Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Turquie

Observatoire de l'islamisation

État islamique : la Turquie est-elle encore notre alliée ? (Le Figaro)

Lire cette tribune sur le blog géopolitique d’Alexandre del Valle, qui avait prophétisé la radicalisation de la Turquie dans son livre La Turquie en Europe : un cheval de Troie islamiste ?

La Turquie "islamiste modérée" a soutenu l'Etat islamique et refuse de le frapper

La Turquie « islamiste modérée » a soutenu l’État islamique et refuse de le frapper

Les masques tombes. La Turquie ne participera pas à la coalition contre l’État Islamique en Irak. Déjà le 7 août dernier son ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu se gardait bien condamner ouvertement l’État islamique et de le désigner comme une organisation terroriste. Sa déclaration sur la chaîne NTV, qui a été perçue par certains chroniqueurs comme une tentative de légitimation des djihadistes.

Hier, Ankara a annoncé ne pas vouloir participer aux frappes occidentales contre les djihadistes. Pour sauver les apparences, Davutoglu a annoncé hier que la base d’Incirlik s’ouvrira au soutien logistique et humanitaire, pour ne pas s’opposer frontalement aux États-Unis, vieil allié, et à l’Union Européenne qui finance déjà à coup de milliards l’intégration de la Turquie.

Pour le professeur de géopolitique Thomas Flichy de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr interrogé dans L’Homme Nouveau : « L’État Islamique, à l’échelle régionale, est soutenu à la fois par la Turquie et le Qatar mais combattu par l’Arabie Saoudite et l’Iran ».

Observatoire de l’islamisation.

Les États-Unis et la Turquie ont entrainé et armé les djihadistes de l’État Islamique

Le Figaro nous avait déjà appris qu’une « salle des opérations« , en Jordanie, dirigée par l’Arabie Saoudite, coordonne la livraison d’armes aux rebelles syriens. Y siège la France, le Qatar, la Turquie, les États-Unis. La fameuse « Islamérique » si bien décrite par Aymeric Chauprade dans son livre Le choc des civilisations (Chroniques, 2013).

L’entrainement des djihadistes serait aussi au programme dans le Royaume hachémite. Avec l’avènement d’un califat terroriste non prévu dans le scénario américain (renverser Bachar), il semble que la créature outrepasse le rôle préalablement imaginé par son démiurge. Voir ce sujet de Russia Today :

Observatoire de l'islamisation

Être Chrétien en Turquie « islamiste modérée »

Voir aussi l’excellent documentaire d’Arte sur l’islamisme d’état en Turquie.

La Turquie transforme les plus vieilles églises du pays en mosquées, vient de confisquer les terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle) et refuse catégoriquement la réouverture du séminaire orthodoxe de Halki. Les missionnaires chrétiens sont arrêtés et expulsés, alors que la Turquie envoie ses imams faire du prosélytisme en France. D’ailleurs un Campus islamique turc vient d’ouvrir à Strasbourg comprenant collège et lycée.

Le rapport Eurling de l’UE sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de l’adhésion, réalisé par le rapporteur du même nom pour la Commission des affaires étrangères, rendu public le 13 septembre 2006, pointait déjà le scandale de la spoliation des biens de l’église orthodoxe et catholique. La partie nord de Chypre occupée par la Turquie a connu une épuration religieuse totale. 82 églises étaient présentent sur ce territoire. Aujourd’hui plus une seule ne sert de lieu de culte : 68 ont été transformées en mosquées, 5 en écuries, 4 en musées, 3 en casernes, 2 en habitations.

Les six mosquées de Roubaix en pleine reconstruction

« Les six mosquées de Roubaix en pleine reconstruction » (Nord éclair)

Lire l’article de Nord éclair du 6 mars :

« Avec un budget prévu de cinq à dix millions d’euros, la mosquée turque de la rue du Caire doit remplacer la vieillissante mosquée rue Daubenton. La mosquée, d’une capacité de 1 000 personnes, comportera aussi une partie culturelle, une crèche non-confessionnelle, un salon de thé et des cellules commerciales (…) La Turquie prend à sa charge les frais des imams et des professeurs. »

La Turquie transforme les plus vieilles églises du pays en mosquées, vient de confisquer les terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle) et refuse catégoriquement la réouverture du séminaire orthodoxe de Halki. Les missionnaires chrétiens sont arrêtés et expulsés, alors que la Turquie envoie ses imams faire du prosélytisme en France.

