Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Grande-Bretagne

La persécution des apostats de l’islam en Grande-Bretagne (docu TV)

Angleterre: le leader des salafistes se félicite de la progression de ses troupes

Le professeur de la mosquée était membre du gang des violeurs musulmans (Manchester-GB)

L’ AFP citée par Romandie news rapporte :

LONDRES – Neuf hommes d’origines pakistanaise et afghane ont été condamnés mercredi en Grande-Bretagne à de la prison pour avoir utilisé des jeunes filles blanches vulnérables comme esclaves sexuelles, une affaire qui a suscité une polémique.

Le tribunal de Liverpool (nord-ouest) a prononcé des peines de 4 à 19 ans de prison à l’encontre de ces hommes, coupables d’avoir attiré des adolescentes en leur offrant de l’alcool, de la nourriture, puis de les avoir contraintes à des relations sexuelles. Les jeunes filles, dont l’une âgée de 13 ans a dû subir un avortement après être tombée enceinte, ont été violées, forcées à avoir des rapports sexuels avec plusieurs hommes par jour, plusieurs fois par semaine, selon les témoignages présentés au tribunal.

Les faits se sont déroulés à Rochdale, près de Manchester (nord), en 2008 et 2009 (…) 

« un représentant de la communauté musulmane locale, Mohammed Shafiq, a affirmé que cette affaire illustrait un problème important concernant la communauté britannique pakistanaise, au sein de laquelle des hommes pensent que les adolescentes blanches ne valent rien et peuvent être agressées.«  (source AFP)

Le Daily Mail évoque la personnalité d’un des inculpés, professeur de charia dans une mosquée :

« Parmi les neuf condamnés : des pères de famille, un immigré clandestin prétendant fuir les talibans, et un professeur de religion d’une mosquée locale, qui avait demandé à l’une des victime âgée de 15 ans de lui amener ses amies plus jeunes. »source

Le viol des femmes infidèles est effectivement légal selon la charia, des traités de droit musulman comme la Muwatta’ de l’imâm Mâlik, référence de l’islam sunnite au Maghreb, évoque la licité du viol des femmes issues du butin de guerre, alors transformées en esclaves.

Une journaliste de la BBC dans la ville islamique de Luton expérimente le décalage civilisationnel

Consulter toutes nos notes sur la Grande-Bretagne.

Un imam pédophile (de plus) en Grande Bretagne

?type=display

Lu dans Swindon advertiser du 15 octobre:

« Un pédophile qui a abusé trois filles quand il était un imam dans une mosquée du centre ville de Swindon a été condamné par un jury. Ebrahim Yusuf Kazi, 67 ans, a été reconnu coupable de cinq viols sur trois jeunes filles âgées de moins de 13 ans.

Les victimes ont été félicitées par la police pour leur bravoure à venir témoigner, et une victime a dit qu’ elle viendra en face-à-face avec lui au cour du mois prochain pour le voir condamné.

Aube Simmonds, le policier enquêteur, a déclaré : «Ebrahim Yusuf Kazi a été trouvé coupable de cinq chefs d’accusations à la pudeur sur trois jeunes filles âgées de moins de 13 ans. Les crimes ont eu lieu dans les années 1980 lorsque Kazi était l’imam à la mosquée, rue Broad à Swindon. En tant qu’ imam, Kazi était dans une position de responsabilité et de confiance, une position dont il a abusé .« Non seulement il a soumis ces enfants à ces actes méprisables mais il n’a montré aucun remords pour ses actes. Je voudrais saisir cette occasion pour remercier les victimes qui ont montré un grand courage en venant témoigner. Sans leur aide continue, ce procès n’aurait pas été possible. »source

Des centaines d’enfants victimes de violences dans les madrasas « britanniques » »

(documentaire de Chanel 4 dans l’émission « Dispatches » de février 2011. A partir de la cinquième minute, une caméra cachée filme des « maîtres » battre des enfants. Le documentaire a aussi mis évidence les enseignements de haine à l’égard des non musulmans dans les plus grandes mosquées anglaises)

Lu dans le DailyMail du 19 octobre, article de Kate Loveys

« Des centaines d’enfants sont victimes de violences physiques dans les madrasas rapporte une enquête. Au moins 250.000 jeunes musulmans fréquentent ces écoles musulmanes, qui ne sont pas réglementées. Et plus de 400 plaintes pour violences physiques ont été enregistrées au cours des trois dernières années, avec un  total atteignant 146 entre 1989 en 2009.

Les procureurs craignent que le nombre réel pourrait être plus élevé car de nombreux parents sont réticents à porter plainte , ou subissent des pressions pour les retirer.

Dans un grand nombre de cas, les enfants disent avoir été frappés avec des bâtons ou d’autres instruments. Lors d’une mosquée de Lancashire, des enfants  de 6 ans ont été perforés dans le dos, giflés, frappés. À Lambeth, au sud de Londres, le personnel a attaqué les jeunes avec des crayons et même un câble téléphonique.

