Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘BRUXELLES’

L’aéroport de Bruxelles infiltré par des islamistes pro EI selon la police Belge

541528872En complément de l’interview sur RTL d’un président de syndicat de police à écouter ici.

Lu sur Boulevard-Voltaire, par le collaborateur parlementaire belge Gregory Vander Bruel (extrait):

« Dans une lettre ouverte publiée dans certains médias flamands, la police belge de l’aéroport s’inquiète de la présence d’une cinquantaine (!) de sympathisants de l’État islamique parmi le personnel de Brussels Airport. Toujours selon les forces de l’ordre, ceux-ci bénéficient d’un badge leur donnant accès… au cockpit d’un avion.(…)

Selon Vincent Gilles, le sympathique président du SLFP Police, syndicat policier, certains métiers, au recrutement qualifié de « discriminatoire » et « à moindre frais »« aux dépens de la sécurité », ont attiré des personnes enclines à glisser dans le djihadisme. On ne saurait d’ailleurs que conseiller aux responsables de la sécurité collective de passer au crible les transports en commun bruxellois quand l’on sait que certains chauffeurs arrêtent leur bus… pour faire la prière devant des usagers médusés (donnant lieu à une dizaine de plaintes par an).

Venons-en à la seconde information qui glace le sang : peu de temps après les attentats de Paris, tandis que le sang coulait encore, des bagagistes se sont réjouis, ont acclamé et ont applaudi. 

Une nouvelle fois, le plus étonnant est, aujourd’hui, que les responsables politiques et les médias s’en étonnent : sans revenir aux attentats du 11 septembre et aux scènes de liesse observées dans certains pays de l’espace arabe, l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo avait donné lieu à des réactions de joie (et au fameux « Ils l’avaient bien cherché ») et, plus récemment, l’arrestation de Salah Abdeslam a suscité des troubles à Molenbeek, où le terroriste bénéficiait visiblement de soutiens.

Après la commune de Molenbeek, Brussels Airport, aéroport international situé à Zaventem, dans la périphérie bruxelloise, est le nouveau bastion « belge » du djihadisme où se côtoient sympathisants de l’État islamique, espions, éclaireurs en repérage, combattants syriens et individus possédant un casier judiciaire « pour faits criminels graves ».Lire la suite sur Boulevard Voltaire.

La discrimination positive pour les bagagistes de l’aéroport de Bruxelles au bénéfice des islamistes


Des policiers dénoncent: « Des bagagistes de l’aéroport de Bruxelles auraient acclamé les attentats de Paris »

Bruxelles: la signature de l’artificier Najim Laarchaoui (Màj : mort à l’aéroport)

Capture d’écran 2016-03-22 à 09.42.08

Un blessé devant une bouche de métro à Bruxelles ce matin.

Mise à jour du 24 mars 2016 : Laarchaoui est mort à l’aéroport de Bruxelles en se faisant sauter.

Quatre jours après l’arrestation de Salah Abdeslam à Bruxelles, l’enquête vient de franchir une nouvelle étape. L’ADN d’un certain Najim Laarchaoui a été retrouvé à plusieurs endroits-clé de la trajectoire des terroristes du 13 novembre. Dans un communiqué, le parquet fédéral belge a révélé que les traces de Laachraoui avaient été identifiées «dans la maison louée à Auvelais, ainsi que dans l’appartement de la rue Henri Bergé à Schaerbeek», deux lieux utilisés par les commandos pour préparer les attentats de Paris. L’ADN du suspect a également été retrouvé sur «du matériel explosif utilisé lors des attaques». Selon la RTBF, il s’agirait d’au moins deux ceintures d’explosifs, utilisées pour l’une au Bataclan, pour l’autre au Stade de France.

C’est lui qui avait envoyé le SMS du « top départ » à Paris, et a échangé avec plusieurs terroristes sur place.

L’homme est toujours en fuite, tout comme Mohamed Abrini, l’homme filmé le 11 novembre au volant de la Clio noire louée par Salah Abdeslam. Il a été jugé par défaut en février à Bruxelles dans le procès d’une filière de recrutement de combattants pour la Syrie et une peine de 15 ans de prison a été requise à son encontre.

Selon la RTBF, plusieurs éléments indiquent que Laachraoui pourrait être l’artificier des attentats de Paris. Il aurait des compétences en électromécanique suffisantes pour concevoir les explosifs sur lesquels son ADN a été retrouvé. Par ailleurs, la planque de Schaerbeek où il a séjourné serait le lieu où ont été confectionnés les explosifs utilisés en novembre. Selon la même source, il était connu des services belges et faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis mars 2014.

Observatoire de l'islamisation

Turquie : les non musulmans sous pression

Extraits choisis de l’article du Figaro du 31/12/2008 « Les laics tucs se sentent discriminés dans les villes d’Anatolie », par Laure Marchand.

Une étude met en évidence la pression ressentie pour se conformer à un mode de vie musulman.

Administrations désertées à l’heure de la prière du vendredi, disparition des buvettes vendant de l’alcool dans les parcs, impossibilité de fumer dans la rue pendant le ramadan, pélerinage à la Mecque recommandé pour être bien vu…Ces exemples sont cités par l’étude « Être différent en Turquie », récemment publiée, qui s’est penchée sur le ressenti des Turcs qui ne se reconnaissent pas dans l’identité musulmane et sunnite dominante dans les villes d’Anatolie. Elle met en exergue la pression sociale exercée pour adopter le mode de vie de la majorité.(…)

La pression du quartier

Le rapport estime, en conclusion, que la formation islamo-conservatrice au pouvoir depuis 2002 (Parti de la justice et du développement, AKP) a échoué à promouvoir la tolérance et les libertés individuelles.(…)

En Turquie « l’autre n’est jamais apprécié », selon Rusen Cakir, éditorialiste au journal Vatan, et au gré des changements politiques « les victimes peuvent aisément se transformer en bourreaux, et les bourreaux en victimes ».

Et pendant ce temps là, une dépêche AFP nous apprend que La Turquie gravit une nouvelle petite marche vers l’UE (AFP-19 déc. 2008), ce malgré la promesse de campagne du président Français de stopper les négociations d’adhésion :

BRUXELLES (AFP) — La Turquie a fait vendredi un nouveau petit pas vers l’Union européenne, en ouvrant deux nouveaux chapitres de ses négociations d’adhésion au bloc européen.

« Deux nouveaux chapitres viennent d’être ouverts« , sur la libre circulation des capitaux et la société de l’information et les médias, a indiqué le secrétaire d’État français aux Affaires européennes Bruno Le Maire, dont le pays préside l’UE, à l’issue d’une réunion avec le ministre turc des Affaires étrangères Ali Babacan.

Cela porte à dix sur 35 le nombre de chapitres thématiques qui ont été ouverts en trois ans, depuis le début des négociations d’adhésion en octobre 2005.
lire la suite de la dépêche.