Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘charlie Hebdo’

Mohamed Lahouaiej Bouhlel était islamiste au moins depuis janvier 2015, et bien entouré.

La conférence de presse du procureur François Molins est très instructive. 

Le tueur semble avoir envisagé son passage à l’acte « plusieurs mois avant » a aussi souligné le procureur de la République de Paris. « La poursuite des exploitations téléphoniques et informatiques a permis de découvrir sur un téléphone du terroriste plusieurs clichés révélateurs », a-t-il détaillé.

Ont notamment été retrouvés « un cliché du 25 mai 2015, qui est photographie d’un article ‘Captagon, potion magique des combattants' »‘. Ou « une photographie, en date du 14 juillet 2015, du feu d’artifice de Nice. Puis le 17 juillet 2015, d’un concert sur la promenade des Anglais avec divers zooms sur la foule ». Et « une photo, le 15 août 2015, du feu d’artifice, toujours avec un focus sur la foule ».

Ont aussi été découvertes une « photographie du 1er janvier 2016 d’un article journal Nice Matin du même jour, intitulé ‘Il fonce volontairement sur la terrasse d’un restaurant' », « une photographie du 9 juillet 2016 d’un article internet relatif au fait commis à Paris contre le commissariat du 18e arrondissement, intitulé ‘L’homme tué devant le commissariat de Barbès est un Tunisien »’, et enfin « une photographie du 24 janvier 2016 d’une intervention télévisée d’un professeur de médecine relative aux attentats de Paris ».

Egalement mis en examen et détenu de manière préventive, Mohamed Oualid G., 40 ans, a échangé pas moins de 1.278 appels avec le tueur depuis juillet 2015. Dans son téléphone portable, les enquêteurs ont retrouvé des images du 15 juillet de la promenade des Anglais, alors encore investie par les secours. Des clichés de Mohamed Oualid G. dans l’habitacle du camion les 11 et 13 juillet ont été retrouvées dans le portable du chauffeur. Il a aussi envoyé le 10 janvier 2015 un SMS à Mohamed Bouhlel : « Je ne suis pas Charlie… Je suis content, ils ont ramené les soldats d’Allah pour finir le travail ».

Les Inrocks qualifient de « rappeur talentueux » Nekfeu qui « réclame un autodafé pour les chiens de Charlie Hebdo »

couv1022ok-tt-width-470-height-602-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1

Les Inrocks, couverture de juillet 2015

En novembre 2013 une polémique oppose Nekfeu et d’autres rappeurs à Charlie Hebdo en marge de la sortie de la BO du film La marche, qui retrace l’histoire vraie d’enfants d’immigrés qui ont marché de Marseille à Paris en 1983 contre le racisme. Dans une chanson composée et interprétée par une dizaine de rappeurs dont Akhenaton, Disiz ou encore Kool Shen,  Nekfeu  « réclame un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo » (voir).

La rédaction du journal satirique a réagi via un communiqué le 27 novembre 2013 en indiquant « découvrir avec effarement la violence des paroles » de la chanson incriminée qui « reprend les propos que tient habituellement l’extrême droite musulmane lorsqu’elle évoque [Charlie Hebdo] » Son rédacteur en chef Charb dénonce ainsi « un chant religieux communautariste »

Nekfeu est cependant (encore) interviewé complaisamment par Les Inrocks  en mai 2015 , et fait carrément fait la couverture de l’hebdomadaire en juillet 2015, avec Virginie Despentes, la romancière qui a relayé tout l’argumentaire victimaire habituel des islamistes pour tenter de comprendre les tueurs de Charlie Hebdo dans un texte immonde.  Qualifié de « Rappeur talentueux » dans le numéro,  c’est l’occasion pour Nekfeu d’avoir une tribune pour présenter les 5 albums de rap qui l’ont le plus marqué. Parmi eux, un album du groupe Lunatic, dont voici les parole des « chansons » ultra racistes :

Lire la suite