Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘islamiste modérée’

La Turquie "islamiste modérée" a soutenu l'Etat islamique et refuse de le frapper

La Turquie « islamiste modérée » a soutenu l’État islamique et refuse de le frapper

Les masques tombes. La Turquie ne participera pas à la coalition contre l’État Islamique en Irak. Déjà le 7 août dernier son ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu se gardait bien condamner ouvertement l’État islamique et de le désigner comme une organisation terroriste. Sa déclaration sur la chaîne NTV, qui a été perçue par certains chroniqueurs comme une tentative de légitimation des djihadistes.

Hier, Ankara a annoncé ne pas vouloir participer aux frappes occidentales contre les djihadistes. Pour sauver les apparences, Davutoglu a annoncé hier que la base d’Incirlik s’ouvrira au soutien logistique et humanitaire, pour ne pas s’opposer frontalement aux États-Unis, vieil allié, et à l’Union Européenne qui finance déjà à coup de milliards l’intégration de la Turquie.

Pour le professeur de géopolitique Thomas Flichy de l’école spéciale militaire de Saint-Cyr interrogé dans L’Homme Nouveau : « L’État Islamique, à l’échelle régionale, est soutenu à la fois par la Turquie et le Qatar mais combattu par l’Arabie Saoudite et l’Iran ».

Observatoire de l’islamisation.

Observatoire de l'islamisation

Être Chrétien en Turquie « islamiste modérée »

Voir aussi l’excellent documentaire d’Arte sur l’islamisme d’état en Turquie.

La Turquie transforme les plus vieilles églises du pays en mosquées, vient de confisquer les terres du monastère de Mor Gabriel (IVème siècle) et refuse catégoriquement la réouverture du séminaire orthodoxe de Halki. Les missionnaires chrétiens sont arrêtés et expulsés, alors que la Turquie envoie ses imams faire du prosélytisme en France. D’ailleurs un Campus islamique turc vient d’ouvrir à Strasbourg comprenant collège et lycée.

Le rapport Eurling de l’UE sur les progrès accomplis par la Turquie sur la voie de l’adhésion, réalisé par le rapporteur du même nom pour la Commission des affaires étrangères, rendu public le 13 septembre 2006, pointait déjà le scandale de la spoliation des biens de l’église orthodoxe et catholique. La partie nord de Chypre occupée par la Turquie a connu une épuration religieuse totale. 82 églises étaient présentent sur ce territoire. Aujourd’hui plus une seule ne sert de lieu de culte : 68 ont été transformées en mosquées, 5 en écuries, 4 en musées, 3 en casernes, 2 en habitations.