Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Milan : « des mosquées dans chaque quartier » annonce le maire

La gauche fraîchement arrivée à la tête de Milan annonce une Grande mosquée + des petites mosquées dans les quartiers.

Abdel Hamid Shaari, directeur de l’Institut culturel islamique de la ville avait créé une liste aux municipales, initiative saluée comme « utile à la construction d’un Milan plus accueillant et démocratique » par le Maire Giuliano Pisapia.

Giuliano Pisapia, grand vainqueur des municipales, dont un des points d’achoppement lors de la campagne était le projet de grande mosquée, veut mettre les bouchées doubles. Libero news nous rapporte qu’une réunion s’est tenue entre les autorités municipales et les représentants musulmans. Entretien  fructueux : « Bientôt, la Grande Mosquée »  « a annoncé le délégué aux questions  sociales, Clare Bisconti, en ajoutant qu’il faut créer des lieux de culte dans les quartiers de la ville . « C’est un succès que nous attendions depuis 20 ans« , a déclaré le directeur de l’institut culturel islamique de Viale Jenner, Abdel Hamid Shaari. » Aujourd’hui, nous avons la pleine citoyenneté. Nous organisons des premiers centres culturels qui existent déjà, avec des lieux de culte appropriés »

Nicola Vendola, Le président socialiste de la région des Pouilles peut être satisfait, lui qui avait appellé durant la campagne à « embrasser nos frères Roms et Musulmans ». Voilà qui est fait.

L’Italie expulse un imam marocain prônant l’extermination des juifs

Lu dans La Tribune de Genève du 5 août 2014

« Le ministre Angelino Alfano «a ordonné l’expulsion du citoyen marocain Raoudi Albdelbar pour graves troubles à l’ordre public et danger pour la sécurité nationale et pour discrimination pour des motifs religieux», a indiqué le ministère dans un communiqué.

Selon le Middle East Media Research Institute (MEMRI), qui a mis sur son site internet le 29 juillet une vidéo d’un sermon de Raoudi Albdelbar, imam de la mosquée de San Donà di Piave, une localité proche de Venise, ce dernier avait alors demandé à Allah d’exterminer tous les juifs.

«Oh Allah, attire sur eux ce qui nous rendrait heureux. Oh Allah, compte-les un par un et tue les jusqu’au dernier. Ne ménage par un seul d’entre eux», a dit l’imam, selon une traduction en anglais du sermon réalisée par MEMRI. (…) Dans la foulée de l’expulsion de l’imam, un député du parti régionaliste et anti-immigrés de la Ligue du Nord a demandé la fermeture pure et simple de la mosquée de San Donà di Piave et «un moratoire sur l’ouverture de nouvelles mosquées dans le pays». »

France 2 trouve « xénophobe » le refus de la Ligue du Nord d’autoriser une grande mosquée radicale à Milan

Les journalistes de France 2 se sont bien gardés de révéler, mais ils doivent l’ignorer, que le projet de mosquée de Milan est porté par des associations islamiques bien identifiées pour leur radicalisme.

L’initiative de construire une grande mosquée d’un budget de 10 millions d’euros est lancée par une fédération regroupant les associations islamiques de Milan, Coordinamento delle Associazioni Islamiche di Milano,(CAIM) incluant comme nous l’indique son site officiel les ultra islamistes turcs du Milli Gorus. La grande prière de la fédération lors de l’Aid en août dernier dans un stade, fut dirigée par le frère musulman tunisien cheik Abdelfattah Mourou (voir page Facebook).

Le projet de grande mosquée suscite la polémique, les évêques le soutiennent au nom du « dialogue », tout comme le maire de gauche Giulano Pisapia. La Ligue du Nord est le seul mouvement à dénoncer le projet islamiste.

Un islam « modéré » à Milan ? Un des imâms de Milan est actuellement en prison pour liens avec le terrorisme, Abu Imad. Quant à la plus grande mosquée actuelle de Milan est aux mains de l’UCOII, les Frères Musulmans en Italie.

Le Centre islamique de Lombardie qui a sa grande mosquée avec minaret,  est aussi lié au FIOE (Frères Musulmans en Europe) du cheikh Qaradawi qui souhaite tuer pêle-mêle homosexuels, juifs et apostats. Il suffit juste d’aller sur son site officiel pour le savoiret de lire l’italien, nous espérons que les « envoyés spéciaux » -plutôt spécieux- de France 2 le lisent !.

Observatoire de l’islamisation.

