Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Turquie : prêches interdisant la célébration du nouvel an dans les 80 000 mosquées turques

trois-francais-ont-ete-blesses-dans-l-attaqueUn politologue turc était invité à commenter les attentats d’Istanbul du 1er janvier sur BFMTV à 17h50. Il affirme que les prêches de vendredi dernier, écrits par le Diyanet (Ministère des Affaires islamiques) et diffusés dans les 80 000 mosquées officielles ont « interdit de célébrer le jour de l’an , cela créé un climat délétère » selon ce politologue. 

Le parcours d’Anis Amri : Schengen en cause

C03NAerXEAArJjL.jpg-large

Fillon et l’islam : rumeurs et vérités (rencontres islamistes avérées)

premier_dhimmi11

Documentaire de l’Observatoire de l’islamisation sur la politique volontariste de François Fillon concernant la construction de mosquées (discours d’Argenteuil), ses rencontres avec d’une part les islamistes pro-niqab et pro-charia de l’UAM93 (preuve vidéo) et le recteur de la mosquée de Stains fermée début novembre 2016 par la préfecture du 93 pour cause de prêches radicaux et de présence de nombreux djihadistes.

Le voyage de François Fillon à Alger en 2008 est aussi rappelé, lorsqu’il promit d’augmenter les visas pour les algériens (une dépêche AFP l’atteste). Pour finir, un extrait d’une interview de son porte-parole de campagne, Benoist Apparu qui plaide pour le financement public des mosquées. 

Le Premier ministre de Sarkozy fut aussi l’invité jusqu’en 2013 au « Forum de Doha pour la démocratie », évènement organisé par l’état du Qatar, dictature islamiste et esclavagiste qui poussa la France à attaquer la Libye. Son très récent changement de discours sur ce pays et l’islam est purement opportuniste, le grand public étant maintenant trop sensible à ces sujets. 

Plus d’informations dans notre livre Mosquées Radicales: ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (éditions DMM, 2016).

Anis Amri abattu par les carabiniers italiens dans la nuit à Milan (video)

« Anis Amri, il killer di Berlino, è stato ucciso a Milano, nella zona di Sesto San Giovanni, dopo un conflitto a fuoco con la polizia. L’uomo avrebbe urlato « Allah Akbar » prima di sparare a due agenti che gli chiedevano di mostrar loro i documenti. Le immagini dopo la sparatoria »

Anis Amri photographié dans une mosquée berlinoise avant et après l’attentat (Bild)

C0T7B4CWEAAs2DNLe journal Bild publie ce matin à la une de son édition du jour des clichés d’Anis Amri, le Tunisien soupçonné d’être l’auteur de l’attentat au camion-bélier du marché de Noël de Berlin, devant une mosquée salafiste berlinoise.

Les photos ont été prises par des caméras de vidéosurveillance quelques heures après l’attaque. On y voit le principal suspect de l’attentat, qui a fait 12 morts et 56 blessés le 19 décembre dernier, sortir de la mosquée dans laquelle il s’était manifestement réfugié. 

D’après Bild, Anis Amri avait déjà été photographié devant cette même mosquée les 14 et 15 décembre, soit 4 et 5 jours avant l’attentat.anisamri-mosquee

L’argentier d’Al-Qaïda était bienvenu en France en 2011, au nom de l’amitié franco-qatari du gouvernement Fillon

nos très chers emirsLe livre Nos très chers émirs, sont-ils vraiment nos amis ? de Christian Chesnot et Georges Malbrunot (Michel Lafont, 2016) contient de nombreuses révélations. On y apprend que le principal financier d’Al-Qaida, le qatarien cheikh Omer al-Nouaimy était autorisé à séjourner en France au vu et su des autorités françaises. Les excellentes relations du gouvernement Fillon avec la dictature islamiste  permirent l’impensable. François Fillon a continué d’aller au mal nommé Forum de Doha pour la démocratie jusqu’en 2013, avec d’entamer un virage à 180° alors que l’opinion française commençait à être sensibilisée au rôle néfaste du Qatar. 

Pages 113 et suivantes du livre, nous lisons :Lire la suite

Berlin : Les autorités recherchent un tunisien de 21 ans

suspect berlin tunisienLu sur RussiaToday.com

Selon Der Spiegel, la police berlinoise poursuit actuellement une nouvelle piste importante à propos de l’attentat après avoir retrouvé un document d’identité sous le siège du conducteur, à savoir une carte de séjour délivrée à un citoyen tunisien prénommé Anis A et né en 1992 dans la ville de Tataouine.

Les papiers délivrés auraient été édités dans la ville de Kreis Kleve dans la région fédérale de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, selon l’édition de Allgemeine Zeitung pour la ville de Mayence. 

Le tabloïd Bild écrit par ailleurs que la police a interpellé un autre suspect pouvant être lié à l’attentat. 

Toujours selon le Bild, la police pense que l’auteur de l’attaque a été blessé car traces d’ADN pertinentes ont été trouvés dans la cabine du camion. Aussi, les policiers procèdent actuellement à des fouilles dans les hôpitaux de la région de Berlin-Brandenbourg.

Les autorités devraient par ailleurs donner une conférence de presse aux alentours de 13h ce mercredi 21 décembre pour donner plus de détails sur l’avancement de l’enquête. 

Bild.de précise :

Cet homme est connu des services de police pour des coups et blessures mais il a disparu avant d’être jugé, il est en outre considéré comme dangereux car lié à « un grand réseau islamiste », selon Bild. L’assaillant a pris la fuite. Un Pakistanais, arrêté peu après sur un lieu proche de l’attentat, a été finalement relâché mardi soir.

Berlin : erreur sur le suspect arrêté, le vrai coupable, armé, courre toujours

marche-noel-allemagne-dresdeLa police berlinoise pense que le Pakistanais arrêté n’est pas celui qui conduisait le camion de la mort. C’est ce que nous avons appris auprès des hautes instances des organes de sécurité.

Les déclarations du suspect ont été vérifiées et considérées comme correctes. « Nous avons attrapé le mauvais gars », dit-on à la police de Berlin.  » Nous nous trouvons devant une situation nouvelle. Car le vrai coupable est toujours armé, il court encore et peut faire de nouveaux dégâts. »

Source: Die Welt

Opération de la police allemande dans un centre d’accueil pour « migrants »

1024894003Selon la presse allemande, les forces spéciales de la police allemande ont pris d’assaut vers 4 heures du matin un hangar de l’ancien aéroport de Tempelhof, à Berlin, qui abrite désormais un centre d’accueil de réfugiés, l’un des plus grands de la capitale. Le conducteur du camion pourrait être passé par ce camp.

Tirs dans une mosquée de Zurich: trois blessés (RTS)

Capture d’écran 2016-12-19 à 21.30.01RTS 10 décembre :
Trois personnes ont été blessées dans des tirs à proximité d’un centre de prière musulman à Zurich. Le ou les auteurs sont en fuite et une opération policière est en cours.

Les blessés, trois adultes, ont été découverts dans la rue où se trouve le centre islamique. Mais les tirs ont eu lieu à l’intérieur de l’établissement de prières, a indiqué la police zurichoise.

On ignore pour l’heure l’identité des victimes et la gravité de leurs blessures. On ne sait encore rien non plus du déroulement des faits, ni des motifs des auteurs. En savoir plus sur Radio Télévision Suisse