Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘clandestins’

Cergy: les habitants privés de patinoire au profit de 150 clandestins musulmans

Après la base de loisir de Cergy dont les locaux ont été réquisitionnés par la préfecture pour loger les clandestins, c’est maintenant au tour de la patinoire :

Lu dans Le Parisien du 9 mai 2017 :

« Parmi les quelque 1 600 migrants évacués des campements de la porte de la Chapelle à Paris, 150 sont arrivés ce mardi matin à Cergy. Ils sont hébergés à l’ex-patinoire de Cergy-préfecture, laissée vide depuis l’ouverture de l’Aren’Ice sur la plaine des Linandes. Elle a été réquisitionnée par la préfecture à l’agglomération de Cergy-Pontoise.

C’est l’association Espérer 95 qui est en charge de gérer ce centre d’hébergement provisoire où ont été mis à l’abri des hommes de nationalité afghane, soudanaise ou éthiopienne. » Source

Seul le FN a réagi par un communiqué.

Observatoire de l'islamisation

La Commission de l’UE veut imposer la poursuite de l’immigration

Dans un entretien au Monde du 10 juillet, la commissaire aux Affaires intérieures de l’UE, n’ayant aucune légitimité démocratique, affirme nécessaire la poursuite de la colonisation de notre continent, malgré un chômage qui explose et la sous qualification de l’immigration actuelle. D’une mauvaise foi pyramidale, elle voit les révolutions arabes comme une expression des droits de l’homme (islamiste?):

Cecilia Malmström: « dans notre voisinage immédiat, des populations fassent pacifiquementtomber des dictateurs et réclament la liberté et les droits de l’homme fut un événement majeur. Or qu’avons-nous dit à des gens qui s’inspiraient de nos valeurs ? Que nous étions en crise et que nous avions peur de « vagues bibliques »d’immigrés..(…)L’immigration sera nécessaire, étant donné notamment l’évolution de la démographie dans la plupart de nos pays. On estime qu’en 2030, sans nouvelle immigration, la population européenne en âge detravailler aura diminué de 12 %(…)

Question : La montée des forces populistes et xénophobes, y compris dans cette Europe du Nord dont vous venez, empêche que l’on entende votre message. Comment faire ?

Il est vrai que Geert Wilders, par exemple, me transforme désormais en ennemi principal des Pays-Bas… Plus fondamentalement, je plaide pour un véritable partage de la charge entre Européens en matière d’immigration et d’asile. » Lire l’entretien intégral

Rappel: la politique d’octroi des visas et le droit d’asile, sont des compétences européennes. Le regroupement familial est protégé par la Convention européenne des droits de l’homme. La Cour de justice européenne interdit d’interner les clandestins.

Europe passoire : les clandestins tunisiens en liberté à Paris

https://youtu.be/zKomzw1RNp4

19/4/2011 – 12h56
ROME (NOVOPress) : Le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, a déclaré ce matin que la question des clandestins tunisiens était désormais réglée entre l’Italie et la France. « Au niveau bilatéral, a expliqué le ministre dans un entretien à la télévision italienne, la question a été résolue. Les Français appliquent désormais les règles européennes, ils acceptent les Tunisiens qui arrivent d’Italie. »Des journalistes italiens qui se sont rendus hier à la gare de Nice ont constaté que la police française n’effectuait aucun contrôle. « Les agents, les manches retroussées à cause de la chaleur qui commence déjà à se faire sentir, observent trois Tunisiens à peine arrivés de Vintimille, puis passent leur chemin. Aujourd’hui ça va vraiment mieux, commentent les immigrés en suivant les policiers du regard. »

L’invasion de la France est facilitée par l’UE qui, depuis les accords de Shengen, a interdit tout contrôle aux frontières nationales, et dont les compétences en matières d’immigration ( visas et droit d’asile) ont été élargies depuis le traité d’Amsterdam et le TCE rebaptisé Traité de Lisbonne. Le TCE pour lequel a milité Nicolas Sarkozy, interdit toute expulsion groupée de clandestins.

Observatoire de l'islamisation

Invasion de clandestins : la Police aux frontières désabusée

Lu dans France Soir :

« Sur le terrain, à Nice, Menton ou Cannes, les effectifs de police classique, ceux de la police aux frontières (PAF) et la gendarmerie, ont le sentiment, selon leur expression de « p… dans un violon ». Frédéric Guérin, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP-police pour les Alpes-Maritimes, avance le chiffre de « centaines » de clandestins entrant en France chaque jour. « La frontière, c’est un gruyère, assure le policier. Ils arrivent dans nos locaux par paquets de 20. » Le centre de rétention administrative (CRA) de Nice, qui dispose de 38 places, sature. « La PAF des Alpes-Maritimes est à deux doigts d’exploser, poursuit Frédéric Guérin. On met en place une politique, mais on ne donne pas de moyens humains avec. Les policiers travaillent à flux tendu, la plupart des brigades sont en heures sup. »

Le centre de rétention administratif de Nice ne compte que 38 places…à comparer au projet israelien de construire un centre de 10 000 places afin d’interner puis d’expulser les clandestins…voir le reportage de Arte (à partir de la minute 2:00)

Fillon refuse de renvoyer les clandestins Tunisiens !

