Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Montpellier: arrêtée pour vols, elle menace d’égorger les policiers et fait l’apologie de l’EI

Lu dans 20 Minutes du 31 août:

« Arrêtée pour vols sur les terrasses de la place de la Comédie, la femme âgée de 46 a tenu des propos à la gloire de l’Etat islamique. Elle a été condamnée à de la prison ferme.

Une Montpelliéraine de 46 ans a été interpellée en possession de trois sacs à main tout juste volés aux terrasses de café de la place de la Comédie vendredi. Au moment de son arrestation, c’est une pluie d’insultes, de coups et de menaces qui s’est abattue sur les policiers : 

«Allahu akbar, Daesh va vous niquer bande d’enc… On va s’occuper de vous, on va vous égorger bande de mécréants…», lit à l’audience le représentant du ministère public.

Présentée en comparution directe pour apologie du terrorisme, la femme a reconnu les vols mais pas les propos à la gloire de Daesh. La ligne de défense n’a pas convaincu le tribunal qui l’a condamné à un mois de prison ferme avec mandat de dépôt. Le parquet avait requis six mois d’emprisonnement. Elle a par ailleurs été condamnée à 750 euros de dommages et intérêts et frais de procédure. »

La mosquée de Villiers-sur-Marne perquisitionnée, une école coranique mise au jour.

Capture d’écran 2016-08-31 à 11.32.34Lu dans Le Parisien:

Une opération de police s’est déroulée ce mercredi matin à la mosquée Al Islah de Villiers-sur-Marne. Une perquisition administrative, qui a pris fin vers 9 heures, avait pour objectif d’établir si une école coranique existait au sein de ce lieu. Ce que la perquisition a permis de confirmer. Il s’agissait notamment de contrôler la logistique de l’établissement mais aussi la teneur du discours tenu en son sein, pour vérifier qu’il ne s’est pas « durci », a-t-elle précisé. Les enquêteurs ont déjà pu constater la présence d’employés en situation irrégulière dans l’école, a ajouté cette source.

Fin juillet, une perquisition administrative avait été menée au domicile d’un homme de 41 ans fiché S (Sûreté de l’Etat) qui fré- quente la mosquée Al Islah. Le 12 avril dernier, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné onze membres d’une filière d’acheminement de combattants vers la Syrie, dont plusieurs jeunes de Champigny qui fréquentaient eux aussi cette mosquée. 

Policier attaqué à Toulouse : encore un multirécidiviste d’origine étrangère laissé libre, la liste gonfle.

Connus pour faits de délinquance ou liens évidents avec l’islamisme radical, ils n’ont pas été expulsés et/ou déchus de la nationalité française (lorsqu’ils l’ont acquise par le droit du sol ou une naturalisation). La fin de l’automaticité de la « double peine » décidée en 2003 par Nicolas Sarkozy alors à l’Intérieur, fait que nombre de délinquants étrangers restent en France malgré une condamnation pénale. La Cour européenne des droits de l’homme  (CEDH) interdit l’expulsion des terroristes dans leurs pays d’origine car ils y risquent des mauvais traitements, notamment au Maroc, Algérie et Turquie. Ce laxisme conduit à des attentats à répétition.

Voici les profils des terroristes ayant frappé la France et la Belgique depuis le début 2015 :Lire la suite

Un islamiste agresse au couteau une policière à Toulouse « car elle représente la France »

Capture d’écran 2016-08-30 à 18.10.45Lu sur La Dépêche :

Prétextant un dépôt de plainte, un algérien s’est introduit dans le commissariat du Rempart Saint-Etienne ce mardi vers 14 heures 30, où il a tenté de s’emparer de l’arme de service d’un fonctionnaire de police, adjoint de sécurité.

Faute d’y être parvenu, il a alors sorti un couteau et frappé le policier à la gorge. L’agresseur a été maîtrisé et transféré au commissariat central.

