Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Coptes’

Le Pope des coptes se plaint de l’impossibilité de construire des églises en Egypte

Pope-Tawadros-II-Picture

Le Pope Tawardos II

Observatoire de l’islamisation, 20 juillet 2016 :

Les chrétiens d’Egypte se plaignent du manque de volonté du gouvernement égyptien pour faire adopter la nouvelle loi libéralisant les constructions d’églises. Jusqu’à maintenant, au contraire des mosquées, chaque projet d’église doit être validé par le gouverneur régional et l’approbation de l’état, héritage de la période ottomane. Les conditions sont si drastiques en terme d’urbanisme et de limites géographiques, qu’il est difficilement possible de construire des églises, à l’inverse des mosquées qui pullulent de manière débridée.

Le Pope Tawadros II, vient de publier un communiqué où il affirme « nous ne sommes pas traités comme des citoyens égaux » , ajoutant qu’un plan de 1972 pour améliorer la situation des chrétiens n’a jamais été mis en place.

« Chaque fonctionnaire a fait caler le projet, sans raisons, et en plus des discriminations et de l’extrémisme dont souffrent les coptes, dans la douleur de leur terre natale, la situation est dans la main de nos ennemis qui veulent exacerber cette peine »

Les choses sont devenues si compliquées ajoute Tawardos II que « les prières des chrétiens sont devenues une transgression voire un crime, comme si les chrétiens devaient avoir un permis spécial pour rencontrer Dieu »

Le chef des Coptes d’Egypte espère que la loi passera dans une prochaine session parlementaire.

Déjà, en 2009, nous étions le seul média à couvrir la manifestation de l’Association des Coptes de France afin d’alerter les responsables politiques sur le sort tragique de cette minorité chrétienne d’Egypte, dont la présence en Egypte précède de 5 siècles l’invasion arabe-islamique (regarder en HD):

« Des chrétiennes sont kidnappées tous les jours en Egypte » Père Boulad d’Alexandrie

Conférence du père Henri Boulad directeur du centre Jésuite du Caire (Biographie Wiki). Filmé à Paris en avril 2014 par nos soins.

« La pression et l’oppression musulmane fait que on est presque forcé de se convertir, soit par la pression sociale, soit par la persécution, soit par la menace, soit par un espèce de système qui a envahi le pays, et qui fait qu’on se retrouve en état d’infériorité on se converti »

Sur les filles kidnappées écoutez à partir de la minute 13 et 45 secondes.

« Votre ambassadeur au Caire est musulman, il a épousé une musulmane, il a dû prononcer la shahada » 14min 30 sec

Relire un article du Figaro sur ce phénomène d’enlèvement de jeunes chrétiennes, souvent converties et/ou mariées de force.

Lire aussi sur Christianophobie.fr : Enlèvement de jeunes filles Coptes en Egypte: +145% en un an

La cathédrale du Caire a brûlé dimanche, les Coptes persécutés par la police et les islamistes

Selon Yako Elish président de l’Association d’entraide aux minorités d’Orient, « la cathédrale Saint Marc, siège du pape des Coptes au Caire assiégée maintenant par des salafistes dans le plus grand silence des médias«  (21 heures ce dimanche soir sur son compte twitter)

Les Coptes enterraient hier 7 des leurs, assassinés par des islamistes, dans cette même cathédrale St Marc :

En sortant, les fidèles entonnent des slogans hostiles au gouvernement islamiste qui ne les protègent jamais (une église brûlée cette semaine déjà) les militants islamistes les attaquent aussitôt (jets de pierres et coups de feu), la police enclenche la répression avec des gazs et des coups, nombreux blessés, un mort de plus:

Des tireurs visent les Coptes impunément !

Selon Blog Copte :

« Il ne se passe pratiquement pas une semaine sans qu’une église soit attaquée ou des chrétiens agressés à cause de leur religion. Un climat d’intolérance populaire renforcé par les médias proches du pouvoir islamiste.
Les chaînes de télévision islamiques diffusent en permanence des attaques virulentes contre les chrétiens souvent qualifiés de « croisés » ou de « mécréants ». Un climat qui pousse de plus en plus de chrétiens à chercher à fuir l’Egypte, les plus riches en premier. »

L’AFP communique cette photo de Coptes touchés par les cocktails molotovs des islamistes :
egypte-a-sang

Observatoire de l'islamisation

Égypte : une foule musulmane blesse dix Coptes lors d’une attaque d’église

Sujet occulté par les médias français comme pour les précédentes attaques de villages et de monastères.

