Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Grande-Bretagne

Londonistan : la police anglaise a capitulé

25/07/11 – 09h00
LONDRES (NOVOpress) – La police britannique est accusée d’avoir supprimé des informations concernant une vague de menaces, abus et violences dans certaines zones de Londres et sa banlieue fortement islamisées, et plus particulièrement la ville de Tower Hamlets.

Les victimes racontent que la police de cette ville, redoutant des accusations de racisme, a ignoré ou sous-estimé des cas où des personnes (musulmanes ou non) ont été menacées ou frappées pour cause de non-respect des “normes islamiques”. L’une de ces victimes, Mohammed Monzur Rahman, a perdu partiellement la vue après avoir été passé à tabac par la foule pour avoir fumé durant le ramadan. Selon un militant anti-extrémiste local, Rahman a rapporté l’incident à la police mais celle-ci lui a répondu qu’elle ne pouvait rien faire car il n’y avait pas de témoins – ce qui est absurde au vu de la fréquentation de la rue et des caméras de vidéosurveillance présentes dans cette même rue. Lire la suite sur Novopress

Le Muslim Council of Britain impose le voile

Article du Daily Mail du 18 avril 2011 :

Grande-Bretagne : les femmes non voilées menacées de mort

Les femmes qui ne portent pas le voile sont menacées de violence et même de mort par des extrémistes islamiques qui cherchent à imposer la charia dans certaines parties de la Grande-Bretagne, selon ce qui a été révélé aujourd’hui.

Les homosexuels sont aussi la cible de ces « voyous talibanesques » qui font l’objet d’une enquête de la police dans le quartier de Tower Hamlets de Londres. Des affiches annonçant « Quartier sans homosexuels. Le châtiment d’alllah est sévère » ont été placardées dans des endroits publics. Et des annonces du magasin de vêtements H&M montrant des femmes en bikini ont été recouvertes de peinture.

Une musulmane qui travaille dans une pharmacie dans l’est de Londres s’est fait dire de s’habiller modestement et de porter le voile, sinon le magasin serait boycotté. Après qu’elle a parlé aux médias du harcèlement qu’elle subissait, un homme est entré dans la pharmacie et lui a dit : « Si tu continues, nous allons te tuer ». La femme de 31 ans, une musulmane non pratiquante, a indiqué que les propriétaires de la pharmacie lui ont demandé de prendre des vacances, et elle craint maintenant de perdre son emploi. «Pourquoi devrais-je porter un hijab (foulard) ou la burqa ? Je n’ai rien fait de mal », a-t-elle dit.

Par ailleurs, l’organisme qui se présente comme la voix des musulmans du pays, le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB), a dit aux femmes que le port du voile « n’est pas une question pouvant être débattue », et que le refus de se couvrir le visage pourrait être considéré comme un rejet de l’islam. Dans un communiqué publié sur son site Internet, le MCB met en garde: « Nous conseillons à toutes les musulmanes d’exercer une extrême prudence sur cette question, car le fait de nier une partie quelconque de l’islam peut conduire à la mécréance. La non-observance de ce qui est ordonné par allah et son messager … est une lacune. Le renier est beaucoup plus grave. » La déclaration cite des versets du coran : « Il n’appartient pas au croyant, homme ou femme, de rendre optionnel ce qu’allah et son messager ont décrété. » article intégral sur Riposte laique

L’ancien secrétaire général du Muslim Council of Britain de 1997 à 2006, Iqbal Sacranie, fut élevé au rang de Chevalier par la reine d’Angleterre pour son implication dans la communauté musulmane et son concours au dialogue interreligieux…

Charia au Royaume-Uni: 45 écoles islamiques épinglées (rediff)

Addendum du 23.11.2010 : Le président de l’Islamic Human Rights Commission accuse le programme “Panorama” de la BBC qui a révélé l’existence de ces manuels “éducatifs”,  de créer des  clivages en se focalisant sur une sélection d’écoles musulmanes qui auraient prôné l’antisémitisme. (Source)

Après un rapport d’expert de 2008 ayant relevé que 60% des écoles musulmanes ont des enseignements criminels, après la révélation par le Times que la moitié des mosquées anglaises sont « Déobandies », la même tendance que les Talibans, une nouvelle enquête discrédite encore la vision d’un islam fondamentalement modéré…Lire la suite

Birmingham : les Musulmans affrontent les Anglais

Affrontements hier dans les rues de Birmingham lors d’une manifestation anti-islamiste

Lire l’article du Daily Mail

A noter la ridicule inversion des rôles, les nazis ayant été les alliés officiels des autorités musulmanes en 39-45 :

Déjà 85 tribunaux islamiques en Grande-Bretagne

  Selon l’étude effectuée par l’universitaire et spécialiste de l’islam Denis MacEoin, il y aurait au moins 85 tribunaux opérationnels. En savoir +

50% des mosquées en Grande Bretagne sont contrôlées par les Déoband (Times)

Dépêche AFP du 07/09/2007 (extrait) 

    “Près de la moitié des mosquées de Grande-Bretagne sont gérées par une secte radicale de l’islam sunnite, dont le chef spirituel au Royaume-Uni appelle les musulmans à “verser le sang” au nom de la religion, a indiqué le Times dans son édition d’aujourd’hui. Citant une copie d’un rapport de police, le quotidien précise que plus de 600 des 1.350 mosquées britanniques sont gérées par la secte Deobandi, mouvement fondamentaliste présent notamment en Afghanistan et au Pakistan et qui prêche un islam délivré de l’influence « amorale » de l’Occident ».

Pour en savoir plus sur Riyadh ul Haq, leader des deoband en GB, cliquer ici pour une biographie, et ici pour des extraits de prêches.

Connaitre l’Islam enseigné par le juge Muhammad Taqi Usmani, un des plus éminents de l’école déobandi (courant de l’Islam sunnite majoritaire au Pakistan et donc en Angleterre et non simple « secte » déviante  comme le sous entend l’AFP)

Les tribunaux islamiques font le plein…en Grande Bretagne

Documentaire de Channel 4. Selon un sondage réalisé en 2006, 40% des musulmans « britanniques » veulent que la Charia remplace les lois civiles actuelles. Une centaine de tribunaux islamiques sont opérationnels dans le royaume, dont 10 à Londres. Pour l’instant, ils ne s’occupent que du droit de la famille. Pour l’instant…

Voir tous nos articles sur l’islamisation en GB

Page 4 sur 4«1234