Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Pays

Observatoire de l'islamisation

Les Frères Musulmans réclament l’incendie de l’église St Georges et l’exécution des chrétiens de Dahshur

Assyrian International News Agency – 1er août

Des villageois coptes ont été terrorisés aujourd’hui, après qu’un religieux des Frères musulmans ait parcouru le village en jurant que l’église du village de Saint-Georges sera brûlé, son curé et tous les habitants chrétiens tués et leurs maisons incendiées, après l’enterrement de Moaz soir, rapporte le militant copte Maariam Ragy.

Sameh Samy, un Copte gérant d’une laverie, a accidentellement brûlé la chemise de son client musulman Ahmad Ramadan. « Ils ont convenu de se réunir après les pauses musulmans son jeûne et de régler les dommages« , a déclaré le père Takla de St, église George à Middle East Christian News, « toutefois, le ramadan est revenu avant la réunion. » Il a ajouté que, après la rupture du jeûne du Ramadan, 2000 à 3000 musulmans se sont rassemblés, M. Samy a verrouillé sa laverie automatique et sa maison.

Des combats ont éclaté entre les musulmans et la famille de Sameh, au cours de laquelle des cocktails Molotov, des armes à feu et des couteaux ont été utilisés. Le prêtre a expliqué que Sameh face à cette foule énorme dans la «légitime défense», a jeté un cocktail Molotov qui a frappé Moaz qui passait.

« Cela a rendu les villageois très en colère et ils incendié sa maison et sa laverie et la maison de son frère après l’avoir pillé, une perte de près de 400.000 livres égyptiennes. Ils ont empêché les pompiers d’atteindre le feu», a déclaré Takla. La foule blessé Sameh, son père, son cousin et un autre copte. Père Takla a déclaré que plus de 500 musulmans modérés ont arrêté la foule salafiste avant l’assaut de l’église, jusqu’à ce que les forces de sécurité arrivent.« 

Lire la suite

« La littérature des Frères Musulmans appelle à la domination du monde » (Safwat Higazi)

Dédié à Alain Juppé qui s’apprête à signer le bail d’une mosquée -dont l’imâm est un Frère Musulman de l’UOIF- sur un terrain appartenant à la ville de Bordeaux.

Durant une interview télévisée du weekend dernier, le célèbre prédicateur égyptien Safwat Higazi et intellectuel des Frères Musulmans a déclaré :

« Si vous lisez la littérature des Frères musulmans, que vous trouvez dans la littérature de la Fraternité, voilà ce qui ne peut jamais être perdu de vue: Le califat islamique et la domination du monde. Oui, nous serons les maîtres du monde, l’un de ces jours »

Safwat Higazi est un des prédicateurs les plus médiatiques des Frères Musulmans. Place Tahrir fin janvier 2011, cet égyptien fut aux côtés du cheikh Qaradawi lors des grandes prières qui ont marqué la révolution. Il fut l’invité vedette de la grande mosquée de Mulhouse en construction lors du congrès régional de l’UOIF en juin 2010. Cette mosquée géante, avec école, galerie commerciale et salles de sports se construit grâce à la mairie de Mulhouse qui a offert le terrain. Relire : Mosquée de Mulhouse, plusieurs polémiques en vue.

Le Guide suprême des Frères Musulmans, Mohammed BadiLe Guide suprême des Frères Musulmans, Mohammed Badi (photo), a fait les mêmes déclarations quant à la vocation mondiale et suprémaciste du Califat islamique en décembre 2012. Le quotidien égyptien Al Masry Al Youm rapportait effectivement que :

« L’Imam [al-Banna] a défini les objectifs transitoires et les méthodes détaillées pour atteindre cet objectif plus grand, en commençant par la réforme de l’individu, puis par la construction de la famille, de la société, du gouvernement, et enfin d’un califat « bien guidé » et enfin la maîtrise du monde »

Les médias français censurent toujours ces informations capitales afin de ne pas donner raison aux « islamophobes« …

Observatoire de l’islamisation- juillet 2012.

Nicée

Turquie : l’église de Nicée transformée en mosquée

Lu sur Orthodoxie :

« 90 ans après, l’église historique de Sainte-Sophie à Nicée (Iznik, en Turquie) où s’est déroulé le premier (325) et le second concile œcuménique (787), fonctionne à nouveau comme mosquée. Sainte-Sophie avait été transformée en mosquée en 1331 après l’occupation de la région par les Ottomans en 1331, ce qu’elle resta jusqu’à l’arrivée de l’armée grecque lors de la campagne d’Asie Mineure après la fin de la Première guerre mondiale. En 1922, elle brûla et jusqu’à ce jour, elle n’avait servi ni de mosquée, ni d’église, mais avait été transformée en musée. Très récemment, un nouveau hodja a été nommé et selon les médias turques, cette église recommence à fonctionner en tant que mosquée. Cela coïncide avec la période du Ramadan. »

Ce concile de Nicée, sous le règne de Constantin Ier, élabora le symbole de Nicée et condamna l’arianisme.