Le rapport Eurling de l’UE sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de l’adhésion, réalisé par le rapporteur du même nom pour la Commission des affaires étrangères, rendu public le 13 septembre 2006, pointait déjà le scandale de la spoliation des biens de l’église orthodoxe et catholique. La partie nord de Chypre occupée par la Turquie a connu une épuration religieuse totale. 82 églises étaient présentent sur ce territoire. Aujourd’hui plus une seule ne sert de lieu de culte : 68 ont été transformées en mosquées, 5 en écuries, 4 en musées, 3 en casernes, 2 en habitations.

Rappel La Voix du Nord du 24 août 2013 sur la plus grande des six mosquées de Roubaix :

Sujet sensible. La mosquée Abou Bakr à Roubaix a accueilli en début de semaine Salih Al-Souhaymi et Mohamed Ramzan Al-Hajiri, deux prédicateurs originaires d’Arabie Saoudite, pour un séminaire. Selon nos informations, les deux hommes seraient surveillés de près par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Ils feraient l’objet d’une mesure d’ordre intérieur dans le jargon policier. Mesure qui selon une source proche du dossier indique que ces deux personnes « auraient dû théoriquement être refoulées à la frontière. »

Lire la suite dans la Voix du Nord

La mosquée Abou Bakr avait fait parler d’elle lorsque son trésorier défendait l’idée d’appliquer les peines légales (hûdud) issues de la charia en France dès lors que les musulmans seront majoritaires :

"Il y a à Istanbul moins de femmes voilées qu'à Paris"

« Il y a à Istanbul moins de femmes voilées qu’à Paris » (France Info sur place)

france info

Reportage du vendredi 24 janvier.

Sur l’islamisation de la Turquie, réelle, on regardera l’excellent reportage d’Arte bien plus inquiétant que la rassurante vision de France-Info…

Le reporter n’a pas dû quitter Istanbul, car la Turquie n’est dans les faits plus laïque depuis les années 60. En Anatolie il y a plus d’enfants scolarisés dans les Imâm Hatip que dans les écoles classiques, et même ces dernières enseignent obligatoirement l’islam sunnite de force aux minorités alévies ou chrétiennes…Aucun écho des nombreuses églises transformées en mosquées ces derniers mois, ni de la saisie des terres du monastère de Mor Gabriel cette même année…

Sœur Hatun a parlé avec 218 chrétiennes violées et torturées par les islamistes

Un témoignage exceptionnel de Hatun Dogan, sœur orthodoxe turque, qui tint une conférence à Vienne le 10 décembre dernier sur la réalité des Chrétiens en Turquie, Irak et Syrie.

Des discriminations officielles dans le système scolaire turc aux persécutions en Irak, où on apprend que le sang des Chrétiens collecté lors de sacrifices est revendu en Arabie Saoudite afin que les islamistes se lavent les mains avec du sang sacrifié pour Allah…

Voir sa biographie Wikipedia

arte

Excellent Documentaire Arte : « Turquie la république divisée »

Arte nous a gratifié d’un excellent documentaire le 4 novembre dernier dans le cadre de ses soirées Thema.

Aucune impasse n’est faite sur la radicalisation du régime islamiste : près de 80 journalistes emprisonnés pour critiquer le gouvernement, le droit bafoué des minorités chrétiennes avec la confiscation des terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle), l’interdiction de réouverture du séminaire grec-orthodoxe de Halki fermé en 1971, les codes chiffrés sur les cartes d’identité pour les minorités, les déclarations extrémistes de maires AKP dont un veut autoriser les musulmans à prendre pour troisième et quatrième épouses des filles Alévis ou Chrétiennes afin de terminer leur génocide physique et culturel…

« On changera définitivement le système laïc. La République vit ses derniers temps. »Abdullah Gül, actuel président de la République turque.Source : Nevzat Bölugiray, AKP degisiyor mu? [ L’AKP change t’il?], Tekin Yayinevi, Istanbul, 2004,p.78.

