Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Frères musulmans’

Observatoire de l'islamisation

Braquages de grands magasins à répétition pour financer le jihâd à Besançon

Lu dans L’Est Républicain du 11 avril

est-republicain

Les braquages de magasins de grande distribution se succèdent à Besançon et dans le secteur alentour. Après les casses survenus à Leader Price le 28 mars dernier et à Conforama ce jeudi dernier, c’est la grande jardinerie Chrysopolis, anciennement Delbard, située rue Blaise-Pascal à l’entrée du quartier de Planoise, qui a fait l’objet d’un braquage ce samedi matin.

Il est alors 8 h 50 lorsque trois hommes aux visages masqués par des cagoules, l’un d’eux armé d’ un fusil à pompe, s’introduisent dans le magasin après avoir brisé une baie vitrée latérale en y tirant dedans. Occupé à ranger des plantes, l’un des propriétaires de l’enseigne s’est trouvé nez à nez avec le trio qui l’a mis en joue en réclamant la caisse et en criant :

« Allah akhbar, on vient récupérer du fric pour nos frères musulmans partis faire le djihad ».

Sous la menace de l’arme, l’entrepreneur est allé chercher le directeur du magasin qui a été contraint d’ouvrir le coffre dans lequel se trouvait une somme d’argent en espèces représentant trois jours de recette. Soit 12 000 à 15 000 € que les braqueurs ont raflés avant de prendre la fuite à bord d’une voiture. Alertés, les hommes de l’antenne de la police judiciaire de Besançon, se sont rendus sur les lieux. Choqués, ayant eu très peur, les deux victimes ont été auditionnées dans les locaux de la PJ au commissariat de police.

Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

Le professeur de mathématiques du Collège-Lycée Averroès (UOIF) soutient ouvertement les terroristes du Hamas

Alors que l’école Averroès est sous contrat avec l’état (donc subventionnée par les contribuables), et que le Hamas vent d’être maintenue sur la liste des organisations terroristes de l’UE… Mohamed Louizi (blog) ancien membre des islamistes de l’UOIF, repenti, fait des révélations importantes dans son ouvrage en ligne sur la face cachée de la branche française des Frères Musulmans, nous en avons déjà parlé. Nous revenons sur un passage de son livre, pages 153 et suivantes, où il dénonce les appels au Jihâd du professeur de mathématique, alors que l’école Averroès est financée par les contribuables étant sous contrat avec l’État !

Extraits des pages 153 et suivantes :

« La preuve est désormais fournie pour démontrer, sans l’ombre d’une ambigüité, qu’au moins, un professeur de mathématiques au sein du « Collège-Lycée Averroès » est un idéologue, qui s’assume en public, vulgarisant et reproduisant, avec une violence verbale inouïe, toute la rhétorique islamiste concernant le discours de la confrérie, depuis Hassan Al-Banna jusqu’au Hamas. Son discours est accessible à tout le monde sur le net.

Date : Vendredi 29 août 2014.

Lieu : Centre Islamique de Villeneuve d’Ascq (CIV).

Imam : Dr Mohamed Karrat, professeur de maths au « Collège-Lycée Averroès ».

Sujet du prêche : « La victoire de Gaza ».

J’ai écouté, à mon tour, «religieusement» le discours de ce professeur, plusieurs fois, sur Youtube. J’ai pris presque 10 heures pour le retranscrire intégralement ; les passages en arabe et ceux en français. Je l’ai ensuite relu plusieurs fois. J’y ai repéré 47 mots-clés, 47 unités linguistiques : 47 armes. Je voulais savoir ce que le jeune élève de 14 ans allait garder, peut-être, dans sa tête à la veille de la rentrée scolaire au « Collège-Lycée Averroès ». Je précise que les statistiques concernent uniquement le corps du discours. L’introduction invariable et ritualisée ainsi que les invocations itératives de la fin, que l’on entend par ailleurs tous les vendredis, ne rentrent pas dans le cadre de mon recensement.

Le top 20 des mots-clés les plus utilisés – par ordre décroissant avec l’occurrence entre parenthèse – est : Gaza (44) ; Palestine/Palestiniens (33) ; Résistance (32); Sioniste (28); Victoire (25); Dieu/Allah (23); Musulmans (20); Armes/Armée (14) ; Israël/Israéliens (11) ; Jihad (11) ; Frères Musulmans (10) ; Combattre (10) ; Hamas (9) ; Hassan Al-Banna (9) ; Colons/colonies (8) ; Oumma (8) ; Guerre (7) ; Juif (6) ; Islam (6) ; Arabe (6).

