Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Turquie

La députée En Marche de Bourgoin-Jallieu à l’inauguration de la mosquée turque

Lu sur France Bleu du 8 avril 2018:

« Plusieurs députés de Turquie, une députée française, le consul de Turquie à Lyon : il y avait du beau monde pour l’inauguration de la mosquée turque samedi à Bourgoin-Jallieu. Une construction ouverte pour une communauté en demande d’un lieu de culte depuis de nombreuses années. Lire la suite sur France Bleu

Le député de la circonscription de Bourgoin-Jallieu est madame Marjolaine MEYNIER-MILLEFERT membre de En Marche, le parti d’Emmanuel Macron, au centre-droit dans la photo visible sur le site de France-Bleu.

Lire aussi sur le même sujet :

 Château-Thierry : le député LREM voit la mosquée comme une « plus value pour le quartier »

Le député LREM Bruno Bonnel pose la première pierre de la nouvelle mosquée de Villeurbanne

L’adjoint au maire LREM d’Amiens soutient le projet de mosquée de l’UOIF !

L’armée turque réalise un vrai djihad en Syrie (analyse kurde).

Kendal Nezan, Président de l’Institut kurde de Paris :

« Si les Occidentaux l’y autorisent, Erdogan promet de se lancer dans la conquête du Kurdistan syrien, dans un climat d’hystérie nationaliste. Ce qui n’augure rien d’autre que le retour en force de Daech et une déstabilisation plus grande encore de la région.

L’opinion publique occidentale semble l’ignorer mais l’invasion turque du canton kurde syrien d’Afrin est qualifiée de «jihad» ou guerre sainte par la Diyanet, la plus haute autorité religieuse du pays, à la demande sans doute du président turc lui-même.

La fatwa est serinée dans les 90 000 mosquées sunnites du pays où imams et prédicateurs, tous salariés d’un Etat supposé laïc, sont tenus de prier matin et soir avec leurs ouailles pour la victoire de l’armée de conquête turque et de leurs supplétifs syriens jihadistes.Lire la suite

Les chars allemands Leopard engagés dans le djihad turc contre les kurdes à Afrin

Hormis RFI, les médias français ne parlent pas de ce qui embarrasse au plus haut point la chancellerie allemande, suscitant l’annonce du gel des futurs exportations d’armes par le ministre des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel.

Nombre des 350 chars Leopard modernisés livrés à la Turquie au milieu des années 2000, alors même que l’islamiste Erdogan était déjà au pouvoir (Premier ministre dès 2003), sont entrés en Syrie comme l’ont montré plusieurs vidéos des combats. Hors cette incursion agressive sur le territoire syrien est destinée à combattre les forces kurdes des YPG et FDS, occupées jusqu’alors à la lutte contre l’EI. La dimension djihadiste de cette attaque est claire : Erdogan a demandé aux responsables des mosquées de prier pour ses soldats, soldats turcs qui scandent des « takbir » , cri éructé avant chaque djihad depuis l’époque classique de l’islam. Aussi, les supplétifs des turcs sont les islamistes locaux de l’ASL qui ne cachent pas leur satisfaction de pouvoir ainsi combattre les « mécréants » kurdes non musulmans comme nous l’avons vu cette semaine. 

Autodafé sans flammes en Turquie : 139 141 livres détruits issus des bibliothèques

Autodafé en Allemagne en 1933.

Selon le ministre de la Culture turc au Parlement, 139 141 livres ont été retirés puis détruits des bibliothèques turques. Et ce n’est qu’un début car de nombreuses publications sont encore en cours d’examen. L’Etat islamique a brûlé les livres de la grande bibliothèque de Mossoul, les talibans en 1998, en Afghanistan, s’attaquèrent à plus de 55 000 livres précieux, pour ne conserver que le Coran.

Dès lors, comment encore parler d’islamisme modéré ou démocratique pour qualifier le régime du neo sultan Recep Taiep Erdogan ? Emmanuel Macron n’a pas évoqué ce sujet lors de sa rencontre. Les médias n’en parlent guère.

