Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Nantes’

Le lycée public Jules Verne de Nantes en visite à la mosquée UOIF ! (France 3 confirme)

Actualisation : France 3 fait un reportage sur ce qui devient une polémique nationale. La chaine publique fait semblant d’ignorer la nature radicale de l’UOIF, alors que de nombreux documentaires et livres l’ont démontré.

visite eleves assalam

15 décembre 2016 : les terminales du lycée Jules Vernes se déchaussent à leur arrivée à la mosquée Assalam.

Le 15 décembre dernier, une classe de terminale ES du lycée public Jules Verne de Nantes, s’est rendue à la mosquée Assalam de l’Association Islamique de l’Ouest de la France (membre de l’UOIF) dans le cadre de cours de sciences sociales et de cours d’histoire, les professeurs voulant les immerger dans l’ambiance d’une mosquée. Durant une heure, après s’être préalablement déchaussés, les élèves ont visité le premier bâtiment avec les salles de cours de langue arabe et la bibliothèque (financé par la ville socialiste sous Jean-Marc Ayrault à hauteur de 200 000 euros). Ils se sont ensuite dirigés dans la salle de prière et ont rencontré l’imam Ben Said Belgacom (copie d’écran ci-dessous) qui leur a professé doctement les préceptes de l’islam. Un temps de questions-réponses a clôturé l’après-midi avec un thé servi avec gâteaux.

Cette mosquée étant membre de la fédération des islamistes de l’UOIF, connue pour son congrès annuel où viennent s’exprimer des cheikhs orientaux appelant à tuer pêle-mêle apostats, juifs, homosexuels et à conquérir l’Europe de manière ouverte (cheikh Qaradawi, Swaidan, Qarni, Hejazi, Masri etc.), devrait être fermée depuis longtemps (lire Le Figaro). D’ailleurs en 2012, six des prédicateurs attendus à leur congrès furent interdits de séjour.  Les dirigeants de l’UOIF n’ont jamais caché être des Frères Musulmans, organisation qui a attaqué 80 églises lors de l’été 2013 en Egypte… »Nous sommes des Frères Musulmans, tout le monde doit être fier des Frères Musulmans » expliquait le président de l’UOIF au journal algérien L’Expression en 2002, Lhaj Thami Breze.

Capture d’écran 2017-01-11 à 23.04.55

L’inquiétant prédicateur de l’UOIF Hassan Iquioussen est venu en conférence plusieurs fois dans cette mosquée. Dans ses vidéos, il fait un parallèle sur les anciens musulmans qui osent critiquer l’islam, et les « collabos » de la seconde guerre mondiale qui recevaient « 12 balles dans la tête et le peloton d’exécution« , en plus de présenter le psychopathe Youssef al-Qaradawi (qui voit la Shoa comme un « châtiment divin« ) comme « le pape de l’islam » car « il fait l’unanimité chez la majorité des savants« . Qaradawi veut exterminer les homosexuels, les juifs et les apostats de manière décomplexée, professant toutes ces horreurs publiquement depuis 30 ans. Il est membre du « conseil scientifique » de l’école d’imâms de l’UOIF, l’IESH.  Aussi Iquioussen est un négationniste du génocide arménien, il affirme :  » il n’y a pas eu de génocide, j’ai le preuves historiques qu’il n’y a pas eu de génocide » (preuve vidéo).

Pour plus d’informations sur ces prédicateurs de l’UOIF, lire notre enquête Mosquées Radicales: ce qu’on y dit, ce qu’on y lit (éditions DMM, 2016).

Lire aussi en complément « La conquête de l’Europe évoquée au congrès de l’UOIF: 7 islamologues alertent »

Ces étranges professeurs de l’Education Nationale n’ont pas prévu de visiter quelconque collégiale, cathédrale ou abbaye nous informent les élèves qui nous ont contacté directement. Mais que fait l’inspection académique ? Affaire à suivre.

Observatoire de l’islamisation, janvier 2017.

Quand Jean-Marc Ayrault subventionna une mosquée UOIF financée par le Qatar

Jean-Marc-AyraultAlors que Jean-Marc Ayrault vient d’être nommé nouveau ministre des Affaires étrangères, il est permis de s’interroger sur sa bienveillance, au moins locale, avec les Frères Musulmans de Nantes. En 2009, son conseil municipal vota une subvention de 200 000 euros pour le « centre culturel » de la mosquée Assalam de l’UOIF. Ce centre (page officielle) est aujourd’hui l’institut qui enseigne la charia (droit musulman) pour la mosquée. Voir à ce sujet le chapitre de notre enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme consacré à ce scandale soigneusement camouflé par la presse. Pourtant la subvention fut éventée par le journal local Presse-Océan à l’époque, et nul n’a contesté sa réalité :

« L’AIOF finance la construction, estimée à 4,4 millions d’euros, en quasi-totalité, la Ville apportant 200 000 € pour le centre culturel. La souscription lancée par l’association a permis à ce jour de recueillir près de 1,5 million, juste de quoi payer le gros-oeuvre.« Mais maintenant que le chantier démarre, les dons vont affluer », pense Ahmed Loukili, responsable technique du projet.

