Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

De nouveaux villages repris à l’EI dans la région d’Alep (26.02)

624_341_a1b5fe9b032e949fb5c2216db40abe27-1343459941Agence SANA, 26 février 2016.

Les  Forces armées syriennes ont rétabli vendredi la sécurité et la stabilité dans de nouveaux villages et zones rurales de la province septentrionale d’Alep.

Une source sur place à rapporté à l’agence SANA que les unités militaires ont restauré la sécurité et la stabilité des villages de Ma’anaya, Shalala Saghira et Telal al-Zaarour dans le sud-est de la campagne de la province.
Des unités de l’armée ont affronté  les terroristes de l’Etat Islamique,  détruisant un certain nombre de leurs cachettes et de fortifications. Le déblaiement des mines et des IED par des unités de déminage prépare la progression de l’armée.
Plus tôt jeudi, les unités de l’armée restaurés sécurité et la stabilité à la ville Khanaser dans le sud-est de de la province, après avoir éliminé les dernières poches  restantes des djihadistes qui se sont infiltrés dans la ville mardi dernier.

L’armée syrienne inflige de sérieux revers à Jahbat et l’EI dans plusieurs régions

president-al-assad-and-saaf-450x450Selon les informations de l’agence gouvernementale SANA du 24 février :

  • Région de Homs : l’armée a infligé des pertes aux hommes de l’Etat islamique, et a détruit des véhicules dans le village d’al-Bardeh et autour d’ al-Bayarat.
  • Région de Hama et Ildib : 30 morts dans les rangs de “Jund al-Aqsa”  et “Jabhat al-Nosra ».
  • Région d’Alep. La ville de Khanasser est reprise à Jahbat al-Nosra, des postes avancés de l’EI ont été détruits à Rasm al-Nafel, Burj al-Zaror au sud-est d’Alep.
  • Région de Damas : l’armée avance au sud de Darayya, reprenant une zone de 2 km sur 800m. L’avancée est difficile en raison des mines et des IED installées par les djihadistes.  La liaison entre Darayya et al- Moadamieh a été coupée par l’armée, empêchant l’approvisionnement des terroristes de Jahbat. Dans les zones libérée, l’armée à découvert de nombreux réseaux de tunnels et de tranchées qu’utilisait Jahbat avant sa déroute (vidéo SANA du 24.02) :

Syrie : la bataille d’Alep et les mensonges de nos journalistes

Capture d’écran 2016-02-25 à 09.34.37

Atelier de confection de bombones explosives tenu par les rebelles islamistes à Alep. Ces bombones sont envoyées sur les quartiers alepins tenus par le régime (image France 2).

Alain Corvez, ancien conseiller du général commandant la Force des Nations unies déployée au Sud-Liban (FINUL), ancien conseiller en relations internationales au ministère des Affaires étrangères. Actuellement conseiller en stratégie internationale.

L’accumulation des mensonges éhontés par lesquels les journalistes de nos principales chaines télé et de nos grands journaux nous racontent les actuelles opérations militaires en Syrie – qui pourraient marquer un virage majeur dans le cours de cette guerre qui ensanglante le pays depuis cinq ans – est véritablement indigne et scandaleuse. Un sommet a été atteint récemment avec la description faite de la bataille d’Alep.Lire sur Polemia

L’esclavage des chrétiens est halal au Soudan, les pères trinitaires les libèrent.

Capture d’écran 2016-02-24 à 12.20.58

Vision de St Jean de Matha, fondateur de l’ordre des Trinitaires : le Christ libérant deux esclaves. Innocent III approuva la fondation de l’ordre de la Très Sainte Trinité et de la Rédemption des captifs (dits trinitaires) en 1194. Depuis 800 ans, ses membres rachètent des esclaves en terre d’islam (En savoir +).

Syrie: Hollande a livré secrètement des armes aux islamistes

Extrait du documentaire Un oeil sur la planète diffusé sur France 2 le 18 février 2016.

L’imâm de la mosquée Taqwa de la Plaine-Saint-Denis entendu concernant une filière de djihadistes en Syrie

Vidéo: projet d’agrandissement en cours de la mosquée.

