Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Effet Jérusalem? Attaque d’un restaurant juif par un islamiste à Amsterdam (VIDEO)

La séquence diffusée par AT5 montre un individu, qui a la tête enveloppée dans un keffieh et muni d’un drapeau palestinien, brisant les vitres d’un restaurant juif à Amsterdam (Pays-Bas) aux cris de « Allah Akbar ». L’incident s’est produit jeudi matin au restaurant HaCarmel, quelques heures après que le président américain Donald Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël. Une décision qui a suscité la colère du monde musulman. (Source : AT5.nl)

Syrie: l’hôpital des « casques blancs » était un atelier de confection d’armes

Le Club de la presse suisse a organisé un colloque sur la guerre d’Alep, en donnant la parole à des reporters de guerre ayant réalisé des reportages accablants pour l’organisation  Casques Blancs (financée par le Qatar, les Etats-Unis et le RU et l’Union Européenne) qui opérait exclusivement dans la partie Est d’Alep aux mains des djihadistes. L’ « hôpital » de l' »ONG » bombardé par la Syrie, évènement couvert par les médias français reprenant la version des rebelles…s’avère être un centre de fabrication d’armes. Preuves en images :

Une présentatrice égyptienne suspendue pour avoir pensé « juste » le meurtre des Chrétiens

 L’animatrice égyptienne de télévision a été suspendue suite à ses commentaires sur l’attaque d’une mosquée au Sinaï« , Al-Masry Al-Youm, 26 novembre 2017 :

Mohamed Abu al-Enein, propriétaire de Sada al-Balad média, a suspendu l’une de ses animatrices, la présentatrice Rasha Magdi. Il l’a renvoyée suite à une enquête interne sur les commentaires dérangeants qu’elle a tenus vendredi à l’antenne, quant à l’attentat survenu à la mosquée al-Rawda dans le nord du Sinaï.

Magdi s’est permis une digression vendredi lors de son émission sur la chaîne privée Sada al-Balad, en qualifiant les attaques terroristes contre l’armée et la police de « violence réciproque », tout en suggérant que les attentats contre les chrétiens sont plus légitimes que les attaques contre les musulmans.

Magdi a dit en substance : « Nous avons été témoins d’attaques de terroristes contre la police et l’armée, et nous en avons conclu qu’il s’agissait de violence réciproque. Ces groupes extrémistes ont ensuite attaqué des églises et nous avons dit qu’ils ne s’en prenaient qu’aux adeptes d’une religion [autre] que l’islam, et que ces terroristes leur étaient hostiles, et nous avons alors pensé que tout cela était juste, mais comment [ces groupes d’extrémistes peuvent-ils s’en prendre] à des Musulmans ? ». 

Lorsque Magdi travaillait pour une chaîne publique, plusieurs poursuites judiciaires ont été intentées contre elle pour incitation à la haine contre les coptes, en particulier lors du massacre de Maspero où plus de 25 chrétiens ont été assassinés par l’armée égyptienne … 

Source : https://www.jihadwatch.org/2017/11/egypt-muslim-tv-host-says-jihad-massacres-of-christians-okay-but-not-jihad-massacre-in-mosque

Les Décodeurs du Monde confondent l’ASL soutenu par l’Occident avec l’Etat Islamique

Les « Décodeurs » du journal Le Monde tentent de rétablir la vérité des faits sur une vidéo partagée par Donald Trump, montrant un islamiste brisant une statue de la Sainte Vierge Marie en croyant savoir que le barbu ne peut être qu’un extrémiste de Daesh. Sauf que, Frédéric Pichon, spécialiste de la Syrie et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, informe que : « le briseur de statue d’une des vidéos n’est autre qu’Omar Gharba, un commandant de l’Armée Syrienne Libre…soutenue par Washington depuis 5 ans. »

Il ne s’agit donc en rien d’une action de propagande de l’Etat Islamique comme l’écrivent Les Décodeurs (voir capture d’écran).

Le Monde ayant tenté de faire croire ces cinq dernières années que l’ASL était composé de combattants de la démocratie, afin de faire passer la pilule de l’aide américano-française, ne peut se résoudre à voir sa « rébellion modérée » agir en djihadiste. En effet, dans un article d’août 2014 sur les livraisons d’armes par la France à l’ASL, celle-ci était présentée comme la « branche modérée de l’insurrection anti-Assad » (lire l’article). 

En juillet 2017, Le Monde présentait la fin du programme d’aide à l’ASL par la CIA de manière très orientée, en ne donnant la parole qu’aux représentants de cette organisation, avec un intertitre sur les « contradictions de Washington » instillant l’idée que la fin de ce support aux « modérés » allait freiner la destruction de l’Etat Islamique. Cette excellente décision fut prise à l’initiative de Donald Trump, donc ne pouvait être applaudie par la rédaction militante. Quatre mois plus tard, sans l’aide de ce groupe, l’Etat islamique est tombé grâce aux Russes, Iraniens et Kurdes.

De notre côté, à l’Observatoire de l’islamisation, nous avions très tôt dénoncé la coloration islamiste de cette armée salafisto-occidentale. (lire cet article par exemple).

Observatoire de l’islamisation, 30 novembre 2017.

Deux imâms français fiché S licenciés de la mosquée saoudienne de Genève

Lu dans La Tribune de Genève du 23 novembre 2017

« Quatre employés de la mosquée du Petit-Saconnex sont licenciés, a appris ce jeudi la Tribune de Genève. Son responsable et directeur général de la Fondation culturelle islamique de Genève (FCIG), le Saoudien Ahmed Beyari, n’a pas tardé à exécuter les ordres de son superviseur venu récemment lui rendre visite. Le nouveau secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM), basé en Arabie saoudite, avait accepté de prendre la parole dans nos colonnes pour annoncer des mesures draconiennes.

