Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Mahomet’

Observatoire de l'islamisation

Les soldats de l’Etat Islamique violent des fillettes yézidis de 9 ans, pour imiter leur modèle Mahomet

Reproduisant les actes du « Beau modèle » Mahomet, qui maria de force Aicha quand elle eut 7 ans, et qui la viola à 9, les combattants de l’Etat Islamique se croient dans le droit chemin. Mahomet viola également des femmes issues du butin de guerre, à l’instar de la juive Safiya lors de la bataille de Khaybar (année 7 après l’Hégire) dont il tua le mari et le père, chef de la ville, préalablement…

Des travailleurs humanitaires oeuvrant en Irak viennent de révéler que des fillettes âgées seulement de 9 ans ont été violées et torturées par les soldats de l’Etat Islamique.

Des milliers d’Irakiens appartenant à la communauté Yezidi vivent désormais dans des camps de réfugiés de guerre. Parmi eux des centaines de femmes et d’enfants Yezidi qui avaient été pris en otages par le brutal régime islamiste ISIS ont été relâchées cette semaine après plus de huit mois de captivité.

Mais les bénévoles travaillant dans ces camps transitoires de fortune pour réfugiés ont déjà dénombré un nombre impressionnant de personnes traumatisées à vie par le groupe djihadiste qui mène une guerre sanglante dans la région.

Les travailleurs humanitaires décrivent le cas d’une fillette de neuf ans, enceinte après avoir été violée par 10 hommes différents, qui risquait de mourir pendant son accouchement en raison de son jeune âge et de son état de faiblesse général.

« Même une césarienne pourrait lui être fatale » a prédit le travailleur humanitaire canadien Daoud.

« Les abus qu’elle a subi l’ont physiquement et mentalement traumatisé à vie »

Les combattants de Daesh ont décidé de libérer 200 femmes et fillettes qui avaient été prises en otages l’été dernier lors d’intenses combats au nord de l’Irak. Des dizaines de milliers de Yézidis, une ethnie minoritaire habitant principalement dans le Kurdistan, avaient été attaqués en août 2014.

Des centaines avaient été tués durant les combats mais on estime qu’il reste toujours à ce jours près de 4000 filles détenues par les militants djihadistes.

Les travailleurs humanitaires expliquent que si ces 200 filles ont été libérées, ceci est dans le but bien précis de leur faire ressentir honte et disgrâce auprès de leurs familles respectives.

« Si ces femmes étaient mariées avant d’avoir été capturées, il est évident que leurs maris ne les reprendront jamais et n’accepteront jamais leurs bébés non plus »

Traduction FDS du Daily Express et du International Business Times.

Observatoire de l'islamisation

Les chrétiens d’Algérie : entre dhimmitude et clandestinité

Petit rappel historique

Les premières communautés chrétiennes sont recensées en Afrique du nord à partir du II ème siècle. C’est à la même période que naît le siège épiscopal d’Alger, soit trois siècles avant la naissance de Mahomet. Au IV ème siècle, Saint Augustin natif Thagaste (est de l’Algérie) va devenir l’un des Pères de l’Eglise les plus fameux. Ordonné prêtre à Hippone (Bône) par l’évêque Valérien, il est l’étendard des convertis Algériens aujourd’hui. Méconnue est l’existence du pape d’origine kabyle Saint Gélase qui accéda à la chaise de Pierre en mars 492. L’invasion musulmane dans ce qui s’appelle aujourd’hui l’Algérie commence en 647. L’artisan de la conquête du Maghreb fut ibn Nazih, qui après Carthage (707) et Tripoli, atteint l’Atlantique après avoir forcé la résistance héroïque des peuples berbères menée par la prophétesse Kahéna, écrasée en 708 dans les défilés de l’Atlas. En 770, la dynastie idrisside qui contrôle toute l’Afrique du nord annonce clairement ses buts : détruire l’église catholique.

Les dernières communautés chrétiennes berbères s’éteignent à la fin du 11ème siècle. Quelques années plus tard, (1125) les Almohades imposent un ordre islamique radical. Saint François d’Assise, bouleversé par la situation des Chrétiens en Afrique du nord, s’y rend en 1213 avec la volonté de convertir les Mahométans, mais la maladie l’empêche bientôt de continuer sa tâche. Dans son sillage les prêtres Brérard, Pierre, Othon et deux frères arrivent dans l’actuel Maroc en 1220 mais sont aussitôt arrêtés et torturés. Ils initieront une longue série de Martyrs, les dominicains, dont Saint Raymond de Penafort et Saint Pierre Nolasque, le Bienheureux Raymond Lulle paieront un lourd tribut.

Les derniers esclaves chrétiens seront libérés par l’Amiral anglais Exmouth, qui réussi par une attaque surprise d’Alger (1816) à libérer plus de 1000 esclaves, avant que la présence française mette définitivement fin aux razzias et à l’esclavagisme (Alger compta jusqu’à 30 000 esclaves chrétiens selon l’historien Pierre Goinard); Pour plus d’informations, lire le livre de Lucien Oulahbib « les Berbères et le christianisme »