Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘chrétien’

Observatoire de l'islamisation

Être Chrétien en Turquie « islamiste modérée »

Voir aussi l’excellent documentaire d’Arte sur l’islamisme d’état en Turquie.

La Turquie transforme les plus vieilles églises du pays en mosquées, vient de confisquer les terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle) et refuse catégoriquement la réouverture du séminaire orthodoxe de Halki. Les missionnaires chrétiens sont arrêtés et expulsés, alors que la Turquie envoie ses imams faire du prosélytisme en France. D’ailleurs un Campus islamique turc vient d’ouvrir à Strasbourg comprenant collège et lycée.

Le rapport Eurling de l’UE sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de l’adhésion, réalisé par le rapporteur du même nom pour la Commission des affaires étrangères, rendu public le 13 septembre 2006, pointait déjà le scandale de la spoliation des biens de l’église orthodoxe et catholique. La partie nord de Chypre occupée par la Turquie a connu une épuration religieuse totale. 82 églises étaient présentent sur ce territoire. Aujourd’hui plus une seule ne sert de lieu de culte : 68 ont été transformées en mosquées, 5 en écuries, 4 en musées, 3 en casernes, 2 en habitations.

Observatoire de l'islamisation

La solution finale des Coptes : des tracts aux actes

Par Raymond Ibrahim, égypto-américaine, chercheur associé au Middle East Forum. 20 août 2012 :

Quelques heures après que des organisations jihadistes égyptiennes aient distribué des tracts promettant de « récompenser » tout musulman qui tuerait un Copte chrétien en Égypte, en particulier dans plusieurs régions, notamment Assiout, la presse a récemment évoqué le meurtre gratuit d’un propriétaire de magasin chrétienne.

Selon le journaliste Magdi Menna, dans un article du 14 août et intitulé « Le massacre des coptes a commencé en Assiout« , des hommes non identifiés ont pris d’assaut un magasin de chaussures, tuant le propriétaire chrétien, Refaat Eskander tôt dans la matinée. Le fils du copte tué témoigne que les meurtriers ont profité du fait que son père était seul dans le magasin, ajoutant que son père n’avait pas de querelles connues avec qui que ce soit. Un seul témoin a vu l’un des assassins car ils ont fui la scène, qui était habillé en tenue salafiste.

Aussi, l’association « Solidarité copte » rapporte que les « chrétiens coptes en Haute-Égypte sont l’objet d’attaques, quelques heures après un appel à leur éradication est apparu sous la forme de tracts appelant les musulmans à tuer les Coptes, nommant spécifiquement les régions de Haute-Égypte. » Le rapport raconte comment les chrétiens sont actuellement frappés, leurs entreprises par le feu, et leurs propriétés pillées, de même que leurs agresseurs déclarent que « tout chrétien qui ose sortir de sa maison soit tué. » Comme d’habitude, la police arrive sur place après les agressions et que les terroristes aient pris la fuite avec leur butin.

Source en anglais.

Lire tous nos articles sur le sujet.

Tatouages Coptes

Un lycéen chrétien égyptien battu à mort dans son école

AymanNabilLabib1L’affaire s’est déroulée le 16 octobre lors d’un cours d’arabe donné dans un collège de Mallawi (province de Minia). S’apercevant que le jeune Ayman Nabil Labil portait, comme c’est fréquent chez les Coptes, une croix tatouée sur son poignet, il lui ordonna de la dissimuler. Le jeune copte s’y refusa et montra, en outre, le crucifix qu’il portait sur une chaîne autour de son cou mais dissimulée sous ses vêtements. Furieux, le professeur frappa le jeune homme et incita les jeunes collégiens musulmans à se joindre à lui dans ce qui allait devenir un véritable lynchage. Frappé de tous côtés par ces forcenés, le jeune copte réussit toutefois à fuir la salle de classe pour tenter de se réfugier dans les toilettes du lycée, mais il fut rattrapé par ses meurtriers et le lynchage se poursuivit. Un surveillant réussit à le soustraire à la meute pour le protéger dans sa chambre, mais Ayman Nabil Labil qui respirait encore était inconscient. Quand l’ambulance appelée arriva sur place, une heure plus tard, le jeune copte était mort.

Lire la suite

Algérie : un Chrétien lourdement condamné pour un CD...chrétien

Algérie : un Chrétien lourdement condamné pour un CD…chrétien

C’est encore au nom de l’inique ordonnance 06-03 prise en 2006 par le gouvernement algérien pour réglementer les cultes non musulman, qu’un chrétien algérien vient d’être condamné à la peine maximum.

Le tribunal pénal du district de Djamel (Wilaya de Béjaïa) avait à entendre d’une affaire où le prévenu, Siaghi Krimo, accusé d’avoir transmis à un de ses voisins un CD sur le christianisme, tombait sous le coup de l’article 144 du code pénal algérien qui punit quiconque « dénigre les dogmes ou les préceptes de l’islam » par tout moyens ou supports connus ou à découvrir…

Le soi-disant voisin n’était même pas présent à l’audience et les preuves inexistantes. Cela n’empêcha pas le procureur de requérir une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende de 50 000 dinars (490 €) – sachant que le salaire mensuel minimum en Algérie est de 15 000 dinars.

Le président du tribunal ne suivit pas le procureur, et condamna Siaghi Krimo au maximum de la peine prévue par le code : cinq ans de prison et une amende de 200 000 dinars (1 900 €) ! Comme on le sait, la chasse aux chrétiens protestants est ouverte dans cette Wilaya qui vient de se singulariser en fermant administrativement sept temples voici quelques jours. La liberté de croyance et de culte des quelque 100 000 chrétiens que compterait l’Algérie est en très grand péril.

Source : Observatoire de la christianophobie, 3 juin 2011