Lu sur l’Observatoire de la christianophobie (extrait)

Dimanche dernier, une tourbe de musulmans – à 80 % des salafistes – armée de bâtons, a assiégé l’église Saint-George du village de Tala (el Fashn, gouvernorat de Beni Souef, centre de l’Égypte). Les fidèles qui en sortaient, après la Messe, on été agressé par ces fanatiques, et cinq ont du être hospitalisés pour des fractures. En outre, plusieurs voitures de fidèles ont été incendiées par les assaillants. Le curé de cette paroisse, le Père Cheroubim Chehab et les fidèles demeurés dans l’église, n’ont pas pu quitter les lieux. La police avertie, n’est arrivée que de nombreuses heures après cette agression et encore a-t-il fallu que le président de l’Union of Human Rights Organization intervienne auprès du ministère de l’Intérieur pour que les forces de sécurité daignent se déplacer. Mais qu’ont donc fait ces coptes pour provoquer une telle fureur des musulmans ? Rien ! Car, en fait, ce que les musulmans reprochent à cette paroisse, c’est d’accueillir des chrétiens venant de villages des alentours qui n’ont pas d’églises. Pour les musulmans, l’église Saint-George n’est pas une église, mais une sorte de bâtiment communal dont l’usage serait strictement réservée aux chrétiens de Tala et pas aux autres… C’est la position des musulmans et ils n’en démordent pas. L’arrivée des forces de sécurité en fin d’après midi a permis d’organiser une « réunion de réconciliation ». Pendant qu’elle se tenait, les musulmans salafistes s’en prirent aux maisons de chrétiens et envoyèrent cinq autres coptes à l’hôpital…

Lire la suite

Lire toutes nos notes sur l’Egypte

Observatoire de l'islamisation

La solution finale des Coptes : des tracts aux actes

Par Raymond Ibrahim, égypto-américaine, chercheur associé au Middle East Forum. 20 août 2012 :

Quelques heures après que des organisations jihadistes égyptiennes aient distribué des tracts promettant de « récompenser » tout musulman qui tuerait un Copte chrétien en Égypte, en particulier dans plusieurs régions, notamment Assiout, la presse a récemment évoqué le meurtre gratuit d’un propriétaire de magasin chrétienne.

Selon le journaliste Magdi Menna, dans un article du 14 août et intitulé « Le massacre des coptes a commencé en Assiout« , des hommes non identifiés ont pris d’assaut un magasin de chaussures, tuant le propriétaire chrétien, Refaat Eskander tôt dans la matinée. Le fils du copte tué témoigne que les meurtriers ont profité du fait que son père était seul dans le magasin, ajoutant que son père n’avait pas de querelles connues avec qui que ce soit. Un seul témoin a vu l’un des assassins car ils ont fui la scène, qui était habillé en tenue salafiste.

Aussi, l’association « Solidarité copte » rapporte que les « chrétiens coptes en Haute-Égypte sont l’objet d’attaques, quelques heures après un appel à leur éradication est apparu sous la forme de tracts appelant les musulmans à tuer les Coptes, nommant spécifiquement les régions de Haute-Égypte. » Le rapport raconte comment les chrétiens sont actuellement frappés, leurs entreprises par le feu, et leurs propriétés pillées, de même que leurs agresseurs déclarent que « tout chrétien qui ose sortir de sa maison soit tué. » Comme d’habitude, la police arrive sur place après les agressions et que les terroristes aient pris la fuite avec leur butin.

Source en anglais.

Lire tous nos articles sur le sujet.