La Turquie a saisi une cinquantaine de biens de l’Eglise depuis 2014

Depuis 2014, une cinquantaine de biens appartenant à l’Église syrienne-orthodoxe ont été expropriés par le gouvernement turc dans le sud-est de la Turquie.

Parmi ces biens, des monastères très anciens où vivent encore une dizaine de moines, les derniers de Turquie orientale. Reportage à lire dans La Croix.

Les contribuables verseront 68 millions d’euros à la Turquie (budget 2018)

Le député du Vaucluse Marie-France Lorho est intervenue en séance pour dénoncer les 68 millions d’euros versés par la France à Bruxelles correspondant aux crédits de pré-adhésion de la Turquie islamiste.

Un recteur d’université turc : “Serrer la main d’une femme est pire que toucher du feu »

Aylin Doğan (www.lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 18 octobre 2017 :

« Pour le recteur de l’Université d’Adıyaman, dans le sud-est de la Turquie, serrer la main d’une femme serait donc la pire chose qui puisse arriver à un homme. Dans un message sur Facebook, Mustafa Talha Gönüllü s’est demandé s’il était contraire à la religion musulmane de serrer la main d’une femme sans être son époux. “Notre prophète avait déclaré que tenir la main d’une femme sans lien de parenté était pire que de toucher du feu et il a été dit que ceux [qui le feraient] seraient saisis par les flammes de l’enfer”, a répondu le professeur. Lequel affirme également que “se balader avec sa fiancée et rester seuls ensemble” est formellement interdit par la religion et considéré comme un péché. Mais, bonne nouvelle, le recteur précise que l’interdiction ne s’applique pas aux personnes âgées, puisque leur “partie émotive a disparue”.

Ses propos ont choqué de nombreux internautres, qui ont demandé le renvoi du professeur ainsi que des poursuites judiciaires contre lui. Mustafa Talha Gönüllü s’est ensuite expliqué sur son compte Facebook, assurant que son intention “n’était pas de blesser les gens”.

80 turcs encerclent le commissariat de Val-de-Reuil pour demander la libération d’un compatriote

Illustration: Turcs manifestant à Paris en janvier 2011.

Lu dans Paris-Normandie du 20 septembre :

À 21 h, hier mardi 19 septembre, le commissariat de police de Val-de-Reuil s’est retrouvé en état de siège. À l’extérieur, 80 personnes de la communauté turque encerclent le bâtiment et leurs voitures bloquent les portails, empêchant les policiers et usagers, à l’intérieur du commissariat, de sortir. Elles réclament la libération d’un de leur proche interpellé en fin de journée. […] 

Le Rolivalois, alors en garde à vue, a été interpellé à Louviers vers 18 h 15. Alors qu’il avait commis une infraction routière, les forces de l’ordre avaient constaté un défaut de permis de conduire.

Après l’arrivée d’une vingtaine de policiers en renfort et une heure et demie de pourparlers, le groupe est finalement parti. Le conducteur a été libéré ce mercredi matin.

St-Jean-de-la-Ruelle : des Turcs attaquent un homosexuel et brûlent sa voiture

Synthèse de la sécurité publique – 06/09/17Lire la suite

Une ancienne église arménienne démontée pour ériger une mosquée en Turquie

Lu sur Sputnik du 17 août 2017 :

Une ancienne église arménienne, qui a survécu au terrible génocide arménien en Turquie en 1915, serait sur le point de disparaître, les habitants la démontant pour construire une mosquée.

Les Turcs démontent une ancienne église arménienne faisant partie du monastère de Varagavank, situé en Turquie, près de Van, afin d’utiliser les pierres pour la construction d’une mosquée, affirme yeniozgurpolitika.org.

Principalement érigé aux Xe et XIe siècles, cet important centre religieux a été détruit lors du génocide arménien. L’église en question a été construite aux VII-VIIIe siècles. Résidence de l’archevêque de Van, le site connaît une période de déclin au XVIe siècle. Après le génocide arménien de 1915, le monastère a été délaissé. Lire la suite 

Page 1 sur 912345»...Dernière »