Observatoire de l'islamisation : la plus grande base de données francophone sur l'islamisme

Archives

Toutes les publications en ligne comportant le tag ‘Turcs’

Le maire Républicain (LR) de Perpignan signe un permis de construire pour une 14ème mosquée

648x360_jean-marc-pujol-maire-ump-perpignan-campagne-municipales-3-mars-2014-quartier-saint-gauderique-perpignanSource: France 3

(Les islamites turcs remercient le maire LR Pujol)

« Un permis de construire a été délivré à la communauté turque de Perpignan, après 7 à 8 ans de préparation. Le nouveau lieu de culte se situera au chemin del Vivès, à Perpignan, dans le quartier du Vernet.

Les Turcs perpignanais souhaitaient avoir leur lieu de culte. Déposé le 26 février dernier, le projet de construction a récemment été approuvé par la ville.
Situé dans le quartier du Vernet, chemin del Vivès plus précisément, il s’agira d’un espace culturel comprenant une salle polyvalente, une cafétéria, une bibliothèque, un local traiteur, un local technique et une salle de prières. La capacité de cette dernière est estimée à 800 personnes. Des espaces verts seront aménagés tout autour. Ce projet serait imaginé par la communauté turque depuis 7 à 8 ans.

Jusqu’à maintenant, les Turcs se retrouvaient dans une maison de ville « exigue », elle aussi située au Vernet, pour communier.

Cette construction porte à 14 le nombre de lieux de culte musulmans dans la préfecture des Pyrénées-Orientales.

La moitié d’entre eux sont situés dans les quartiers nord de la ville. S’il y en a autant, c’est parce que la communauté musulmane ne se reconnaîtrait plus en une seule entité.

Les pratiquants disent avoir besoin de se recueillir entre eux. La nationalité serait un des facteurs clés de ce besoin de différenciation. (…)

Observatoire de l'islamisation

L’Union Européenne cède au chantage de la Turquie sur la libre circulation de ses citoyens

« La porte de l’Europe sans visa va désormais être ouverte« , s’est félicité le Premier ministre islamiste Recep Erdogan après la signature d’un accord avec la commissaire européenne aux Affaires intérieures, Cecilia Malmström, immigrationniste forcenée. Manuel Valls n’a aucun pouvoir de refuser ce diktat de Bruxelles évidemment.

Cet accord bilatéral permettant aux Turcs de venir en Europe sans visa est une aubaine pour la république turque connaissant un fort taux de chômage. La contrepartie acceptée par les Turcs, d’autoriser l’UE à renvoyer les clandestins turcs, est dérisoire étant donné qu’avec cette possibilité de venir en Europe, il n’y aura mécaniquement plus de clandestins…

La France n’a aucun moyen de refuser cet accord étant donné qu’elle a ratifié en 1998 (Traité d’Amsterdam) et 2007 (Traité de Lisbonne) le transfert de sa politique migratoire à l’UE. Une coproduction UMP/PS permettant à ce pays où 40% de la population « a une opinion négative des Chrétiens » (sondage Université de Sanbancu) de coloniser une Europe devenue la folle du village mondial.

Pasteur Emre Karaali

Turquie : « la haine de la population envers les chrétiens est tangible »

Le 15 janvier, la police turque a interpellé 14 personnes soupçonnées de préparer un attentat contre Emre Karaali, pasteur de l’église d’Izmitdans le nord-ouest du pays. Un groupe de terroristes avait prévu de l’assassiner lors de l’une des réunions d’évangélisation qu’il s’apprêtait à présider.

Emre Karaali reconnaît qu’il travaille dans un environnement difficile. Depuis quatre ans, il est pasteur de la petite église d’Izmit qui compte une vingtaine de membres, tous des Turcs convertis au christianisme. « Ici, les gens sont fermés et des groupes d’islamistes radicaux travaillent contre nous, la haine de la population envers les chrétiens est tangible » raconte-t-il.