Rappel :
Fillon inaugurant la mosquée algérienne d’Argenteuil, dotée d’une Université islamique (notre article) avec une fillette voilée…

Rappel 2 :
Fillon promet 170 000 visas/an aux Algériens :

ALGER (AFP) 21/6/2008 :

— Le chef du gouvernement algérien, Abdelaziz Belkhadem (islamiste notoire), a interpellé samedi à Alger son homologue français François Fillon, en visite à Alger, sur « la nécessité d’une plus grande fluidité dans la circulation des personnes entre les deux pays« . (…)   La France, régulièrement critiquée par l’Algérie au sujet de la circulation des personnes, fait valoir la progression du nombre de visas, désormais octroyés au rythme d’environ 170.000 par an, contre 57.000 en 1997.

Observatoire de l’islamisation, mars 2011.

Observatoire de l'islamisation

Le gouvernement veut normaliser les régularisations de clandestins

C’est désormais officiel, les délinquants pénétrants sur notre territoire illégalement, trouvant facilement un travail de par le différenciel de salaire acceptable entre eux et les nationaux, pourront être régularisés :

Lu dans Les Echos de ce jour (21.05.2010) :

Rappels :

> Un article du Monde du 21 décembre 2009  :

 » Discrètement mais sûrement, le gouvernement régularise des sans-papiers. Alors qu’il multiplie les signes de “fermeté” comme ce nouveau renvoi d’Afghans le 15 décembre, les chiffres recueillis par Le Monde auprès du ministère de l’immigration révèlent que plus de 20 000 étrangers en situation irrégulière auront été régularisés en 2009. Ce chiffre est équivalent, si ce n’est supérieur, à celui des expulsions. Le ministre de l’immigration, Eric Besson, se refuse pourtant à communiquer une donnée précise et globale sur cette question. Lire l’article

> Un article du Le Figaro du 19 octobre 2007 :

« La loi Hortefeux sur le regroupement familial a été enrichie au cours des débats parlementaires d’un « amendement » prévoyant « à titre exceptionnel » une admission au séjour des sans-papiers qui pourraient justifier d’un emploi »

> Plus de 20 000 clandestins sont déjà régularisés chaque année à titre « exceptionnel ». Combien l’année prochaine avec cette nouvelle mesure ? (20 744 clandestins régularisés en 2003, 22 814 en 2004, 26 338 en 2005)

>  Le dernier rapport du Sénat sur la question de la présence des illégaux en France ( série 2005-2006, rapporteur Georges Othily) faisait état de 600 000 entrées de clandestins chaque année en France + Dom Tom…

Observatoire de l’islamisation, 21 mai 2010.

Observatoire de l'islamisation

Le bilan dérisoire de Brice Hortefeux

Source : Ministère de l’Immigration.

La France compterait quelques millions de chômeurs et serait en crise économique aiguë… L’idée de l’UMP ? Passer des accords avec les pays africains pour importer des travailleurs souvent à faible qualification…

Rappel : selon un rapport du Sénat (n°300 série 2005-2006, rapporteur Othily) 600 000 clandestins traverseraient les frontières françaises chaque année, Dom-Tom inclus. Le ministère de l’Intérieur, pour ne pas effrayer les Français, parle lui d’environ 100 000… Ce qui n’empêche pas Brice Hortefeux dans son discours du 13 janvier, de se féliciter du chiffre  de 29 000 reconduites (mais seulement 19 000 allochtones contraints, les autres, volontaires, ont touchés un chèque…). Un bon chiffre annuel, afin de ne pas aggraver l’invasion, aurait été 600 000 expulsions. Mais pour cela, il faudrait de vrais moyens : un parc de bus fourni pour assurer les rotations avec l’Afrique, une multiplication des camps de transit, une armée en partie réaffectée à l’interception des individus (le tout avec courtoisie mais fermeté). L’autorisation par le Conseil d’État de ficher « biométriquement » tous les bénéficiaires d’un visa court séjour, première source d’infiltration, à leur entrée, est elle une urgence absolue (Hortefeux distribue 170 000 visas par an rien qu’aux Algériens…que des touristes ?).

