Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Islam’

Pau : Mohammed B. jugé pour apologie du terrorisme et avoir visionné des centaines de vidéos de Daesh

Lu dans Sud-Ouest du 10 mars 2017 :

Résidant palois depuis l’an dernier, Mohammed B., 32 ans, avait notamment visionné des centaines de vidéos de Daesh en ligne 

Un homme de 32 ans a été jugé jeudi après-midi par le tribunal correctionnel de Pau pour avoir consulté de façon habituelle, entre le 1er mars 2016 et le 31 janvier 2017, un service de communication en ligne mettant à disposition des messages, images ou représentations provoquant à des actes terroristes et pour avoir fait l’apologie du terrorisme à travers le même service. […]

Mohammed B. […] avait été interpellé […] le 31 janvier. Soit sept semaines après une perquisition administrative à son domicile palois. Perquisition au cours de laquelle les enquêteurs avaient saisi du matériel informatique et divers objets suspects dont une lunette à vision nocturne, un moyen de cryptage téléphonique ou encore la tablette numérique sur laquelle le prévenu avait l’habitude de visionner les vidéos de propagande de l’État islamique. Lire la suite dans Sud-Ouest

Le maire PS de Feyzin offre un terrain municipal pour la mosquée : dossier complet.

M. Yves BLEIN, député socialiste du Rhône, maire de Feyzin.

Récit d’une mystification menée par le Député-Maire Yves Blein entre 2013 et 2016 pour offrir aux musulmans le terrain de leurs rêves pour implanter une mosquée.

1. On invente un projet de mosquée sur un terrain « mal foutu »(1) de 400m2 grevé d’une servitude de passage (2), sans stationnements à proximité.

2. Le maire, voisin du projet laisse les riverains lui expliquer que le projet n’est pas réalisable.

3. Le maire « à l’écoute de ses concitoyens » se met à la recherche d’un terrain de substitution qu’il trouve sur une parcelle communale idéalement placée (pour une mosquée mais aussi pour construire des logements). Le terrain est 2 fois et demie plus grand que le terrain de l’association, sans servitudes de passage et avec des parkings à proximité.

4. On fait délibérer le conseil municipal « à l’aveugle » : les conseillers délibèrent pour un échange de terrain sans soulte mais ne savent pas qui veut échanger un terrain avec la Ville et pour faire quoi. On donne l’information sur la surface du terrain que la Ville va échanger (1065m2) mais pas la surface du terrain que la Ville va recevoir en échange (409m2). Et surtout on ne parle pas du tout d’argent puisque l’échange est sans soulte.

5. En fait, lorsqu’on voit le bâtiment construit, on se rend compte que la surface perdue/inutilisable par la Ville de Feyzin est beaucoup plus grande (1900m2 et +)

6. Au final, la Ville de Feyzin se prive d’une recette de plusieurs centaines de milliers (1 M€ ?) d’€ en ne récupérant dans l’affaire que 45000€.

(1) Expression utilisée par l’adjoint à l’urbanisme de Feyzin en marge du conseil municipal du 1er février 2016

(2) On ne le saura qu’en décembre 2014 lorsque la mairie aura acquis le terrainLire la suite

Sisteron (04) : sourates coraniques devant l’autel durant la messe de Noël

« C’est un sujet qui fait beaucoup parler dans le secteur de Sisteron. La messe du 24 décembre dernier n’arrive toujours pas à passer pour certains catholiques. Le soir de Noël, des musulmans auraient, selon des personnes présentes sur place, « récités des sourates coraniques devant l’autel en compagnie du curé ». Le Diocèse de Digne a été alerté par de nombreuses personnes. Les lettres anonymes sont aussi arrivées en mairie. L’affaire fait beaucoup de bruit, jusque sur Radio Notre-Dame à Paris. Le Prêtre de Sisteron, « est connu pour son attachement au dialogue entre toutes les cultures », précise le Vicaire du Diocèse. Ce qui ne semble pas plaire à tout le monde pour le soir de Noël. Source:  Dici.fr

Capture d’écran 2017-01-25 à 12.35.48Réagissons en appelant et écrivant au prêtre de cette drôle de paroisse!