Déjà, en janvier 2012, il avait reçu des menaces de mort par téléphone, puis de nouveau l’été dernier. « Tu parles trop » lui avait-on reproché, « si tu continues, ça finira mal pour toi » (…)

Malgré la menace, le pasteur Karaali a décidé de continuer son service pastoral à Izmit : « Il y a deux ans, des problèmes de santé ont failli me coûter la vie, mais le Seigneur m’a préservé. Il l’a fait de nouveau aujourd’hui, en permettant que la tentative d’assassinat échoue. Il me protège, et pour moi cela signifie que le Seigneur a besoin de moi ici. Nous n’avons pas perdu confiance, au contraire, nous sentons plus que jamais que le Seigneur est avec nous et nous continuerons de faire sa volonté ! »

Source : Fil Rouge (Portes Ouvertes)

Affrontements entre Turcs et Kurdes à Paris dimanche

La place de la Bastille paralysée hier à cause d’un conflit étranger…

Après que des commerçants Kurdes à Saint-Étienne se soient fait attaqués en marge d’une manifestation nationaliste turque la semaine dernière, l’importation du conflit se déroule en plein Paris un dimanche après-midi, sans que les forces de l’ordre n’interviennent rapidement, la Préfecture de Police de Paris étant plus occupée à interpeller les catholiques qui manifestent pacifiquement devant le théâtre de la ville contre une pièce de théâtre blasphématoire financée avec les impôts des 60% de français baptisés.

Un organisateur de la manifestation, Hakan Fakili, membre d’une association d’échanges culturels entre la France et la Turquie a déclaré à l’AFP que « dix manifestants ont été blessés, lynchés par des terroristes du PKK venus du quartier de Strasbourg-Saint-Denis armés de projectiles et de battes de base-ball ».

Lire en complément : « Entrée progressive et officielle de la Turquie dans l’UE : un scandale démocratique »

Les Turcs de Washington ont fêté le génocide arménien…

Après deux heures de « fête« , l’ambassadeur turc Namik Tan est sorti afin de féliciter les protagonistes…

delvalle alexandre turquie

3ème crime « d’honneur » chez les Turcs…du Loir-et-Cher

(Voir la présentation du livre)

AFP 18/01/2010. (extrait) :

« Une jeune femme de 26 ans, d’origine turque, a été tuée de plusieurs coups de couteau, hier à Chémery (Loir-et-Cher) et son mari placé en garde à vue, a-t-on appris auprès de la gendarmerie. Le mari, séparé de sa femme depuis plus d’un an, a été interpellé dans la soirée à son domicile à Blois et placé en garde à vue ».

Lire la suite.

La Nouvelle République rappelle dans son édition d’hier que deux cas similaires ont été rapportés en 2004 et 2005, dans le même département, impliquant des colons turcs :

– A Blois où le soir du 11 février 2004 Nédim Kocer a blessé gravement sa femme en instance de divorce, à la sortie d’un cabinet d’avocat où Selma préparait sa séparation, de deux balle de calibre 6,35 tirés à bout portant. Le couple s’était marié en Turquie en 2001…

– A la Ferté-Saint-Cyr, où Bunyamin Demiril, lors d’un rendez-vous en pleine rue afin de récupérer la garde alternée de ses enfants, le 4 février 2005, tue le compagnon de son ex-femme et blesse grièvement celle-ci…En mai 2008, le frère et les deux neveux de l’agresseur sont renvoyés aux Assises pour complicité. Condamné à 18 ans de prison en première instance, la peine est ramenée à 15 ans en mars 2009…Les complices, eux, qui avaient été condamnés en première instance à des peines comprises entre 6 et 13 ans de prison, ont été acquittés en appel.

Rappel : l’adultère est puni de mort dans l’islam sunnite. Une femme ne peut se séparer de son mari de son propre chef. En revanche, le mari peut répudier sa femme quand bon lui semble. En Turquie, l’école juridique sunnite hanafite, officielle, prévoit cette peine dans les textes islamiques bien qu’elle ne soit pas intégrée au droit public turc. L’AKP, le parti islamiste au pouvoir, tenta de criminaliser l’adultère en 2004, mais la loi en préparation fut abandonnée en raison des pressions européennes.

En Finlande, le presse locale rapporte également des cas récents de maltraitance touchant des femmes étrangères ou des Finlandaises mariées à des allochtones musulmans.

Faut-il attendre que 100 femmes soient tuées dans le Loir-et-Cher avant d’arrêter les négociations d’adhésion avec les 90 millions d’habitants Turcs en vue de leur intégration à une UE sans frontières? Un moratoire sur l’immigration d’origine turque, s’apparentant à une colonisation en Alsace, Bourgogne et Loire-et-Cher, serait un principe de précaution sage et responsable.

Observatoire de l’islamisation. Janvier 2010.

