Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

jean Monneret

Le martyre oublié des chrétiens chaldéens (livre de témoignages)

Présentation de l’éditeur :

Les persécutions anti-chrétiennes jalonnent l’actualité des cinq continents, et l’on oublie souvent outre arméniens, coptes et chrétiens du Maghreb islamique, le sort des chrétiens de Turquie. Déportations, massacres émigration forcée, beaucoup d’entre eux ont trouvé refuge en France où ils continuent de témoigner de leur foi et de leurs traditions. Jean Monneret les a rencontrés, écoutés et s’est attaché ici à mettre en valeur l’histoire glorieuse et tragique de ces populations chrétiennes de Mésopotamie. Une enquête humaine et spirituelle bouleversante sur ce génocide silencieux.

L’auteur :

Né à Alger, Jean Monneret est Docteur en Histoire et diplômé de l’Institut national des langues orientales. Après de nombreux ouvrages et articles consacrés à la Guerre d Algérie et aux problèmes politiques du Maghreb, il s est penché sur les épreuves des chrétiens d’Orient. Une communauté catholique mal connue est présentée ici avec son histoire et l’analyse de son destin particulier et tragique.

Livre

Observatoire de l'islamisation

La grande peur des Coptes (Arte)


Egypte : La grande peur des Coptes (ARTE) par BlogCopte
Mona Makram-Ebeid est professeur de sciences politiques à l’Université Américaine du Caire. Issue d’une grande famille copte égyptienne, elle a été membre de l’assemblée constituante chargée d’élaborer la future loi fondamentale égyptienne. Elle en a démissionné en raison de la main-mise des islamistes. L’équipe de BlogCopte l’a interviewée au Caire sur la situation de la minorité chrétienne qui représente entre 7 et 8% de la population égyptienne. Une communauté qui a largement voté pour Ahmed Chafik, le candidat qui personnifie l’ancien régime :

Mona Makram-Ebeid répond à trois questions :

– Comment la communauté chrétienne copte d’Égypte a-t-elle vécue les mois de chaos qui ont suivi la révolution ?
– Que craint la communauté chrétienne copte en cas de victoire des islamistes ?
– La peur pousse-t-elle les Coptes à l’exil ?


Interview de Mona Makram-Ebeid sur l’avenir des… par BlogCopte

Observatoire de l'islamisation

« Les Chrétiens devront se convertir, payer la jizya ou émigrer » affirme le candidat des Frères Musulmans en Égypte

Le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle. Le second tour opposera le candidat des Frères musulmans à celui de l’ancien régime et de l’armée.

Selon le média populaire égyptien El Bashayer du 27 mai, traduit par le Washington Times, Muhammad Morsi a déclaré qu’il voulait

« parvenir à la conquête islamique de l’Égypte pour la deuxième fois, et faire convertir tous les chrétiens à l’islam, ou bien leur faire payer la jizya »

(taxe islamique).

« Nous ne permettrons pas que Ahmed Shafiq [principal concurrent à la présidentielle, laique] ou que quiconque empêche notre deuxième conquête islamique de l’Égypte. »

Puis, interrogé sur le vote massif des chrétiens pour son adversaire, il a complété :

« Ils doivent savoir que la conquête arrive, que l’Égypte sera islamique, qu’ils devront payer la jizya ou émigrer »

Concernant la première conquête (sanglante) de l’Égypte, lire notre entretien avec l’historien Louis Chagnon dans notre mensuel de décembre 2011. Les chrétiens étaient alors réduits en esclavage et amenés à Médine…

Observatoire de l’islamisation, 30 mai 2012.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : la présidentielle est un « djihad » en vue d’instaurer la charia

Source : Voting in Egypt as « Holy War« , par Raymond Ibrahim, Gatestone Institute, 22 mai 2012. Traduction par Poste de veille

Le Dr. Talat Zahran, un religieux égyptien, a proclamé que « tricher aux élections est obligatoire, c’est une belle chose », son raisonnement étant que le vote est un instrument dont la seule utilité est d’ouvrir la voie à la charia. De même, Hazim Shuman, un religieux ayant sa propre émission de télévision, a émis une fatwa déclarant que le vote pour les candidats islamistes est un « djihad » et que le « martyre » durant la campagne électorale ouvre les portes du paradis.

Vendredi le 18 mai, Al-Wafd rapportait que le cheik Yusuf al-Qaradawi, l’une des plus hautes autorités religieuses du monde islamique, sinon la plus haute, « a appelé tous les Égyptiens à voter pour l’un des candidats islamistes », nommant spécifiquement les trois candidats islamistes : Muhammad Mursi (candidat du parti salafiste), Abd al-Munim Abou al-Foutouh (candidat de l’aile politique des Frères musulmans), et Muhammad al-Salim al-Awwa. Qaradawi les a décrits comme « les meilleurs pour l’Égypte » parce qu’ils « appliqueront la charia et réaliseront la justice ».Suite sur Poste de Veille

Lire toutes nos notes sur l’Égypte.

Le professeur de la mosquée était membre du gang des violeurs musulmans (Manchester-GB)

L’ AFP citée par Romandie news rapporte :

LONDRES – Neuf hommes d’origines pakistanaise et afghane ont été condamnés mercredi en Grande-Bretagne à de la prison pour avoir utilisé des jeunes filles blanches vulnérables comme esclaves sexuelles, une affaire qui a suscité une polémique.

