Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

La préfecture de gironde demande un abattoir halal « au nom du service public » selon le vétérinaire Peretti

Capture d’écran 2016-05-04 à 14.46.52Alain de Peretti (photo) est vétérinaire et président de l’association Vigilance Halal. Après les scandales à répétition dans les abattoirs français, il dénonce le tabou autour de l’abattage rituel où la souffrance animale est annihilée et les conditions sanitaires régulièrement bafouées. Face à cette situation, Alain de Peretti a plusieurs objectifs. Le premier est d’informer les citoyens sur les risques potentiels qu’ils encourent en consommant de la viande halal… souvent à leur insu… L’exactitude de la traçabilité est également un combat de l’association Vigilance Halal, d’autant qu’une taxe sur ces produits rituels revient au culte musulman. Fort de toutes ces constatations, Alain de Peretti et son association s’inscrivent dans une démarche positive en recensant les abattoirs ne pratiquant pas l’abattage rituel. Ils proposent également aux bouchers d’adhérer à une forme de charte pour garantir aux consommateurs que leur viande n’est pas issue d’abattage confessionnel. C’est un peu la naissance d’un nouveau label “Boucherie traditionnelle”.

Tareq Oubrou, Camel Bechickh et autres « modérés » de l’UOIF décryptés par Véliocas

Extrait de l’émission de Radio courtoisie du 29 avril 2016. Joachim Véliocas invité pour présenter son livre Les Frères Musulmans dans le texte (260 pages, 16 euros)

L’étonnante indulgence de l’UE vis-à-vis de la dérive « nationale-islamiste » d’Erdogan

Erdogan-Abbas-dans-palais-pr-sidentiel-turcTribune d’Alexandre del Valle sur Atlantico (extrait) :

« Dans son aide à la rébellion anti-Assad en Syrie, la Turquie a dès lors misé sur plusieurs mouvements et cartes complémentaires : tout d’abord, l’Armée syrienne libre (ASL), dont le siège a été installé dès le début en Turquie et qui n’est pas le mouvement d’opposants « laïques » et « modérés » qu’ont décrit nos médias occidentaux, mais une force composite majoritairement islamiste. Il suffit de lire le tragique récit du journaliste italien de La Stampa, Domenico Quirico, qui a été libéré en septembre 2013, pour comprendre que l’ASL était une mosaïque de brigades de combattants rebelles, qui comportait des combattants issus de l’insurrection anti-Bachar, des déserteurs de l’armée syrienne, des contrebandiers, mais surtout des islamistes radicaux dominés par les Frères musulmans combattants syriens qui sont loin d’être de grands démocrates. Nombre d’anciens combattants de l’ASL ont depuis lors intégré les rangs du mouvement Hazm (acronyme de Harakat Zaman Muhammed, « Mouvement du temps de Mahomet »), puis du Front islamique, plus puissant mouvement rebelle islamiste radical composé de plusieurs groupes salafistes-jihadistes. La Turquie d’Erdogan a été l’un de ses premiers soutiens extérieurs avec l’Arabie saoudite. Ankara a également appuyé, armé et aidé de plusieurs manières non seulement le Front al-Nosra (branche syrienne d’al-Qaïda), mais également Ahrar al-ShamJaich al-Fatah (« L’armée de la conquête »), et l’Etat islamique, avec qui des alliances de circonstances et des entraides militaires ont été scellées dans le but de lutter contre l’ennemi commun kurde.

Un autre problème majeur concerne le trafic de pétrole. On sait que Da’ech a tiré une grande part de sa puissance financière de la contrebande des hydrocarbures, qui passe en partie par la Turquie. En 2015, l’opposition turque elle-même a reproché à Erdogan d’avoir soutenu les groupes djihadistes et de leur avoir livré secrètement des armes. Des liens entre Ankara et l’EI ont été prouvés, notamment la livraison d’armes révélée par le quotidien turc de gauche Cumhuriyet, dont le directeur de la rédaction, Can Dundar, a d’ailleurs été jeté en prison pour avoir dévoilé cette information…Lire l’article intégral sur Atlantico

Spécial Investigation: infiltré dans une cellule de l’EI en France

Pour réaliser son enquête exceptionnelle, un journaliste équipé d’une caméra cachée a infiltré pendant six mois une cellule d’aspirants-djihadistes à Paris et Châteauroux, qui préparaient un attentat en France avant d’être presque tous arrêtés fin 2015. Le résultat, Soldats d’Allah, une extraordinaire plongée d’une heure et demie au cœur d’un groupe d’islamistes radicaux, sera diffusé lundi soir sur Canal + dans l’émission Spécial investigation.

« La France djihadiste » d’Alexandre Mendel, une enquête de terrain dans les mosquées radicales

Capture d’écran 2016-04-20 à 00.04.41

En vente dans toutes les librairies. Nous reviendrons ces prochains jours sur son contenu.

Les musulmans de Science-Po organisent une journée port du hijab dans l’école

Hijab day1

hijabDay2

Salaam Science-Po est l’association d’étudiants musulmans de Science-Po Paris, qui a invité récemment l’imâm d’Ivry Mohamed Bajrafil dont les « grandes références » selon son autobiographie sont les penseurs islamistes Safwat Hegazy et Yusuf Al Qaradawi, supporters du Hamas. Le Hamas vient de se réjouir de l’explosion d’un bus de civils à Jérusalem lundi dernier.

