Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Tareq Oubrou’

Ce que cachent T.Oubrou, D.Boubakeur et T.Ramadan : livre de Lina Murr Nehme

I-Grande-10192-tariq-ramadan-tareq-oubrou-dalil-boubakeur.-ce-qu-ils-cachent.aspxLina Murr Nehme (née en 1955) est une historienne et politologue franco-libanaise, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain. Elle est professeur à l’université libanaise. Durant 35 ans, elle a fait des recherches intensives au sujet des guerres contemporaines du Moyen-Orient, des mouvements terroristes, de leurs motivations, de leurs textes de référence, de leurs idées, de leurs actions, et aussi, de leurs racines historiques Lire la suite sur Wikipedia

La référence au témoignage d’Omar Djellil, ancien proche de Tareq Oubrou à Bordeaux, est visionnable ici. Son livre sur Oubrou est gratuit ici.

Se procurer le livre chez l’éditeur ici.

Tareq Oubrou, Camel Bechickh et autres « modérés » de l’UOIF décryptés par Véliocas

Extrait de l’émission de Radio courtoisie du 29 avril 2016. Joachim Véliocas invité pour présenter son livre Les Frères Musulmans dans le texte (260 pages, 16 euros)

Un professeur témoigne de la misogynie de ses élèves et parents d’élèves musulmans

Tareq Oubrou, imâm de Bordeaux, est interpellé par une auditrice de France inter enseignante à Montpellier.

Averroès, référence méconnue des djihadistes contemporains

AverrosLe professeur Luis Gomez Garcia (Madrid, 1967) est professeur titulaire de la chaire d’Études Arabes et Islamiques de l’Université Autonome de Madrid. Dans son Diccionario del islam, éditions Espasa, paru en 2008 avec le concours du Ministère de la culture espagnol, l’entrée « Jihad » rappelle que le paragon de l’islam des lumières, référence obligatoire d’un islam présenté tolérant, était lui même favorable au jihad offensif (nous l’avions déjà évoqué dans un article) :

« Le Jihad belliqueux, s’il recouvre un caractère défensif, recouvre, plus fréquemment, un caractère offensif et économique (> Butin). Son origine est liée à l’expansion de l’Etat islamique, et, comme le signale Averroès (1126-1198) dans son Bidâyat al-muchtahid wa-nihâyat al-muqtasid, ne fut pas une fin en soi (le jihad est le résultat du fâsad, du désordre et de la corruption), mais bien mieux un moyen légitime pour que l’Etat puisse accomplir sa mission ultime: la concrétisation de l’ordre universel islamique. Le jihâd tenait un caractère subsidiaire, auparavant devaient être remplies certaines conditions, comme le recours à des moyens pacifiques pour convaincre la population de rejoindre d’ordre islamique. Dans ce sens, selon Averroès, l’objectif du jihad dans le sentier de l’islam n’était pas exclusivement la conversion, mais également, une fois soumise l’Arabie paienne, la capitulation de la population dhimmi limitrophe (Chrétiens et Zoroastriens) et leur soumission au pouvoir califal, symbolisée par le paiement de l’impôt de la capitation ou jizya. Ce jihad de caractère offensif fut consubstantiel à l’Empire islamique, ou, ce qui revient au même, à l’expansion de l’islam vers les territoires non islamiques ( > dar al -harb, rabita) , et, en termes politiques, il servit tant pour légitimer le califat que pour souder la oumma. Il est symptomatique que Abd Allah Azzam (1981-1989); « l’imam du jihad » pour le jihadisme moderne, recourre, entre autres, à Averroès dans sa démonstration doctrinale de l’obligation du jihad en islam. » (page 362)

Lire la suite

Observatoire de l'islamisation

Maroc: 90% des demandes de visas pour la France acceptées

Le ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue français Alain Juppé à Rabat, le 9 mars 2012

Lu dans Au fait Maroc (extrait):

« Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Saad Dine El Otmani et son homologue français, Alain Juppé, ont plaidé vendredi à Rabat pour une coopération triangulaire Maroc-France-Afrique à travers le développement de programmes d’action en Afrique.(…)Le chef de la diplomatie française a, en outre, annoncé que 90 pc des demandes de visas déposées dans les différentes représentations consulaires françaises au Maroc, ont été acceptées, assurant que la France veillera à alléger encore les procédures d’obtention de visas« suite

Dans la même logique Alain Juppé a fait acheter un terrain par la mairie de Bordeaux afin de le mettre à disposition d’un islamiste marocain, Tareq Oubrou, qui se réfère dans ses ouvrages aux plus extrémistes des juristes hanbalites (Ibn Tayymiya, Ibn Qayyim Al-Jawziyya) et au fondateur des Frères Musulmans Hassan al-Banna.

Pour une analyse complète du futur imâm de la Grande mosquée de Bordeaux lire Ces Maires qui courtisent l’islamisme, éditions Tatamis.