Tariq Ramadan fait le plein

L’AIOF est rattachée à l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), réputée proche des Frères musulmans, et dont le président, Lhaj Thami Breze, était présent hier à Nantes. »

Source: Presse-Océan du 11 mai 2009

En même temps, le bras prosélyte du Qatar, la Qatar Charity Fundation, finança la grande partie de la mosquée Assalam (voir Libération). Dans leur livre enquête Le Vilain petit Qatar (Fayard, 2013) les journalistes Beau et Bourget évoquent aussi ce même financement par le Qatar aux pages 200-201.Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

La rencontre entre le président égyptien et le président de l’UOIF était-elle secrète ?

L’agence de presse nationale du Qatar rapporte cette nouvelle pourtant pas anodine, dont la presse française n’a pas parlé, et pas non plus le site officiel de l’UOIF. Pourtant les Français seraient curieux d’apprendre qu’une des principales fédérations musulmanes en France, contrôlant les mosquées de Nantes, Bordeaux, Mulhouse, Lille, Poitiers, Caen etc. est proche des Frères Musulmans égyptiens !

« 2013.01.3

0060 General/ Arab Affairs/ Arab Countries/ Egypt

Cairo, January 03 (QNA) – Egyptian President Mohamed Morsy met this evening with Secretary-General of the Union of Islamic Organizations in France (UOIF) Ahmed Jaballah, the and Vice Chairman of the Egyptian Hope Society in France Abdul l-Rahim Al-Khouli.

A press release issued by the Egyptian presidency said the meeting dealt with the situation of the Egyptian and Muslim communities in France as well as the official and popular efforts aimed to achieve positive integration of the Muslim minority in the Western society on the basis of respect for public order of the state on the one hand, and respect for the Islamic identity of the other.(QNA)

QNA 1729 GMT 2013/01/03″

Observatoire de l'islamisation

Le double langage des Frères Musulmans ne trompe plus que Juppé et Ayrault

Alors que Jean-Marc Ayrault et Alain Juppé soutiennent matériellement les Frères Musulmans de Nantes (lire) et Bordeaux (lire) (subventions et mise à disposition de terrain) -faits cachés par les journalistes du système- Tewfik Aclimandos, chercheur associé à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe au Collège de France et proche de l’opposition égyptienne, explique au Point.fr comment les Frères musulmans comptent instaurer une théocratie en Égypte. (extrait)

« Les Frères ne sont pas pragmatiques. Ils appartiennent à une organisation léniniste qui sait parfaitement manier le double langage. C’est simple, ils mentent tout le temps. Ils avaient dit en 2011 qu’ils ne brigueraient pas la majorité au Parlement, ils l’ont fait. Ils ont dit ensuite qu’ils ne présenteraient aucun candidat à la présidence, ils l’ont fait. Lorsque Mohamed Morsi a fait campagne, il a déclaré que la composition de l’Assemblée constituante était très déséquilibrée et qu’il fallait y remédier, il ne l’a pas touchée »

Lire l’intégralité sur Le Point.fr

Observatoire de l'islamisation

Le club communautaire turc de Nantes condamné pour violences

La Turquie a déjà largement implanté en France ses colons. Fidèles au mot d’ordre de leur chef leur interdisant de s’assimiler, ils vivent en vase clos et préfèrent créer leur propres clubs de football plutôt que de se mélanger avec des Français. Les colons s’avèrent parfois violent à l’égard de leurs hôtes pourtant accueillants…

On s’en souvient, le 22 février dernier, à Carquefou, dans la banlieue nantaise, un match de foot s’était mal terminé : l’arbitre bénévole avait été sérieusement molesté par deux joueurs (dont un dirigeant) du club « Nantes Herput », un club communautaire turc.

Des militants de JEUNE BRETAGNE, qui étaient intervenus après le match, avaient reçu un excellent accueil de la part de la population, outrée de ce comportement étranger à l’esprit sportif.

La sanction vient de tomber : le club est suspendu pour trois ans, il devra payer cinq cents euros d’amende, et les deux agresseurs sont interdits de compétition pour respectivement six et sept ans.

Les représentants du club se sont abstenus de venir plaider leur cause…préférant réagir à la sanction en déclarant que « les dirigeants font tout pour qu‘un club étranger ne puisse participer aux compétitions » (sic). Ils ont décidé de faire appel.

Rappelons que le président Obama vient de demander aux Européens d’accueillir la Turquie au sein de l’Europe.

L’agence Novopress Breizh rapporte cette nouvelle édifiante :