Les Enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO): la machine à ne pas assimiler

57238492

Cliquer pour agrandir

Marion Duvauchel, Professeur de lettres et de philosophie, nous communique son papier sur ce dispositif d l’Education Nationale :

« Dans une très grande discrétion et dans l’indifférence générale – en particulier de la part des associations de parents d’élèves » on a mis en place un nouveau dispositif dans nos lycées et collège de France: ce sont les enseignements de langue et de culture d’origine, on dit ELCO. Ils concernent 9 Pays, listés par ordre alphabétique. Et ils ont pour objectif, « entre autres ( ?) de valoriser les langues étrangères à l’école ». Examinons la manière dont cet objectif va se mettre en place.

Quels sont les pays concernés ? Quatre pays musulmans : l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Turquie. Trois pays méditerranéens, qui jusqu’à jour, sauf erreur de ma part, n’ont posé aucun problème d’intégration : l’Espagne, l’Italie, le Portugal et deux pays d’Europe de l’Est, la Croatie et la Serbie.

Ces enseignements « sont mis en œuvre sur la base d’accords bilatéraux prenant appui sur une directive européenne du 25 juillet 1977 visant à la scolarisation des enfants des travailleurs migrants ». Depuis près de quarante ans, il existe une directive européenne que jamais personne n’a jugé bon de mettre en œuvre jusqu’à aujourd’hui.

Car nul ne l’ignore puisque nul n’est tenu d’ignorer la loi européenne : « les pays membres sont tenus de promouvoir un enseignement de la langue maternelle et de la culture du pays ».

Lire la suite

« On comprend pourquoi beaucoup de jeunes détestent cette France » selon l’école musulmane de Toulouse

Capture d’écran 2016-04-14 à 16.44.04Un enseignant de l’école primaire privée Al Badr (liée à l’UOIF)  a été mis en garde à vue hier pour des raisons troubles, lors de la visite d’inspecteurs du travail et de policiers. Nous ne connaissons que la version du site salafiste Islam et Info. Il est possible que la police ait abusé de son pouvoir, comme peuvent l’ expérimenter aussi des Français qui aiment leur pays. Révélatrice est la réaction du compte Facebook officiel du Groupe scolaire Al-Badr , tirant son nom de la première victoire armée de Mahomet, qui attaqua une caravane de commerçants mecquois en 624.

Le fond de la pensée des responsables de cette école, qui n’aurait jamais dû ouvrir vu son orientation salafi, est exprimée de manière claire: Il est normal de détester la France, c’est si compréhensible.

Dans une conférences filmées sur l’engagement du musulman l’imâm Rahhaoui qui gère l’école rappelle l’existence de trois cas licites pour faire couler le sang d’un homme. Les spécialistes connaissent très bien le « hadith » auquel il fait allusion, qui autorise de tuer l’auteur d’adultère, le meurtrier et… l’apostat. (14 ème hadith rapporté par Nawâwi)Lire la suite

Violents heurts dans toute l’Europe entre colons turcs et kurdes (Vidéos)

Les forces de l’ordre allemandes ont dû intervenir à Cologne, à Nuremberg, à Francfort et à Stuttgart notamment, en tirant des gaz lacrymogènes, pour disperser la foule. A Montpellier, la police a également dû intervenir ce dimanche 10 avril, place de la Comédie, au cours de débordements qui n’ont pas eu l’ampleur des heurts en Allemagne.Lire la suite

7000 turcs au Zenith de Strasbourg autour du grand mufti de Turquie

Une information Rue 89:

« Ils sont venus de tout le grand Est, voire de plus loin en France et de l’Allemagne voisine. Plus de 7 000 Turcs se sont rassemblés dimanche 10 avril au Zénith de Strasbourg autour du grand mufti de Turquie Mehmet Görmez pour commémorer la naissance du prophète Mahomet.

Mehmet Görmez, grand mufti de Turquie, exhorte ses compatriotes à ne pas s’assimiler à l’Europe:

“Notre premier devoir, où que nous vivions est de garder notre foi, notre langue et notre culture, pour qu’aucun de nos enfants, même dans des siècles, ne s’éloigne de notre grande religion. Nous sommes les enfants d’une civilisation qui a toujours vécu en paix avec les autres et nous avons le droit d’attendre des autres civilisations qu’elles vivent en paix avec nous.”

On se souvient du discours de Tayyep Recep Erdogan à Paris en avril 2010 qui associait l’assimilation aux sociétés européennes à un « crime contre l’humanité »:

« Personne ne peut vous demander d’être assimilés. Pour moi, le fait de demander l’assimilation est un crime contre l’humanité, personne ne peut vous dire: ‘renonce à tes valeurs’

« Chacun d’entre vous êtes les diplomates de la Turquie, chacun, s’il vous plaît, apprenez la langue du pays dans lequel vous vivez, soyez actifs dans la vie culturelle, sociale du pays où vous vivez ». 

« La France vous a donné le droit à la double nationalité: pourquoi vous ne la demandez pas ? Ne soyez pas réticents, ne soyez pas timides, utilisez le droit que la France vous donne. Prendre un passeport français ne vous fait pas perdre votre identité turque ».

En Turquie, « la France a plusieurs écoles, du primaire au lycée, (…) pourquoi ne faisons nous pas la même chose en France? ».

Vidéo du rassemblement de 6000 turcs au Zenith de Paris en 2010 :