Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Philippines

Les rebelles islamistes des Philippines attaquent 11 villes

Lu sur Romandie.com avec AFP (extrait)

COTABATO (Philippines) – Des rebelles islamistes armés de tronçonneuses et de fusils ont lancé dans la nuit de dimanche à lundi des attaques coordonnées contre 11 villes du sud des Philippines qui ont fait au moins trois morts, a-t-on appris auprès de la police et de l’armée.

Les Bangsamoro Islamic Freedom Fighters (BIFF, Combattants islamiques pour la liberté de Bangsamoro, photo) ont attaqué des détachements de l’armée dans la province méridionale de Maguindanao et mis hors d’état des postes électriques, plongeant plusieurs villes dans l’obscurité.

Un civil et deux combattants du BIFF ont été tués, selon l’armée.

Des tirs nourris sporadiques se sont poursuivis dans la matinée, mais nous avons dressé des barrages routiers pendant que l’armée s’affrontait aux rebelles, a déclaré à l’AFP le commandant de la police provinciale Marcelo Pintac.

Les rebelles auraient disposé des bombes artisanales le long d’une autoroute qui traverse le Maguindanao et le relie aux autres provinces de l’archipel.

Ils ont saboté des lignes électriques et attaqué 11 villes. Nous avons maintenant largement la situation sous contrôle, à l’exception d’une portion de l’autoroute qui reste fermée en raison des combats qui y font rage, a indiqué le gouverneur de la province, Esmael Mangudadatu.

Nous tentons d’établir un contact avec eux pour négocier une cessez-le-feu, a-t-il ajouté.

Le BIFF, qui prône la création d’un Etat islamiste indépendant dans le sud des Philippines, pays catholique de 90 millions d’habitants, est dirigé par Ameril Umbrakato, un fondamentaliste éduqué en Arabie saoudite.Lire la suite

Frappes aériennes contre les islamistes du Sud des Philippines

AFP- 25/10: MANILLE – L’aviation philippine a bombardé lundi des rebelles séparatistes musulmans dans le sud du pays, qui connaît un regain de violences meurtrières depuis dix jours, a indiqué l’armée.

Deux OV-10 ont lâché des bombes sur un village isolé aux environs de la ville de Payao sur l’île de Mindanao (sud), a indiqué un porte-parole de l’armée, Harold Cabunoc.

C’est dans cette zone que des membres du Front moro islamique de libération (MILF), principal groupe de la rébellion sécessionniste musulmane, sont retranchés depuis la semaine dernière, a-t-il ajouté. (…)
Selon le porte-parole régional de l’armée Randolph Cabangbang, les hommes visés par les frappes sont des rebelles du MILF, mais qui se consacrent à des activités criminelles telles que les enlèvements.
Le MILF, qui compte quelque 12.000 combattants, réclamait à l’origine un Etat musulman indépendant dans le tiers sud des Philippines, pays majoritairement catholique. Il se bat maintenant pour l’autonomie.

Le gouvernement et les représentants du MILF ont repris des négociations de paix au printemps 2011, qui visent à mettre fin à l’une des rébellions les plus anciennes du pays.  La guérilla a fait plus de 150.000 morts depuis 1978 et abouti au déplacement de centaines de milliers de personnes.Lire la suite

Grave attentat aux Philippines

 Deutsche Presse-Agentur – 27.06.2011:

Manille – Deux personnes ont été tuées et huit autres blessées quand une bombe a explosé devant une cantine près d’une église catholique dans le sud des Philippines, a annoncé la police dimanche.

L’explosion s’est produite samedi dans la ville d’Isabela, à Basilan province, 900 km au sud de Manille, selon commandant régional Khu Felicisimo.

Khu déclaré que l’explosion a provoqué un incendie dans la cantine.

Basilan est l’un des bastions de la branche philippine d’Al-Qaeda, dont les activistes se sont rendus responsables des pires attaques terroristes et de l’enlèvement d’ otages étrangers.

Page 2 sur 2«12