Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Seulement 8 ans de prison pour le logisticien de l’attentat de Madrid en 2004 : libre.

Travailleurs sociaux et psychologues pour les djihadistes de retour en Allemagne et Danemark

Lu dans Le Figaro du 1 er février (extrait) :

Allemagne :

En novembre 2017, les renseignements allemands affirmaient que sur les 960 djihadistes qui étaient partis en Irak et en Syrie, un tiers de ces individus étaient de retour. Si 80 d’entre eux ont été emprisonnés, entre 200 et 220 djihadistes seraient aujourd’hui rentrés chez eux. (…) Pour lutter contre la radicalisation, l’Office fédéral pour la migration et pour les réfugiés (BAMS), qui dépend du ministère de l’Intérieur, a créé le «Bureau d’information sur la radicalisation». Ce dernier travaille avec les services de renseignements, mais aussi avec les acteurs de la société civile. Il se repose notamment sur quatre associations, dont la Violence Prevention Network (VPN). Depuis juillet 2014, la VPN travaille avec des familles dont les membres sont partis faire le djihad, mais également avec des individus qui sont revenus d’Irak ou de Syrie. Des travailleurs sociaux et des psychologues sont également chargés d’accompagner les djihadistes de retour. » 

Danemark :

« Avec environ 143 personnes parties faire le djihad depuis 2012, le Danemark est l’un des pays les plus touchés en Europe, si l’on compare ce chiffre à la population.(…)Les djihadistes qui reviennent peuvent, s’ils le souhaitent, s’inscrire à un programme de déradicalisation. L’État les aide alors dans leurs démarches pour chercher un logement ainsi qu’un emploi. «Ils ont aussi droit à une prise en charge médicale et psychologique gratuite», précise un rapport publié en juin 2017 par le Center for Security Studies (CSS) de Zurich. Pour veiller sur eux pendant cette période de transition, un mentor est désigné, il peut d’ailleurs s’agir d’un ancien djihadiste. Spécialement formés, ces «mentors» accompagnent les revenants au quotidien. «Au Danemark, les djihadistes qui reviennent sont considérés comme des victimes», estime Asiem El Difraoui. Lire l’intégralité dans Le Figaro

Les chars allemands Leopard engagés dans le djihad turc contre les kurdes à Afrin

Hormis RFI, les médias français ne parlent pas de ce qui embarrasse au plus haut point la chancellerie allemande, suscitant l’annonce du gel des futurs exportations d’armes par le ministre des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel.

Nombre des 350 chars Leopard modernisés livrés à la Turquie au milieu des années 2000, alors même que l’islamiste Erdogan était déjà au pouvoir (Premier ministre dès 2003), sont entrés en Syrie comme l’ont montré plusieurs vidéos des combats. Hors cette incursion agressive sur le territoire syrien est destinée à combattre les forces kurdes des YPG et FDS, occupées jusqu’alors à la lutte contre l’EI. La dimension djihadiste de cette attaque est claire : Erdogan a demandé aux responsables des mosquées de prier pour ses soldats, soldats turcs qui scandent des « takbir » , cri éructé avant chaque djihad depuis l’époque classique de l’islam. Aussi, les supplétifs des turcs sont les islamistes locaux de l’ASL qui ne cachent pas leur satisfaction de pouvoir ainsi combattre les « mécréants » kurdes non musulmans comme nous l’avons vu cette semaine. 

Raids de Boko-Haram au Cameroun : deux églises et un dispensaires incendiés

Lors d’un raid perpétré par Boko Haram dans le village de Roum, dans la région du Centre du Cameroun proche de la frontière avec le Nigéria, dans la nuit du 15 janvier dernier, deux églises ont été incendiées par les islamistes : une église de l’Union des églises évangéliques au Cameroun (UEEC) et une église catholique. Dans la même nuit, un dispensaire géré par l’UEEC non loin de Roum, a également été attaqué par Boko Haram. Quatre habitants ont été brûlés vifs dans l’incendie de leurs maisons à Roum.

Source : World Watch Monitor, 29 janvier. Traduction Christianophobie.fr 

Syrie : les soldats turcs scandent le « takbir » , cri précédant le jihâd

Lu sur RFI du 29 janvier 2018 (extrait) :

Les soldats turcs sont appuyés dans leur offensive par l’Armée syrienne libre (ASL), des rebelles opposés au régime de Bachar el-Assad et entraînés par les forces spéciales turques. Abdulaziz Faraj, treillis beige et barbe bien taillée, est l’un d’eux. Il n’hésite pas à prendre la pose pour les photographes, sur un char.

Et il ne tarit pas d’éloges au sujet des Turcs : « Nous sommes de la même nation, de la même armée et nous sommes tous musulmans. Dieu merci. Nous sommes frères de religion, l’islam, et nous partageons la même terre, grâce à Dieu. Les Kurdes des YPG et du PKK sont des mécréants, des infidèles, des traitres. Si Dieu le veut, le bien va l’emporter et nous vaincrons ! »

1972 : le chef du renseignement militaire israélien évoque l’usage du mensonge chez les Arabes

« Le cheikh A.Ghochah, juge suprême du royaume de Jordanie, évoque, dans sa contribution à la 4ème Conférence de l’Académie de recherches islamiques, une vénérable tradition (hadith) autorisant le mensonge. »

Le général Harkabi, chef du Service de renseignement des Forces de défense israéliennes (1955-1959) puis professeur de relations internationales, a écrit des livres précieux sur les stratégies des armées arabes et les raisons de leurs défaites. « Palestine et Israël » est un recueil de ses textes paru en 1972, en langue française aux éditions de l’Avenir à Genève. 

Nous reproduisons les pages afférentes aux raisons de la déroute arabe de 1967 , parmi lesquelles les rapports compliqués des arabo musulmans avec la vérité :Lire la suite

Les tunnels du Hamas en passe d’être tous détruits grâce à des capteurs sismiques

Intelligence Online du 18 janvier 2018:

Les pèlerins de La Mecque soumis aux relevés d’empreintes biométriques

Lu dans Intelligence Online du 17 janvier 2018 :

On imagine le tollé si la France procédait de même pour ses migrants.

« Les algériennes font trop d’enfants » selon le ministre de la Santé algérien

Dilem, le caricaturiste le plus connu d’Algérie.

Ajib du 16 janvier 2018:

« D’après les derniers recensements, l’Algérie a enregistré plus d’un million de naissances par an (1.1 million en 2016), une forte augmentation comparée aux années 2000 où ce chiffre avoisinait les 580.000.

Un constat qui alarme tout de même le ministre algérien de la Santé, le professeur Mokhtar Hasbellaoui, qui a déclaré : « Les Algériennes font trop d’enfants ».

Selon les estimations des spécialistes, si cette hausse se maintient, les algériens dépasseront le cap des 50 millions bien avant 2025, contre 42 millions au 1er janvier 2018. » Lire l’article intégral sur Ajib

Le spot de l’armée britannique pour recruter des musulmans

Lu sur Saphirnews « Dans un spot mis en ligne samedi 13 janvier et qui a pour slogan « Garder ma foi » (« Keeping my faith », en anglais), on y voit un soldat britannique qui, en pleine mission, choisit de faire une pause pour faire ses ablutions et accomplir une prière. Le tout en présence de camarades qui, certes, ne partagent pas sa foi mais le laissent faire en restant calme par respect pour ses croyances. L’un d’eux éteint même temporairement son talkie walkie afin de ne pas gêner le soldat en prière. »