Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘AKP’

L’AKP islamiste d’Erdogan fait un carton en France : 55%

Les résultats des législatives turques des bureaux français donnent une victoire sans appel du parti islamiste AKP (proche du Hamas et des Frères Musulmans) de Tayyip Recep Erdogan.

arte

Excellent Documentaire Arte : « Turquie la république divisée »

Arte nous a gratifié d’un excellent documentaire le 4 novembre dernier dans le cadre de ses soirées Thema.

Aucune impasse n’est faite sur la radicalisation du régime islamiste : près de 80 journalistes emprisonnés pour critiquer le gouvernement, le droit bafoué des minorités chrétiennes avec la confiscation des terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle), l’interdiction de réouverture du séminaire grec-orthodoxe de Halki fermé en 1971, les codes chiffrés sur les cartes d’identité pour les minorités, les déclarations extrémistes de maires AKP dont un veut autoriser les musulmans à prendre pour troisième et quatrième épouses des filles Alévis ou Chrétiennes afin de terminer leur génocide physique et culturel…

« On changera définitivement le système laïc. La République vit ses derniers temps. »Abdullah Gül, actuel président de la République turque.Source : Nevzat Bölugiray, AKP degisiyor mu? [ L’AKP change t’il?], Tekin Yayinevi, Istanbul, 2004,p.78.

« On ne peut pas être musulman et laïque en même temps (…). Le milliard et demi de musulmans attend que le peuple turc se soulève. Nous allons nous soulever. Avec la permission d’Allah, la rébellion va commencer » Recep Tayyip Erdogan , actuel Premier ministre turc et ex-président, devant une caméra de télévision en 1992.

« La démocratie et ses fondements jusqu’à aujourd’hui peuvent être perçus à la fois comme une fin en soi ou un moyen. Selon nous la démocratie est seulement un moyen. Si vous voulez entrer dans n’importe quel système, l’élection est un moyen. La démocratie est comme un tramway, il va jusqu’où vous voulez aller, et là vous descendez ».

R.T Erdogan

Rappel les eurodéputés UMP ont voté 2,26 Milliards de crédits de pré adhésion pour la Turquie à Strasbourg afin de financer ses agriculteurs et infrastructures > preuve video

Voir tous les articles de notre Dossier Turquie

fazil say

Un grand pianiste Turc contraint à l’exil pour fuir l’islamisme de l’AKP

Fazil Say, compositeur et pianiste turc de renom international, a annoncé qu’il avait décidé de s’exiler au Japon, s’inquiétant de la montée d’un conservatisme islamiste opéré par le régime turc, dans un entretien au journal Hürriyet publié lundi.

“J’ai été exclu à 100% (de la société turque). Je pense qu’il est temps pour moi de m’installer au Japon”, a indiqué l’un des plus grands talents contemporains de Turquie et porte-parole des milieux laïcs, se disant victime d’une intolérance sociale et d’une censure du régime sur ses œuvres.

“Quand j’ai dis que j’étais athée (…) on m’a insulté. La justice a été saisie sur ce que j’ai écrit sur Twitter. Je suis peut-être la première personne au monde à faire l’objet d’une enquête en justice pour avoir déclaré mon athéisme”, a-t-il dit.

Le pianiste avait récemment attiré les foudres des conservateurs en Turquie par des messages avec une pointe de provocation sur l’Islam sur Twitter. Un influent député du parti issu de la mouvance islamiste au pouvoir, (AKP, Parti de la justice et du développement), Samil Tayyar, lui avait répondu en insultant ouvertement sa mère “sortie d’un bordel”, provoquant des remous dans la classe politique, la presse et les réseaux sociaux.

“Si je suis condamné à la prison, ma carrière sera terminée”, a ajouté le musicien âgé de 41 ans qui passe une grande partie de son temps entre deux continents.
Lire la suite sur Bivouac-ID

Observatoire de l'islamisation

Un ministre Turc remet en place l’UMP : pas de « partenariat privilégié »

Egemen Bagis, 39 ans, membre de l’AKP au pouvoir, a été nommé en janvier ministre d’État, négociateur en chef avec l’Union européenne (UE). Il refuse la notion de partenariat privilégié et affirme que la Turquie sera membre à part entière de l’UE ou pas du tout : « Plus de cinq millions de Turcs vivent dans les pays membres. Nous sommes déjà dans l’Europe. »

Comment la Turquie réagit-elle aux élections européennes et à la question turque dans la campagne ?