Observatoire de l'islamisation

Turquie obligatoire : l’UE avance

10/12/2009 – 08h50 ANKARA (Novopress) –

En 2004, la Turquie avait promis d’accepter désormais dans ses ports et aéroports les bateaux et les avions chypriotes grecs. Or, Ankara vient de confirmer qu’il ne se conformerait pas à ses obligations vis-à-vis de Chypre. La Turquie a envahi en 1974 le tiers nord de Chypre en réaction à la résistance de patriotes chypriotes-grecs qui souhaitaient rattacher l’île à la Grèce. Résultat, depuis 35 ans, l’île est coupée en deux : le Sud est membre de l’Union européenne (UE), l’autre partie est occupée par la Turquie.

Alors que la Turquie refuse donc des avancées sur le dossier chypriote, non seulement l’Union européenne ne sanctionne pas Ankara, mais elle décide même d’ouvrir de nouveaux dossiers de négociations d’adhésion de la Turquie à l’Europe « avant la fin de l’année », selon le commissaire européen à l’Élargissement, Olli Rehn.

Ainsi, d’ici 15 jours, les Européens et les Turcs ouvriront le douzième chapitre des négociations (il y en a en tout 35), portant sur les transports, l’agriculture, les médias, la fiscalité, etc. Une nouvelle victoire pour la Turquie dans sa marche vers l’Europe. Les 27 ministres des Affaires étrangères de l’UE sont prêts à sacrifier la sécurité et l’identité de l’Europe pour des raisons énergétiques, les pipelines turcs alimentant l’Europe en hydrocarbures.

La vérité sur les convictions religieuses des Turcs

La vérité sur les convictions religieuses des Turcs

Photo : manifestation anti-catholique des partisans du Saadet Partisi, parti islamiste de l’ancien premier ministre Necmettin Erbakan. novembre 2006

30.9.09 ANKARA (AFP) – Les Turcs montrent peu de tolérance envers leurs minorités ethniques et religieuses, ils pensent que les minorités non musulmanes ne sont pas loyales envers le pays, et la majorité des Turcs refusent de voir des non musulmans employés dans des institutions publiques, c’est ce qu’un sondage d’opinion publié dans les journaux a révélé mercredi.

L’enquête, menée par l’institution de sondages Frekans qui a interrogé 1108 personnes entre mai et juin, a révélé que 57 % des Turcs ne voudraient pas vivre à côté d’un voisin athée, 42 % à coté de voisins juifs et enfin 35 % à proximité de chrétiens.

18 % ne voudraient pas d’une famille étrangère dans leur voisinage.

Bien qu’à majorité musulmane, de petites communautés de Juifs, Arméniens et Grecs vivent en Turquie – toutes officiellement reconnues comme des minorités par le Traité de Lausanne de 1923, qui prévoit une protection spéciale pour les non-musulmans.

48 % des personnes interrogées ont dit qu’elles ne croyaient pas que les Juifs sont loyaux à l’État Turc alors que 47 % mettent en doute la loyauté des Grecs et des Arméniens.

Le sondage révèle enfin que 57 % ne veulent pas que des membres de minorités non musulmanes travaillent pour l’Agence Nationale du renseignement et 55 % pensent que ces minorités ne devraient pas être employées dans la magistrature, la police et l’armée.

Source : AFP Traduction Bivouac-id.

Voir notre dossier Turquie.

Et pendant ce temps là, le président du Sénat UMP Gérard Larcher revient de mission à Ankara où il a réactivé les négociations d’adhésion qui n’ont jamais cessées, quoiqu’en dise le parti gouvernemental…

Observatoire de l'islamisation

Immigration légale : près d’un million de colons tous les cinq ans

Une information Altermédia :

En 2006 alors que M. Sarkozy était Ministre de l’Intérieur, 184.134 immigrés sont entrés légalement en France, soit autant qu’en 2005 (chiffres officiels).
Selon le rapport statistique du HCI, plus d’un étranger sur deux a été admis en France en 2006 pour un séjour d’au moins un an pour des raisons familiales (+4,8 % par rapport à 2005).
Les premiers bénéficiaires des titres de séjours sont d’abord les Algériens et Marocains, puis les Turcs.

A cette vague d’immigration légale, s’ajoute évidemment l’immigration clandestine dont l’ampleur véritable est telle qu’elle reste un secret d’état.