Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Erdogan: « Demain, aucun Européen ne pourra faire un pas dans la rue en sécurité »

Lu sur 7/7 le 23 mars 2017

Christophe Da Silva (avec AFP) 
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré mercredi qu’aucun Européen ne pourrait plus « faire un pas dans la rue en sécurité » si l’Union européenne (UE) maintenait envers la Turquie une attitude qu’il a jugée hostile. 

Menaces claires
« Je m’adresse une nouvelle fois aux Européens (…) La Turquie n’est pas un pays qu’on peut bousculer, dont on peut jouer avec l’honneur, dont on peut expulser les ministres », a grondé M. Erdogan lors d’un discours à Ankara.

« Si vous continuez… »
« Le monde entier suit ce qu’il se passe de très près. Si vous continuez de vous comporter de cette manière, demain, aucun Européen, aucun occidental ne pourra plus faire un pas en sécurité, avec sérénité dans la rue, nulle part dans le monde », a-t-il ajouté.

Le djihadiste de Londres photographié blessé

Londres abrite de nombreuses mosquées radicales, fréquentées par la diaspora indo-pakistanaise rattachée à l’islam déoband et tablighi. Lire nos articles concernant l’islam en Grande-Bretagne. 

Erdogan aux Turcs vivant en Europe : «Ne faites pas trois, mais cinq enfants. Vous êtes l’avenir !»

Lu sur RT :

Particulièrement en verve, le dirigeant turc s’est lancé dans une nouvelle série de propos provocateurs à l’attention du Vieux continent, une cible qu’il affectionne particulièrement ces derniers temps.

«J’en appelle à mes citoyens, mes frères et sœurs en Europe […] Allez vivre dans de meilleurs quartiers. Conduisez les meilleures voitures. Vivez dans les meilleures maisons. Ne faites pas trois, mais cinq enfants. Car vous êtes l’avenir de l’Europe. Ce sera la meilleure réponse aux injustices contre vous.» Voilà le conseil qu’a donné Recep Tayyip Erdogan aux Turcs expatriés.

Le président turc a livré ses recommandations lors d’un meeting le 17 mars dans la ville d’Eskisehir, au cours duquel il s’exprimait sur la réforme constitutionnelle soumise à un référendum qui doit se tenir le 16 avril.

Ces derniers jours, le dirigeant a enchaîné les attaques contre l’Europe. Le 16 mars, il avait en effet accusé la Cour de justice de l’Union européenne d’avoir «lancé une croisade contre le croissant», celle-ci ayant estimé qu’une entreprise pouvait, si elle le souhaitait, interdire le foulard islamique. Lire la suite

Turquie : un ministre prédit « des guerres de religion » en Europe

Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu (photo) a affirmé ce jeudi que les dirigeants européens sont en train de « conduire l’Europe vers le précipice », ajoutant que « des guerres de religion vont commencer », car l’Europe effectue un dangereux pas en arrière.

« Honte à l’UE. A bas vos principes européens, vos valeurs, votre justice (…) Ils ont ouvert une confrontation entre la Croix et le Croissant, il n’y a pas d’autre explication« , a-t-il déclaré à une foule de partisans. En savoir plus sur Sud Presse  et Le Point

Législatives aux Pays-Bas : 3 élus pour le parti turc

Les membres du parti turc Denk

Lu sur Le Salon Beige du 16 mars :

Denk, fondé par des dissidents d’origine turque du Parti social-démocrate : 3 sièges. Denk signifie « réfléchis » en néerlandais et « égal » en turc. Il a été créé en 2015 par Tunahan Kuzu et Selçuk Öztürk, deux députés mis à la porte du Parti travailliste pour avoir critiqué la politique migratoire du gouvernement du Premier ministre Mark Rutte. Cette formation, dirigée par des Néerlandais d’origine turque, veut combattre « le racisme institutionnel des Pays-Bas », en luttant mieux pour « l’acceptation des immigrés ». « Nous voulons écrire l’histoire, sous la direction d’enfants d’immigrés : nous voulons prendre la place qui nous revient dans la démocratie et cela passe par le Parlement », indique le numéro deux du parti, Farid Azarkan. Denk a été accusé par une partie de la presse d’être « le long bras d’Erdogan »…source

Une coordination russo-américaine pourrait libérer Rakka rapidement (Southfront)

Le bien informé site de géostratégie Southfront affirme que russes et américains pourraient s’allier prochainement pour un assault concerté contre la capitale de l’Etat Islamique, Rakka, située au nord Syrie. Une carte du 13 mars permet de comprendre la progression de l’encerclement de l’armée de l’EI.

Mercredi élections aux Pays-Bas : Wilders, favori, veut désislamiser le pays.

Deuxième attaque en cours à Dussoldorf : quartier bouclé

10 mars- 16h51 : Au nord de Düsseldorf, le secteur du château de Kalkum est totalement bouclé en raison de la chasse à l’homme qui s’y déroule afin de retrouver l’auteur des coups de machette. Plusieurs personnes ont été attaquées par un individu armé d’une machette dans les rues de Düsseldorf. Un homme de 80 ans a été grièvement blessé mais ses jours ne seraient pas en danger. Le bilan d’hier est de 7 blessés, l’auteur était un kosovar, Fatmir.H présenté comme un « déséquilibré » par les médias.

Le magazine Bild en parle aussi

Allemagne: Attaque à la hache dans la gare de Düsseldorf, 7 blessés

Un homme de 36 ans , du Kosovo (pays islamiste) , Fatmir H,  armé d’une hache a blessé sept personnes jeudi soir à la gare de Düsseldorf, dans l’ouest de l’Allemagne, a indiqué la police de la ville. Peu avant 20h50, «un assaillant armé probablement d’une hache a attaqué des gens au hasard. Peu avant 20h50 (19h50 GMT) l’assaillant est sorti d’un train de banlieue armé d’une hache et s’en est pris aux voyageurs présents dans la gare centrale de Düsseldorf, faisant «sept blessés dont trois graves et quatre légers», a précisé la police dans son dernier bilan.

Tunisie: affrontements entre militaires et djihadistes sur les hauteurs de Kasserine

Des affrontements entre des unités militaires et des djihadistes se sont déclenchés mardi matin sur les hauteurs de Kasserine, au centre-ouest du pays, faisant jusqu’à présent des morts parmi les extrémistes et un soldat légèrement blessé, selon un premier bilan d’une source médicale à l’hôpital régional de Kasserine. Ayant confirmé la réception du soldat, blessé au niveau de la jambe, la source sous couvert d’anonymat a affirmé que l’état de ce soldat n’est pas grave et il a reçu les soins nécessaires. Sans donner des détails sur l’opération militaire lancée depuis ce matin sur les hauteurs de Kasserine, pour la traque d’éléments djihadistes, le ministère tunisien de la Défense a préféré ne pas se prononcer sous prétexte que l’opération est en cours. Cependant, des sources sur place ont confirmé la mort de deux éléments extrémistes dans cette opération sécuritaire. (Radio Chine internationale, le 01-03-2017)

Page 3 sur 59«12345»102030...Dernière »