(…) J’ai tenté ensuite de regrouper, par famille, certains mots-clés et de comptabiliser toutes les occurrences qui y sont associées. Le jeune élève a entendu 119 des termes renvoyant au Jihad, résistance, guerre, martyrs, etc. (…) Le mot « Paix » n’a été prononcé qu’une seule fois.

Le plus incroyable, mais peu surprenant, est que la confrérie des « Frères Musulmans », son fondateur et son bras armé (Hamas) cumulent, à eux seuls, une occurrence totale de 28 fois. Le Prophète, quant à lui, n’a été cité qu’une seule fois (…) A mon sens, traiter de la guerre de Gaza ne serait qu’un habillage, très malin, qu’un vernis et qu’une chapelure. Le fond du sujet, son cœur visé, serait de rappeler : L’appartenance primordiale à la Oumma islamique, au sens spirituel comme au sens politique indéfini ; la centralité et l’islamité de la question palestinienne ; l’obligation religieuse absolue du Jihad armé et violent ; l’obligation de sacrifier sa vie, en martyr si nécessaire, pour la cause religieuse ; la nécessite de prendre comme seuls exemples Hassan Al-Banna, les « Frères Musulmans » et le Hamas … et de rappeler surtout que : l’Etat d’Israël est illégitime et que les israélites, quelques soient les époques, – juifs, sionistes, … – étaient, sont et resteront les ennemis de l’islam et de la Oumma islamique, envers qui, aucune tolérance ne serait admise. (…) L’imam n’oublia pas de rendre hommage au Hamas – « Gloire de Dieu au Hamas » disait en arabe – et à d’autres aussi. »

Lire le livre intégral.

Observatoire de l'islamisation

Un candidat Front de Gauche affiche son soutien aux Frères Musulmans

Candidat du canton de Nîmes 4 aux départementales, Hichame Abderrazak est le porte parole de la mosquée Lumière et Piété, gérée par l’association ImanoPaix. Nous avons démontré dans notre livre Ces Maires qui courtisent l’islamisme que cette mosquée est acquise aux thèses des Frères Musulmans, leurs responsables et soutiens y venant prêcher (Abdallah Ben Mansour (UOIF), Nabil Ennasri, Hani Ramadan…), et leurs bulletins internes citant les écrits de Yussef al Qaradawi.

Abderrazak affiche le signe de ralliement des Frères Musulmans, la main noire sur fond jaune, dite « main de Rabaa » du nom de la place où les Frères avaient constitué en août 2013 un camp retranché où ils torturaient des opposants au sein même de la mosquée de Rabaa, et où des snipers du Hamas tiraient sur l’armée venue à juste titre déloger les islamistes qui multipliaient les attaques contre leurs opposants et retenaient en otage de nombreuses personnes. Aussi, des jeunes filles y furent utilisées pour le « djihâd du sexe » (jihâd al-nikaa) (source de ces affirmations sur Raba’a : Histoire secrète des Frères Musulmans de Chérif Amar paru en février 2015 aux éditions Ellipses, préfacé par Alain Chouet de la DGSE).

Bernard Guetta (France Inter)

Bernard Guetta (France Inter) donne un brevet de légitimité démocratique aux Frères Musulmans…malgré les preuves de fraudes électorales

Le 29 avril 2014 le consultant de France Inter et ancien du Monde Bernard Guetta, fait une chronique sur « La bestialité des contre-révolutions arabes »

Il affirme :

« Prenons maintenant l’Égypte. Après la chute d’Hosni Moubarak, les Frères musulmans y avaient remporté toutes les élections, législatives et présidentielle. On peut le déplorer. Il y avait des raisons de s’inquiéter car les Frères égyptiens n’étaient qu’à moitié convertis à la démocratie mais ils étaient la légitimité et n’étaient pas en voie d’instaurer une dictature religieuse. Ils étaient même en net recul et très vivement contestés par la population quand l’armée a décidé de reprendre les rênes par un coup d’État. »

Pourtant des documents internes des Frères Musulmans appelaient à « entraver l’accès aux bureaux de vote » , même à « changer le vote« . Leur majorité obtenue de justesse est donc à remettre largement en cause. Dans un article intitulé « intentions cachées du Mouvement islamique » (autre nom des Frères) apparaissant dans le média Watani, l’auteur Youssef Sidhom expose un document « qui porte les logos de deux des Frères musulmans et de son bras politique, le Parti de la liberté et la justice. » Écrit par l’adjoint du Guide suprême, Khairat el-Shater (financier et chef réel des Frères) et adressée « à toutes les branches des Frères dans les gouvernorats » la note appelait les musulmans à tricher et à bloquer votes :