Les chiffres ont été obtenus grâce à une demande d’accès à l’information auprès de plus de 200 autorités locales en Angleterre, Ecosse et Pays de Galles. Les fonctionnaires ont été invités à divulguer des informations sur des allégations d’agressions physiques et sexuelles au cours des trois dernières années.Lire la suite sur le DailyMail

Londonistan : la police anglaise a capitulé

25/07/11 – 09h00
LONDRES (NOVOpress) – La police britannique est accusée d’avoir supprimé des informations concernant une vague de menaces, abus et violences dans certaines zones de Londres et sa banlieue fortement islamisées, et plus particulièrement la ville de Tower Hamlets.

Les victimes racontent que la police de cette ville, redoutant des accusations de racisme, a ignoré ou sous-estimé des cas où des personnes (musulmanes ou non) ont été menacées ou frappées pour cause de non-respect des “normes islamiques”. L’une de ces victimes, Mohammed Monzur Rahman, a perdu partiellement la vue après avoir été passé à tabac par la foule pour avoir fumé durant le ramadan. Selon un militant anti-extrémiste local, Rahman a rapporté l’incident à la police mais celle-ci lui a répondu qu’elle ne pouvait rien faire car il n’y avait pas de témoins – ce qui est absurde au vu de la fréquentation de la rue et des caméras de vidéosurveillance présentes dans cette même rue. Lire la suite sur Novopress

Le Muslim Council of Britain impose le voile

Article du Daily Mail du 18 avril 2011 :

Grande-Bretagne : les femmes non voilées menacées de mort

Les femmes qui ne portent pas le voile sont menacées de violence et même de mort par des extrémistes islamiques qui cherchent à imposer la charia dans certaines parties de la Grande-Bretagne, selon ce qui a été révélé aujourd’hui.

Les homosexuels sont aussi la cible de ces « voyous talibanesques » qui font l’objet d’une enquête de la police dans le quartier de Tower Hamlets de Londres. Des affiches annonçant « Quartier sans homosexuels. Le châtiment d’alllah est sévère » ont été placardées dans des endroits publics. Et des annonces du magasin de vêtements H&M montrant des femmes en bikini ont été recouvertes de peinture.

Une musulmane qui travaille dans une pharmacie dans l’est de Londres s’est fait dire de s’habiller modestement et de porter le voile, sinon le magasin serait boycotté. Après qu’elle a parlé aux médias du harcèlement qu’elle subissait, un homme est entré dans la pharmacie et lui a dit : « Si tu continues, nous allons te tuer ». La femme de 31 ans, une musulmane non pratiquante, a indiqué que les propriétaires de la pharmacie lui ont demandé de prendre des vacances, et elle craint maintenant de perdre son emploi. «Pourquoi devrais-je porter un hijab (foulard) ou la burqa ? Je n’ai rien fait de mal », a-t-elle dit.

Par ailleurs, l’organisme qui se présente comme la voix des musulmans du pays, le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), a dit aux femmes que le port du voile « n’est pas une question pouvant être débattue », et que le refus de se couvrir le visage pourrait être considéré comme un rejet de l’islam. Dans un communiqué publié sur son site Internet, le MCB met en garde: « Nous conseillons à toutes les musulmanes d’exercer une extrême prudence sur cette question, car le fait de nier une partie quelconque de l’islam peut conduire à la mécréance. La non-observance de ce qui est ordonné par allah et son messager … est une lacune. Le renier est beaucoup plus grave. » La déclaration cite des versets du coran : « Il n’appartient pas au croyant, homme ou femme, de rendre optionnel ce qu’allah et son messager ont décrété. » article intégral sur Riposte laique

L’ancien secrétaire général du Muslim Council of Britain de 1997 à 2006, Iqbal Sacranie, fut élevé au rang de Chevalier par la reine d’Angleterre pour son implication dans la communauté musulmane et son concours au dialogue interreligieux…

Charia au Royaume-Uni: 45 écoles islamiques épinglées (rediff)

Addendum du 23.11.2010 : Le président de l’Islamic Human Rights Commission accuse le programme “Panorama” de la BBC qui a révélé l’existence de ces manuels “éducatifs”,  de créer des  clivages en se focalisant sur une sélection d’écoles musulmanes qui auraient prôné l’antisémitisme. (Source)

Après un rapport d’expert de 2008 ayant relevé que 60% des écoles musulmanes ont des enseignements criminels, après la révélation par le Times que la moitié des mosquées anglaises sont « Déobandies », la même tendance que les Talibans, une nouvelle enquête discrédite encore la vision d’un islam fondamentalement modéré…Lire la suite

Birmingham : les Musulmans affrontent les Anglais

Affrontements hier dans les rues de Birmingham lors d’une manifestation anti-islamiste

Lire l’article du Daily Mail

A noter la ridicule inversion des rôles, les nazis ayant été les alliés officiels des autorités musulmanes en 39-45 :

Page 3 sur 4«1234»