Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘mosquée’

Mosquées Radicales, ce qu’on y dit, ce qu’on y lit : nouveau livre-enquête de Joachim Véliocas

Capture d’écran 2016-10-28 à 18.09.33En vente sur Amazon dès le 10 novembre, commander ici.

Présentation de l’éditeur :

La Direction générale de la sécurité intérieure recense 148 salles de prières musulmanes qualifiées « radicales », sur 2500, chiffre qui a doublé en cinq ans. Seules une vingtaine ont été fermées à l’été 2016 selon Bernard Cazeneuve. Ce livre démontre que bien d’autres mosquées, dont les plus grandes de France, promeuvent une Loi islamique liberticide et incompatible avec notre civilisation. Une enquête de terrain qui a conduit l’auteur dans les mosquées des deux courants du salafisme, celui des Frères Musulmans et celui des wahhabites saoudiens, souvent aidées dans leur édification par des élus locaux du « camp républicain ». Des dizaines d’heures de prêches ont été analysées, des milliers de pages des « savants » musulmans diffusées par ces bases de l’islamisme, passées au crible. Le constat est sans appel : aucune fédération de mosquées n’est épargnée par ce retour à l’islam des origines.
 Plus inquiétant, des présidents régionaux du Conseil (dit) français du culte musulman, sont des islamistes diffusant une charia totalisante dans leurs mosquées et leurs publications. Ce livre-enquête économise aux français le coût et la durée d’une enquête parlementaire. Le diagnostic étant posé, c’est maintenant aux politiques d’entrer en résistance contre le totalitarisme vert. 
Joachim Véliocas a publié en 2006 une première étude sur L’islamisation de la France (éditions de Bouillon). Son enquête sur Ces maires qui courtisent l’islamisme (Tatamis, 2015) s’est écoulée à plus de douze mille exemplaires. Il dirige l’Observatoire de l’islamisation et est analyste pour l’institut de géostatégie Wikistrat.

Commander ici sur Amazon

Le maire UMP de Jouy-le-Moutier loue un terrain municipal pour une grande mosquée

Capture d’écran 2016-11-24 à 13.38.31

Le Parisien du 23 novembre parle du chantier de la mosquée de Jouy-le-Moutier (95) qui débutera en 2017. Le terrain a été cédé par la communauté d’agglomération PS de Cergy à la mairie, afin qu’elle le mette à disposition des musulmans. Le maire élu en 2014 avec l’étiquette UMP, Jean-Christophe Veyrine, s’est aussi engagé à leur construire un parking au frais des contribuables :

« L’attente aura été longue mais la future mosquée de Jouy-le-Moutier est en train de se dessiner. Ce mardi soir, la Communauté d’Agglomération de Cergy-Pontoise (CACP) a autorisé l’association culturelle Nour, qui porte ce projet d’un peu plus d’un million d’euros, à déposer un permis de construire. Le terrain, situé au croisement de la rue d’Ecancourt et de la rue Claude-Debussy, à côté du lycée de l’Hautil, a été cédé à la commune par l’agglomération pour un euro symbolique (…) La municipalité a aussi prévu de construire un parking de 100 places à proximité. Il servira à la mosquée, au pôle football et aux locaux communs résidentiels (LCR). » Source

Ces membres de l’équipe Fillon qui collaborent avec des mosquées en mairie

Ces membres de l'équipe Fillon qui collaborent avec des mosquées en mairie

Ces membres de l’équipe Fillon qui collaborent avec des mosquées en mairie

Le site de campagne de François Fillon affiche les portraits de ses soutiens parmi les parlementaires, souvent maires de grandes villes, dont au moins huit (nous continuons de fouiller dans nos archives) ont soutenu activement des projets de mosquées, souvent radicales, sises sur des terrains municipaux.

Lire la suite

Bernard de la Villardière face aux racailles à Sevran : la vidéo intégrale non diffusée par M6

« Quand vous venez dans une cité c’est pas chez vous ! » lance un jeune de Sevran

Source  Buzzfeed

Voir notre décryptage de l’émission Dossier Tabou sur l’islam.