« Le docteur Hassan al-Brince est en charge de disqualifier les votes dans des bureaux de vote précis. Cela doit être fait avec la plus grande fermeté. En marquant le nom d’un candidat supplémentaire, un islamiste, sur le billet de vote, ou entravant l’accès des électeurs dans les bureaux de vote, ou en recourant à toute méthode qui peut changer le vote. Les superviseurs des bureaux de vote doivent être contactés par tout les moyens, et doivent être persuadés de changer le vote en faveur de l’islam« . Ce sujet est suivi personnellement par Essam Al-Erian [membre du Bureau de la confrérie] vous devez comprendre, frères, que notre intérêt réside là où il y a la charia d’Allah, et cela ne peut être, en préservant l'[MB] groupe et la préservation de l’Islam

L’adjoint au Guide suprême, ingénieur Khairat al-Chater

De plus la réforme constitutionnelle mise en place par les Frères exigeait que toutes les lois obtiennent l’approbation d’un collège d’oulémas, et que la charia ne soit plus simplement une source du droit mais la « source principale de la législation« , afin d’obtenir l’approbation du parti salafiste Al-Nour. « Pas une dictature religieuse » ? Bernard Guetta est très mal informé. En même temps si France Inter , radio d’extrême gauche militante informait correctement, ça se saurait.

Observatoire de l’islamisation- avril 2014

Observatoire de l'islamisation

Égypte : ils profanent une église à leur sortie de la mosquée des Frères Musulmans

Lu sur l’Observatoire de la Christianophobie par Daniel Hamiche

« J’ai signalé hier, l’attaque menée par des Frères Musulmans contre l’église orthodoxe de la Vierge Marie de Zaytoun (à l’est du Caire). Asia News apporte quelques détails supplémentaires d’intérêt sur ce nouvel acte sectaire et haineux contre les Coptes. Un tel acte n’est, aux dires de nombreux témoins, pas exceptionnel car tous les vendredis, après la “grande prière” du milieu de la journée, les musulmans de la mosquée voisine el-Aziz Bellah qui est contrôlée par les Frères Musulmans, viennent poursuivre leurs “pieux exercices” en manifestant devant l’église copte et en hurlant des slogans antichrétiens. Il n’est pas très difficile d’imaginer la nature du prêche qu’ils ont entendu dans leur mosquée… La courte vidéo qui suit montre des jeunes musulmans s’exercer à la peinture murale sur l’enceinte de l’église et quelques autres manifestants barbus et revêtus de la tenue habituelle des salafistes… Instructif. Instructif également, ce nouveau drapeau que l’on voit être agité : une main noire sur un fond jaune. C’est un nouveau symbole apparu en septembre dernier, et qui est celui des islamistes militants pro Morsi qui veulent étendre leur idéologie au monde entier (d’où tous les noms de pays ou de ville qui apparaissent sur la version développée – voir ci-dessous – et où l’on peut lire celui de… Paris) ».

Pour en savoir plus, et si vous comprenez l’anglais.

Observatoire de l'islamisation

Égypte : un village chrétien (de plus) martyrisé par les Frères Musulmans

« Au premier jour, environ 2.000 personnes ont attaqué le monastère et les églises, ils les ont incendiés, ont volé des objets de culte et même creusé dans le sol en pensant y trouver un trésor », se lamente le Père Yanouas en montrant un trou béant au milieu de l’église de la Vierge bénie.

(AFP 6 octobre)

Il s’agit du village martyr de Delga en Égypte, voir l’article suivant :

The Ethnic Cleansing of Christians in Egypt, par Michael Armanious analyste égyptien du Gatestone Institute, 1 octobre 2013.

« Iskander Toss, qui vivait depuis toujours dans la ville de Delga en Haute-Égypte, a été kidnappé la semaine dernière, roué de coups et traîné sur les chemins de terre du village jusqu’à ce que mort s’ensuive. Son crime ? Comme pour le massacre du centre commercial au Kenya la semaine dernière, son crime était d’être chrétien.

Quelques jours plus tard, les jihadistes d’Ikhwan [Frères musulmans] ont ouvert sa tombe et extirpé son cadavre qu’ils ont traîné à travers le village jusqu’à ce que la majorité des familles coptes terrorisées, prennent la fuite. Ce qui est unique dans la mort de Toss, c’est que les gens connaissent son nom. Tout au long des rives du Nil, des meurtres analogues se déroulent de manière régulière.

Delga, situé à 150 miles au sud du Caire, est l’une des plus anciennes et des plus grandes villes d’Égypte. Sur plus de 100.000 habitants, 25.000 sont des chrétiens. Delga avait un certain nombre d’églises, dont certaines remontaient au 4e siècle. La quasi-totalité d’entre elles ont été détruites.

