Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘toulouse’

Toulouse : la mosquée de Bagatelle conteste la fermeture municipale

Lu dans La Dépêche du 12 décembre :

« Depuis la fin du mois de septembre, la mosquée du chemin de Bagatelle, animée par le centre toulousain de la spiritualité musulmane, est sous le coup d’un arrêté municipal de fermeture pour des raisons de sécurité et d’accessibilité. Une décision que le président de l’association Khalid ne s’explique pas.

« C’est une fermeture brutale qui nous met en difficulté, explique-t-il. Que faire des quelques 300 personnes qui fréquentent le lieu de culte et qui viennent prier quotidiennement»? Pour lui, la décision de la mairie est d’autant plus paradoxale  que c’est à l’initiative de la mosquée  « dans un souci de dialogue» que la municipalité a été approchée notamment pour régler ces questions de sécurité. » Lire la suite dans La Dépêche

Le directeur d’une école primaire musulmane devant le tribunal administratif

ecole-privee-musulmane-al-badr-toulouseFigaro avec AFP du 4 octobre (extrait) :

« Abdelfattah Rahhaoui, directeur de l’école Al-Badr qu’il a créé en 2013 dans le quartier Bellifontaine (Toulouse), est convoqué le 17 novembre devant la justice. Sans être mis en examen, cet imam et conférencier devra s’expliquer pour « violences volontaires sur mineur », « ouverture d’un établissement scolaire sans autorisation » et « poursuite d’une activité scolaire malgré une mise en demeure de l’Education nationale », a rapporté à l’AFP le procureur Pierre-Yves Couilleau. En juillet, l’Inspection académique a « notifié aux familles que l’établissement ne délivrait pas un enseignement conforme aux exigences », avait précisé début septembre Jacques Caillaut, l’inspecteur d’académie de Haute-Garonne. »Lire l’article intégral 

L’école musulmane Al Badr de Toulouse fermée par l’inspection académique

Une information du Parisien du 19 septembre:

 » A la rentrée, les quatre-vingt-quinze enfants inscrits à l’école maternelle et élémentaire confessionnelle musulmane Al Badr ont dû trouver un nouvel établissement. L’école située au pied du quartier populaire de Bellefontaine, à Toulouse (Haute-Garonne), a été fermée sur décision de l’inspection académique.

« Elle ne respectait ni le droit de l’enfant à l’instruction, ni l’objet de l’instruction obligatoire », justifie l’administration dans une lettre envoyée aux parents d’élèves le 20 juillet. Ces derniers doivent se conformer à l’injonction sous peine « de six mois de prison et 7 500 € d’amende ».

Le directeur, l’imam Abdelfattah Rahhaoui, dénonce, lui, un « acharnement administratif sans aucun fondement ». « C’est de la pure persécution. Lire la suite dans Le Parisien

La mosquée clandestine Abou Bakr de Toulouse doit rendre son local au bailleur

Lu dans La Dépêche du 7 mars :

« Le collectif des musulmans de la Reynerie n’est pas content. La semaine dernière, un courrier du bailleur social Habitat Toulouse lui a signifié que l’une des salles dont il disposait comme lieu de prière était officiellement fermée, sine die, dès le 2 mars. Ce qui a provoqué stupeur et incompréhension. «La mosquée Abou Bakr existe dans le quartier depuis plus de 30 ans, explique Abdelkrim Hammaoui. Elle permet aux habitants, ainsi qu’à ceux des quartiers voisins de faire leurs prières quotidiennes.

Elle comporte deux salles de prière, une salle principale et une salle annexe d’environ 30 m2. C’est celle-là, qui a été condamnée, alors que nous manquons de place».

Franck Biasotto, le président d’habitat Toulouse et élu de la majorité municipale, confirme la décision et la justifie. «Cette pièce est à l’origine un simple local technique qui a été progressivement colonisé, qui n’est pas appropriée à un lieu de culte et qui, en outre, n’était pas inclus dans le bail de la mosquée, souligne-t-il Lire la suite dans La Dépêche