L’individu âgé de 31 ans, d’origine algérienne a-t-on appris de source syndicale policière, présenterait des troubles psychiatriques. Il aurait attaqué l’adjointe de sécurité « parce qu’elle représente la France », a indiqué la même source.

La victime a été transportée à l’hôpital, souffrant de plusieurs blessures qui doivent être suturées. Son pronostic vital ne serait pas engagé.

Une policière présente dans le commissarait au moment des faits est, elle, en état de choc.

Le procureur de la République est sur place. L’enquête a été confiée à la PJ, la police judiciaire. Des enquêteurs parisiens sont également attendus sur place.

Le parquet tiendra une conférence de presse à 17 heures au tribunal.

Plus d’informations à venir sur ladepeche.fr

Un arabe menace d’égorger un prêtre à Foix en criant « Allah Akbar »: laissé libre !

le-pere-jacques-hamel-victime-de-la-barbarie_804097Lu sur Valeurs Actuelles du 29 août :

Jeudi dernier, à Foix, un homme a crié à plusieurs reprises dans la rue « Allah Akbar » tout en menaçant « d’égorger un prêtre », rapporte La Dépêche. Interpellé par la police, il a été remis en liberté dans l’attente de son procès.

L’homme promet qu’il s’agissait d’une « plaisanterie« , qu’il n’a pas mesuré la portée de ses propos. Mais dans le contexte de crispation et de menace terroriste dans lequel se trouve la France, il est difficile de ne pas prendre au sérieux les paroles prononcées par le trentenaire. Jeudi dernier, rapporte La Dépêche, il a menacé à plusieurs reprises « d’égorger un prêtre », en criant « Allah Akbar ». Une passante, paniquée, a prévenu la police.

Interpellé et placé en garde à vue, le « grand gaillard » n’avait pas d’arme et n’était pas fiché S. Présenté au parquet de Foix, il a été remis en liberté dans l’attente de son procès. Il comparaitra pour apologie d’acte terroriste et consommation de produits stupéfiants, car il était sous leur emprise au moment de son arrestation.

Les militants du Planning familial militent pour le burkini sur la plage de Douardenez

une-majorite-de-femmes-mais-aussi-des-hommes-sont-venues_3064545

Lu dans Le Télégramme du 29 août :

Afin de protester contre les arrêtés anti-burkini, une trentaine de personnes se sont réunies, hier, sur la plage des Dames, pour se mettre à l’eau tout habillées. Une opération baptisée « douarnkini » et lancée par le Planning familial.

Les promeneurs du dimanche avaient les yeux écarquillés hier midi, sur la plage des Dames. Au bord de l’eau, une trentaine de personnes, couvertes de la tête au pied, voile sur la tête pour certains, longues robes pour d’autres. Les premiers entament les premières brasses, tout habillés. Un autre arrive, puis un suivant, sous les applaudissements des baigneurs endimanchés.Lire la suite

Younes et Fatah attaquent un couple de français pour avoir commandé une pizza au jambon

halal-ou-haramLu sur La Voix du Nord du 28 août 2016 (extraits):

« Le tribunal correctionnel de Douai a condamné Youness Boussaid et Fatah Bouzid à de l’emprisonnement ferme. Les prévenus, tous deux âgés de 27 ans et domiciliés dans le ressort de l’instance judiciaire de Douai, ont été reconnus coupables de violences en réunion commises près d’une discothèque, à Cambrai.