Le tribunal de Liverpool (nord-ouest) a prononcé des peines de 4 à 19 ans de prison à l’encontre de ces hommes, coupables d’avoir attiré des adolescentes en leur offrant de l’alcool, de la nourriture, puis de les avoir contraintes à des relations sexuelles. Les jeunes filles, dont l’une âgée de 13 ans a dû subir un avortement après être tombée enceinte, ont été violées, forcées à avoir des rapports sexuels avec plusieurs hommes par jour, plusieurs fois par semaine, selon les témoignages présentés au tribunal.

Les faits se sont déroulés à Rochdale, près de Manchester (nord), en 2008 et 2009 (…) 

« un représentant de la communauté musulmane locale, Mohammed Shafiq, a affirmé que cette affaire illustrait un problème important concernant la communauté britannique pakistanaise, au sein de laquelle des hommes pensent que les adolescentes blanches ne valent rien et peuvent être agressées.«  (source AFP)

Le Daily Mail évoque la personnalité d’un des inculpés, professeur de charia dans une mosquée :

« Parmi les neuf condamnés : des pères de famille, un immigré clandestin prétendant fuir les talibans, et un professeur de religion d’une mosquée locale, qui avait demandé à l’une des victime âgée de 15 ans de lui amener ses amies plus jeunes. »source

Le viol des femmes infidèles est effectivement légal selon la charia, des traités de droit musulman comme la Muwatta’ de l’imâm Mâlik, référence de l’islam sunnite au Maghreb, évoque la licité du viol des femmes issues du butin de guerre, alors transformées en esclaves.

Observatoire de l'islamisation

Le salafisme devient l’islam majoritaire en Algérie

Lu dans l’Express (extrait) :

« On aurait tort de croire cette mouvance marginale. « Contrairement aux islamo-conservateurs officiels, peu représentatifs, les salafistes ont une vraie capacité de mobilisation, affirme Zoubir Arous, chercheur en sociologie et enseignant à l’université d’Alger II. Ils sont très présents dans les quartiers populaires et dans le commerce informel. Leur discours moralisateur, égalitaire et anticorruption séduit les jeunes. La dévitalisation du champ politique leur ouvre un boulevard. » Un constat partagé par H’mida Ayachi, directeur du quotidien Algérie News et spécialiste reconnu du fondamentalisme algérien. « Les salafistes, dit-il, assurent aujourd’hui l’encadrement idéologique et culturel de la société. Ils sont aussi très impliqués dans les associations qui militent pour la construction de nouvelles mosquées, comme dans le secteur caritatif. Les jeunes n’écoutent qu’eux. » »

Lire l’article

Observatoire de l'islamisation

Conférence sur « les milliers de femmes Coptes enlevées et converties de force » en Égypte


Jean Maher, le drame des Coptes en Egypte par BlogCopte

La police égyptienne couvre les nombreux enlèvements de filles chrétiennes coptes, violées et converties de force à l’islam, puis enregistrées comme musulmanes à Al-Azhar.

« Après la révolution, la condition des Coptes ne s’est pas améliorée, des églises brûlées, le massacre de Maspero(…) » Jean Maher

Un centre social géré par les coptes, financé par la France, est menacé par les salafistes voulant le remplacer par une mosquée. « Il [ un cheik saoudien] m’a dit de razer le centre, et si je ne le fais pas, de me piquer l’autre terrain sur lequel je vais construire un centre de rééducation fonctionnelle pour enfant et adultes (…)  » explique un père Copte.

fazil say

Un grand pianiste Turc contraint à l’exil pour fuir l’islamisme de l’AKP

Fazil Say, compositeur et pianiste turc de renom international, a annoncé qu’il avait décidé de s’exiler au Japon, s’inquiétant de la montée d’un conservatisme islamiste opéré par le régime turc, dans un entretien au journal Hürriyet publié lundi.

“J’ai été exclu à 100% (de la société turque). Je pense qu’il est temps pour moi de m’installer au Japon”, a indiqué l’un des plus grands talents contemporains de Turquie et porte-parole des milieux laïcs, se disant victime d’une intolérance sociale et d’une censure du régime sur ses œuvres.

“Quand j’ai dis que j’étais athée (…) on m’a insulté. La justice a été saisie sur ce que j’ai écrit sur Twitter. Je suis peut-être la première personne au monde à faire l’objet d’une enquête en justice pour avoir déclaré mon athéisme”, a-t-il dit.

Le pianiste avait récemment attiré les foudres des conservateurs en Turquie par des messages avec une pointe de provocation sur l’Islam sur Twitter. Un influent député du parti issu de la mouvance islamiste au pouvoir, (AKP, Parti de la justice et du développement), Samil Tayyar, lui avait répondu en insultant ouvertement sa mère “sortie d’un bordel”, provoquant des remous dans la classe politique, la presse et les réseaux sociaux.

“Si je suis condamné à la prison, ma carrière sera terminée”, a ajouté le musicien âgé de 41 ans qui passe une grande partie de son temps entre deux continents.
Lire la suite sur Bivouac-ID

Une journaliste de la BBC dans la ville islamique de Luton expérimente le décalage civilisationnel

Consulter toutes nos notes sur la Grande-Bretagne.

Erdogan

Islamisation scolaire en Turquie : 300 000 élèves dans les écoles d’imams

Contre 60 000 en 1999 ! L’argument du président Erdogan pour inciter les jeunes à apprendre l’islam dans ces écoles dont les élèves sont favorisés pour être admis dans le supérieur est le suivant : « Vous péférez que la jeunesse se drogue ? » (sic) ,
lire le long article de MyEurope qui regorge d’informations sur la stratégie d’islamisation des islamistes au pouvoir.