«Nous avons licencié quatre employés. Les deux imams fichés S en France, selon les médias, et ayant une autorisation de travail en Suisse. L’employé de la sécurité aussi fiché S en France, selon les médias, et ayant une autorisation de travail en Suisse. Et un quatrième pour une autre raison», annonce Ahmed Beyari.

Ce n’est pas trois, mais quatre salariés frontaliers, en poste depuis plusieurs années, qui sont en fait fichés S pour radicalisation par la Direction générale de la sécurité intérieure, selon nos informations. Quatre parmi une trentaine d’employés de cette fondation pas comme les autres. En plus de sa mission religieuse, la FCIG gère des activités éducatives, sociales et immobilières. Elle est même reconnue, en partie, d’utilité publique par le Canton. » Lire la suite dans La Tribune de Genève

Nous avions consacré un chapitre sur la filière d’acheminement de djihadistes vers la Syrie organisée  dans cette mosquée, avec un profilage de ses imâms, dans notre enquête Mosquées radicales, ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (éditions DMM, 2016).

La Turquie a saisi une cinquantaine de biens de l’Eglise depuis 2014

Depuis 2014, une cinquantaine de biens appartenant à l’Église syrienne-orthodoxe ont été expropriés par le gouvernement turc dans le sud-est de la Turquie.

Parmi ces biens, des monastères très anciens où vivent encore une dizaine de moines, les derniers de Turquie orientale. Reportage à lire dans La Croix.

Un documentaire sur les chrétiens en Algérie tait le sujet des convertis pour ne pas s’attirer les foudres du régime

Un documentaire sur les chrétiens en Algérie, réalisé par Jean Dulon, a été diffusé lundi 16 octobre sur KTO.

Le site de l’Eglise catholique en Algérie en parle ainsi : 

« Le film sera projeté en Algérie. Pour des raisons politiques, il est peu question des convertis menacés par le régime ou des différents obstacles posés à l’exercice de la religion catholique. La constitution algérienne garantit la liberté de culte, mais l’interdiction du prosélytisme se confond parfois avec une sévérité à l’endroit des non musulmans — notamment des convertis. On se souvient des années noires, durant la décennie 1990, où dix-neuf religieux furent assassinés par des terroristes : les moines de Tibhirine, plusieurs religieuses, et l’évêque d’Oran, Pierre Claverie. De cela, il n’est pas question dans un documentaire qui se veut terrain de rencontre et de dialogue entre communautés. « Mon chauffeur ne savait même pas que le christianisme était encore vivant en Algérie. Il pensait que les monuments n’étaient plus affectés au culte. Axer le film sur les années noires eût été la garantie de ne pas avoir les autorisations de diffusion du film en Algérie, et que les Algériens ne le voient jamais », explique Jean Dulon, pour qui la double projection, en France et en Algérie était primordiale. Lire l’article intégral.

Égypte : une foule de 1000 personnes attaque une église copte

Lu sur Chrétiens.info / Express.co.uk

Une foule furieuse de près de 1000 personnes a lancé une attaque contre une église copte récemment rénovée à Mina en Égypte, contraignant les chrétiens à verrouiller les portes du bâtiment pour leur propre sécurité. Cette action visait principalement à menacer et intimider les personnes qui s’y trouvaient.

Le 26 octobre dernier, la police a été appelée par l’église Saint-George de Mina, attaquée par une foule de près de 1000 personnes furieuses. Pour des raisons de sécurité, les portes de l’église ainsi que la garderie pour enfants ont été fermées à clé.

Un peu plus tôt dans la semaine, les responsables de la congrégation copte de la région ont reçu une invitation les contraignant à assister à une réunion de paix, une rencontre qui visait à mettre fin au conflit entre ce groupe chrétien et la communauté musulmane locale.

Nigéria : 13 villages chrétiens attaqués, 48 chrétiens tués (omerta en France)

Source : Morning Star News, 25 octobre, traduction Christianophobie.fr

Des musulmans armés peuls, sans doute accompagnés de militants de groupes islamistes, ont fait régner la terreur au sein de villages chrétiens, lors d’attaques qui se sont déroulées du 8 au 17 octobre dans l’État de Plateau. Le bilan est effrayant : 13 villages chrétiens attaqués, 48 chrétiens tués, un grand nombre de blessés et de maisons incendiées ou détruites, des centaines de chrétiens contraints de fuir la zone…

Qatar : investissements en France et dans l’islamisme des Frères (livre-enquête)

Interview sur RMC d’Emmanuel Razavi en octobre 2017.

« Je vais vous raconter le Qatar tel que je l’ai vu.

J’ai vécu là-bas trois années durant lesquelles j’ai travaillé au sein de la télévision nationale.

Je vais vous expliquer pourquoi ce que l’on vous dit au sujet de cette presqu’île désertique est souvent faux et répond parfois à des clichés sans fondements réels.

Je vais vous dévoiler pourquoi le Qatar, pays qui danse en permanence au bord d’un volcan, a besoin des Etats-Unis, de l’Europe et de la France en particulier pour espérer survivre, la réciproque n’étant pas vraie.

Je vais vous entraîner au coeur d’une lutte fratricide qui oppose deux tendances politico-religieuses, et qui pourrait bien provoquer la chute du clan Al Thani au

pouvoir.

Car le Qatar est au bord de l’implosion. Lire la suite et se procurer le livre ici.