Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Deux recruteurs de l’Etat Islamique arrêtés dans le nord de l’Espagne

Le Figaro/AFP du 11 octobre (extrait) :

  • L’homme arrêté à Gijon, un Espagnol d’origine marocaine qui avait juré loyauté au chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi, avait créé « un réseau de diffusion virtuelle important et organisé » et sécurisé, et communiquait avec « des membres et dirigeants de Daesh ».
  • L’homme arrêté à Saint-Sébastien, marocain, en plus de ses activités en ligne, recrutait dans « le milieu radical jihadiste » de sa province, notamment auprès de « personnes risquant l’exclusion sociale », précise le ministère de l’Intérieur.Lire la dépêche intégrale

Allemagne : le migrant syrien préparant une attaque à l’explosifs arrêté avec 3 complices

Lu dans Le Figaro de ce lundi : « La chasse à l’homme a tenu en haleine tout le pays pendant près de 48 heures. La police allemande a finalement annoncé avoir mis la main dans la nuit de dimanche à lundi sur le jeune fugitif syrien, soupçonné de préparer un attentat. «Nous avons réussi, nous sommes vraiment ravis: l’homme soupçonné de terrorisme Djaber Albakr a été arrêté pendant la nuit à Leipzig», a déclaré la police du Land de Saxe sur Twitter.

D’après l’hebdomadaire Der Spiegel , il se trouvait à Leipzig dans l’appartement occupé par deux Syriens, qu’il avait abordé dans la gare de la ville. Les hôtes auraient prévenu les forces de l’ordre après avoir compris qu’il s’agissait du fugitif recherché. Selon Bild , ils l’ont ligoté avec une corde et l’un d’eux s’est rendu dans un commissariat pour le dénoncer. »

Farouk Ben Abbes, tunisien assigné à résidence pour islamisme, touche le RSA.

UnknownLu sur BFMTV:

« Interrompu au printemps par une période d’incarcération, le Conseil départemental de Haute-Garonne a repris le versement d’un Revenu de solidarité active à Farouk Ben Abbes au mois de septembre. Cet islamiste radical toulousain est surveillé par les autorités depuis plusieurs années, notamment pour sa proximité avec Fabien Clain de l’EI.

Un islamiste somalien poignarde 8 personnes dans un Mall aux Etats-Unis

La série noire des attaques de l’Etat Islamique aux Etats-Unis continue, dans l’indifférence des médias français. L’attaque a eu lieu dans un centre commercial de Saint-Cloud dans le Minnesota samedi soir.  Revue de presse réalisée par Fdesouche.com

« L’assaillant serait un certain Dahir Adan, somalien de 22 ans. »

Source et Source


L’attaque à l’arme blanche qui a fait huit blessés samedi soir dans un centre commercial de St Cloud dans l’Etat américain du Minnesota « a été menée par un soldat de l’Etat islamique », a annoncé ce dimanche l’agence Amaq, organe de propagande du groupe Etat islamique.

« L’exécutant des attaques au couteau menées dans le Minnesota hier était un soldat de l’Etat islamique, en réponse aux appels à prendre pour cibles les ressortissants des pays appartenant à la coalition des croisés », indique Amaq. […]

L’Express


Un homme faisant « des références à Allah » a blessé huit personnes samedi soir à l’arme blanche, dans un centre commercial de l’Etat du Minnesota (nord des Etats-Unis), avant d’être abattu par un policier qui n’était pas en service, a annoncé la police.

« Nous avons confirmation qu’il a demandé à une personne au moins si elle était musulmane avant de l’attaquer », a également indiqué Blair Anderson, le chef de la police de St. Cloud, une ville à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Minneapolis, où les faits se sont produits dans le centre commercial Crossroads Center.

M. Anderson a toutefois souligné que l’enquête était toujours en cours. « Je ne peux pas dire maintenant s’il s’agit ou non d’une attaque terroriste parce que nous le savons pas », a-t-il dit.

Plusieurs blessés ont été conduits à l’hôpital, et l’un d’eux a dû être maintenu hospitalisé.

Source

7 morts et 71 blessés lors d’ attaques djihadistes contre des quartiers d’Alep

AlepAgence Sana 4 octobre :

Alep / 7 personnes sont tombées en martyr, alors que 71 autres ont été blessées dans des attaques terroristes aux roquettes contre des quartiers dans la ville d’Alep.

Une source du commandement de la police d’Alep a indiqué que les réseaux terroristes avaient tiré des roquettes sur le campus universitaire et les quartiers de Méridien, Salaheddine, Sabil, Jabiriya, Souleymaine Halabi, Talifone Hawa’i, Franciscaine et Azamiya, soulignant que cette attaque avait fait 7 martyrs et 4 blessés.