Attentat à la bombe contre une mosquée de l’état turc en Allemagne

L’AFP ce 27 septembre rapporte (extrait) :

Un double attentat à la bombe, qui n’a pas fait de blessés, a été commis à Dresde (est de l’Allemagne) dans la soirée du lundi 26 septembre. Une mosquée a notamment été visée lors d’une de ces deux attaques, a annoncé la police allemande, qui évoque « des motivations racistes », sur fond de violences xénophobes en hausse. La première explosion s’est déroulée lundi soir devant une mosquée où se trouvaient un imam, son épouse et leurs deux fils, a précisé la police qui a retrouvé les restes d’un engin explosif de fabrication artisanale. » Lire la suite

Ce que l’AFP ne dit pas, c’est que la mosquée est membre du réseau DITIB, institution islamique de l’état turc. 

Nicolas Dupont-Aignan rejeté des mosquées de sa circonscription pour avoir dénoncé burkini et charia

Capture d’écran 2016-09-19 à 10.09.08Une information de Des Dômes et Minarets du 13 septembre :

« Pour la première fois en France, des associations musulmanes unies remettent en place un élu de leur circonscription. Une position courageuse qui mérite d’être hautement salué.

Nicolas Dupont-Aignan est le président du mouvement souverainiste « Debout la France », il est par ailleurs député-maire de la ville de Yerres dans l’Essonne. Le 26 août dernier, le Conseil d’Etat suspendait l’arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet. Une ordonnance qui a déclenché, entre autres, la colère de cet élu de la 8e circonscription de l’Essonne. »

14225501_1800435176907456_2233450668270425710_n

Cliquer pour agrandir

Le maire Républicain (LR) de Perpignan signe un permis de construire pour une 14ème mosquée

648x360_jean-marc-pujol-maire-ump-perpignan-campagne-municipales-3-mars-2014-quartier-saint-gauderique-perpignanSource: France 3

(Les islamites turcs remercient le maire LR Pujol)

« Un permis de construire a été délivré à la communauté turque de Perpignan, après 7 à 8 ans de préparation. Le nouveau lieu de culte se situera au chemin del Vivès, à Perpignan, dans le quartier du Vernet.

Les Turcs perpignanais souhaitaient avoir leur lieu de culte. Déposé le 26 février dernier, le projet de construction a récemment été approuvé par la ville.
Situé dans le quartier du Vernet, chemin del Vivès plus précisément, il s’agira d’un espace culturel comprenant une salle polyvalente, une cafétéria, une bibliothèque, un local traiteur, un local technique et une salle de prières. La capacité de cette dernière est estimée à 800 personnes. Des espaces verts seront aménagés tout autour. Ce projet serait imaginé par la communauté turque depuis 7 à 8 ans.

Jusqu’à maintenant, les Turcs se retrouvaient dans une maison de ville « exigue », elle aussi située au Vernet, pour communier.

Cette construction porte à 14 le nombre de lieux de culte musulmans dans la préfecture des Pyrénées-Orientales.

La moitié d’entre eux sont situés dans les quartiers nord de la ville. S’il y en a autant, c’est parce que la communauté musulmane ne se reconnaîtrait plus en une seule entité.

Les pratiquants disent avoir besoin de se recueillir entre eux. La nationalité serait un des facteurs clés de ce besoin de différenciation. (…)

Ils s’opposent à l’Institut islamique financé par nos impôts et les salafistes, et finissent en garde à vue

CnJb8ZZWIAA9o42

L’ IFCM, l’institut Français de Civilisation Musulmane , va recevoir 2 millions d’euros de subventions des collectivités locales, qui s’ajoutent à celles de l’Arabie Saoudite et l’Algérie, deux pays anti-chrétiens, qui donneront 1 million. Son conseil d’administration est présidé par Kamel Kabtane de la mosquée de Lyon, inaugurée en 1994 par l’ambassadeur du royaume wahhabite saoudien, et qui invite des salafistes ou des Frères Musulmans en conférence comme nous l’avions prouvé

La police politique a perquisitionné et mis en garde à vue (19 juillet) deux militants identitaires qui avaient eu le tort de venir dénoncer ces subventions lors du Conseil de la Métropole lyonnaise dirigée par le PS.

On remarque une inquiétante photographie de Sainte Thérèse de Lisieux dans la chambre perquisitionnée.

Voici la délibération qui renseigne sur le gigantisme du projet :Lire la suite

L’imâm soutenu par Estrosi dit « comprendre » les djihadistes en raison des « discriminations » et de la « laïcité » à la française.

FB_IMG_1440063788216L’imâm Abdelkader Sadouni, que Christian Estrosi soutient (« de toutes mes forces » assura-t-il sur RTL, voir la vidéo) contre Marion Maréchal Le Pen qui avait dénoncé à juste titre ses liens avec les islamistes des Frères Musulmans (preuves dans la vidéo), vient de donner une interview éclairante à Il Giornale (Milan).

