Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Hambourg : un mort dans une attaque au couteau dans un supermarché, le suspect interpellé

Lu sur Russia Today ce 28 juillet :

Une personne a été tuée et cinq individus ont été blessés lors d’une attaque au couteau dans un supermarché de Hambourg. Un suspect a été arrêté, mais les policiers ne sont pas en mesure d’expliquer ses motivations.

Un homme a tué une personne et en a blessé cinq autres avec un couteau dans un supermarché à Hambourg, en Allemagne. 

Il a été arrêté, mais la police a conseillé à la population d’éviter la zone où s’est déroulé l’incident. 

Une photo du suspect en état d’arrestation a été publiée par le média allemand Bild. Selon ce journal, il aurait crié «Allah Akbar» avant de commettre son crime.

Nigeria : Boko Haram attaque une équipe d’exploration pétrolière et tue 50 personnes

Le groupe jihadiste a tendu une embuscade mardi au personnel de la compagnie nationale nigériane accompagné de géologues. Les corps ont été retrouvés mercredi.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/28/nigeria-boko-haram-attaque-une-equipe-d-exploration-petroliere-et-tue-50-personnes_5165849_3212.html#4FUxx6ld7OwlLq21.99

Les anciens alliés Ahrar Al Cham et Al Qaida dans une lutte à mort pour Ildib

Ahrar Al Cham vient de perdre le contrôle d’Ildib en Syrie

Par Georges Malbrunot
Mis à jour le 26/07/2017 à 19h16

Après des mois de combats fratricides, la branche syrienne d’al-Qaida a pris le contrôle de la ville d’Idlib, dans le nord-ouest du pays, ainsi que de nombreux villages de la province éponyme, le long de la Turquie. Le 23 juillet, Tahrir el-Cham, une coalition de groupes armés dominée par l’ex-branche locale d’al-Qaida, a expulsé d’Idlib ses rivaux salafistes d’Ahrar el-Cham, appuyés par la Turquie et le Qatar.

Les deux groupes avaient combattu ensemble pour chasser en 2015 les troupes gouvernementales d’Idlib et de sa province. Une lourde défaite pour Damas, surpris alors par la défection soudaine de nombreux policiers passés chez les rebelles. Lire la suite dans Le Figaro

Nota Bene : l’Occident (USA-France) soutenait Ahrar Al Cham lors de la bataille d’Alep.

Les portiques ne dérangent pas les musulmans en Egypte, au Koweit ou à La Mecque

Alors que les palestiniens crient à la « provocation » sur la mise en place de portiques de sécurité à Jérusalem sur le Mont du Temple (précédant de mille ans « l’esplanade des mosquées ») après le meurtre de trois israéliens, des dispositifs similaires existent à l’entrée de mosquées du monde entier sans susciter des cris d’orfraie > Photos de portiques de sécurité dans différents pays :Lire la suite

Espagne : un Marocain attaque au couteau un policier à Melilla en criant « Allah Akbar »

Lu dans Le Midi Libre:

Un homme a franchi ce mardi 25 juillet au matin la frontière de l’enclave espagnole au Maroc de Melilla en courant et en criant « Allah Akbar » et a légèrement blessé un policier avec un couteau.

« La police a arrêté un homme qui a attaqué avec un couteau les agents du passage frontalier de Beni-Ensar », a pour sa part déclaré le ministre de l’Intérieur Juan Ignacio Zoido sur son compte Twitter.

« L’homme est entré en courant et en criant « Allah Akbar » (Allah est le plus grand), a déclaré le porte-parole de la police à l’AFP en précisant que l’attaque s’était produite vers 7h35 locales du matin.

« Il a légèrement blessé un policier avec un couteau », a-t-il ajouté aussi en précisant qu’il s’agit d »une coupure à un doigt d’une main », a précisé cette source.Lire la suite

La Turquie dévoile les positions des troupes américaines et françaises en Syrie

Lu dans Valeurs Actuelles du 20 juillet

Anadolu, l’agence de presse gouvernementale turque a donné l’emplacement de 10 installations américaines en Syrie en révélant même parfois le nombre de soldats présents sur place. Selon l’agence, 200 soldats américains et 75 soldats des forces spéciales françaises se trouveraient dans un poste au nord de Raqa. 

“Nous serions très inquiets si des responsables d’un allié de l’Otan mettaient volontairement en danger nos troupes en divulguant des informations confidentielles”, a dénoncé le porte-parole du Pentagone, Adrian Rankine-Galloway, avant d’ajouter, “Nous avons fait part de nos inquiétudes au gouvernement turc”

Alors que les relations entre les États-Unis et la Turquie semblaient aller de mieux en mieux, ces nouvelles révélations risquent de les refroidir. Ces 10 bases seraient utilisées pour venir en aide au Parti de l’union démocrate kurde et sa branche armée, les Unités de protection du peuple kurde, qu’Ankara considère comme liée au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Or pour la Turquie, le PKK est considéré comme une organisation « terroriste ».

Pour le moment, le gouvernement français n’a pas réagi à ces informations.