Elle a affirmé que les réseaux terroristes avaient lancé des roquettes sur le campus universitaire et sur les quartiers de Méridien, Sabil et Souleymane Halabi, ce qui y a fait 6 martyrs, 47 blessés et des dégâts matériels dans les propriétés des civils.

Dégâts matériels dans une attaque terroriste contre les fermes du village de Hadhar

Par ailleurs, une source du commandement de la police dans le gouvernorat de Quneitra a fait savoir à SANA que des terroristes du « Front Nosra », qui se déploient à Jebata Khachab, avaient lancé aujourd’hui 4 obus de mortier et ouvert le feu sur les civils et les agriculteurs dans le village de Hadhar dans leurs champs à Jouloul au sud du village.

La source a ajouté que l’attaque avait causé des dégâts matériels dans les champs et une des voitures des agriculteurs sans faire de victimes parmi eux. »

Hardricourt (78) : un marocain menace de « faire exploser la France » et de « tuer des gens », 5 mois ferme

Capture d’écran 2016-10-05 à 09.51.46Lu dans Le Parisien du 4 octobre :

Un jeune de 23 ans a été condamné lundi soir à une peine de 5 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles pour menaces de mort.

Oussama a été interpellé samedi soir à Hardricourt. Vers 22 heures, un épicier a téléphoné à la police pour signaler le comportement effrayant de ce jeune Marocain. Oussama criait qu’il allait « faire exploser et retourner la France ; tout faire péter ». « Je vais tuer des gens » a-t-il ajouté, en cassant le rétroviseur d’une voiture en stationnement.

Les policiers l’ont retrouvé dans le souterrain de la gare de la ville. Nerveux et perturbé, il dit vouloir mourir en martyr. « Je suis venu en France depuis deux ans pour travailler. Je vis au foyer de migrants et mon passeport a disparu », répète le jeune homme qui reconnaît avoir tenu ces propos menaçants mais ne semble pas en comprendre la portée. Source

Le directeur d’une école primaire musulmane devant le tribunal administratif

ecole-privee-musulmane-al-badr-toulouseFigaro avec AFP du 4 octobre (extrait) :

« Abdelfattah Rahhaoui, directeur de l’école Al-Badr qu’il a créé en 2013 dans le quartier Bellifontaine (Toulouse), est convoqué le 17 novembre devant la justice. Sans être mis en examen, cet imam et conférencier devra s’expliquer pour « violences volontaires sur mineur », « ouverture d’un établissement scolaire sans autorisation » et « poursuite d’une activité scolaire malgré une mise en demeure de l’Education nationale », a rapporté à l’AFP le procureur Pierre-Yves Couilleau. En juillet, l’Inspection académique a « notifié aux familles que l’établissement ne délivrait pas un enseignement conforme aux exigences », avait précisé début septembre Jacques Caillaut, l’inspecteur d’académie de Haute-Garonne. »Lire l’article intégral 

Dossier Tabou sur l’islam en France (M6): l’émission intégrale

En complément, lire l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme : toutes les villes où le clientélisme avec les islamistes tient lieu d’assurance-vie pour les élus LR et PS , 320 pages de preuves :

Décryptage de Dossier Tabou sur l’islam avec Joachim Véliocas (Radio Libertés)

Ecoutez Radio Libertés Ici

Nigéria : deux prêtres enlevés, un séminariste tué par des musulmans Peul

2130201« Les prêtres catholiques sont une espèce en danger » au Nigéria, estime, non sans raison, le Père Hyginus Aghaulor, responsable de la communication du diocèse catholique de Nnewi (État d’Anambra, sud-est du Nigéria). Le prêtre commente ainsi l’enlèvement du Père Emmanuel Dim, recteur du grand séminaire de Tansi, alors qu’il était en voiture en compagnie de deux autres prêtres, le Père Ezeokana et le Père Chukwuemeka. Les deux derniers prêtres ont été blessés par balle lors une attaque menée par des musulmans peules lourdement armés, dans la soirée du 26 septembre. Le Père Chukwuemeka, touché à la tête, a du être mené à l’hôpital. Le Père Emmanuel Dim a été enlevé et ses ravisseurs exigent une rançon d’environ 7 300 €. Le diocèse a fait savoir qu’il ne paierait pas de rançon.

Ce même 26 septembre, un Père vincentien, dont le nom n’a pas été communiqué, a également été enlevé sur la route menant d’Abuja (capitale fédérale du Nigéria) à Lokoja (capitale de l’État de Koji).

Voici quelques semaines, enfin, un séminariste catholique a été tué de sang-froid à Attakwu (État d’Enugu).

Source : Agence Fides, 29 septembre