Capture d’écran 2016-02-18 à 11.12.02

Lu dans Le Parisien du 18 février 2016 :

« Il va devoir s’expliquer sur ses connaissances troubles. Selon nos informations, l’imam d’une mosquée de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a été placé tôt ce mercredi matin en garde à vue dans le cadre d’une enquêtepréliminaire pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste.

Le suspect prêche à la mosquée Taqwa, rue Bailly, dans le quartier de La Plaine. Le nom de cet homme, considéré comme salafiste par les services de renseignement, est apparu récemment dans le cadre d’investigations visant un djihadiste français parti en Syrie. Sa garde à vue, décidée par le parquet antiterroriste de Paris, peut durer jusqu’à 96 heures. »

Sur son site officiel, la mosquée Taqwa cite en référence les cheikhs wahhabites Bin Baz et Albani. Dans le prêche du 5 octobre 2015, l’imâm précise les moyens d’atteindre « une belle fin en islam ». La retranscription du prêche précise :

« 11/ Mourir dans la mobilisation (pour le djihad).

Car Mouslim (1913) a rapporté d’après Salman al-Farissi  que le Messager d’Allah  a dit

« Se mobiliser pendant un jour et une nuit (pour le djihad) est meilleur que de jeûner et de prier pendant tout un mois. Celui qui meurt (mobilisé) bénéficiera du mérite de son action et on lui maintiendra la subsistance dont il jouissait et le protégera contre les épreuves ».

Est précisé à une autre page que  » En fait, l’Islam consiste à faire preuve de soumission à la Charia et à mettre en pratique ce que le Prophète  a transmis de son Seigneur ». Et plus loin, sur « les signes de la fin des temps » est commenté ce que Djibril rapporte des prévisions du « Prophète » : « C’est comme si le Prophète  indiquait qu’à la fin des temps, les musulmans conquerront les pays du monde et que les esclaves se multiplieront, de sorte que l’esclave donnera naissance à des enfants de son maître. Ce sera alors un signe précurseur de l’Heure. »

Encore une mosquée salafiste qui est tolérée par le ministère de l’Intérieur, qui n’a fermé presque aucune mosquée sur les 140 identifiées radicales par la DGSI que compte la France.

« Le viol d’une femme alaouite ou chrétienne n’est pas contraire aux préceptes de l’Islam »

Capture d’écran 2016-02-16 à 17.47.13

Voir la fatwa ici 

Lu sur l’Agence Fides, traduit par Le Salon Beige :

« La conquête du quartier de Cheikh Maksoud à Alep par la milice anti-Assad pourrait marquer le sort de la métropole battue pendant des mois par une guerre civile sanglante. « Ce quartier», confirme à l’Agence Fides le Père David Fernandez, un missionnaire de l’Institut du Verbe Incarné – est situé sur une colline surplombant Alep et est un point stratégique pour ceux qui veulent conquérir la zone centrale de la ville, où il y a aussi des bâtiments gouvernementaux. On me dit que déjà de nombreuses rues du centre-ville ont été fermées et personne ne peut passer à travers ces rues, parce que des snipers tirent sur tout ce qui bouge.

Parmi les fugitifs, des nouvelles sur les meurtres et les viols de femmes commis ont circulé. « Même moi, j’en ai entendu parler », dit le père David, « mais l’information que nous recevons est parfois contradictoire, et pour le moment il n’y a aucun moyen de la vérifier. » Hier, une fatwa émise par Yasser al-Ajlawni – un salafiste jordanien résident à Damas – a été émise sur le réseau social, qui déclare légale pour les opposants au régime de Bachar al-Assad le viol commis contre toute femme syrienne non sunnite. Selon le cheikh, la capture et le viol de femmes alaouites ou chrétiennes ne sont pas contraires aux préceptes de Islam. »

Sur cette question de la légalité du viol en islam (sur les femmes considérées comme butin de guerre), lire notre article précédent.