Trump suspend l’aide de la CIA aux rebelles islamistes en Syrie (Washington Post)

Washington Post

July 19 at 5:41 PM

(traduction Observatoire de l’islamisation)

Le président Trump a décidé de mettre fin au programme secret de la CIA d’ armement et de formation des rebelles syriens « modérés » luttant contre le gouvernement de Bashar al-Assad, un désengagement recherché depuis longtemps par la Russie, selon les responsables américains.

Le programme a été la pierre centrale d’une politique lancée par l’administration Obama en 2013 pour évincer Assad , mais même ses soutiens ont mis en doute son efficacité puisque la Russie a déployé des forces en Syrie deux ans plus tard.

Des officiels ont confié que l’élimination progressive du programme secret reflète l’intérêt de Trump à trouver des moyens de travailler avec la Russie, qui a vu le programme anti-Assad comme une agression envers ses intérêts. Le verrouillage du programme est également une reconnaissance du manque d’influence de Washington sur le dossier syrien.Lire la suite

Expropriation de plus de cinquante églises, monastères et cimetières syro orthodoxes de la part du gouvernement turc

Ce alors que la Turquie prend la présidence ce mois du juillet du Conseil français du culte musulman.

Ankara (Agence Fides) – Au moins cinquante églises, monastères et cimetières syro orthodoxes présents autour de Mardin, dans la région de Tur Abdin, au sud-est de la Turquie, ont été ces derniers temps expropriés de facto par le gouvernement turc, passant sous le contrôle direct du Sous-secrétariat au Trésor, qui les a confiés à la Présidence des Affaires religieuses.

Selon ce qu’indiquent des sources locales telles que l’hebdomadaire bilingue arménien et turc Agos, l’opération a été mise en œuvre au terme du processus ayant fait de Mardin une ville métropolitaine avec ce que cela comporte en terme de réorganisation administrative. Cette dernière a transformé les villages alentours en autant de quartiers de la zone métropolitaine. En 2016, un Comité du gouvernorat de Mardin chargé d’inventorier et de redistribuer des biens immobiliers appartenant à des institutions non privées avait commencé le processus de transfert d’églises, de monastères et de cimetières syro orthodoxes présents dans la région au Sous-secrétariat au Trésor, qui, à son tour, a confié le contrôle de ces propriétés à la Présidence des Affaires religieuses. Le recours présenté contre cette décision par la Fondation Mor Gabriel – qui avait obtenu en 2013, après un long contentieux juridique, la restitution du Monastère historique de Mor Gabriel remontant au IV° siècle après Jésus Christ – avait été rejeté en mai dernier par les organismes administratifs turcs. Maintenant la Fondation syro orthodoxe a soumis une pétition à la Cour civile de Mardin afin de demander de bloquer le processus d’expropriation d’églises, de monastères et de cimetières syro orthodoxes et leur transfert sous le contrôle direct d’organismes gouvernementaux turcs. Entre temps, des organisations de chrétiens syro orthodoxes immigrés en Europe – telles que la European Syriac Union – ont commencé à se mobiliser contre ce qu’ils qualifient de « séquestre illégal » réalisé dans la région qui représente une zone historique de présence des communautés chrétiennes syriaques. (GV) (Agence Fides 30/06/2017)

Il y a 10 ans, le Hamas prenait le pouvoir à Gaza : bilan catastrophique

Le compte twitter « Musulmans de France » se réjouit de l’assassinat d’une militaire par l’EI à Jérusalem

L’Etat Islamique a revendiqué que « 3 lions du Califat » auraient commis l’attaque palestinienne coordonnée de tirs à l’arme à feu et de coups de couteaux, vendredi soir 16 juin, à l’extérieur de la Porte de Damas à Jérusalem, dans laquelle une femme de la police des frontières, Hadas Malka a été poignardée à mort et quatre autres personnes blessées. Ce serait la première attaque coordonnée de Daesh en Israël ; Les djihadistes préviennent que ce ne sera pas la dernière.

Les trois terroristes palestiniens âgés de 18-19 ans, originaires du village de Deir Abu Meshaal près de Ramallah, ont été tués par les tirs de réplique des forces de sécurité. Le communiqué de Daesh rend hommage aux jeunes tueurs en les nommant comme Abu Al-Buraa al Miqdasi, Abu Hassan al Miqdasi and Abu Rabah al-Miqdasi. Ils sont décrits comme ayant prié avant d’entrer en action contre « les Juifs ». Le communiqué se poursuit en disant : « Les Martyrs ont disséminé la peur dans les cœurs des Juifs et, avec l’aide d’Allah, ce ne sera pas la dernière attaque. Les Juifs doivent s’attendre à ce que leur Etat soit laissé en ruines par les soldats du Califat ».

Le Hamas palestinien s’est abstenu de revendiquer explicitement l’attaque, mais il fait l’éloge des trois terroristes comme étant membres de son groupe terroriste et a diffusé un communiqué proclamant que cette attaque est la « preuve renouvelée que l’intifada continue ».
En savoir plus sur http://jforum.fr/daesh-revendique-le-meurtre-dhadas-malka-a-jerusalem.html#13qptmkWeGwWFFl5.99