Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘turc’

Latifa Chay (investie LREM) a rencontré une négationniste proche de l’AKP turc à Romans-sur-Isère (contre l’avis du PS)

Actualisation du 6 juin 2017 : Le média de BHL et Yann Moix, La règle du jeu, s’indigne à son tour par la plume de Séta Papazian

Latifa Chay, conseillère municipale PS, est investie par « La République En Marche » (mouvement de Macron) dans la 4ème circonscription de la Drôme.

En octobre 2016 à l’initiative du Collectif Citoyen 26100, représentée par l’élue romanaise Latifa Chay (PS) ainsi que les associations turques de Valence et Romans Mahinur Özdemir la députée islamiste belge, négationniste du génocide arménien, avait été accueilli à Romans. La page Facebook de l’évènement est ici.

Les élus de gauche de Romans et de Bourg-de-Péage avec la députée-maire péagoise Nathalie Niaison ainsi que les conseillers départementaux Karine Guilleminot, Pierre Pieniek, Gérard Chaumontet et Anna Place, ainsi que les élus de Romans, Cléo Delon, Denis Donger, Brigitte Delhomme, Jean-Marc Durand, Isabelle Pagani et Alain Pupel avaient réagi.Dans un communiqué commun ils avaient déclaré « Cette députée a été exclue de son parti centriste belge, le CDH, pour avoir tenu des propos assimilés à une négation du génocide arménien. Quelques jours après le vote des parlementaires français de tous bords de la pénalisation de la négation des génocides, il ne nous semble pas opportun de promouvoir l’action de cette députée ».

Les élus de gauche s’étaient désolidarisées de leur élue (PS) en affirmant « qu’il s’agit d’une démarche personnelle de Latifa Chay ».

La RTBF  informe que Mahinur Özdemir  « se marie en  2010 en Turquie avec un attaché parlementaire du parti islamo-conservateur AKP au pouvoir. Le Premier ministre de l’époque, Recep Erdogan, assiste à la cérémonie. En 2012, Mahinur Ozdemir fait un excellent score aux élections communales. De la quatrième place sur la liste cdH, elle rassemble 1135 voix, le meilleur score de tous les candidats. » Voir la vidéo de la RTBF à la fin de cet article.

Voir ce reportage TV de RTL intitulé:  « Génocide arménien: Mahinur Ozdemir fuit devant nos caméras« 

Elle a participé à la Foire Musulmane de Bruxelles, organisée par la société Gedis dirigée par l’ancien président de l’UOIF Fouad Alaoui, qui avait pour conférenciers cette année là (2013) les Frères Musulmans Ahmed Al-Rawi et Tariq Ramadan (lire) :

Ce n’est pas étonnant, car les Frères Musulmans entretiennent d’excellentes relations avec l’AKP du président turc Erdogan.

Lire aussi notre article sur la présence de Latifa Chay dans une mosquée frériste à Valence.

Observatoire de l’islamisation, 14 mai 2017.

erdogan

Radicalisation du discours islamiste du président turc Erdogan : la lutte contre l’occident ravivée

Les discours récents du président turc, Recep Tayyip Erdogan ont été marqués par une rhétorique de plus en plus radicale.

La paranoïa anti-occidentale, basée sur un mélange extrémiste de nationalisme turc et d’islamisme, ont infusé plus en plus ses discours. L’exemple le plus frappant de cette métamorphose inquiétant était le discours qu’il a prononcé lors d’une cérémonie tenue le 16 Mars dans le palais présidentiel où il attribua des médailles d’honneur aux anciens combattants de l’armée et les familles des soldats tombés au combat.

« Ces terres demeurent notre maison parce que chacun des 78 millions de citoyens de ce pays, hommes et femmes, même les enfants et les personnes âgées – voient le martyre comme un honneur si nécessaire. Sinon, nous ne aurions pas été autorisé à rester un seul jour ici « ,

at-il dit.

«Ne pensez même pas que la lutte, commencée il y a 1400 ans entre la vérité [l’Islam] et l’erreur [autres croyances] est terminée. Ne pensez même pas que ceux qui ont mis un oeil sur ces terres il y a 1000 années ont renoncé à leurs ambitions. Ne pensez même pas que ceux qui se placèrent aux Dardanelles, puis à travers l’Anatolie il y a 100 ans, qui viennent avec les armées les plus puissantes (les occidentaux), des armes et de la technologie de l’époque, se sont repentis. Non, ils ne ont jamais ainsi. Cette lutte de longue date est en cours et se poursuivra « ,

a-t-il ajouté.

Erdogan a poursuivi en disant,

«Nous devons continuer à endurer avec cette prise de conscience, toujours prêt pour l’une des deux belles (éventualités), et prendre des mesures en conséquence. »

Ce que Erdogan voulait dire par deux «belles» éventualités est l’espérance de devenir un « martyr » ou « Ghazi ». Dans le sens islamique, un martyr est quelqu’un qui sacrifie sa vie au nom d’Allah, alors que «Ghazi» est un titre honorant combattants qui ont survécu à une guerre au nom d’Allah. Dans la culture turque contemporaine, le «martyr» et les termes de «Ghazi» sont généralement utilisés pour désigner les combattants qui  tués ou blessés tout en défendant la patrie. Lire la suite sur le média arabe Al Monitor

Crédit photo : Al-Monitor

Chypre côté turc

Erdogan

Patrick Louis s’adresse au Premier Ministre turc

Lundi 19 janvier, la Conférence des Présidents du Parlement européen recevait le Premier Ministre turc Recep Tayyip Erdogan. Le secrétaire général du MPF, Patrick Louis (voir son nouveau site) s’est adressé directement au Premier Ministre en ces termes :

« Monsieur le Premier Ministre,

Par votre présence, je tiens à saluer le représentant d’un grand peuple et d’un grand pays. Votre pays a assuré dans le passé de grandes responsabilités géopolitiques et culturelles et aujourd’hui encore, il est un maillon stratégique nécessaire à l’ordre du monde, spécialement pour les pays du Moyen-Orient.

Mais, comme vous le savez, le lien idéal pour cacher un poison est le miel, ainsi je ne vous parlerai pas de miel, je vous parle franc.

– Nous pensons, en effet que la subordination des peuples à une entité supranationale n’est de l’intérêt de personne.

– Certes une coopération étroite, loyale et privilégiée doit exister entre les nations, les échanges économiques doivent être abondants et équitables, et le dialogue culturel toujours vivifié.

Mais votre entrée dans le cadre institutionnel actuel de l’Union supposera de votre part un abandon progressif de votre souveraineté et la subordination de votre politique à celle de l’UE.

– Ainsi nous ne pouvons approuver votre entrée dans l’UE car cela ne sera bon, ni pour vous, ni pour nous.

Vous comprenez donc, Monsieur le Premier Ministre, que je ne veux pas vous souhaiter ce que je ne souhaite pas à mon propre pays !

Mais rassurez vous, je représente une opinion encore minoritaire dans cette assemblée, mais majoritaire dans l’opinion publique !! »

Au cours de cette réunion, M Erdogan a assuré que la liberté religieuse et les droits des minorités étaient pleinement respectés en Turquie. La grande majorité des présidents de groupe ont affirmé leur soutien à l’adhésion turque, certain d’entre eux, au motif que cela empêcherait l’Europe d’être un « club chrétien« …Alors que la Turquie préside le club musulman qu’est l’ Organisation de la Conférence Islamique, et qu’elle a progressivement épuré religieusement son territoire…