Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘immigrés’

Erdogan

Identité nationale : l’avis du Premier ministre turc

(ANSAmed) – BERLIN 11/2/2008 – Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a ajouté hier de l’huile sur le feu entourant la polémique récemment déclenchée en Allemagne sur l’intégration des immigrants turcs dans le pays, en mettant en garde la communauté turque allemande contre un excès d’adaptation à la culture nationale.

« L’assimilation est un crime contre l’humanité », a dit Erdogan à Cologne au cours de sa visite en Allemagne devant un public de 16000 personnes dont la majorité étaient des immigrés turcs. La proposition d’Erdogan d’ouvrir des écoles de langue turque en Allemagne afin de favoriser l’intégration des immigrants turcs dans le pays a été fortement critiquée récemment par les politiciens allemands.

Le leader du parti conservateur CSU, Erwin Huber, a dit que si la proposition était implantée, elle serait un poison pour l’intégration et aboutirait à la création de ghettos, de même qu’à la création d’une mini-Turquie en Allemagne.

Observatoire de l'islamisation

79 000 visas pour les Tunisiens en 2008

Le ministre socialiste Eric Besson poursuit la politique immigrationniste de son prédécesseur au ministère qui pourrait être qualifié de l’Invasion et de l’identité extranationale. La semaine dernière, lors d’un voyage officiel en Tunisie, un « accord » a été trouvé : 40 millions d’euros seront débloqués sur trois ans dans le cadre du « développement solidaire ». Solidarité et bonne volonté largement unilatérale car la Tunisie refuse 70% des demandes de réadmission des clandestins tunisiens en procédure d’expulsion (cf: Les Echos du 6 avril). Et pour cause, les transferts de la diaspora en France représentent 3% du PIB national, soit 1 milliard d’euros. 1 Tunisien sur 16 résiderait en France, soit 600 000. On peut légitimement se demander la pertinence d’une immigration ne réinjectant pas ou très peu son épargne dans l’économie Française, lorsque les Tunisiens travaillent, ce qui est loin d’être le cas. Et quid des coûts exorbitants des allocations familialles, de la scolarité des enfants, de la Sécurité sociale, du droit au logement opposable…sans parler des dépenses de police et de prison, les immigrés musulmans peuplant – c’est officiel –  60% des prisons françaises. On lira le dossier de Contribuables associés sur le coût exorbitant de l’immigration (réalisé par un expert pourtant de gauche).

En pleine crise économique, la France s’apprète donc à renouveller la gigantesque distribution de visas aux colons arabes, ce qui fait dire à Eric Besson : « Nous nous sommes réjouis de la façon dont cet accord est appliqué. Il donne pleine satisfaction aux deux parties« . Fermez le banc.

Observatoire de l'islamisation

Les colons veulent être logés gratuitement

600 à 4000 personnes selons les sources, immigrés légaux ou non, ont défilé hier à Paris pour protester contre la fin de la trêve des expulsions et réclamer un logement auquel ils ont droit gratuitement, conformément à loi DALO, parfaitement inapplicable en raison du flux de l’immigration, officiellement de 300 000 entrées annuelles, ainsi qu’en raison du manque de logements.

300 millions d’euros sont déjà alloués pour le logement d’urgence des étrangers au niveau national. Rien qu’à Paris, plus de 9 000 chambres d’hôtel sont payées tous les jours par les contribuables pour loger les colons.

Les français, au vu des résultats aux élections municipales, sont plutôt satisfait de ce système créant un appel d’air continu aux immigrants de la planète.

Observatoire de l'islamisation

France-Algérie : la drôle de paix

Officiellement la guerre est terminée depuis 40 ans et les échanges commerciaux, universitaires, diplomatiques ont repris. Qui ne souhaiterait pas l’apaisement ? En 2003, on alla jusqu’à fêter l’année de l’Algérie en France, célébrant la volonté de rapprochement voulue par Paris par des manifestations culturelles. En Algérie, par contre, fêter la France est loin d’être d’actualité. Sous les décors d’une amitié de façade reposant sur des nécessités économiques, continuent les « opérations psychologiques » de la guerre sous forme d’accusations, de calomnies, de manipulations historiques rendant une image de la France haïssable auprès des jeunes immigrés d’origine algérienne. En Algérie, les jeunes apprennent une version de la colonisation et de la guerre d’Algérie formatée et tronquée par le FLN, qui se lave de tout crime, de toute bavure, cela n’existant bien sûr que du côté français. La méthode fonctionne bien, le ressentiment couve et entretient toute une jeunesse dans un passé fantasmé, débouchant sur sentiment de revanche envers les Harkis et la société française.