Victimisation, dénonciation de la laïcité républicaine, et compréhension du mouvement djihadiste expliqué par le sort supposément terrible des musulmans en France, malgré leurs droits d’association et de réunion et même d’enseignement à l’inverse des chrétiens en Turquie, Algérie, Egypte etc. 

Extraits :

« La discrimination des musulmans en France, les attaques islamophobes et l’interdiction de porter des symboles religieux en public donnent l’impression à ces jeunes de ne pas faire partie de la communauté nationale et ce sentiment les motive à  rejoindre ceux qu’ils estiment être leurs semblables.

Selon moi, la situation des musulmans en France est le premier facteur qui pousse de nombreux jeunes à aller se battre. Aussi longtemps que les mosquées seront si peu nombreuses, que leur construction suscitera des protestations et que les musulmans seront discriminés, il y aura ce genre de réactions. Réactions certes erronées, mais bien réelles, face auxquelles nous devons extirper le phénomène qui les génère. 

(…) Le problème de la communauté musulmane est qu’elle n’a pas sa place dans la société française. La France est un pays laïc, opposé à la promotion de la religion et à sa manifestation visible. Ce faisant l’Islam est mis dans un coin,  les musulmans sont discriminés et  attaqués seulement parce qu’ils veulent pratiquer leur foi. Le problème ne vient pas de la communauté musulmane, mais par le fait qu’il y ait un manque de volonté de lui donner plus d’espace dans la société. »

La laïcité serait un principe équitable si elle garantissait la liberté de culte à tous. Ce n’est pas ce qui se passe en ce moment. Aujourd’hui, la laïcité est un extrémisme qui tente d’éradiquer toutes les religions. Les  chrétiens se sont adaptés, pas les musulmans qui la perçoivent comme une injustice. Si la laïcité continue à être appliquée telle qu’elle l’est aujourd’hui, alors le désir de rejoindre les musulmans qui luttent en Syrie sera fort chez de nombreux jeunes.

La charia est la loi d’Allah, non la loi de l’Etat. Je m’identifie à la nation française et je souhaite qu’elle promulgue des lois qui permettent aux fidèles de vivre en public, comme en privé, la loi divine, la loi d’Allah.

Il Giornale: Vous comprenez leur raison de partir faire le djihâd ?

A.Sadouni: Oui je comprend, mais je ne le justifie pas. Article intégral.

En savoir plus sur les aides des maires LR/PS avec les Frères Musulmans en lisant notre enquête :

Inauguration d’une deuxième Grande mosquée (radicale) à Saint-Etienne

Quatre ans après l’inauguration de la mosquée Mohammed VI dirigée par le Maroc, la mosquée El-Moustapha a été inaugurée samedi 21 mai 2016 dans le quartier de Montreynaud, en présence d’élus locaux et du prêtre qui juge « nécessaire » son édification.

Plusieurs marqueurs de radicalisme sont pourtant exprimés par les comptes sociaux de la mosquée:  Sur Twitter la mosquée relaie les publications de la librairie Oummati,  wahhabite, sis à Saint-Etienne, qui vend les livres des savants saoudiens Outheymine et Fawzan qui prescrivent de tuer ceux qui négligent les prières, de tuer les homosexuels, de « détester les mécréants » (Saleh Fawzan, Guide de la croyance authentique, édition Al Bayinnah, page 101), qui interdisent les photos, etc. Les publications des salafistes de ‘Islamic Knowledge » sont aussi relayées, proche des Deoband pakistanais.

Sur Facebook la mosquée relaie les actualités de l’IESH, l’école d’imâms des Frères Musulmans de l’UOIF.

Aussi, le programme des leçons de la mosquée de Montreynaud indique que le livre « Les 40 hadith » de l’imâm Nawâwi est enseigné lors du ramadan. Inquiétant quand on connait son contenu qui prescrit de « verser le sang des apostats » (hadith n°14) , et le hadith n° 8 :

«Il m’a été ordonné de combattre les hommes jusqu’à ce qu’ils témoignent qu’il n’est d’autre divinité qu’Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, qu’ils accomplissent la prière rituelle, qu’ils acquittent la Zekâa »

Cette Grande Mosquée est dotée de salles de classe pour l’apprentissage de toutes ces horreurs.

Observatoire de l’islamisation.