Au cours des 75 derniers jours, depuis que Morsi a été contraint de quitter ses fonctions, les membres de l’Ikhwan [Frères] et ses groupes affiliés ont bouclé le village. Ils ont forcé certains chrétiens à payer la « jizya », l’impôt de capitation supplémentaire que les chrétiens et autres non-musulmans sont tenus de payer »

Lire la suite

Lire aussi l’article de l’AFP Égypte : à Delga, après les attaques, confiance brisée entre chrétiens et musulmans.

Observatoire de l'islamisation

Vidéo d’une église attaquée et brûlée par une foule musulmane en Égypte

Aucune présence de force de l’ordre pour empêcher cet acharnement des partisans des Frères Musulmans

Les assaillants entrent dans l’église en criant « Nous sacrifions notre âme et notre sang pour l’islam », tandis que d’autres détruisent la croix sur le toit de l’église.

L’évêque Makarios de Minya explique à MidEast Christian news que Les Frères Musulmans ont planifié ces actions « Nous nous attendions à ce scénario des semaines avant que les sit-ins des Frères soient délogés, c’est évident qu’ils résultent de la haine des chefs des Frères Musulmans contre les Coptes »

« Mais nous avons été surpris par le caractère systématique des attaques contre nos églises et propriétés, qui ont eu lieu en même temps mais à différents endroits, dans une série d’attaques qu’ils appellent leur « Plan B« , visant à détruire toutes les églises« 

Rappel : 80 églises et plusieurs monastères et couvents ont été attaqués, ainsi que de nombreux commerces coptes.

Observatoire de l'islamisation

Milices armées, tortures: le rapport d’Amnesty International qui accable les Frères Musulmans

« Des manifestants anti-Morsi ont dit à Amnesty International avoir été capturés, frappés, soumis à des décharges électriques ou poignardés par des individus loyaux à l’ancien président. »

Des éléments de preuve, dont des témoignages de victimes, attestent que des partisans du président déchu Mohamed Morsi ont torturé des membres du camp politique adverse.
Entre le début des rassemblements de grande ampleur des deux camps, fin juin, et le 28 juillet, huit corps présentant des traces de torture sont arrivés à la morgue du Caire. Au moins cinq d’entre eux ont été retrouvés à proximité de zones où se tenaient des sit-ins en faveur de Mohamed Morsi.

Un rapport du 6 août relatant des faits bien antérieurs à la répression de l’armée à lire sur le site d’Amnesty International.

Observatoire de l'islamisation

Une Copte française témoigne de la chasse aux Chrétiens lors de ses vacances en Haute-Égypte

Document Le Parisien

Alexandra est une franco-égyptienne copte de 23 ans qui vit à Paris. Elle est venue passer les vacances dans sa famille à Assiout (Haute-Égypte, sud) et a assisté aux émeutes et aux pillages des magasins et des lieux de culte chrétiens par les militants des Frères Musulmans.

Les Frères Musulmans dans le texte : nos dossiers désormais en accès libre

Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation avait sur plusieurs numéros exposé les grands textes et discours de la confrérie islamiste.

> Les Frères Musulmans égyptiens dans le texte : djihad, califat mondial et conquête du monde. Traduction exclusive des textes et discours en français.(dont le discours du Guide suprême Badie du 29 décembre) (à lire dans notre numéro de février 2012)

> Le Jihâd est la voie, le livre édifiant de Mashur Mustafa guide des Frères Musulmans de 1996 à 2002. (à lire dans notre numéro de mars 2012)

> Le « Projet » des Frères Musulmans en Europe: document sur la stratégie de conquête de l’Europe trouvé chez le banquier de la confrérie, déclassifié par la police suisse. (à lire dans notre numéro d’avril 2012)

> Le livre Le droit du Jihâd [Fiqh al-Jihad] , par Yussuf Al-Qaradawi (à lire dans notre numéro d’avril 2012)

(Vidéo : Mohammed Badie, actuel Guide suprême des Frères Musulmans interpellé aujourd’hui par la justice pour avoir incité à la violence contre les manifestants dimanche 30 juillet dernier.)

Lire aussi le témoignage de l’ancien avocat Tharwat al-Khirbawy, ex membre des Frères, dont le livre « Le Secret du Temple: les secrets des Frères Musulmans » (2012), best-seller en Égypte, raconte son expérience dans la confrérie. Il en dévoile les dessous et les véritables objectifs, dont le culte par la direction actuelle de Sayyed Qutb, théoricien de la conquête du pouvoir par le djihad armé . Lire sa recension dans la revue Afrique-Asie. Lire aussi la dépêche Reuters sur ce phénomène éditorial.

Page 2 sur 5«12345»