Une citation de la Constitution européenne (aujourd’hui Traité de Lisbonne, pourtant rendu illégal par le vote des peuples Français, Irlandais et Néerlandais) rend compte de l’idéologie des fédéralistes européens :

« Article III-166

L’Union européenne développe une politique visant à :

a) assurer l’absence de tout contrôle des personnes, quelle que soit leur nationalité, lorsqu’elles franchissent les frontières intérieures »

Lire l’excellent dossier du chercheur Patrick Weil sur l’enfumage de l’opinion publique:
Politique d’immigration : le dessous des chiffres– Le Monde / 14.01.09 . Par Patrick Weil, directeur de recherche au CNRS.

Observatoire de l'islamisation

Clandestins : une habile propagande déguise le laxisme total du gouvernement

Alors que le préfet du Nord, ­Daniel Canépa, promet de réexaminer les dossiers des clandestins pratiquant le chantage à la grève de la faim «avec bienveillance», tout comme le Préfet de Seine-Saint-Denis avait « réexaminé » les dossiers des clandestins de Cachan avant de tous les régulariser, l’UMP essaye de faire croire que la fermeté, c’est du concret. En obéissant au Mrap et à la Ldh ?

L’objectif des 25 000 reconduites à la frontière est dérisoire. Non seulement parce qu’un rapport du Sénat (n° 300 série 2005-2006) fait état de 600 000 entrées clandestines en France chaque année (Dom Tom inclus) et que l’Intérieur les évalue « officiellement » entre une fourchette de 100 000 à 200 000, mais aussi car les français sont trompés sur l’origine de ces clandestins. En 2006, par exemple, sur les 24 000 expulsions, 13 253 ont concerné des Comoriens expulsés de Mayotte. La Guyane suivait avec 8 145 retours. Ce qui ne laisse plus que… 2 602 reconduites aux frontières dans l’hexagone. Aussi,  Roumains et Bulgares qui représentaient l’an passé 20 % des éloignements sont désormais difficilement expulsables, leurs pays étant entrés dans l’Union européenne.

Brice Hortefeux, en matière de désinformation, n’a rien à apprendre de feu Vladimir Volkoff, meilleur spécialiste et historien de la question. Plus c’est gros, plus ça passe :dans « le Parisien » du 30 juillet, il évalue la présence totale des clandestins en France « entre 200 000 et 400 000 », alors que l’ambassadeur de France à Alger vient de révéler dans El Watan ( édition du 11 juin) que  « 350 000 Algériens vivent actuellement en situation irrégulière en France ». Pour les Maliens, une évaluation de l’Intérieur révélée en 2006 estime le nombre à 75 000. Alors si on rajoute Sénégalais, Congolais, Turcs, Marocains, Chinois, Ivoriens…la fourchette du Ministère à l’appellation aussi pompeuse que sa fonction est inutile, est une énorme manipulation de l’opinion.

On finira par rappeler les déclarations de Nicolas Sarkozy lors de son voyage au Mali en mai 2006 :

«  je vous mets au défi de dire qu’il y a eu le moindre charter vers le Mali depuis quatre ans [ qu’il est ] ministre de l’Intérieur »

N’oublions pas aussi que les contrôles fixes aux frontières nationales sont interdits par le gouvernement réel, Bruxelles.

 

Observatoire de l'islamisation

350 000 clandestins Algériens en France : le droit du sol fera le reste

Fabrice Madouas, rédacteur en chef à Valeurs actuelles, n’a pas laissé passer une information aussi explosive :

« L’ambassadeur de France à Alger le confirme : 350 000 sans-papiers algériens ».

L’information est passée presque inaperçue en France, mais pas en Algérie. C’est le quotidien El Watan qui l’a publiée dans son édition du 11 juin. Ce “quotidien indépendant” rapporte les propos tenus par l’ambassadeur français, Bernard Bajolet, « lors d’une rencontre informelle avec la presse » : « Évoquant la question des sans-papiers, il a précisé qu’environ 350 000 Algériens vivent actuellement en situation irrégulière en France ». Si elle était confirmée, cette précision devrait faire l’effet d’une bombe, car les estimations officielles sont très éloignées de ces chiffres. Dans un rapport du Sénat publié l’an dernier, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, jugeait qu’il y avait « entre 200 000 et 400 000 » immigrés clandestins en tout dans notre pays. Mais si notre ambassadeur dit vrai (350 000 sans-papiers algériens), il y a fort à parier que le nombre total de clandestins est considérablement plus élevé : 500 000 ? 700 000 ?

(lire la suite sur le blog de Fabrice Madouas)