Cambrai, dimanche 18 octobre 2015. Une jeune fille et un jeune homme sortent de la discothèque Le Mix Bar où ils viennent de passer la soirée. Alors qu’ils commandent une pizza auprès d’un commerçant installé à proximité, ils sont abordés par des individus qui leur proposent de la cocaïne, avant de leur reprocher d’avoir choisi une pizza au jambon, car, en consommant ce type de nourriture, ils risquent « d’aller en enfer ». 

es agresseurs veulent humilier la fille, caressent ses cheveux blonds, introduisent de force son propre doigt dans son nez, la font chuter. Elle perd connaissance. Son compagnon tente de la protéger, mais les coups pleuvent. Lire la suite 

Le ministre Rossignol soutient des femmes voilées expulsées d’un restaurant: accointances salafistes

Aix : 1 couple agresse 2 enfants (apologie du terrorisme, menaces, exhibition sexuelle…)

video-aix-en-provenceAbdelhak Attout et Sonia Missaoui comparaissent pour un dossier de violences, menaces, apologie du terrorisme et exhibition sexuelle. […] Les deux adolescents alertés par le chiot qui jappait se sont trouvés confrontés à l’ire démesurée des prévenus. 

Le garçon allait recevoir un coup de poing au visage, un coup de pied à l’entrejambe. […] « Vous les avez poursuivis jusque dans un magasin, ils ont été menacés, de même que la vendeuse qui leur avait permis de s’y réfugier. Ce type de violences est insupportable ! », gronde la présidente, devant les arguments du prévenu : « J’étais énervé, j’avais des problèmes. Elle m’a fait un doigt d’honneur, j’ai été traité de sale arabe ! » Ce fut, en somme, lui la victime. Il allait ensuite exhiber ses parties génitales, hurlant « Je t’attends, quand tu sors je te tue ! » […]

Attout se rapetisse. Sa compagne murmure s’être emportée […] Elle menace la commerçante, mimera un égorgement à l’adresse d’un policier, en garde à vue : « J’en suis désolée, c’est pas moi tout ça mais j’avais dormi avec les cafards », bredouille Sonia Missaoui. « Vous croyez que c’est le moment ? Quelques jours après Nice ! Mais vous réfléchissez, un peu ? Et tout ça se passe devant votre enfant de 3 ans ! » […]

« Toi la blonde, on va te crever avec Daech » : Maître Calmet rappelle les violences proférées contre la commerçante qui a permis aux mineurs de se réfugier dans son magasin. Le procureur Avon qualifie ce « comportement sauvage, quasi-animal, où le réveil des bas instincts n’honore pas le genre humain  » […]. « Tout m’inquiète : l’apologie du terrorisme, l’exhibition, en présence d’un jeune enfant à qui on ne donne pas l’exemple. » Il requiert 18 mois dont 6 avec sursis et mise à l’épreuve (SME) pour Abdelhak Attout, déjà condamné pour outrages et violences ; 12 mois dont 6 SME pour Sonia Missaoui, avec mandat de dépôt. Les deux SME comportant obligation de soins et interdiction de paraître au magasin.Lire la suite

L’islamiste qui a poignardé un juif à Strasbourg en avait déjà lynché un autre en 2010 : la justice l’avait libéré

afp-0d0ecdeb1edee85e347ea72012458b4bea58e2d8

Encore un crime dû au laxisme judiciaire

Lu sur France-Soir:

Un sexagénaire qui portait la kippa a été blessé ce vendredi 19 dans une rue de Strasbourg par un homme qui avait déjà commis une agression antisémite similaire six ans plus tôt, et a été interpellé dans la foulée.

L’agresseur présumé, un homme d’une quarantaine d’années avec des antécédents psychiatriques selon une source policière, a crié « Allah Akbar » en blessant sa victime à l’abdomen, selon plusieurs témoignages recueillis par l’AFP. La victime a été agressée peu avant midi à la sortie de son domicile, situé en plein quartier juif, à 500 mètres à vol d’oiseau de la grande synagogue de Strasbourg, ont précisé plusieurs témoins à l’AFP.

Selon le grand rabbin de Strasbourg, René Gutman, ce même homme avait déjà agressé une personne de confession juive dans le centre de Strasbourg, en 2010, dans des circonstances similaires. Une information confirmée à l’AFP par une source proche du dossier. En 2010, il s’en était pris à un quadragénaire qui portait lui aussi une kippa, passé à tabac à l’aide d’une barre de fer et blessé à l’arme blanche. » Lire la suite