Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Nigéria

Nigéria : 34 chrétiens de plus tués par les musulmans Peul (826 depuis 2013)

kaduna-nigeriaAlors que nous relations la semaine dernière des massacres en septembre et en octobre, les attaques continuent dans l’indifférence des médias français (traduction Christianophobie.fr ) :

« Dimanche 13 novembre dernier, un parti d’environ 200 peuls musulmans a attaqué des villages, peuplés essentiellement de chrétiens, dans la région de Karu (sud de l’État de Kaduna), causant la mort d’au moins 34 villageois, hommes, femmes et enfants. Environ 100 habitations et plusieurs églises ont été réduites en cendres. On estime que 4 000 villageois ont pris la fuite. Un détachement de l’armée nigériane est arrivé tardivement sur les lieux et après le massacre. Les musulmans peuls deviennent, à certains égards, plus dangereux que Boko Haram pour les chrétiens nigérians dans la partie centrale du Nigéria. Selon International Christian Concern 826 chrétiens ont été tués et 878 autres blessés lors de raids menés par ces musulmans peuls entre janvier 2013 et mai 2016, 102 églises ont été détruites ou endommagées au cours de cette même période.

Source : International Christian Concern (ICC), 17 novembre

Nigéria : 22 chrétiens assassinés par des musulmans peuls

nigeria-tombeUn information repérée par Christianophobie.fr:

Alors que l’attention de l’opinion internationale est focalisée sur les méfaits de Boko Haram, les massacres de chrétiens par les musulmans peuls se poursuivent au Nigéria sans faire ni la une ni les brèves de nos médias… C’est ainsi, nous apprend Morning Star News, qu’au cours des trois dernières semaines pas moins de 22 chrétiens ont été assassinés par des musulmans peuls dans le sud de l’État de Kaduna. Le 27 octobre, trois chrétiens ont été tués à Angwan Ali, neuf dans le village de Pasakori, sept à Ungwan Misisi et encore un autre à Angwan Kagoro-Gidan Waya. Le 4 novembre, un chrétien était tué à Tudun Wada. En outre les églises des villages de Angwan Ali et Sabon Gari, ont été entièrement détruites par ces mêmes musulmans peuls.

Source : Morning Star News, 10 novembre

Nigéria : deux prêtres enlevés, un séminariste tué par des musulmans Peul

2130201« Les prêtres catholiques sont une espèce en danger » au Nigéria, estime, non sans raison, le Père Hyginus Aghaulor, responsable de la communication du diocèse catholique de Nnewi (État d’Anambra, sud-est du Nigéria). Le prêtre commente ainsi l’enlèvement du Père Emmanuel Dim, recteur du grand séminaire de Tansi, alors qu’il était en voiture en compagnie de deux autres prêtres, le Père Ezeokana et le Père Chukwuemeka. Les deux derniers prêtres ont été blessés par balle lors une attaque menée par des musulmans peules lourdement armés, dans la soirée du 26 septembre. Le Père Chukwuemeka, touché à la tête, a du être mené à l’hôpital. Le Père Emmanuel Dim a été enlevé et ses ravisseurs exigent une rançon d’environ 7 300 €. Le diocèse a fait savoir qu’il ne paierait pas de rançon.

Ce même 26 septembre, un Père vincentien, dont le nom n’a pas été communiqué, a également été enlevé sur la route menant d’Abuja (capitale fédérale du Nigéria) à Lokoja (capitale de l’État de Koji).

Voici quelques semaines, enfin, un séminariste catholique a été tué de sang-froid à Attakwu (État d’Enugu).

Source : Agence Fides, 29 septembre

11 500 chrétiens tués au Nigéria en moins de 10ans

fulani-muslim-herdsmen-massacre-christians-in-nigeria« En moins d’une décennie, près de 11500 chrétiens ont été tués dans le Nord du Nigeria. Au cours de la période 2006-2014, ils sont 1,3 million à avoir été contraints de fuir la région alors que 13000 églises ont été soit détruites soit abandonnées, affirme Mgr Joseph Bagobiri, évêque de Kafanchan, dans un rapport présenté lors d’un congrès qui se tenait début mai au quartier général des Nations unies, organisé conjointement par le Saint-Siège et l’ONG espagnole Citizen Go.Lire la suite dans La Croix