Observatoire de l'islamisation

La grande peur des Coptes (Arte)


Egypte : La grande peur des Coptes (ARTE) par BlogCopte
Mona Makram-Ebeid est professeur de sciences politiques à l’Université Américaine du Caire. Issue d’une grande famille copte égyptienne, elle a été membre de l’assemblée constituante chargée d’élaborer la future loi fondamentale égyptienne. Elle en a démissionné en raison de la main-mise des islamistes. L’équipe de BlogCopte l’a interviewée au Caire sur la situation de la minorité chrétienne qui représente entre 7 et 8% de la population égyptienne. Une communauté qui a largement voté pour Ahmed Chafik, le candidat qui personnifie l’ancien régime :

Mona Makram-Ebeid répond à trois questions :

– Comment la communauté chrétienne copte d’Égypte a-t-elle vécue les mois de chaos qui ont suivi la révolution ?
– Que craint la communauté chrétienne copte en cas de victoire des islamistes ?
– La peur pousse-t-elle les Coptes à l’exil ?


Interview de Mona Makram-Ebeid sur l’avenir des… par BlogCopte

Observatoire de l'islamisation

Conférence sur « les milliers de femmes Coptes enlevées et converties de force » en Égypte


Jean Maher, le drame des Coptes en Egypte par BlogCopte

La police égyptienne couvre les nombreux enlèvements de filles chrétiennes coptes, violées et converties de force à l’islam, puis enregistrées comme musulmanes à Al-Azhar.

« Après la révolution, la condition des Coptes ne s’est pas améliorée, des églises brûlées, le massacre de Maspero(…) » Jean Maher

Un centre social géré par les coptes, financé par la France, est menacé par les salafistes voulant le remplacer par une mosquée. « Il [ un cheik saoudien] m’a dit de razer le centre, et si je ne le fais pas, de me piquer l’autre terrain sur lequel je vais construire un centre de rééducation fonctionnelle pour enfant et adultes (…)  » explique un père Copte.

Église copte orthodoxe

L’exil des Coptes en France

Lu dans Valeurs Actuelles (extrait) :

La communauté copte de France est la plus importante d’Europe. Ses membres suivent avec attention les événements en Égypte.

Dans la salle au rez-dechaussée de la Mission chaldéenne en France (à Paris dans le XVIIIe), les réfugiés arrivent de tout l’Orient. Au fond, de jeunes Pakistanais. À côté, des Irakiens discutent autour d’un thé. Et, dans la petite pièce mitoyenne, les coptes. Depuis le début de l’année, ces chrétiens égyptiens sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte de Notre-Dame de Chaldée (…)Ces exilés ne supportent plus les églises incendiées, les jeunes filles converties de force à l’islam, les attentats ciblés et les manifestations pacifiques réprimées dans le sang (celle du 9 octobre a fait 24 morts) mais aussi, et surtout, ce « harcèlement quotidien » dont témoignent les coptes et qui les pousse à fuir l’Égypte.(…)En janvier 2011, le ministère de l’Intérieur recensait 45000 coptes arrivés en France à partir des années1980. Dans la communauté, on parle de 100000 personnes. Un chiffre difficile à établir car beaucoup sont sans-papiers.

(…) La plupart s’installent en région parisienne autour de la dizaine de paroisses coptes orthodoxes, à Saint-Ouen, Sarcelles, Colombes ou Châtenay-Malabry, la plus importante, qui rassemble un petit millier de fidèles. Comme en Égypte, c’est autour de l’église que s’organise la vie communautaire.

Lire la suite dans Valeurs Actuelles

Égypte : « beaucoup de chrétiens préparent leur valise » remarque père Boulad

Entretien de Aide à l’Eglise en détresse avec le père Boulad le 17 octobre :

Il y a quelques mois, le père Henri Boulad, jésuite égyptien habitant au Caire, manifestait déjà ses inquiétudes à propos des tournures que prenait la révolution (cf vidéo) Suite aux tragiques événements du 9 octobre dernier, et à l’approche des élections législatives, il nous livre à nouveau ses impressions. Entre crainte et espérance, entretien sans concession.

AED : Quelle a été votre réaction suite à l’attaque des coptes le 9 octobre dernier, alors que ces derniers manifestaient pacifiquement ?