La Ligue Arabe veut « partager » la Cathédrale de Cordoue

A l’issue de la conférence de l’OSCE consacrée à l’ « islamophobie » qui a pris fin jeudi, dont nous avons largement couvert les soubassements,  la Ligue Arabe par la voix de son secrétaire Amr Moussa, a réclamé le partage de la Cathédrale de Cordoue entre musulmans et chrétiens, réitérant une demande déjà formulée par la Commission Islamique d’Espagne en 2004, soutenue à l’époque par les élus cordouans du Psoe, le parti socialiste espagnol.

La tentative de rendre légitime un retour des musulmans dans la Cathédrale repose sur le fait qu’effectivement, le lieu fut une sublime mosquée durant 4 siècles. Ainsi, les musulmans essayent de faire croire que l’Eglise leur a « volé leur mosquée » . Or, il faut remettre les choses à leurs places : avant que l’émir Abd-Ar Rahman commence à bâtir sur le lieu un projet qui s’étendra sur plusieurs règnes, de 785 à 961, il ne faut pas oublier que l’emplacement était à l’origine celui de l’église Saint-Vincent que les musulmans ont récupéré à dessein pour remplacer le christianisme, et non pour partager le lieu avec les chrétiens. A noter que les colonnes de marbres de l’ancienne mosquée provenaient d’édifices romains ou wisigoths…

Juan José Asenjo, évêque de Cordoue, a réaffirmé le rejet de cette idée, précisant qu’elle ne « contribuerait pas à l’établissement d’une cœxistence pacifique ». Sage décision.

Espagne : le maire de Vila-real ferme en urgence la mosquée de la ville

Mardi 17 juin 2008, un vaste coup de filet dans les milieux musulmans a eu lieu dans les villes de Barcelone, Pampelune et Vila-real. Les policiers ont trouvé chez certains membres des minuteries destinées à des explosifs ainsi que  des vidéos de Ben Laden. L’opération d’envergure a été  lancée par le fameux juge antiterroriste Baltasar Garzón.

Le magistrat est toujours à la recherche du meneur de la cellule de Vila-real, Kamel Salhi, alias ‘Sallah’, mais a mis la main sur  Mohamed Bouacha et  Mohamed Souici.  Ces trois personnages dirigent selon Garzón, la cellule depuis Vila-real  où se déroulent des activités logistiques, d’où sont émis de faux  papiers et d’où le jihâd (pas vraiment spirituel) international a trouvé des financements.

Le maire de Vila-real, pas totalement convaincu des bonnes intentions de la religion  « de paix et d’amour », a fait fermé la très officielle mosquée de la ville fréquentée par les nouvelles têtes d’affiches des journaux locaux.

Joachim Véliocas.

2460 signatures contre un projet de mosquée à Alicante

Le journal catalan Las Provincias rapporte dans son édition du 6 février :

« Le rejet du voisinage de Nou Alacant (quartier de Alicante)où doit se loger une mosquée dans l’ancien centre de santé de la rue du General Esperanto, est massif. Ainsi l’a montré la présidente de l’association de voisinage du quartier, María Dolores Alavés, qui a remis à la mairie les 2460 signatures réclamant à celle-ci de rejeter l’autorisation d’ouverture d’un centre de culte concédée à l’Association marocaine La Paz »

Madame Alavez rappelle que «  la demande de l’association islamique n’est pas, comme il s’est dit, juste pour un centre culturel où l’on dispense des cours d’arabe et des activités culturelles, mais également pour des salles de prières avec dalles d’ablution ». Elle affirme que dans le quartier réside beaucoup d’immigrés et que « cette mosquée apportera des conflits et des problèmes dus à la concentration des gens »

Les associations de voisinages d’autres quartiers, soutiennent la pétition et s’apprêtent à lancer les leurs afin de bloquer un autre projet de mosquée (également présenté comme un « centre socio-culturel ») dans le quartier de Colona Requena. Ainsi, les associations de Villafranqueza, Carolinas Altas-Bola de Oro et Colona Requena, correspondants à d’autres quartiers, soutiennent la pétition de María Dolores Alavés…

Selon un autre quotidien, La verdad (édition du 7 février), la communauté islamique de Albacete finalise également son projet de mosquée.

Une telle solidarité citoyenne face à l’islamisation galopante de l’Europe, cela laisse rêveurs les résistants Français trop souvent  esseulés et raillés par une opinion désinformée par des médias « islamo-complaisants ».

JV-Observatoire de l’islamisation.

L’islamisation de la Catalogne (CBN Vidéo)

Mosquées financées par l’Arabie Séoudite, démographie galopante, refus de se considérer Espagnol (70% selon un sondage), chasse aux chiens « impurs », généralisation du port du voile : la Catalogne est confrontée dans certaines villes à un bouleversement civilisationnel. Voir le reportage sur CBN.