L’intégration des musulmans dans l’armée est compliquée : JT de 1990

« Un rapport accablant » sur les jeunes arabes dans l’armée selon le présentateur du JT de France 2, « l’islam est utilisé par certains comme instrument de contestation ».

Antenne 2 – 16 juil. 1990

Un rapport du Ministère de la Défense de janvier 2007 évoque “l’attitude intransigeante et revendicative tournant à la provocation” des JFOM (jeunes Français d’origine maghrébine) et de “la surdélinquance au sein même de leur régiment.” (source)

• A Saint-Cyr, on envisage la mise en place d’un système inspiré de celui de Sciences-Po et de ses conventions avec des lycées de zones d’éducation prioritaires. «L’objectif c’est de pouvoir appeler un jour le général Ben Babrouf ou le colonel Mohamed » (source)

• Et s’il y avait un conflit entre la France et l’Algérie ? Aïcha, attirée par l’armée, ne s’imagine pas faire la guerre contre les siens : Dans ma tête, je suis algérienne, je ne me sens pas française. Pour moi, l’armée c’est pas le fait de se lever pour une nation, c’est découvrir un métier.” (source)

Dans la Marine, les officiers n’oublieront pas de si tôt la mutinerie de 1999 à bord du porte-avions Foch. Une soixantaine d’engagés volontaires, tous de parents maghrébins, avaient pris en otage leur officier. Après s’être retranchés 2 jours dans la cafétéria du porte-avions, ils avaient dû être délogés par un commando de fusiliers-marins. Ces « beurs » réagissaient contre une punition collective infligée à la suite d’une rébellion survenue lors d’une mission au large de la Yougoslavie au cours de laquelle les Super-Etendards avaient effectué des frappes sur le Kossovo considéré par les recrues musulmanes comme un sanctuaire islamique. (source)

Les jeunes « Français » d’origine maghrébine commettent 3,5 fois plus de désertions, 6 fois plus de refus d’obéissance, 6 fois plus d’outrages à supérieurs et 8 fois plus d’insoumission.  (source)

PSA aurait fermé Aulnay-sous-Bois en partie pour cause d’exigences musulmanes

manifestation des salariés de PSA Aulnay en C’est une petite bombe qu’a lâchée le député-maire UDI de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, ce mardi 3 janvier sur France Info. Interrogé sur les dérives communautaristes liées à l’islam – comme le fait que les femmes ne soient pas tellement les bienvenues dans les cafés de certaines banlieues – l’élu de Seine-Saint-Denis affirme d’abord que « la religion n’a rien à faire au travail ». Avant de dévoiler ce qui a constitué, selon lui, un autre exemple de dérive :

« Il y a eu des difficultés y compris dans mon département, par exemple à Aulnay-sous-Bois. On ne l’a jamais dit, mais une partie de la fermeture de PSA était liée aussi à l’omniprésence religieuse et au fait qu’il y avait des exigences religieuses au travail, d’arrêt de travail, de baisse de productivité, et dans le choix de PSA de fermer Aulnay, il y a eu aussi cet aspect-là. »

Pour comprendre le contexte relire les articles de Libération :

L’argentier d’Al-Qaïda était bienvenu en France en 2011, au nom de l’amitié franco-qatari du gouvernement Fillon

nos très chers emirsLe livre Nos très chers émirs, sont-ils vraiment nos amis ? de Christian Chesnot et Georges Malbrunot (Michel Lafont, 2016) contient de nombreuses révélations. On y apprend que le principal financier d’Al-Qaida, le qatarien cheikh Omer al-Nouaimy était autorisé à séjourner en France au vu et su des autorités françaises. Les excellentes relations du gouvernement Fillon avec la dictature islamiste  permirent l’impensable. François Fillon a continué d’aller au mal nommé Forum de Doha pour la démocratie jusqu’en 2013, avec d’entamer un virage à 180° alors que l’opinion française commençait à être sensibilisée au rôle néfaste du Qatar. 

Pages 113 et suivantes du livre, nous lisons :Lire la suite

La Fondation pour l’islam va être financée par la SNCF (276K€), ADP (276k€) et l’état (1400K€) !