J’ai été peiné, outragé, furieux. Je pense que l’armée est infiltrée par des islamistes. Nous sommes à un tournant inquiétant. Il y a une vraie récupération de la révolution par les fondamentalistes. C’est d’ailleurs la même chose qui se passe en Libye et en Tunisie. Pour moi, il est clair que le monde arabe est en train de virer dans l’islamisme avec la bénédiction des puissances Occidentales. A croire que l’Occident n’a rien appris du passé. Qu’a-t-on fait de l’expérience de l’Irak ? Il faut dire aussi qu’il y a une manipulation médiatique de l’opinion. Les rebelles sont unanimement présentés comme des libéraux qui veulent la démocratie. Au lieu de démocraties, se sont des régimes islamistes qui vont se mettre en place. Je pense que l’intervention de l’Occident dans les scénarios des pays arabes est dictée par des intérêts économiques et financiers. Il y a un manque d’objectivité total. Est-ce que l’Occident se rend compte qu’en mettant en place tous ces régimes dans le monde arabe, il se prépare à un avenir amer ? Personne n’a pas pris la véritable mesure de la puissance, de l’organisation et de la détermination des islamistes.

Lire la suite

Revoir une de ses anciennes interviews :

Truck

Égypte : la télévision d’état accusée d’incitation à la violence contre les coptes

La télévision d’état égyptienne a rapporté faussement que des soldats étaient attaqués par des coptes en colère et que trois d’entre eux étaient morts. Le ministre de l’Information continue de mentir, il qualifie les incitations à tuer les coptes de « stress émotionnel ». Et pour finir il n’y a pas eu un seul militaire de tué par les manifestants. Les Associated Press et Agence France Presse qui ont gobé la désinformation avec enthousiasme devraient être dénoncées et devraient rendre des comptes.

Le site égyptien Al-Ahram vient d’annoncer que l’avocat copte Naguib Gobrail a déposé une plainte contre le ministre égyptien de l’Information Oussama Heykal, l’accusant d’avoir alimenté la violence sectaire dans la couverture de la manifestation pacifique des coptes dimanche qui a été brutalement attaquée par la police militaire et des musulmans.

Au moins 25 personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été blessées après que les forces armées qui gardaient le bâtiment ont ouvert le feu et écrasé des manifestants avec des véhicules blindés. Gobrail tient le ministre pour « personnellement responsable des faux rapports diffusés par la télévision d’Etat qui ont incité les gens à sortir de leurs maisons pour aller attaquer les coptes » dans les rues du centre ville du Caire dimanche. « Ce que diffuse la télévision d’État incite à la violence sectaire, à la violence contre les chrétiens coptes, et compromet la paix sociale », dit la déclaration.

Les défenseurs des droits humains ont reproché à la télévision d’Etat égyptienne d’aggraver une situation tendue au lieu d’appeler au calme. Les présentateurs de la télévision publique égyptienne ont appelé le peuple à se rendre à la manifestation pour défendre les soldats égyptiens contre « les manifestants chrétiens en colère ». Ces appels ont été entendus et les chrétiens qui ont échappé aux balles et au gaz lacrymogène de la police ont été attaqués par une foule armée de machettes, d’épées et de gourdins.

Tout a été fait pour alimenter les faux rapports des auditeurs ayant appelé pour dire que « des chrétiens armés se sont affrontés avec la police militaire et ont tué des soldats » en diffusant des images montrant des policiers militaires blessés, tout en omettant de montrer les cadavres des manifestants. Cliquer ici pour lire la tribune d’un expert du Moyen-Orient.

La télévision d’Etat égyptienne a annoncé lundi qu’il n’y avait pas de morts parmi les forces militaires après avoir préalablement rapporté que des soldats avaient été tués par les manifestants. Le ministre de l’Information Heykal a expliqué que les faux rapports sont imputables au « stress émotionnel » vécu par les présentateurs de nouvelles. Les médias étrangers sont également pris à partie pour avoir traité la télévision égyptienne comme une source crédible.

Source : Copt Lawyer Calls for Resignation of Information Minister Heykal, par Aryeh ben Hayim, Voice of the Copts, 12 octobre 2011. Traduction par Poste de veille

Honte au Quai d’Orsay qui a félicité les autorités égyptiennes le lendemain du massacre pour ses déclarations vaseuses sur l’unité du peuple égyptien, et malgré l’argument ridicule consistant à parler d’une « insidieuse conspiration » par la voix du Premier ministre…qui a démissionné le lendemain. Pas Juppé.

Page 1 sur 212»