Quand Jean-Marc Ayrault subventionna une mosquée UOIF financée par le Qatar

Jean-Marc-AyraultAlors que Jean-Marc Ayrault vient d’être nommé nouveau ministre des Affaires étrangères, il est permis de s’interroger sur sa bienveillance, au moins locale, avec les Frères Musulmans de Nantes. En 2009, son conseil municipal vota une subvention de 200 000 euros pour le « centre culturel » de la mosquée Assalam de l’UOIF. Ce centre (page officielle) est aujourd’hui l’institut qui enseigne la charia (droit musulman) pour la mosquée. Voir à ce sujet le chapitre de notre enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme consacré à ce scandale soigneusement camouflé par la presse. Pourtant la subvention fut éventée par le journal local Presse-Océan à l’époque, et nul n’a contesté sa réalité :

« L’AIOF finance la construction, estimée à 4,4 millions d’euros, en quasi-totalité, la Ville apportant 200 000 € pour le centre culturel. La souscription lancée par l’association a permis à ce jour de recueillir près de 1,5 million, juste de quoi payer le gros-oeuvre.« Mais maintenant que le chantier démarre, les dons vont affluer », pense Ahmed Loukili, responsable technique du projet.

Tariq Ramadan fait le plein

L’AIOF est rattachée à l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), réputée proche des Frères musulmans, et dont le président, Lhaj Thami Breze, était présent hier à Nantes. »

Source: Presse-Océan du 11 mai 2009

En même temps, le bras prosélyte du Qatar, la Qatar Charity Fundation, finança la grande partie de la mosquée Assalam (voir Libération). Dans leur livre enquête Le Vilain petit Qatar (Fayard, 2013) les journalistes Beau et Bourget évoquent aussi ce même financement par le Qatar aux pages 200-201.Lire la suite

Les germes pathogènes favorisés par l’abattage halal peuvent tuer : deux vétérinaires alertent

jlthillier

Le Dr Jean Louis Thillier écrit au Dr de Peretti président de l’association Vigilance Halal au sujet de ses 4 dernières vidéos de sensibilisation :

« Dr Alain de Peretti,
Vos 4 vidéos sur Youtube sont très pédagogiques et sans stigmatisation sur les problématiques du Halal.
Par vos investigations et votre compétence vétérinaire en sécurité sanitaire concernant les abattoirs (dont plus de la moitié ont disparu car il n’avaient pas les moyens de respecter les règles très strictes d’hygiène), sur le plan juridique, pour un enfant qui décède d’une atteinte rénale par une bactérie E. coli pathogène O157 ou non-157, on peut dire: en relation possible avec la méthode Halal. Comme pour le sang contaminé, la vache folle ou l’amiante, de toute façon, le procès n’aura pas lieu ou responsable mais pas coupable. L’Etat, une nouvelle fois, porte une lourde responsabilité (pour des raisons seulement politiciennes)
Confraternellement« 

Dr Jean Louis Thillier
Lauréat de la Faculté de Médecine de Tours. Immunopathologiste et Physiopathologiste.
Membre fondateur de l’Institut de Physiopathologie humaine.
Consultant scientifique européen en Investigations Scientifiques, Analyses et Évaluations des Risques en Sécurité Sanitaire.
Ancien Dr général et scientifique d’Euroscience-Santé
Membre : European Expertise & Expert Institut – Association pour la recherche en Toxicologie

Visionner les autres vidéos

Danemark : le responsable de la mosquée justifie le mariage des filles de 14 ans dans les centres de migrants

Capture d’écran 2016-02-11 à 12.22.24Lu sur le média danois MetroExpress du 10 février 2016:

« Le débat sur le mariage avec des enfants dans les centres d’asile fait rage. Dans plusieurs centres du pays des femmes, dès l’âge de 14 ans, vivent avec leur conjoint.

Deux hommes de 28 et 24 ans amené leurs femmes de 14 ans. Une mariée est enceinte et a pu voir son époux sous surveillance , tandis que l’autre a été autorisée à tort à vivre avec son mari car la Croix-Rouge croyait que la jeune fille avait 17 ans.

« Mais avant de juger les mariés, il convient de rappeler que les demandeurs d’asile proviennent d’une culture complètement différente, où un mariage peut être le chemin vers la sécurité. » a déclaré Oussama El-Saadi (photo), porte-parole de la grande mosquée d’Aarhus.