Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘EI’

Deux proches de Rachid Kassim (EI) interpellés à Dole et Roanne

Propagande20072016-8Une information BFM de ce samedi 17 septembre :

« Deux hommes proches du jihadiste français Rachid Kassim (photo) ont été interpellés ce samedi à Dole, dans le Jura et à Roanne, dans la Loire, d’après une information BFMTV.

Rachid Kassim aurait piloté les terroristes de Magnanville, de Saint-Etienne-du-Rouvray et probablement le commando de femmes interpellé début septembre à Paris après la découverte d’une voiture contenant des bonbonnes de gaz près de Notre-Dame-de-Paris. Son nom, bien connu des services antiterroristes, est également lié à celui de l’adolescent de 15 ans interpellé à Paris et soupçonné de vouloir « passer à l’acte ». 

Ce Français parti faire le jihad en zone irako-syrienne est l’un des piliers de la propagande de Daesh et a l’habitude de distiller ses instructions sur l’application de messages cryptés Telegram. « 

L’amateurisme de l’Etat Islamique lors d’une opération suicide filmée en Go-Pro

Vice News a obtenu le fichier vidéo d’une opération suicide contre les Peshmerga (combattants kurdes) au nord de Mossoul. L’homme qui porte une caméra embarqué part dans un véhicule léger avec des apprentis soldats d’un amateurisme confondant. Ils sont séchés sur place par les kurdes, encaissant roquettes et tirs d’armes automatiques.  Publié le 27 avril 2016 par Vice News.

Observatoire de l'islamisation

L’État Islamique continue sa progression en Libye (FR24)

Observatoire de l'islamisation

Le cardinal Sarah s’oppose aux chrétiens voulant combattre l’État Islamique

L’abbé Guy Pagès, spécialiste de l’islam, rend compte de l’intervention du cardinal Sarah « en tournée » en France :

« Je suis allé écouter le cardinal Sarah à l’église Saint Eugène à Paris, et ai été surpris qu’il ait condamné, comme il l’a fait ailleurs, le choix fait par certains jeunes et valeureux Occidentaux d’aller s’enrôler dans les milices chrétiennes d’autodéfense au Moyen-Orient, au motif que lors de Son arrestation, Jésus a dit à Pierre :

« Remet ton épée dans le fourreau. Celui qui fait périr par l’épée périra aussi par l’épée. »

(Mt 26.52).
Or, nonobstant le religieux respect que je dois ‒ et que j’ai ‒ pour le cardinal, force est pour moi de dénoncer le contresens qu’il fait de cette citation. En effet (…)  Lire la suite sur le blog de l’abbé Pagès

Observatoire de l'islamisation

Bardo : l’attentat de trop pour un État islamique qui risque de perdre son attrait

Jusqu’à présent, les atrocités de l’État Islamique pouvaient trouver une justification dans la tradition islamique et les actes de Mahomet, ainsi que l’ont expliqué des journalistes égyptiens et même des responsables musulmans condamnant cette herméneutique mimétique du rapport aux textes fondateurs (Coran-Sîra-Hadith). Réduire en esclavage des Chrétiens, proposer l’alternative conversion, taxe islamique ou la mort, tuer les « hypocrites » (mauvais musulmans), détruire les idoles païennes, inclure les femmes dans le butin de guerre, autant d’attitudes validées par les premiers califes de l’âge d’or de l’islam, les « biens guidés » (rashîdun), les juristes fondateurs des écoles sunnites et Mahomet lui même d’après le hadith. L’attentat contre Charlie Hebdo, à titre d’exemple, correspond à la prescription de tuer celui qui insulte le prophète, codifiée dans la charia sunnite sur la base de la vie de Mahomet, ayant assassiné trois chansonniers jugés trop moqueurs de son vivant.

L’affaire du musée de Tunis va elle à l’encontre de l’éthique islamiste, car tuer de simples civils musulmans pour la visite de ce lieu, qui contient certes des éléments relatifs à l’Empire romain païen et à Carthage, mais aussi un département islamique avec des céramiques et des vieux coran, ne contrevient pas aux interdictions des fous d’Allah.

L’Etat islamique qui avait un pouvoir d’attraction envers des jeunes certes fanatisés, mais non fous, qui pouvaient cautionner nombre de violences, risque de vivre une perte de crédibilité et une vague de réprobation même chez les islamistes les plus convaincus.

Bardo, l’attentat de trop ? Les prochains mois nous diront si, sur la défensive en Irak et en Syrie, l’État islamique gagne encore les coeurs des islamistes les plus exhaltés ou si il connaitra une hémorragie de volontaires.

Joachim Véliocas, directeur de l’Observatoire de l’islamisation.
Dernier livre paru Ces Maires qui courtisent l’islamisme, éditions Tatamis, réédition 2015.

Cette nuit et à l'aube de ce mercredi 18 février 2015 les forces spéciales égyptiennes héliportées ont attaqué au sol la ville "islamiste" de Derna.

Exclusif: L’Égypte envoie des troupes au sol contre l’EI en Libye

Actualisation du 19 janvier (traduction des médias égyptiens par un universitaire égyptien collaborateur de l’Observatoire):

« Les F-16 de l’Armée de l’Air égyptienne ont pilonné de nombreux objectifs. Le quartier général de Daesh Libye à Derna est détruit, et pas seulement un seul camp de troupes et d’entrainements, mais plusieurs. Trois des chefs de Qaesh Libye parmi les quelques 150 morts. Destructions importantes de dépôts d’armes et de munitions, sans compter une cinquantaine de prisonniers. Après les frappes aériennes, les forces spéciales de l’Armée de Terre égyptienne héliportés ont attaqué au sol Derna pour finir de détruire les camps d’entrainements, dont un réservé aux étrangers européens. »

Source en arabe

18 février – Déclaration du porte-parole de l’Armée Égyptienne, 7h00 heure locale :

« Cette nuit et à l’aube de ce mercredi 18 février 2015 les forces spéciales égyptiennes héliportées ont attaqué au sol la ville « islamiste » de Derna. Pilonnage nourri.
Dirna et le camp d’entraînement Daesh Abou Karim al-Wahdani ont été totalement détruits, 155 jihadistes de Daesh morts et 55 prisonniers (dont des étrangers européens et de pays arabes) ramenés au Caire. »

Source