La ville connut une longue paix jusqu’à la conquête par les Turcs seldjoukides en 1077. Elle ne retrouva la paix que lorsqu’elle fut solidement entre leurs mains l’année suivante. Elle devint leur capitale. Cet évènement déclencha la première croisade à la demande de Byzance et les armées de toute l’Europe convergèrent jusqu’à mettre le 6 mai 1097 le siège devant la ville.

Une chaîne égyptienne du nom d'une esclave chrétienne du "prophète"

Une chaîne égyptienne du nom d’une esclave chrétienne du « prophète »

Lu sur Le Salon Beige :

Le 20 juillet sera lancée « Mariya », la première chaîne satellitaire animée uniquement par des femmes portant le voile intégral. La chaîne Mariya, du nom de l’une des épouses de Mahomet, une esclave égyptienne copte offerte par le roi d’Égypte, diffusera ses programmes six heures par jour via Umma Islamic Channel. Et si une personne interrogée refuse de mettre le niqab le temps de l’interview, son visage sera flouté. Et pas question de voir un seul homme, que ce soit sur le plateau ou dans les coulisses, à l’exception du propriétaire de la chaîne, le salafiste Cheikh Abu Islam Ahmad Abd Allah. Encore un grand libéral.

Lire tous nos articles sur l ‘Égypte

jean Monneret

Le martyre oublié des chrétiens chaldéens (livre de témoignages)

Présentation de l’éditeur :

Les persécutions anti-chrétiennes jalonnent l’actualité des cinq continents, et l’on oublie souvent outre arméniens, coptes et chrétiens du Maghreb islamique, le sort des chrétiens de Turquie. Déportations, massacres émigration forcée, beaucoup d’entre eux ont trouvé refuge en France où ils continuent de témoigner de leur foi et de leurs traditions. Jean Monneret les a rencontrés, écoutés et s’est attaché ici à mettre en valeur l’histoire glorieuse et tragique de ces populations chrétiennes de Mésopotamie. Une enquête humaine et spirituelle bouleversante sur ce génocide silencieux.

L’auteur :

Né à Alger, Jean Monneret est Docteur en Histoire et diplômé de l’Institut national des langues orientales. Après de nombreux ouvrages et articles consacrés à la Guerre d Algérie et aux problèmes politiques du Maghreb, il s est penché sur les épreuves des chrétiens d’Orient. Une communauté catholique mal connue est présentée ici avec son histoire et l’analyse de son destin particulier et tragique.

Livre

Observatoire de l'islamisation

La grande peur des Coptes (Arte)


Egypte : La grande peur des Coptes (ARTE) par BlogCopte
Mona Makram-Ebeid est professeur de sciences politiques à l’Université Américaine du Caire. Issue d’une grande famille copte égyptienne, elle a été membre de l’assemblée constituante chargée d’élaborer la future loi fondamentale égyptienne. Elle en a démissionné en raison de la main-mise des islamistes. L’équipe de BlogCopte l’a interviewée au Caire sur la situation de la minorité chrétienne qui représente entre 7 et 8% de la population égyptienne. Une communauté qui a largement voté pour Ahmed Chafik, le candidat qui personnifie l’ancien régime :

Mona Makram-Ebeid répond à trois questions :

– Comment la communauté chrétienne copte d’Égypte a-t-elle vécue les mois de chaos qui ont suivi la révolution ?
– Que craint la communauté chrétienne copte en cas de victoire des islamistes ?
– La peur pousse-t-elle les Coptes à l’exil ?


Interview de Mona Makram-Ebeid sur l’avenir des… par BlogCopte

Observatoire de l'islamisation

« Les Chrétiens devront se convertir, payer la jizya ou émigrer » affirme le candidat des Frères Musulmans en Égypte

Le candidat des Frères musulmans, Mohammed Morsi, est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle. Le second tour opposera le candidat des Frères musulmans à celui de l’ancien régime et de l’armée.

Selon le média populaire égyptien El Bashayer du 27 mai, traduit par le Washington Times, Muhammad Morsi a déclaré qu’il voulait

« parvenir à la conquête islamique de l’Égypte pour la deuxième fois, et faire convertir tous les chrétiens à l’islam, ou bien leur faire payer la jizya »

(taxe islamique).

