’extrémistes dans ce pays ».

« L’ alternative, soutient-il, est d’appliquer la Sharia au Royaume-Uni« . Haleema suggère des lapidations à mort pour adultère, qui pourraient être effectuée sur Ealing Green dans l’ouest de Londres. Il proposa aussi face caméra de tuer les homosexuels en les jetant du haut des tours londoniennes. 

Il reconnait, toujours dans ce même documentaire, avoir été en lien sur les réseaux sociaux avec un jeune étudiant de Melbourne qui planifiait de décapiter des policiers australiens. Haleema, lors des attentats de Charlie Hebdo disait de la police parisienne «  Les poulets sont rentrés au bercail, ils l’ont bien cherchés, cela arrive en temps de guerre »

Le plus proche camarade de Khuram Butt, Mohammed Shamsuddin, porte-parole du mouvement, soutenait lui ouvertement l’Etat Islamique ! Dans le documentaire de Channel 4, il commente une vidéo d’exécution de l’EI qu’ils visionnent ensemble en qualifiant la méthode de « dissuasive » et s’exclame « Whoww , le gars mousse à la bouche! ». Khuram Butt regardait la vidéo à ses côtés en approuvant.

Le petit groupe sera évacué du parc par la police suite à l’inquiétude des passants, non sans remous. Mais ils demeureront tous libres de leurs mouvements après une heure de garde à vue, soit moins que les gardés à vue de la Manif Pour Tous en France. 

L’activité d’Haleema sur les réseaux sociaux indique qu’il serait en Syrie.

Dans une manifestation devant un tribunal en août 2015, Shamsuddin déclare devant la caméra: «Un jour, l’islam dominera et le drapeau noir de l’Islam sera un jour sur Downing Street».

Le laxisme anglais des 30 dernières années, pays d’accueil de tout l’islamisme indo-pakistanais déoband et du salafisme en général, a mené à la situation actuelle. 

(Sources de ces informations : Daily Mail)

Page 1 sur 41234»