La vidéo qui choque l’Espagne: un professeur d’islam défonce un élève à Melilla

La fameuse chaîne COPE a révélé le 26 mars la vidéo prise par un élève ayant dénoncé à la police son professeur d’islam d’une école marocaine à Melilla, enclave espagnole au Maroc. Ce n’est pas la première fois que de tels faits sont rapportés.  Alors que le programme scolaire marocain impose aux enfants de mémoriser le Coran, l’élève a-t-il mal récité une sourate ?

Le nouveau chef de l’islam espagnol est lié au parti islamiste marocain Justice et Bienfaisance

Mounir Benjelloun, un marocain de 42 ans, a été choisi la semaine dernière comme président du Conseil Islamique d’Espagne (CIE) qui regroupe les 1,3 millions de musulmans en Espagne. Cela fait 20 ans que le gouvernement espagnol a signé des accords de reconnaissance d’une représentation des associations musulmanes du pays. Treize des Quatorze fédérations islamiques membres du conseil ont voté pour lui. Benjelloun a acquis la nationalité espagnole, non sans que le Ministère de la Justice lui pose des difficultés, en soutenant qu’il « développait des activités illégales et radicales« . Le ministère de la Justice a également allégué qu’il entretient des liens avec le parti Justice et Bienfaisance « dont l’objectif est l’installation d’un régime islamique au Maroc« . Source: El Pais du 18 novembre

Comment Sarkozy a installé les islamistes en Libye

Extrait du livre « Histoire secrète des Frères Musulmans » de Chérif Amir, docteur en géopolitique à Paris VIII préfacé par Alain Chouet ( ex DGSE) , paru chez Ellipse en 2015, pages 201 :

« Le renversement de Mouammar Kadhafi par les milices islamistes des Frères Musulmans libyens avec l’aide militaire de l’OTAN, a plongé le pays dans un véritable chaos sécuritaire, extrêmement dangereux pour tous ses voisins. Dès la chute du régime de Tripoli un gouvernement dirigé par un membre libyen de la confrérie, Mostapha Abdel Jalil, fut instauré et des milices locales appartenant aux Frères Musulmans commencèrent à contrôler les villes importantes comme Benghazi et les zones d’exploitation d’hydrocarbures, dont la production est achetée par les Etats européens et la Turquie. Une époque de terreur s’ouvrit, car les groupes islamistes, soutenus par Ankara, financés par le Qatar et tolérés par les gouvernements européens cherchèrent alors à « purifier » la Libye des partisans du dictateur Mouammar Kadhafi, avant d’imposer leur loi et leur vision politique sur le terrain. Cette situation permit la création d’une enclave islamiste à Bengazi, qui devint la base arrière des Frères Musulmans égyptiens? Le pays passa finalement sous le contrôle politique des militants islamistes, puisque le frère d’Abu Yahya El-Libi – le numéro deux d’al Qaeda après Ayman El-Zawahri- fut nommé président du Conseil législatif libyen, et qu’Abdel Hakim Belhadj, l’ancien chef du Groupe islamique combattant libyen (GICL) fut désigné gouverneur de Tripoli. »

Le 20 avril 2011, l’islamiste Mostapha Abdel Jalil fut accueilli par Nicolas Sarkozy à l’Elysée, qui lui déclara publiquement : « Nous allons vous aider. Comme le font les Anglais, il y a des éléments militaires qui se trouvent avec notre représentant diplomatique auprès du CNT (Consiel National de Transition) ». Le chef du Commandement des Opérations Spéciales (COS) , le général Christophe Gomart précisa a postériori à l’auteur du livre « La vérité sur notre guerre en Libye » Jean-Christophe Notin que « l’envoi des forces spéciales a été décidé bien plus tôt, dès le début des opérations, en Conseil de défense restreint, sur proposition de l’Etat Major des Armées » infirmant la version de Sarkozy niant l’implication de nos hommes au sol.

La description des parachutages d’armes aux islamistes est aussi éloquente, page 391 dans le livre de Notin qui fait référence. Des avions de transports qataris acheminaient des cargaisons d’armes jusqu’à Istres, pour ensuite être parachutées en caisses par les unités de transport de l’Armée de l’air Béarn et Anjou. Le tout dans le plus grand secret et envers tout mandal de l’ONU.

Une fois la victoire acquise , Hamza Abufares de la Ligue islamique mondiale wahhabitte et du Conseil européen de la fatwa des Frères Musulmans, sera propulsé ministre des Affaires religieuses, avec la bénédiction de l’Elysée.