« Nous ne permettrons pas que Ahmed Shafiq [principal concurrent à la présidentielle, laique] ou que quiconque empêche notre deuxième conquête islamique de l’Égypte. »

Puis, interrogé sur le vote massif des chrétiens pour son adversaire, il a complété :

« Ils doivent savoir que la conquête arrive, que l’Égypte sera islamique, qu’ils devront payer la jizya ou émigrer »

Concernant la première conquête (sanglante) de l’Égypte, lire notre entretien avec l’historien Louis Chagnon dans notre mensuel de décembre 2011. Les chrétiens étaient alors réduits en esclavage et amenés à Médine…

Observatoire de l’islamisation, 30 mai 2012.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : la présidentielle est un « djihad » en vue d’instaurer la charia

Source : Voting in Egypt as « Holy War« , par Raymond Ibrahim, Gatestone Institute, 22 mai 2012. Traduction par Poste de veille

Le Dr. Talat Zahran, un religieux égyptien, a proclamé que « tricher aux élections est obligatoire, c’est une belle chose », son raisonnement étant que le vote est un instrument dont la seule utilité est d’ouvrir la voie à la charia. De même, Hazim Shuman, un religieux ayant sa propre émission de télévision, a émis une fatwa déclarant que le vote pour les candidats islamistes est un « djihad » et que le « martyre » durant la campagne électorale ouvre les portes du paradis.

Vendredi le 18 mai, Al-Wafd rapportait que le cheik Yusuf al-Qaradawi, l’une des plus hautes autorités religieuses du monde islamique, sinon la plus haute, « a appelé tous les Égyptiens à voter pour l’un des candidats islamistes », nommant spécifiquement les trois candidats islamistes : Muhammad Mursi (candidat du parti salafiste), Abd al-Munim Abou al-Foutouh (candidat de l’aile politique des Frères musulmans), et Muhammad al-Salim al-Awwa. Qaradawi les a décrits comme « les meilleurs pour l’Égypte » parce qu’ils « appliqueront la charia et réaliseront la justice ».Suite sur Poste de Veille

Lire toutes nos notes sur l’Égypte.

Le professeur de la mosquée était membre du gang des violeurs musulmans (Manchester-GB)

L’ AFP citée par Romandie news rapporte :

LONDRES – Neuf hommes d’origines pakistanaise et afghane ont été condamnés mercredi en Grande-Bretagne à de la prison pour avoir utilisé des jeunes filles blanches vulnérables comme esclaves sexuelles, une affaire qui a suscité une polémique.

Le tribunal de Liverpool (nord-ouest) a prononcé des peines de 4 à 19 ans de prison à l’encontre de ces hommes, coupables d’avoir attiré des adolescentes en leur offrant de l’alcool, de la nourriture, puis de les avoir contraintes à des relations sexuelles. Les jeunes filles, dont l’une âgée de 13 ans a dû subir un avortement après être tombée enceinte, ont été violées, forcées à avoir des rapports sexuels avec plusieurs hommes par jour, plusieurs fois par semaine, selon les témoignages présentés au tribunal.

Les faits se sont déroulés à Rochdale, près de Manchester (nord), en 2008 et 2009 (…) 

« un représentant de la communauté musulmane locale, Mohammed Shafiq, a affirmé que cette affaire illustrait un problème important concernant la communauté britannique pakistanaise, au sein de laquelle des hommes pensent que les adolescentes blanches ne valent rien et peuvent être agressées.«  (source AFP)

Le Daily Mail évoque la personnalité d’un des inculpés, professeur de charia dans une mosquée :

« Parmi les neuf condamnés : des pères de famille, un immigré clandestin prétendant fuir les talibans, et un professeur de religion d’une mosquée locale, qui avait demandé à l’une des victime âgée de 15 ans de lui amener ses amies plus jeunes. »source

Le viol des femmes infidèles est effectivement légal selon la charia, des traités de droit musulman comme la Muwatta’ de l’imâm Mâlik, référence de l’islam sunnite au Maghreb, évoque la licité du viol des femmes issues du butin de guerre, alors transformées en esclaves.

Observatoire de l'islamisation

Le salafisme devient l’islam majoritaire en Algérie

Lu dans l’Express (extrait) :

« On aurait tort de croire cette mouvance marginale. « Contrairement aux islamo-conservateurs officiels, peu représentatifs, les salafistes ont une vraie capacité de mobilisation, affirme Zoubir Arous, chercheur en sociologie et enseignant à l’université d’Alger II. Ils sont très présents dans les quartiers populaires et dans le commerce informel. Leur discours moralisateur, égalitaire et anticorruption séduit les jeunes. La dévitalisation du champ politique leur ouvre un boulevard. » Un constat partagé par H’mida Ayachi, directeur du quotidien Algérie News et spécialiste reconnu du fondamentalisme algérien. « Les salafistes, dit-il, assurent aujourd’hui l’encadrement idéologique et culturel de la société. Ils sont aussi très impliqués dans les associations qui militent pour la construction de nouvelles mosquées, comme dans le secteur caritatif. Les jeunes n’écoutent qu’eux. » »

Lire l’article