Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Dalil Boubakeur’

Ce que cachent T.Oubrou, D.Boubakeur et T.Ramadan : livre de Lina Murr Nehme

I-Grande-10192-tariq-ramadan-tareq-oubrou-dalil-boubakeur.-ce-qu-ils-cachent.aspxLina Murr Nehme (née en 1955) est une historienne et politologue franco-libanaise, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain. Elle est professeur à l’université libanaise. Durant 35 ans, elle a fait des recherches intensives au sujet des guerres contemporaines du Moyen-Orient, des mouvements terroristes, de leurs motivations, de leurs textes de référence, de leurs idées, de leurs actions, et aussi, de leurs racines historiques Lire la suite sur Wikipedia

La référence au témoignage d’Omar Djellil, ancien proche de Tareq Oubrou à Bordeaux, est visionnable ici. Son livre sur Oubrou est gratuit ici.

Se procurer le livre chez l’éditeur ici.

Observatoire de l'islamisation

Dalil Boubakeur s’amalgame tout seul aux islamistes de l’UOIF

Pour ceux qui ont tardé à comprendre, Dalil Boubakeur l’avait déjà dit lors de l’édition 2005 du congrès de l’UOIF : « nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer » (source)

Le parangon de « l’islam modéré » n’a jamais dénoncé la branche française des Frères Musulmans, mouvement totalitaire et violent dont les branches armées dénommées Fajr en Libye, Hamas en Palestine, Liwa al Tawid en Syrie, imposent par le jihâd l’établissement de la charia. En Egypte, porté au pouvoir en intimidant les votants et en bourrant les urnes en 2011, le mouvement suscita une révolution populaire en 2013 envers laquelle il opposa les armes avant d’être arrêté in extremis par l’armée (détails dans ce livre).

Au contraire, Dalil Boubakeur était encore cette année au Rassemblement des Musulmans de France, pour clamer qu’il faut « doubler le nombre de mosquées d’ici deux ans ». Avec le concours des mosquées de l’UOIF donc.

En 2012, alors que six conférenciers étrangers invités par l’UOIF s’étaient vu interdire de séjourner en France –suite aux révélations de l’Observatoire de l’islamisation- Dalil Boubakeur avait pris clairement la défense de l’UOIF et de ses cheikh appellent à tuer les Juifs, tuer les homosexuels et conquérir l’Europe :

« L’UOIF compte des cheikhs internationaux en son sein, je ne jette pas la pierre comme cela a été fait durant le congrès du Bourget, même si cela fait peur à une certaine presse ou à la classe politique, je n’ai rien vu d’illégal à cela.(…) L’UOIF est composé de musulmans très rigoureux pour lesquels j’éprouve respect et fraternité, notamment pour El Hadj Brez Touhami qui est un homme que j’estime beaucoup. Je suis profondément musulman et désireux de me rapprocher de mes frères qui pratiquent leur religion  avec rigueur. (…) Nous avons besoin de vérité, et pour moi, la vérité se situe plus dans la position de mes frères de l’UOIF. »  (source)

En se solidarisant ainsi avec les islamistes, Dalil Boubakeur et la Grande Mosquée de Paris (GMP), dont le programme de formation pour imam référence le cheikh psychopathe al Qaradawi recherché par Interpol, doivent être considérés comme des suppôts de l’islamisme international. Il est grand temps de geler toute construction de mosquées en France, la fédération de la GMP en contrôlant déjà 700, et l’UOIF 400 (salles de prières + grandes mosquées).

Renvoyer Dalil Boubakeur dans son pays, l’Algérie, avec les centaines d’imams fonctionnaires de l’Algérie qui gèrent les mosquées de la GMP, serait d’une élémentaire précaution. L’Algérie qui applique un islam totalitaire, a encore arrêté un chrétien pour possession de bibles récemment.

dalil boubakeur

La Grande Mosquée de Paris s’entiche des élections… algériennes

A l’occasion de la fête nationale algérienne, Missoum SBIH, Ambassadeur d’Algérie en France, reçoit ses invités de marques tous les 8 novembre.

Source : El Moudjahid, édition du 03/03/2009

Le recteur de la Grande mosquée de Paris, le docteur Dalil Boubakeur, a estimé hier à Paris que les présidentielles du 9 avril sont un événement d’importance qui intéresse l’ensemble des Algériens installés en France et tous les Français d’origine algérienne concernés par la vie politique en Algérie.
Interrogé par l’APS sur le rôle de la mosquée dans la sensibilisation des ressortissants algériens, le recteur de la mosquée de Paris a précisé qu’en tant qu’Algériens « nous ne pouvons rester insensibles » à ce qui se déroule en Algérie.
« C’est la raison pour laquelle, a-t-il noté, nous sommes mobilisés à l’effet de réunir les conditions, les meilleures, pour le déroulement de cette opération ».
Pour le recteur de la mosquée de Paris, « l’échéance électorale est non seulement fondamentale et importante pour le pays, mais elle l’est aussi pour l’ensemble des Algériens installés en France, car c’est là une grande occasion pour ces derniers de manifester leur patriotisme (ndr : pas le Français, celui là est xénophobe), leur intérêt pour l’Algérie et d’influer par leur action positive au bon déroulement de cette élection puisque elle se passe aussi bien en France qu’en Algérie ».
Dr Dalil Boubakeur considère que la mosquée de Paris « via sa fédération, sa surface est un élément catalyseur, hautement unificateur de la prise de conscience de la population vis-à-vis de cet événement pour lequel, a-t-il ajouté, nous apportons naturellement tout notre soutien, toute notre attention et mettons tous les moyens pour favoriser une juste expression de la volonté populaire ».

Question : Que fait la Grande Mosquée de Paris dans le Conseil Français du culte Musulman ? Quelle est la pertinence du droit du sol ?

Bernard Antony

Persécution anti-chrétienne en Algérie

Communiqué de Bernard Antony, Président de Chrétienté-Solidarité :

S’appuyant sur les textes de loi adoptés en 2006 qui punissent le « prosélytisme » chrétien de prison et de fortes amendes et interdisent de « célébrer un rite dans un lieu non reconnu par le gouvernement », le tribunal d’Oran a condamné le prêtre catholique Pierre Wallez à deux ans de prison dont un avec sursis pour avoir simplement rendu visite à des chrétiens camerounais et prié avec eux.

Ce fait, après bien d’autres, illustre la réalité de l’intolérance antichrétienne qui règne en Algérie, allant des mesures persécutrices de l’Etat au terrorisme des islamistes.
On attend du recteur Dalil Boubakeur de la Mosquée de Paris sous contrôle algérien et président du Conseil Français du Culte Musulman qu’il exprime sa profonde désapprobation.

Mais la vérité, c’est que les libertés qu’il exige là où il ne domine pas encore, l’islam les refuse partout où il règne.
On vérifie également que l’indépendance de l’Algérie n’a finalement eu pour effet que de la remettre sous la férule théocratique de la charia islamique.
On attend avec intérêt les réactions de Mr Nicolas Sarkozy, grand défenseur des libertés mais aussi laudateur à Ryad de la brillante civilisation islamique.

Chrétienté-Solidarité
70 boulevard Saint Germain – 75 005 Paris Tél. :01 40 51 74 07 Fax : 01 40 46 96 47

Pour lire la revue de l’association, Reconquête, abonnez-vous ici