Le résultat était attendu : le centre droit et les conservateurs restent majoritaires. L’émergence des Verts est le progrès le plus notable. Les Verts sont largement en faveur d’une intégration de la Turquie, ils veulent une Europe multi-culturelle. De toute façon, le Parlement européen n’a pas un rôle décisif. Le plus important pour nous reste le message de la Commission et des États membres.

Celui de la France et de l’Allemagne a été assez virulent…

(…) L’Europe va affronter des défis dans les vingt ou trente ans à venir. La sécurité énergétique, la défense, le trafic d’êtres humains, l’intégration des immigrants, la crise économique, le terrorisme, l’islamophobie … Ces problèmes nécessitent la coopération des États membres. (…)

Il n’y a donc pas de ralentissement des réformes ?

(…) Vingt-sept pays sont devenus plus prospères et plus démocratiques en appliquant les critères de Copenhague et de Maastricht. C’est ce que la Turquie doit faire. Tous les pays qui ont commencé les négociations ont fini par adhérer.(Source)

Observatoire de l'islamisation

Abdullah Gül dans le texte

« On changera définitivement le système laïc. La République vit ses derniers temps ».

Abdullah Gül, actuel président de la République

Source : Nevzat Bölugiray, AKP degisiyor mu? [ L’AKP change t’il?], Tekin Yayinevi, Istanbul, 2004,p.78.

Observatoire de l'islamisation

Turquie : les non musulmans sous pression

Extraits choisis de l’article du Figaro du 31/12/2008 « Les laics tucs se sentent discriminés dans les villes d’Anatolie », par Laure Marchand.

Une étude met en évidence la pression ressentie pour se conformer à un mode de vie musulman.

Administrations désertées à l’heure de la prière du vendredi, disparition des buvettes vendant de l’alcool dans les parcs, impossibilité de fumer dans la rue pendant le ramadan, pélerinage à la Mecque recommandé pour être bien vu…Ces exemples sont cités par l’étude « Être différent en Turquie », récemment publiée, qui s’est penchée sur le ressenti des Turcs qui ne se reconnaissent pas dans l’identité musulmane et sunnite dominante dans les villes d’Anatolie. Elle met en exergue la pression sociale exercée pour adopter le mode de vie de la majorité.(…)

La pression du quartier

Le rapport estime, en conclusion, que la formation islamo-conservatrice au pouvoir depuis 2002 (Parti de la justice et du développement, AKP) a échoué à promouvoir la tolérance et les libertés individuelles.(…)

En Turquie « l’autre n’est jamais apprécié », selon Rusen Cakir, éditorialiste au journal Vatan, et au gré des changements politiques « les victimes peuvent aisément se transformer en bourreaux, et les bourreaux en victimes ».

Et pendant ce temps là, une dépêche AFP nous apprend que La Turquie gravit une nouvelle petite marche vers l’UE (AFP-19 déc. 2008), ce malgré la promesse de campagne du président Français de stopper les négociations d’adhésion :

BRUXELLES (AFP) — La Turquie a fait vendredi un nouveau petit pas vers l’Union européenne, en ouvrant deux nouveaux chapitres de ses négociations d’adhésion au bloc européen.

« Deux nouveaux chapitres viennent d’être ouverts« , sur la libre circulation des capitaux et la société de l’information et les médias, a indiqué le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Bruno Le Maire, dont le pays préside l’UE, à l’issue d’une réunion avec le ministre turc des Affaires étrangères Ali Babacan.

Cela porte à dix sur 35 le nombre de chapitres thématiques qui ont été ouverts en trois ans, depuis le début des négociations d’adhésion en octobre 2005.
lire la suite de la dépêche.