« On ne peut pas être musulman et laïque en même temps (…). Le milliard et demi de musulmans attend que le peuple turc se soulève. Nous allons nous soulever. Avec la permission d’Allah, la rébellion va commencer » Recep Tayyip Erdogan , actuel Premier ministre turc et ex-président, devant une caméra de télévision en 1992.

« La démocratie et ses fondements jusqu’à aujourd’hui peuvent être perçus à la fois comme une fin en soi ou un moyen. Selon nous la démocratie est seulement un moyen. Si vous voulez entrer dans n’importe quel système, l’élection est un moyen. La démocratie est comme un tramway, il va jusqu’où vous voulez aller, et là vous descendez ».

R.T Erdogan

Rappel les eurodéputés UMP ont voté 2,26 Milliards de crédits de pré adhésion pour la Turquie à Strasbourg afin de financer ses agriculteurs et infrastructures > preuve video

Voir tous les articles de notre Dossier Turquie

CIMG-FRANCE

Le maire de Mulhouse retourne sa veste sur le projet de Grande Mosquée turque

Affiche de propagande du mouvement Milli Gorus mettant en scène son fondateur, sabre au clair, censé éradiquer l’occident et ses représentants…

Milli Gorus : le mouvement pour un califat turc a déjà 65 mosquées en France !

Le mouvement islamiste turc qui porte le projet, Milli Gorus [Vision Nationale] est dans l’œil du cyclone judiciaire en Allemagne, où plusieurs de ses locaux ont été perquisitionnés pour association de malfaiteurs, fraude fiscale et détournement de fond publics en 2008. L’interdiction de ce mouvement créé par l’homme politique Necmettin Erbakan à la fin des années 70 en Turquie, est étudiée en Allemagne, notamment pour son extrémisme pro djihad.

Nous avions reproduit les textes djihadistes internes au mouvement ainsi que ses déboires judiciaires en Allemagne dans le mensuel de l’Observatoire de novembre 2011, en s’appuyant sur les travaux du sociologue turc Mustafa Pekoz mettant à nu l’organisation (lire son livre Développement de l’islam politique en Turquie, L’Harmattan, 2010), pages 16 à 23 du document suivant :

francoise grossetete

Turquie islamiste: quand l’UMP vota 2,26 milliards (euros) au titre de la « pré-adhésion »


Turquie : l’UMP vote les crédits de pré… par L_pour_Libertas
Rediffusion de cet article de 2009

Une faute vu la situation économique de la France (déjà à l’époque).

Rappel : malgré la propagande de Nicolas Sarkozy jurant être contre une adhésion, celle qui dirigeait le groupe UMP au parlement dit européen, madame Françoise Grossetête (photo), avait donné consigne de voter les crédits de pré-adhésion, soit 2,26 milliards pour les pays membres. L’UMP a beau jeu de mettre sur le dos de la seule crise le creusement des déficits…c’était en juillet 2006, le président de l’UMP était Nicolas Sarkozy et il est impossible qu’il ne fusse pas au courant d’un vote aussi important.

Extrait du CV de Mme Grossetête :

« UMP
– Membre du Bureau politique
– Depuis 2011 : Secrétaire nationale en charge des politiques européennes de santé et de sécurité
sanitaire
– Depuis 2008 : Délégué UMP au bureau du Parti Populaire Européen (PPE)
– Membre du Grenelle de l’Environnement
– 2006-2008 : Secrétaire nationale en charge de la protection des consommateurs, membre de la commission
exécutive
– 2002-2005 : Secrétaire nationale en charge de la préparation des Français à l’élargissement et à l’approfondissement de l’Union Européenne«