661-magic-article-actu-510-5f7-9fe5d6d26c5c6f4c0f1d74255e-quel-visage-pour-la-fondation-pour-l-islam-de-france|5105f79fe5d6d26c5c6f4c0f1d74255eLe premier média musulman de France, Saphirnews, se réjouit de la création de la Fondation pour l’islam et précise ses dotations :

« Côté financier, pour supporter le fonctionnement (environ 500 000 € par an) et les projets, la fondation est dotée cette année d’une subvention de l’Etat (1,4 millions d’euros). Pour financer la recherche en islamologie, un crédit de 1 million d’euros par an fourni par la fondation Aga Khan, du nom du chef spirituel des ismaéliens, vient compléter le fonds. 

S’agissant du fonds de garantie, il s’élève à 1,6 million d’euros, constitués du reliquat de la précédente fondation (948 000 € donnés par Dassault) et des dotations de la SNCF et d’ADP (chacune 276 000 €) et du bailleur social SNI (110 000 €). Un fonds qui restera intact » Lire l’article intégral

Jean-Pierre Chevènement a précisé sa fonction : financer des thèses (favorables à l’islam), financer la « formation » des imâms avec des diplômes universitaires (créés pour les imâms et d’un niveau dérisoire, axés sur la laïcité), créer des bibliothèques musulmanes…Il va sans dire que la « recherche en islamologie » financée sera présidée par une intention apologétique, surveillée de près par le conseil d’administration musulman de la fondation.

Joachim Véliocas invité de Radio courtoisie pour présenter « Mosquées Radicales »

Mosquées-RadicalesLe livre est disponible ici sur Amazon. Présentation et clip ici.

Mosquées Radicales, ce qu’on y dit, ce qu’on y lit : nouveau livre-enquête de Joachim Véliocas

Capture d’écran 2016-10-28 à 18.09.33En vente sur Amazon dès le 10 novembre, commander ici.

Présentation de l’éditeur :

La Direction générale de la sécurité intérieure recense 148 salles de prières musulmanes qualifiées « radicales », sur 2500, chiffre qui a doublé en cinq ans. Seules une vingtaine ont été fermées à l’été 2016 selon Bernard Cazeneuve. Ce livre démontre que bien d’autres mosquées, dont les plus grandes de France, promeuvent une Loi islamique liberticide et incompatible avec notre civilisation. Une enquête de terrain qui a conduit l’auteur dans les mosquées des deux courants du salafisme, celui des Frères Musulmans et celui des wahhabites saoudiens, souvent aidées dans leur édification par des élus locaux du « camp républicain ». Des dizaines d’heures de prêches ont été analysées, des milliers de pages des « savants » musulmans diffusées par ces bases de l’islamisme, passées au crible. Le constat est sans appel : aucune fédération de mosquées n’est épargnée par ce retour à l’islam des origines.
 Plus inquiétant, des présidents régionaux du Conseil (dit) français du culte musulman, sont des islamistes diffusant une charia totalisante dans leurs mosquées et leurs publications. Ce livre-enquête économise aux français le coût et la durée d’une enquête parlementaire. Le diagnostic étant posé, c’est maintenant aux politiques d’entrer en résistance contre le totalitarisme vert. 
Joachim Véliocas a publié en 2006 une première étude sur L’islamisation de la France (éditions de Bouillon). Son enquête sur Ces maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015) s’est écoulée à plus de douze mille exemplaires. Il dirige l’Observatoire de l’islamisation et est analyste pour l’institut de géostatégie Wikistrat.

Commander ici sur Amazon

Colloque sur l’islam au Palais Bourbon : intervention du Père Boulad sur « La fraternité Christiano-musulmane en Egypte »

bouladIntervention du Père jésuite Henri Boulad, directeur de Caritas Egypte, au colloque « origines du terrorisme islamiste » du 26 novembre 2016 au Palais Bourbon à Paris. Sa conférence porte sur les rapports entre chrétiens et musulmans dans l’Egypte contemporaine. Retrouvez toutes les interventions du colloque sur l’Observatoire de l’islamisation et cette chaine Youtube.

Page 1 sur 612345»...Dernière »